Intervention Review

Routine versus selective antifungal administration for control of fungal infections in patients with cancer

  1. Peter C Gøtzsche*,
  2. Helle Krogh Johansen

Editorial Group: Cochrane Gynaecological Cancer Group

Published Online: 22 APR 2002

Assessed as up-to-date: 18 JUL 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD000026

How to Cite

Gøtzsche PC, Johansen HK. Routine versus selective antifungal administration for control of fungal infections in patients with cancer. Cochrane Database of Systematic Reviews 2002, Issue 2. Art. No.: CD000026. DOI: 10.1002/14651858.CD000026.

Author Information

  1. Rigshospitalet, The Nordic Cochrane Centre, Copenhagen, Denmark

*Peter C Gøtzsche, The Nordic Cochrane Centre, Rigshospitalet, Blegdamsvej 9, 7811, Copenhagen, DK-2100, Denmark. pcg@cochrane.dk.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 22 APR 2002

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Systemic fungal infection is considered to be an important cause of morbidity and mortality in cancer patients, particularly those with neutropenia. Antifungal drugs are often given prophylactically, or empirically, to patients with persistent fever.

Objectives

To assess the effect of antifungal drugs in cancer patients with neutropenia.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) Issue 4, 2007, PubMed (November 2007) and the reference lists of articles. We searched the proceedings of the ICAAC (from 1990 to 2007), General Meeting of the ASM (from 1990 to 2007), and the European Congress of Clinical Microbiology and Infectious Diseases (1995 to 2007) and contacted researchers in the field. For the 2011 update we searched PubMed from 1966 to 18 July 2011 and the reference lists of articles.

Selection criteria

Randomised clinical trials of amphotericin B, fluconazole, ketoconazole, miconazole, itraconazole or voriconazole compared with placebo or no treatment in cancer patients with neutropenia.

Data collection and analysis

The two review authors independently assessed trial eligibility, risk of bias and abstracted data.

Main results

Thirty-two trials involving 4287 patients were included. Prophylactic or empirical treatment with amphotericin B decreased total mortality significantly (relative risk (RR) 0.69, 95% confidence interval (CI) 0.50 to 0.96), whereas the estimates for fluconazole, ketoconazole, miconazole, and itraconazole were close to 1.00. No eligible trials were found with voriconazole. Amphotericin B and fluconazole decreased mortality ascribed to fungal infection, RR 0.45 (95% CI 0.26 to 0.76) and RR 0.42 (95% CI 0.24 to 0.73), respectively. The incidence of invasive fungal infection decreased significantly with administration of amphotericin B (RR 0.41, 95% CI 0.24 to 0.73), fluconazole (RR 0.39, 95% CI 0.27 to 0.57) and itraconazole (RR 0.53, 95% CI 0.29 to 0.97), but not with ketoconazole or miconazole. Effect estimates were similar for those 13 trials that had adequate allocation concealment and were blinded. The reporting of harms was far too variable from trial to trial to allow a meaningful overview. For the 2011 update no additional trials were identified for inclusion.

Authors' conclusions

Intravenous amphotericin B was the only antifungal agent that reduced total mortality. It should therefore be preferred when prophylactic or empirical antifungal therapy in cancer patients with neutropenia is instituted.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Prevention of fungal infections in patients with cancer with antifungal drugs

Cancer patients receiving chemotherapy or a bone marrow transplant are at risk of fungal infections. These can be life-threatening, especially when spread throughout the body. Those with low white cell counts (neutropenia) are particularly at risk. Antifungal drugs are often given as a routine preventive measure, or when people at risk have a fever. The review found that intravenous amphotericin B could reduce number of deaths. Three of the drugs, amphotericin B, fluconazole and itraconazole reduced fungal infections.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Routine versus selective antifungal administration for control of fungal infections in patients with cancer

Contexte

L'infection fongique systémique est considérée comme une cause importante de morbidité et de mortalité chez les patients cancéreux, et particulièrement chez ceux présentant une neutropénie. Les médicaments antifongiques sont souvent donnés à titre prophylactique, ou de manière empirique, aux patients atteints de fièvre persistante.

Objectifs

Évaluer l'effet des médicaments antifongiques chez les patients cancéreux présentant une neutropénie.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, numéro 4, 2007), dans PubMed (novembre 2007) et dans les références bibliographiques. Nous avons recherché dans les actes de l'ICAAC (de 1990 à 2007), de l'assemblée générale de l'ASM (de 1990 à 2007) et du Congrès européen de microbiologie clinique et des maladies infectieuses (1995 à 2007), et nous avons contacté des chercheurs dans le domaine. Pour la mise à jour 2011, nous avons recherché dans PubMed depuis 1966 jusqu'au 18 juillet 2011 et dans les références bibliographiques.

Critères de sélection

Des essais cliniques randomisés comparant l'amphotéricine B, le fluconazole, le kétoconazole, le miconazole, l'itraconazole ou le voriconazole, au placebo ou à l'absence de traitement chez les patients cancéreux présentant une neutropénie.

Recueil et analyse des données

Les deux auteurs ont indépendamment évalué l'éligibilité des essais, les risques de biais et les données extraites.

Résultats Principaux

Trente-deux essais impliquant 4287 patients ont été inclus. Le traitement prophylactique ou empirique à l'amphotéricine B a réduit de façon significative la mortalité totale (risque relatif (RR) 0,69 ; intervalle de confiance (IC) à 95% 0,50 à 0,96), alors que les estimations pour le fluconazole, le kétoconazole, le miconazole et l'itraconazole étaient proches de 1,00. Aucun essai éligible avec le voriconazole n'a été trouvé. L'amphotéricine B et le fluconazole ont réduit la mortalité imputable aux infections fongiques, RR = 0,45 (IC 95% 0,26 à 0,76) et RR 0,42 (IC 95% 0,24 à 0,73) respectivement. L'incidence des infections fongiques invasives a diminué significativement avec l'administration d'amphotéricine B (RR 0,41 ; IC 95% 0,24 à 0,73), de fluconazole (RR 0,39 ; IC 95% 0,27 à 0,57) et d'itraconazole (RR 0,53 ; IC 95% 0,29 à 0,97), mais pas avec celle de kétoconazole ou de miconazole. L'estimation des effets était similaire pour les 13 essais effectués en aveugle avec une assignation secrète adéquate. Le compte rendu des préjudices causés variait beaucoup trop d'un essai à l'autre pour permettre une évaluation significative. Pour la mise à jour 2011, aucun essai supplémentaire n'a été retenu pour inclusion.

Conclusions des auteurs

L'amphotéricine B par voie intraveineuse a été le seul agent antifongique ayant réduit la mortalité totale. Il devrait donc être préféré lors de la mise en place d'un traitement antifongique prophylactique ou empirique chez les patients cancéreux présentant une neutropénie.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Routine versus selective antifungal administration for control of fungal infections in patients with cancer

Prévention des infections fongiques au moyen de médicaments antifongiques chez les patients atteints de cancer

Les patients cancéreux recevant une chimiothérapie ou une greffe de moelle osseuse sont exposés aux infections fongiques. Celles-ci peuvent mettre être mortelles, surtout quand elles se sont propagées dans tout le corps. Les personnes ayant une faible numération de globules blancs (neutropénie) sont particulièrement à risque. Les médicaments antifongiques sont souvent administrés de manière systématique à titre préventif, ou lorsque des personnes à risque ont de la fièvre. La revue a constaté que l'amphotéricine B par voie intraveineuse pourrait réduire la mortalité. Trois des médicaments (l'amphotéricine B, le fluconazole et l'itraconazole) ont permis de réduire les infections fongiques.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 27th March, 2014
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français