Get access

Amnioinfusion for meconium-stained liquor in labour

  • Review
  • Intervention

Authors

  • G Justus Hofmeyr,

    Corresponding author
    1. University of the Witwatersrand, University of Fort Hare, Eastern Cape Department of Health, Department of Obstetrics and Gynaecology, East London Hospital Complex, East London, Eastern Cape, South Africa
    • G Justus Hofmeyr, Department of Obstetrics and Gynaecology, East London Hospital Complex, University of the Witwatersrand, University of Fort Hare, Eastern Cape Department of Health, Frere and Cecilia Makiwane Hospitals, Private Bag X 9047, East London, Eastern Cape, 5200, South Africa. justhof@gmail.com.

    Search for more papers by this author
  • Hairong Xu

    1. Université de Montréal, Département d'Obstétrique-Gynécologie, Montréal, Province of Quebec, Canada
    Search for more papers by this author

Abstract

Background

Amnioinfusion is thought to dilute meconium present in the amniotic fluid and so reduce the risk of meconium aspiration.

Objectives

To assess the effects of amnioinfusion for meconium-stained liquor on perinatal outcome.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (May 2009).

Selection criteria

Randomised trials comparing amnioinfusion with no amnioinfusion for women in labour with moderate or thick meconium-staining of the amniotic fluid.

Data collection and analysis

Two review authors assessed eligibility and trial quality, and extracted data, independently.

Main results

Thirteen studies of variable quality (4143 women) are included.

Subgroup analysis was performed for studies from settings with limited facilities to monitor the baby's condition during labour and intervene effectively, and settings with standard peripartum surveillance.

Settings with standard peripartum surveillance: there was considerable heterogeneity for several outcomes. There was no significant reduction in the primary outcomes meconium aspiration syndrome, perinatal death or severe morbidity, and maternal death or severe morbidity. There was a reduction in caesarean sections (CSs) for fetal distress but not overall. Meconium below the vocal cords diagnosed by laryngoscopy was reduced, as was neonatal ventilation or neonatal intensive care unit admission, but there was no significant reduction in perinatal deaths or other morbidity. Planned sensitivity analysis excluding trials with greater risk of bias resulted in an absence of benefits for any of the outcomes studied.

Settings with limited peripartum surveillance: two studies (855 women) were included. In the amnioinfusion group there was a reduction in CS for fetal distress and overall; meconium aspiration syndrome (RR 0.25, 95% CI 0.13 to 0.47), and neonatal ventilation or neonatal intensive care unit admission; and a trend towards reduced perinatal mortality (RR 0.37, 95% CI 0.13 to 1.01). In one of the studies, meconium below the vocal cords was reduced and, in the other, neonatal encephalopathy was reduced.

Authors' conclusions

Amnioinfusion is associated with substantive improvements in perinatal outcome only in settings where facilities for perinatal surveillance are limited. It is not clear whether the benefits are due to dilution of meconium or relief of oligohydramnios.

In settings with standard peripartum surveillance, some non-substantive outcomes were improved in the initial analysis, but sensitivity analysis excluding trials with greater risk of bias eliminated these differences. Amnioinfusion is either ineffective in this setting, or its effects are masked by other strategies to optimise neonatal outcome.

The trials reviewed are too small to address the possibility of rare but serious maternal adverse effects of amnioinfusion.

Résumé

Amnio-infusion en cas de liquide amniotique méconial pendant le travail

Contexte

L'amnio-infusion est sensée diluer le méconium présent dans le liquide amniotique et ainsi réduire le risque d'inhalation méconiale.

Objectifs

Évaluer les effets de l'amnio-infusion, pour le liquide amniotique méconial, sur l'issue périnatale.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (mai 2009).

Critères de sélection

Les essais randomisés comparant l'amnio-infusion à l'absence d'amnio-infusion chez les femmes en travail présentant avec un liquide amniotique méconial modéré ou épais.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont évalué de façon indépendante l'éligibilité et la qualité des essais et ont extrait des données.

Résultats Principaux

Treize études de qualité variable (4 143 femmes) sont incluses.

Une analyse de sous-groupe a été effectuée pour les études issues d'établissements avec des installations limitées pour contrôler l'état du bébé pendant le travail et intervenir efficacement, et des établissements avec une surveillance périnatale standard.

Établissement avec une surveillance périnatale standard : il y avait une hétérogénéité considérable pour plusieurs résultats. On n'a constaté aucune diminution significative sur les issues principales : le syndrome d'inhalation méconiale, le décès périnatal ou la morbidité grave, et le décès maternel ou la morbidité grave. On a constaté une diminution du nombre de césariennes liées à l'hypoxie fœtale mais pas du nombre total de césariennes. La présence de méconium sous les cordes vocales diagnostiquée par laryngoscopie était réduite, tout comme la ventilation néonatale ou l'admission en unité de soins intensifs néonatale, mais il n'y avait aucune baisse significative des décès périnataux et autres morbidités. L'analyse de sensibilité prévue excluant les essais avec un risque de biais plus élevé a démontré l'absence d'avantages pour chacune des issues étudiées.

Établissements avec une surveillance périnatale limitée : deux études (855 femmes) ont été incluses. Dans le groupe avec amnio-infusion, on a constaté une baisse du nombre de césariennes liées à l'hypoxie fœtale et de césariennes globales ; du syndrome d'inhalation méconiale (RR 0,25, IC à 95 % 0,13 à 0,47), et de la ventilation néonatale ou de l'admission en unité de soins intensifs néonatale ; ainsi qu'une tendance vers une baisse de la mortalité périnatale (RR 0,37, IC à 95 % 0,13 à 1,01). Dans l'une des études, la présence de méconium sous les cordes vocales a diminué et dans l'autre, l'encéphalopathie néonatale a diminué.

Conclusions des auteurs

L'amnio-infusion est associée à des améliorations substantielles de l'issue périnatale uniquement dans les établissements où les installations de surveillance périnatale sont limitées. Nous ne savons pas si les avantages sont liés à l'amnio-infusion du méconium ou au traitement de l'oligohydramnios.

Dans les établissements avec une surveillance périnatale standard, certains résultats non-substantiels étaient améliorés dans l'analyse initiale, mais l'analyse de sensibilité excluant les essais avec un risque plus élevé de biais a éliminé ces différences. L'amnio-infusion est soit inefficace dans ce cadre, ou ses effets sont masqués par les autres stratégies visant à optimiser le résultat néonatal.

Les essais sont trop petits pour traiter de la possibilité d'effets indésirables rares mais graves de l'amnio-infusion sur la mère.

Plain language summary

Amnioinfusion for meconium-stained liquor in labour

Amnioinfusion is not beneficial for babies releasing medium to heavy meconium during labour, except in settings with limited facilities to monitor the baby's condition during labour.

A bowel movement (meconium) from the unborn baby during labour can enter the baby's lungs, causing breathing difficulties after birth. Extra liquid can be injected through the woman's vagina or abdomen into the womb (amnioinfusion) to provide more liquid to dilute the meconium and surround the baby. The review of 13 trials (4143 women) found that amnioinfusion with a salt (saline) solution is beneficial for babies only in settings in which babies are at high risk due to limited monitoring facilities. Further research into the effects on women is needed.

Résumé simplifié

Amnio-infusion en cas de liquide amniotique méconial pendant le travail

Amnio-infusion en cas de liquide amniotique méconial pendant le travail

L'amnio-infusion n'est pas bénéfique pour les bébés libérant une quantité moyenne à importante de méconium pendant le travail, sauf dans les établissements avec des installations limités pour contrôler l'état du bébé pendant le travail.

Les selles (méconium) d'un fœtus pendant le travail peuvent entrer dans les poumons du bébé, ce qui entraîne des difficultés pour respirer après la naissance. Un surplus de liquide peut être injecté dans le vagin de la mère ou via l’abdomen dans l’utérus (amnio-infusion) afin d’ajouter davantage de liquide pour diluer le méconium et entourer le bébé. La revue de 13 essais (4 143 femmes) a montré que l'amnio-infusion avec une solution saline est bénéfique pour les bébés uniquement dans les établissements dans lesquels les bébés ont un risque élevé en raison du nombre limité d'installations de contrôle. Des recherches supplémentaires sur les effets sur les femmes sont requises.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 25th October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Get access to the full text of this article

Ancillary