Intervention Review

Tocolytics for suspected intrapartum fetal distress

  1. Regina Kulier1,*,
  2. G Justus Hofmeyr2

Editorial Group: Cochrane Pregnancy and Childbirth Group

Published Online: 27 APR 1998

Assessed as up-to-date: 11 MAY 2006

DOI: 10.1002/14651858.CD000035


How to Cite

Kulier R, Hofmeyr GJ. Tocolytics for suspected intrapartum fetal distress. Cochrane Database of Systematic Reviews 1998, Issue 2. Art. No.: CD000035. DOI: 10.1002/14651858.CD000035.

Author Information

  1. 1

    Geneva Foundation for Medical Education and Research, Geneva, Switzerland

  2. 2

    University of the Witwatersrand, University of Fort Hare, Eastern Cape Department of Health, Department of Obstetrics and Gynaecology, East London Hospital Complex, East London, Eastern Cape, South Africa

*Regina Kulier, Geneva Foundation for Medical Education and Research, Chemin Edouard Tavan 5, Geneva, CH-1206, Switzerland. regina.kulier@bluewin.ch.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 27 APR 1998

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Prophylactic tocolysis with betamimetics and other agents has become widespread as a treatment for fetal distress. Uterine relaxation may improve placental blood flow and, therefore, fetal oxygenation. However, there may also be adverse maternal cardiovascular effects.

Objectives

The objective of this review was to assess the effects of tocolytic therapy for suspected fetal distress on fetal, maternal and perinatal outcomes.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group Trials Register (May 2006)

Selection criteria

Randomised trials comparing tocolytic therapy with no treatment or treatment with another tocolytic agent for suspected fetal distress.

Data collection and analysis

Two review authors assessed trial quality and extracted data.

Main results

Three studies were included. Compared with no treatment, there were fewer failed improvements in fetal heart rate abnormalities with tocolytic therapy (relative risk (RR) 0.26, 95% confidence interval (CI) 0.13 to 0.53). Betamimetic therapy compared with magnesium sulphate showed a non-significant trend towards reduced uterine activity (RR 0.07, 95% CI 0.00 to 1.10).

Authors' conclusions

Betamimetic therapy appears to be able to reduce the number of fetal heart rate abnormalities and perhaps reduce uterine activity. However, there is not enough evidence based on clinically important outcomes to evaluate the use of betamimetics for suspected fetal distress.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Tocolytics for suspected intrapartum fetal distress

Tocolytic drugs to help babies who have a shortage of oxygen during labour.

Most healthy babies cope well with the contractions of labour. However, some babies become short of oxygen, or cannot seem to get sufficient oxygen for their needs during labour. It can be difficult to identify these babies accurately, but they usually show some irregularity in their heartbeat patterns. If the mother lies on her back during labour, the weight of the uterus compresses her major blood vessels thus inhibiting the blood flow to the placenta and baby. If the mother is upright and moving around in labour, this can help to prevent such problems. However, the drug, syntocinon, given to push labour on more quickly, can contribute to such problems for the baby. Drugs that relax the uterus are thought to improve the blood circulation round the placenta and uterus. The review looked at the effectiveness of tocolytic drugs (drugs that relax the uterus) for helping babies in such situations prior to caesarean section. The review of trials found three studies involving just over 100 women. The studies seemed to show a benefit in terms of the acidity of the baby's blood at birth, and so showed a possible benefit in terms of 'buying time' and helping the baby whilst waiting for a caesarean section. However, the possibility of contributing to haemorrhage for the mother by relaxing the uterus needs proper investigation. So further research is needed.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Tocolytiques en cas de suspicion d'hypoxie fœtale intrapartum

Contexte

La tocolyse prophylactique avec des bêtamimétiques et autres agents est aujourd'hui répandue comme traitement en cas de suspicion d'hypoxie fœtale. Le relâchement utérin peut améliorer le flux sanguin du placenta et par conséquent, l'oxygénation du fœtus. Toutefois, elle peut aussi avoir des effets cardiovasculaires indésirables chez la mère.

Objectifs

L'objectif de cette revue était d'évaluer les effets de la thérapie tocolytique en cas de suspicion d'hypoxie fœtale sur les résultats d'ordre fœtal, maternel et périnatal.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (mai 2006).

Critères de sélection

Les essais randomisés comparant la thérapie tocolytique et l'absence de traitement ou un traitement avec un autre agent tocolytique en cas de suspicion d'hypoxie fœtale.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont évalué la qualité des essais et extrait des données.

Résultats Principaux

Trois études ont été incluses. Par rapport à l'absence de traitement, on a constaté qu'il y avait plus d'amélioration du rythme cardiaque fœtal avec la thérapie tocolytique (risque relatif (RR) 0,26, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,13 à 0,53). La thérapie par bêtamimétiques comparée au sulfate de magnésium a démontré une tendance non significative vers une activité utérine réduite (RR 0,07, IC à 95 % 0,00 à 1,10).

Conclusions des auteurs

La thérapie par bêtamimétiques semble être en mesure de diminuer le nombre d'anomalies du rythme cardiaque fœtal et peut être aussi réduire l'activité utérine. Pour autant, il n'y a pas suffisamment de données basées sur des résultats importants sur le plan clinique pour évaluer l'utilisation des bêtamimétiques en cas de suspicion d'hypoxie fœtale.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Tocolytiques en cas de suspicion d'hypoxie fœtale intrapartum

Tocolytiques en cas de suspicion d'hypoxie fœtale intrapartum

Tocolytiques pour aider les bébés qui ont un manque d'oxygène pendant le travail.

Les plupart des bébés en bonne santé font face de manière satisfaisante aux contractions utérines durant le travail. Toutefois, certains bébés ressentent un manque d'oxygène et peuvent sembler ne pas avoir suffisamment d'oxygène pour répondre à leurs besoins pendant le travail. Il peut se révéler difficile d'identifier ces bébés avec précision, mais ils montrent généralement des anomalies du rythme cardiaque. Si la mère est allongée sur le dos pendant le travail, le poids de l'utérus compresse ses principaux vaisseaux sanguins, ce qui entrave le flux sanguin vers le placenta et le bébé. Si la mère se tient droite et se déplace pendant le travail, cela peut permettre d'éviter ces problèmes. Pour autant, le médicament, le Syntocinon®, donné pour accélérer le travail, peut contribuer à ces problèmes rencontrés par le bébé. Les médicaments qui relâchent l'utérus sont sensés améliorer la circulation sanguine autour du placenta et de l'utérus. La revue a examiné l'efficacité des médicaments tocolytiques (médicaments qui relâchent l'utérus) pour aider les bébés dans ces situations avant de pratiquer une césarienne. La revue des essais a trouvé trois études impliquant un peu plus de 100 femmes. Les études semblaient monter un bénéfice concernant le pH du bébé à la naissance, ainsi qu'un bénéfice potentiel en termes de 'gain de temps' permettant ainsi d'aider le bébé tout en attendant une césarienne. Cependant, il est indispensable d'effectuer des recherches sur la possibilité de contribuer à une hémorragie chez la mère lorsque l'on relâche l'utérus. Des recherches supplémentaires sont donc nécessaires.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 25th October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

在分娩時疑似發生之胎兒窘迫而進行的安胎方法

使用betamimetics以及其他的藥物進行預防性安胎措施,已經成為1種廣泛用於治療胎兒窘迫的方法。一旦子宮鬆弛了之後,能夠提升胎盤的血液流量以及改善胎兒的氧合作用(fetal oxygenation)。然而,同時也會對於母體帶來心臟血管方面的不良作用

目標

本篇回顧的目的,是要評估發生疑似胎兒窘迫時使用安胎措施是否有改善胎兒、母體及周產期之預防的功效

搜尋策略

我們搜尋了the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group Trials Register(2006年5月)

選擇標準

針對疑似發生胎兒窘迫時,在安胎性療法與不採取治療、或是以另1種安胎藥物所進行的治療方法之間,這些隨機試驗將它們進行了比較

資料收集與分析

有2位審稿的作者評估了試驗的品質,並擷取出資料

主要結論

其中共收集了3份研究。跟不採取治療比較起來,使用安胎性療法的孕婦,胎兒的心跳速率異常無法獲得改善的比例較低(relative risk (RR) 0.26, 95% confidence interval (CI) 0.1 o 0.53)。跟硫酸鎂(magnesium sulphate)比較起來,子宮的活動力減少,betamimetic療法並沒有明顯地的傾向(R .07, 95% CI 0.00 to 1.10)

作者結論

betamimetic療法看起來可以減少胎兒之心跳速率異常的例子的數目,而且或許能降低子宮的活動力。然而,可能發生的胎兒窘迫,如以臨床上的重要預後為基礎,評估使用betamimetics來減少的結果證據並不充足

翻譯人

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌

總結

針對在分娩期間氧氣短缺的嬰兒,可以用安胎藥物來幫助他們。大部份的健康嬰兒,都可以妥善地面對分娩時的收縮。然而,在分娩期間,有些嬰兒會發生氧氣短缺的現象,或是顯得無法獲得足夠的氧氣供應來滿足他們的需求。要正確地辨認出這些嬰兒,可能會是很困難的,但是他們通常會在他們的心跳模式之中,顯露出某種不規律的現象。假使該名母親在分娩的期間都以正姿勢,那麼子宮的重量就會壓迫她的主要血管,因此抑制了通往胎盤與嬰兒的血液流量。假使在待產期間,母親如果能夠站立並且四處走動,就能夠幫助避免這樣的問題發生。然而,syntocinon這個用來使分娩加快進行的藥物,卻會為胎兒帶來這樣的問題。可以鬆弛子宮的藥物,被認為能夠促進子宮與胎盤周圍的血液循環。本篇回顧在於評估在施行剖腹產之前,使用安胎藥物(可以讓子宮鬆弛的藥物)對於處於這種狀態下之嬰兒的效用,觀察它們的功效。本篇試驗的回顧,共有3份包含了剛好超過100名婦女在內的研究。若是就在嬰兒出生的時候其血液酸度來看,這些研究似乎都證實了1項優點,即是「拖延時間」以及在等待剖腹產的時候對嬰兒帶來幫助。然而,因為子宮鬆弛的緣故,可能引起母親發生出血的可能性,還需要適當的探討。所以,需更進一步的研究