Intervention Review

Corticosteroids for acute ischaemic stroke

  1. Peter AG Sandercock1,*,
  2. Tim Soane2

Editorial Group: Cochrane Stroke Group

Published Online: 7 SEP 2011

Assessed as up-to-date: 8 MAR 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD000064.pub2


How to Cite

Sandercock PAG, Soane T. Corticosteroids for acute ischaemic stroke. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 9. Art. No.: CD000064. DOI: 10.1002/14651858.CD000064.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of Edinburgh, Division of Clinical Neurosciences, Edinburgh, UK

  2. 2

    Western General Hospital, Department of Clinical Neurosciences, Edinburgh, UK

*Peter AG Sandercock, Division of Clinical Neurosciences, University of Edinburgh, Neurosciences Trials Unit, Bramwell Dott Building, Western General Hospital, Crewe Road, Edinburgh, EH4 2XU, UK. peter.sandercock@ed.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 7 SEP 2011

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

The majority of strokes are due to cerebral infarction. Ischaemic cerebral tissue tends to develop cytotoxic oedema which, if the blood-brain barrier is disrupted, may be followed by vasogenic oedema. Large infarcts can develop life-threatening massive oedema. Early treatment with corticosteroids could theoretically help reduce both cytotoxic and vasogenic oedema and so improve the clinical outcome after a stroke.

Objectives

To assess the effect of corticosteroids in acute presumed ischaemic stroke.

Search methods

We searched the Cochrane Stroke Group Trials Register (last searched: 17 February 2011).

Selection criteria

Published randomised trials comparing corticosteroids with placebo or a control group in people with acute (presumed or definite) ischaemic stroke. Trials were included if treatment began within 48 hours of stroke onset and if clinical outcomes were assessed.

Data collection and analysis

Two review authors independently applied the inclusion criteria, assessed trial quality and extracted the data.

Main results

Eight trials involving 466 people were included. Details of trial quality that may relate to bias were not available for most trials. No difference was shown in the odds of death within one year (odds ratio (OR) 0.87, 95% confidence interval (CI) 0.57 to 1.34). Treatment did not appear to improve functional outcome in survivors. Seven trials reported neurological impairment but pooling the data was impossible because no common scale or time interval was used. The results were inconsistent between individual trials. The only adverse effects reported were small numbers of gastrointestinal bleeds, infections and deterioration of hyperglycaemia across both groups. The results are unchanged since the previous update.

Authors' conclusions

There is not enough evidence to evaluate corticosteroid treatment for people with acute presumed ischaemic stroke. The conclusions are unchanged since the previous update.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Corticosteroids for acute ischaemic stroke

There is no evidence of benefit from corticosteroids for acute ischaemic stroke. Stroke from blockage of an artery to a part of the brain causes swelling of that part of the brain. The swelling produces pressure effects, may cause additional brain cells to die, or delays the recovery of damaged but recoverable brain cells. Reduction of this swelling may relieve pressure on adjacent parts of the brain, reduce the number of brain cells that are killed and allow better recovery of damaged brain cells. Corticosteroids have been used to reduce this brain swelling in order to help limit damage and speed recovery. However, from the small and inadequate amount of evidence available from eight trials involving 466 participants, this review found no benefit of corticosteroids on reducing the number of deaths or improving functional outcome in survivors.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Corticostéroïdes dans l'accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique aigu

Contexte

La majorité des AVC sont dus à un infarctus cérébral. Le tissu cérébral ischémique tend à développer un œdème cytotoxique qui, si la barrière entre le sang et le cerveau est brisée, peut être suivi d'un œdème vasomoteur. De grands infarctus peuvent donner lieu à un œdème massif potentiellement mortel. Un traitement précoce par corticostéroïdes pourrait en théorie permettre de réduire l'œdème cytotoxique et l'œdème vasomoteur, et ainsi améliorer le résultat clinique après un AVC.

Objectifs

Évaluer l'effet des corticostéroïdes en cas d'AVC ischémique aigu présumé.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur les accidents vasculaires cérébraux (dernière recherche : 17 février 2011).

Critères de sélection

Essais randomisés publiés comparant des corticostéroïdes à un placébo ou à un groupe témoin, chez des personnes ayant fait un AVC ischémique aigu (présumé ou avéré). Les essais étaient inclus si le traitement était initié dans les 48 heures suivant le déclenchement de l'AVC et si les résultats cliniques étaient évalués.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont appliqué indépendamment les critères d'admissibilité, évalué la qualité des essais et extrait les données.

Résultats Principaux

Huit essais, rassemblant 466 patients, ont été inclus. Pour la plupart des essais, les détails sur la qualité des essais pouvant se rapporter aux biais n'étaient pas disponibles. Aucune différence n'a été observée en ce qui concerne les risques de décès pendant un an (rapport des cotes (RC) 0,87, intervalle de confiance (IC) de 95 % de 0,57 à 1,34). Le traitement n'a pas semblé améliorer le résultat fonctionnel chez les survivants. Sept essais rapportaient des troubles neurologiques mais il n'a pas été possible de combiner les données car les essais n'employaient ni les mêmes échelles, ni les mêmes intervalles de temps. Les résultats étaient incohérents entre les essais individuels. Les seuls effets indésirables rapportés étaient quelques saignements gastro-intestinaux, infections et détérioration de l'hyperglycémie dans les deux groupes. Les résultats restent les mêmes depuis la dernière mise à jour.

Conclusions des auteurs

Les preuves sont insuffisantes pour évaluer le traitement par corticostéroïdes chez les personnes victimes d'un AVC ischémique aigu présumé. Les conclusions restent les mêmes depuis la dernière mise à jour.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Corticostéroïdes dans l'accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique aigu

Corticostéroïdes dans l'accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique aigu

Il n'a pas été démontré que les corticostéroïdes sont bénéfiques en cas d'AVC ischémique aigu. Un AVC dû au blocage d'une artère dans une région du cerveau entraîne la tuméfaction de cette région du cerveau. La tuméfaction produit une pression qui peut tuer d'autres cellules cérébrales ou retarder la récupération de cellules cérébrales endommagées mais récupérables. Une réduction de cette tuméfaction pourrait soulager la pression sur des régions adjacentes du cerveau, réduire le nombre de cellules cérébrales tuées et permettre une meilleure récupération des cellules cérébrales endommagées. Les corticostéroïdes sont utilisés pour réduire cette tuméfaction cérébrale afin de limiter les lésions et accélérer la récupération. Cependant, selon les preuves disponibles, dont la quantité est limitée et inadaptée, issues de huit essais portant sur 466 participants, cette revue n'a mis en évidence aucun bénéfice des corticostéroïdes pour réduire le nombre de décès ou améliorer le résultat fonctionnel chez les survivants.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st September, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français