Intervention Review

Biophysical profile for fetal assessment in high risk pregnancies

  1. Joan G Lalor1,*,
  2. Bukola Fawole2,
  3. Zarko Alfirevic3,
  4. Declan Devane4

Editorial Group: Cochrane Pregnancy and Childbirth Group

Published Online: 23 JAN 2008

Assessed as up-to-date: 9 NOV 2007

DOI: 10.1002/14651858.CD000038.pub2


How to Cite

Lalor JG, Fawole B, Alfirevic Z, Devane D. Biophysical profile for fetal assessment in high risk pregnancies. Cochrane Database of Systematic Reviews 2008, Issue 1. Art. No.: CD000038. DOI: 10.1002/14651858.CD000038.pub2.

Author Information

  1. 1

    Trinity College Dublin, School of Nursing and Midwifery, Dublin, Ireland

  2. 2

    University of Ibadan, Department of Obstetrics and Gynaecology, Ibadan, Nigeria

  3. 3

    The University of Liverpool, Department of Women's and Children's Health, Liverpool, UK

  4. 4

    National University of Ireland Galway, School of Nursing and Midwifery, Galway, Ireland

*Joan G Lalor, School of Nursing and Midwifery, Trinity College Dublin, 24 D'Olier Street, Dublin, 2, Ireland. j.lalor@tcd.ie.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 23 JAN 2008

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

A biophysical profile (BPP) includes ultrasound monitoring of fetal movements, fetal tone and fetal breathing, ultrasound assessment of liquor volume with or without assessment of the fetal heart rate. The BPP is performed in an effort to identify babies that may be at risk of poor pregnancy outcome, so that additional assessments of wellbeing may be performed, or labour may be induced or a caesarean section performed to expedite birth.

Objectives

To assess the effects of the BPP when compared with conventional monitoring (CTG only or MBPP) on pregnancy outcome in high-risk pregnancies.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (October 2007), CENTRAL (The Cochrane Library 2006, Issue 4), MEDLINE (1966 to November 2006), EMBASE (1974 to November 2006) and CINAHL (1980 to November 2006).

We updated the search of the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (10 January 2012) and added the results to the awaiting classification section.

Selection criteria

Randomised and quasi-randomised controlled trials involving a comparison of fetal BPP with other forms of antepartum fetal assessment in women with high-risk pregnancies.

Data collection and analysis

Two authors independently assessed eligibility, quality and extracted data.

Main results

We included five trials, involving 2974 women. Most trials were not of high quality. Although the overall incidence of adverse outcomes was low, available evidence from randomised controlled trials does not support the use of BPP as a test of fetal wellbeing in high-risk pregnancies. We found no significant differences between the groups in perinatal deaths (relative risk (RR) 1.33, 95% confidence interval (CI) 0.60 to 2.98) or in Apgar score less than seven at five minutes (RR 1.27, 95% CI 0.85 to 1.92).Combined data from the two high-quality trials suggest an increased risk of caesarean section in the BPP group RR 1.60, 95% CI 1.05 to 2.44, n = 280, interaction test P = 0.03. However, the number of participating women was relatively small (n = 280). Therefore, additional evidence is required in order to be definitive regarding the efficacy of this test in high-risk pregnancies. Furthermore, the impact of the BPP on other interventions, length of hospitalisation, serious short-term and long-term neonatal morbidity and parental satisfaction requires further evaluation.

Authors' conclusions

At present, there is insufficient evidence from randomised trials to support the use of BPP as a test of fetal wellbeing in high-risk pregnancies.

[Note: The three citations in the awaiting classification section of the review may alter the conclusions of the review once assessed.]

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Biophysical profile for fetal assessment in high risk pregnancies

Not enough evidence to support use of biophysical profile (BPP) for the assessment of fetal well-being in high-risk pregnancies.

Monitoring the baby's well-being in the uterus in pregnancy is often undertaken using a cardiotocograph (CTG) machine. A CTG assesses the pattern of the baby's heartbeats alongside the size of the mother's contractions. However, this is not a very accurate test on its own. So monitoring the baby's movements has also been suggested as a useful addition to predict babies in difficulty. This is because a reduction in fetal movement sometimes precedes a baby's death. It is thought that if the oxygen supply to the baby through the afterbirth (placenta) is insufficient, the baby responds by moving less often. As fetal movement patterns may vary considerably, multiple fetal activities might be a better predictor of poor outcome. Consequently, the biophysical profile (BPP) and modified biophysical profile (MBPP) have been introduced. The BPP uses ultrasound to assess 1) fetal movement, 2) tone, 3) breathing and 4) the amniotic fluid volume that surrounds the baby. In addition, the baby's heartbeat is monitored over a 20-minute period using a CTG machine. This produces a paper tracing of the baby's heart rate, the mother's contractions and when the baby moves. Sometimes a modified BPP is used first (MBPP), involving the CTG trace and the amniotic fluid volume only. If this indicates a possible abnormality, then the full BPP is used. This review of trials compared the BPP (or MBPP) with conventional monitoring (CTG only) on pregnancy outcome in high-risk pregnancies. Five trials involving 2974 women with pregnancies with a high risk of poorer fetal outcome were found. There was no difference between the groups in the number of babies that died, nor in the number of babies who had low Apgar scores. However, although the number of women involved was small, the BPP was associated with a significant increase in induction and caesarean section. However, the data are insufficient to reach a conclusion about the benefit or otherwise of the BPP as a test of fetal wellbeing.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Profil biophysique pour l'évaluation du fœtus dans les grossesses à haut risque

Contexte

Un profil biophysique (PBP) comprend la surveillance échographique des mouvements du fœtus, de la tonicité du fœtus et de la respiration du fœtus, l'évaluation échographique du volume de liquide avec ou sans évaluation de la fréquence cardiaque du fœtus. Le PBP est réalisé dans le but d'identifier les bébés qui pourraient avoir une issue défavorable de la grossesse, de manière à ce que ces évaluations supplémentaires du bien-être fœtal puissent être réalisées, ou à ce que le travail puisse être déclenché ou une césarienne réalisée pour accélérer la naissance.

Objectifs

Comparer les effets du PBP avec la surveillance conventionnelle (CTG uniquement ou PBPM) sur le résultat de la grossesse dans les grossesses à haut risque.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (octobre 2007), CENTRAL (The Cochrane Library 2006, numéro 4), MEDLINE (de 1966 à novembre 2006), EMBASE (de 1974 à novembre 2006) et CINAHL (de 1980 à novembre 2006).

Nous avons mis à jour la recherche du registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (10 janvier 2012) et avons ajouté les résultats à la section de classification en attente.

Critères de sélection

Essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés portant sur une comparaison du PBP du fœtus avec d'autres formes d'évaluation antepartum du fœtus chez les femmes présentant une grossesse à haut risque.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont évalué l'éligibilité, la qualité et extrait les données de façon indépendante.

Résultats Principaux

Nous avons inclus cinq essais portant sur 2 974 femmes. La plupart des essais étaient de qualité médiocre. Bien que l'incidence des résultats indésirables soit faible, les données disponibles issues des essais contrôlés randomisés ne corroborent pas l'utilisation du PBP en tant que test du bien-être du fœtus dans les grossesses à haut risque. Nous n'avons trouvé aucune différence significative entre les groupes en matière de mortalité périnatale (risque relatif (RR) 1,33, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,60 à 2,98) ou de score Apgar inférieur à sept à cinq minutes (RR 1,27, IC à 95 % 0,85 à 1,92). Les données combinées issues des deux essais de bonne qualité semblent indiquer un risque accru de césarienne dans le groupe PBP RR 1,60, IC à 95 % 1,05 à 2,44, n = 280, valeur P du test d'interaction = 0,03. Cependant, le nombre de femmes ayant participé était relativement faible (n = 280). Par conséquent, des données supplémentaires sont nécessaires pour tirer des conclusions définitives sur l'efficacité de ce test dans les grossesses à haut risque. Par ailleurs, l'impact du PBP sur les autres interventions, la durée de l'hospitalisation, la morbidité néonatale grave à court et à long terme et la satisfaction des parents nécessite une évaluation supplémentaire.

Conclusions des auteurs

Actuellement, les données issues des essais randomisés sont insuffisantes pour corroborer l'utilisation du PBP en tant que test du bien-être du fœtus dans les grossesses à haut risque.

[Remarque : Les trois références dans la section de classification en attente de la revue pourraient modifier les conclusions de la revue après avoir été évaluées.]

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Profil biophysique pour l'évaluation du fœtus dans les grossesses à haut risque

Profil biophysique pour l'évaluation du fœtus dans les grossesses à haut risque

Pas suffisamment d'éléments pour étayer l'utilisation du profil biophysique (PBP) pour l'évaluation du bien-être du fœtus dans les grossesses à haut risque.

La surveillance du bien-être du bébé in utero pendant la grossesse est souvent réalisée à l'aide d'une machine appelée cardiotocographe (CTG). Le CTG évalue le profil de la fréquence cardiaque du bébé en parallèle avec l'ampleur des contractions de la mère. Cependant, ce test, s'il est réalisé seul, n'est pas très précis. Par conséquent, la surveillance des mouvements du bébé a également été proposée comme complément utile pour détecter les bébés en difficulté. Cela tient au fait qu'une réduction des mouvements du fœtus précède parfois le décès du bébé. On pense que si l'apport en oxygène au bébé par le placenta est insuffisant, le bébé répond en bougeant moins souvent. Puisque les profils des mouvements fœtaux peuvent être très variables, la mesure de différentes activités fœtales pourrait s'avérer un meilleur élément prédicteur de mauvais résultats. Par conséquent, le profil biophysique (PBP) et le profil biophysique modifié (PBPM) ont été instaurés. Le profil biophysique se voit à l'échographie par l'évaluation 1) des mouvements du fœtus, 2) de la tonicité, 3) de la respiration et 4) du volume du liquide amniotique qui entoure le bébé. Par ailleurs, la fréquence cardiaque du bébé est surveillée pendant une période de 20 minutes à l'aide d'un CTG. Cela génère une impression papier de la fréquence cardiaque du bébé, des contractions de la mère et des moments où le bébé bouge. Parfois on réalise d'abord un profil biophysique modifié en utilisant le tracé CTG et une mesure de la quantité de liquide amniotique seule. Si celui-ci indique un risque d'anomalie, alors le PBP complet est utilisé. Cette revue d'essais compare le PBP (ou PBPM) avec la surveillance conventionnelle (CTG uniquement) sur le résultat de la grossesse dans les grossesses à haut risque. Cinq essais portant sur 2 974 femmes présentant une grossesse à haut risque de résultat fœtal médiocre ont été trouvés. Il n'y avait aucune différence entre les groupes pour ce qui est du nombre de bébés qui sont décédés ou qui présentaient un score d’Apgar faible. Cependant, bien que le nombre de femmes concernées soit faible, le PBP était associé à une augmentation significative du nombre de déclenchements des accouchements et de césariennes. Toutefois, les données sont insuffisantes pour tirer une conclusion sur le bénéfice ou autre du PBP en tant que test du bien-être fœtal.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 25th October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

高風險懷孕之胎兒評估的生物物理資料

生物物理資料(biophysical profile (BPP))包括胎兒動作之超音波、胎兒張力(fetal tone)和胎兒呼吸、超音波評估羊水量合併或未合併評估胎兒心律。進行生物物理資料檢測是?了確認胎兒有無不良懷孕結果之風險,以便進行額外的健康評估、或者需引產或剖腹產來幫助生產

目標

比較生物物理資料檢測和傳統監測方式(只有CTG或MBPP)對於高風險懷孕的結果之效果

搜尋策略

我們搜尋Cochrane Pregnancy和Childbirth Group's Trials Register (2007年10月)、 CENTRAL (The Cochrane Library 2006, Issue 4)、MEDLINE (1966年2006年11月)、 MBASE (1974年2006年11月)和CINAHL (1980年2006年11月)

選擇標準

比較對高風險孕婦進行胎兒生物物理資料檢測和其他類型產前胎兒評估方式的隨機和準隨機控制試驗

資料收集與分析

2位作者獨立評估適用性、品質與摘錄資料

主要結論

納入5篇試驗、2974名婦女,多數試驗品質不高。雖然副作用的整體發生率少,現在的隨機控制試驗的資料並不支持使用生物物理資料來檢測高風險孕婦的胎兒健康。我們發現,各組在生產前後死亡(RR為1.33, 95% CI為 0.60 to 2.98)或5 – 7分鐘內的Apgar評分(RR為1.27, 95% CI為0.85 to 1.92)等方面沒有顯著差異。彙整2篇高品質試驗的資料,認為生物物理資料檢測組的剖腹產風險增加(RR為1.60, 95% CI為1.05 to 2.44, n = 280人,交互作用檢定P值 .03)。不過,研究樣本數相對較少(n = 280人),因此,需要更多證據以確認此檢測對於高風險懷孕的效果,再者,生物物理資料對於其他介入方式、住院天數、嚴重短期和長期新生兒發病率和父母親的滿意度都需要後續評估

作者結論

目前,隨機試驗並無足夠證據支持高風險懷孕使用生物物理資料檢測胎兒的健康

翻譯人

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌

總結

無足夠證據支持使用生物物理資料來評估高風險懷孕的胎兒健康。通常使用心動儀(cardiotocograph (CTG))監測子宮內胎兒的健康。胎心監視儀根據母親的收縮情況評估胎兒的心搏模式,不過,這並沒有十分準確,所以,對於預判有困難情況的嬰兒,會建議另外監測胎兒的動作,因胎動減少有時候是因為胎兒死亡。一般認為,如果透過胞衣(胎盤)供給嬰兒的氧氣不夠的話,胎兒的動作會比較少。因為胎動類型有許多變化,多種胎動檢測對於不佳結果有比較好的預測能力,因此,生物物理資料(BPP)和修改版生物物理資料(MBPP)被引進,生物物理資料使用超音波評估1)胎動, 2)張力,3)呼吸與4)胎兒週遭之羊水量。此外,使用胎心監視儀間隔監測胎兒的心搏20分鐘。當胎兒動作時,獲得一張紀錄胎兒心律、母親收縮情況的報表。有時候,先使用修改版生物物理資料,包括心動儀追蹤和羊水量,如果這顯示可能有異常,再使用完整版的生物物理資料。此篇回顧比較生物物理資料、修改版生物物理資料、傳統監測(只有胎心監視儀)用於高風險懷孕的結果。5篇試驗、2974名胎兒狀況不佳的高風險孕婦。各組之間,胎兒死亡數、Apgar分數低的胎兒都沒有差異,不過,雖然納入的孕婦人數少,生物物理資料與剖腹產和引產顯著減少有關,但是,資料不足以提出以生物物理資料作為胎兒健康檢測的好處的具體結論