This is not the most recent version of the article. View current version (25 MAR 2014)

Intervention Review

Antiplatelet therapy for acute ischaemic stroke

  1. Peter AG Sandercock1,*,
  2. Carl Counsell2,
  3. Gordon J Gubitz3,
  4. Mei-Chiun Tseng4

Editorial Group: Cochrane Stroke Group

Published Online: 16 JUL 2008

Assessed as up-to-date: 25 SEP 2007

DOI: 10.1002/14651858.CD000029.pub2


How to Cite

Sandercock PAG, Counsell C, Gubitz GJ, Tseng MC. Antiplatelet therapy for acute ischaemic stroke. Cochrane Database of Systematic Reviews 2008, Issue 3. Art. No.: CD000029. DOI: 10.1002/14651858.CD000029.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of Edinburgh, Division of Clinical Neurosciences, Edinburgh, UK

  2. 2

    University of Aberdeen, Division of Applied Health Sciences, Aberdeen, UK

  3. 3

    Dalhousie University, Department of Medicine, Division of Neurology, Halifax, Nova Scotia, Canada

  4. 4

    National Sun Yat-Sen University, Department of Business Management, Kaohsiung, Taiwan, China

*Peter AG Sandercock, Division of Clinical Neurosciences, University of Edinburgh, Neurosciences Trials Unit, Bramwell Dott Building, Western General Hospital, Crewe Road, Edinburgh, EH4 2XU, UK. peter.sandercock@ed.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 16 JUL 2008

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (25 MAR 2014)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

In patients with acute ischaemic stroke, platelets become activated. Antiplatelet therapy might reduce the volume of brain damaged by ischaemia and reduce the risk of early recurrent ischaemic stroke. This might reduce the risk of early death and improve long-term outcome in survivors. However, antiplatelet therapy might also increase the risk of fatal or disabling intracranial haemorrhage.

Objectives

To assess the efficacy and safety of antiplatelet therapy in acute ischaemic stroke.

Search methods

We searched the Cochrane Stroke Group Trials Register (last searched June 2007), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library Issue 2, 2007), MEDLINE (June 1998 to May 2007), and EMBASE (June 1998 to May 2007). In 1998, for a previous version of this review, we searched the register of the Antiplatelet Trialists' Collaboration, MedStrategy and contacted relevant drug companies.

Selection criteria

Randomised trials comparing antiplatelet therapy (started within 14 days of the stroke) with control in patients with definite or presumed ischaemic stroke.

Data collection and analysis

Two review authors independently applied the inclusion criteria and assessed trial quality, and for the included trials, extracted and cross-checked the data.

Main results

Twelve trials involving 43,041 participants were included. Two trials testing aspirin 160 mg to 300 mg once daily started within 48 hours of onset contributed 94% of the data. The maximum follow up was six months. With treatment, there was a significant decrease in death or dependency at the end of follow up (odds ratio 0.95, 95% confidence interval 0.91 to 0.99). For every 1000 patients treated with aspirin, 13 patients will avoid death or dependency (number needed to treat to benefit: 79). Antiplatelet therapy was associated with a small but definite excess of symptomatic intracranial haemorrhages, but this was more than offset by the reduction of recurrent ischaemic strokes and pulmonary embolus.

Authors' conclusions

Antiplatelet therapy with aspirin 160 mg to 300 mg daily, given orally (or by nasogastric tube or per rectum in patients who cannot swallow), and started within 48 hours of onset of presumed ischaemic stroke reduces the risk of early recurrent ischaemic stroke without a major risk of early haemorrhagic complications and improves long-term outcome.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Antiplatelet therapy for acute ischaemic stroke

Most strokes are caused by a sudden blockage of an artery in the brain (called an ischaemic stroke) that is usually due to a blood clot. Immediate treatment with antiplatelet drugs such as aspirin may prevent new clots from forming and hence improve recovery after stroke. However antiplatelet drugs may also cause bleeding in the brain which could offset any benefits. This review of 12 trials, including 43,041 participants, showed very clearly that aspirin, at a dose of 160 mg to 300 mg daily, started within 48 hours of the onset of stroke symptoms, saved lives and reduced the risk of further stroke occurring in the first two weeks. Aspirin also increased the chances of being alive and independent and improved the chances of making a complete recovery from this stroke. The risk of serious bleeding was very low. Almost of all the evidence in this review comes from trials of aspirin. There is no reliable evidence on the effects of other antiplatelet drugs in acute stroke.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Traitement par antiagrégants plaquettaires dans l'accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique aigu

Contexte

Chez les patients victimes d'un AVC ischémique aigu, une activation des plaquettes a lieu. Un traitement par antiagrégants plaquettaires peut réduire le volume cérébral endommagé par l'ischémie et réduire le risque de récurrence précoce d'AVC. Cela pourrait réduire le risque de décès précoce et améliorer les résultats à long terme chez les survivants. Cependant, un traitement par antiagrégants plaquettaires pourrait également augmenter le risque d'hémorragie intracrânienne mortelle ou incapacitante.

Objectifs

Évaluer l'efficacité et la sécurité du traitement par antiagrégants plaquettaires dans l'AVC ischémique aigu.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur les accidents vasculaires cérébraux (dernière recherche en juin 2007), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (la librairie Cochrane numéro 2, 2007), MEDLINE (juin 1998 à mai 2007) et EMBASE (juin 1998 à mai 2007). En 1998, pour une version précédente de cette revue, nous avons consulté le registre de l'Antiplatelet Trialists' Collaboration, MedStrategy et pris contact avec les entreprises pharmaceutiques pertinentes.

Critères de sélection

Essais randomisés comparant un traitement par antiagrégants plaquettaires (commencé dans les 14 jours après le déclenchement de l'AVC) avec un groupe témoin, chez des patients victimes d'un AVC ischémique présumé ou avéré.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont appliqué indépendamment les critères d'inclusion et évalué la qualité des essais ; pour les essais inclus, ils ont extrait et contre-vérifié les données.

Résultats Principaux

Douze essais portant sur 43 041 patients ont été inclus. Deux essais étudiant les doses de 160 mg et 300 mg d'aspirine une fois par jour, prises 48 heures après le déclenchement ont fourni 94 % des données. Le suivi maximum était de six mois. Avec le traitement, une diminution significative des décès ou de la dépendance à la fin du suivi a été observée (rapport des cotes 0,95, intervalle de confiance de 95 %, de 0,91 à 0,99). Sur 1 000 patients sous aspirine, 13 patients éviteront la mort ou la dépendance (nombre de sujets à traiter pour observer un bénéfice du traitement : 79). Le traitement par antiagrégants plaquettaires a été associé à un excès limité mais défini d'hémorragies intracrâniennes symptomatiques, mais ce résultat a été plus que compensé par la réduction des AVC ischémiques récurrents et les embolies pulmonaires.

Conclusions des auteurs

Le traitement par antiagrégants plaquettaires avec 160 mg à 300 mg d'aspirine par jour, administré oralement (ou par une sonde naso-gastrique ou par le rectum chez des patients qui ne peuvent pas avaler) et commencé dans les 48 heures suivant le déclenchement d'un AVC ischémique présumé réduit le risque d'AVC récurrent, sans risque majeur de complications hémorragiques précoces et améliore le résultat à long terme.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Traitement par antiagrégants plaquettaires dans l'accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique aigu

Traitement par antiagrégants plaquettaires dans l'accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique aigu

La plupart des AVC ont pour origine le blocage soudain d'une artère dans le cerveau (ce que l'on appelle AVC ischémique) en général dû à un caillot sanguin. Un traitement immédiat par antiagrégants plaquettaires, comme de l'aspirine, pourrait prévenir la formation de nouveaux caillots et ainsi améliorer la récupération après un AVC. Cependant, les antiagrégants plaquettaires peuvent également entraîner des saignements dans le cerveau, lesquels ne seraient pas compensés par les bénéfices. Cette revue de 12 essais, incluant 43 041 participants, a montré très clairement que l'aspirine, à une dose de 160 mg à 300 mg par jour, prise 48 heures après le déclenchement des symptômes d'un AVC, sauve des vies et réduit le risque de récurrence d'AVC dans les deux premières semaines. L'aspirine augmente également les chances du patient d'être en vie et indépendant ainsi que les chances d'atteindre une guérison complète après le premier AVC. Le risque de saignement grave était très faible. Pratiquement toutes les preuves de cette revue sont issues d'essais sur l'aspirine. Il n'existe pas de preuve fiable sur les effets d'autres antiagrégants plaquettaires dans l'AVC aigu.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st September, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

抗血小板療法在急性缺血性中風的使用

在急性缺血性中風的病人身上,血小板功能的活化。抗血小板療法可能降低缺血造成的腦部傷害範圍,並降低近期再次缺血性中風的機會。因此可以降低近期死亡率及改善長期存活率。但是,抗血小板療法也可能會增加造成致命及重大傷殘的腦內出血的危險。

目標

此文獻回顧主要目標為評估抗血小板療法在急性缺血性中風的療效及安全性。

搜尋策略

我們搜尋了Cochrane Stroke Group Trials Register(最近資料為2002年8月)、Cochrane Controlled Trials Register(CCTR)(Cochrane Library Issue 1 2002年)、MEDLINE (1998年6月到2001年10月)、以及EMBASE(1998年6月到2002年2月)。在1998年,前一版的回顧文獻當中,則納入了登記在Antiplatelet Trialists Collaboration、MedStrategy的登錄,並且與相關的藥廠聯絡。

選擇標準

以隨機試驗比較抗血小板療法(在中風14天內開始治療)與對照組,對象為確定或臨床診斷為缺血性中風的病人。

資料收集與分析

2位文獻回顧者獨立進行納入準則的調整及評估試驗的品質。並且針對納入的試驗進行摘錄與資料的交叉檢驗。

主要結論

收入12個臨床試驗共43,041個病例。其中2個試驗在發作48小時內給予每日aspirin 160到300毫克,提供了94%的資料來源。追蹤時間最長為6個月。治療後,在追蹤時間內,死亡及生活依賴皆有明顯的下降(OR 0.95; 95% CI 0.91到0.99)。每千人接受阿斯匹靈治療可增加13人的存活或保持生活獨立(治療79個獲益一個)。抗血小板療法會增加有症狀的顱內出血,而出血將會抵消降低再度缺血性中風及肺栓塞的效用。

作者結論

抗血小板療法以aspirin每日160到300毫克口服給予(在無法吞嚥的病人身上以鼻胃管或經直腸給予),在臨床診斷為缺血性中風發作48小時內開始治療。證實可降低近期再次發生缺血性中風的機會,並可改善長期預後狀況,且無近期併發出血的主要風險。

翻譯人

本摘要由奇美醫院何乘彰翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

大部分的中風是因為腦部動脈的突然阻塞(這種類型的中風稱作缺血性中風)。在大多數的缺血性中風,造成阻塞的原因是因為血塊。在急性中風,及時以抗血小板藥物治療,如Aspirin,可防止新的血栓形成,進而改善腦中風的預後。然而,抗血小板藥物可能導致腦部出血,如此將會抵消掉其益處。這篇回顧收入12個臨床試驗共43,041個病例,十分清楚地顯示,在腦中風症狀發生的48小時內,每天使用Aspirin 160∼300毫克,是有效且安全的治療方式。Aspirin增加病人存活並減少2星期內再度發生腦中風的風險。除了增加存活率,也增加病人的獨立活動能力(不藉由他人幫助,可獨立進行日常生活活動)。並可見到Aspirin增加了腦中風後完全恢復的機會。至於嚴重的出血併發症,其風險非常低。在這次的文獻回顧當中,幾乎所有的證據都來自Aspirin的試驗。至於其他抗血小板藥物,並沒有任何可靠的證據證明他們在急性腦中風上可茲應用。