Intervention Review

External cephalic version for breech presentation before term

  1. Eileen K Hutton1,*,
  2. G Justus Hofmeyr2

Editorial Group: Cochrane Pregnancy and Childbirth Group

Published Online: 25 JAN 2006

Assessed as up-to-date: 18 OCT 2005

DOI: 10.1002/14651858.CD000084.pub2


How to Cite

Hutton EK, Hofmeyr GJ. External cephalic version for breech presentation before term. Cochrane Database of Systematic Reviews 2006, Issue 1. Art. No.: CD000084. DOI: 10.1002/14651858.CD000084.pub2.

Author Information

  1. 1

    McMaster University, Department of Obstetrics and Gynecology, Hamilton, Ontario, Canada

  2. 2

    University of the Witwatersrand, University of Fort Hare, Eastern Cape Department of Health, Department of Obstetrics and Gynaecology, East London Hospital Complex, East London, Eastern Cape, South Africa

*Eileen K Hutton, Department of Obstetrics and Gynecology, McMaster University, 1200 Main Street West, MDCL 2215, Hamilton, Ontario, L8N 3Z5, Canada. huttone@mcmaster.ca.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 25 JAN 2006

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Laienverständliche Zusammenfassung

Background

External cephalic version (ECV) of the breech fetus at term (after 37 weeks) has been shown to be effective in reducing the number of breech presentations and caesarean sections, but the rates of success are relatively low. This review examines studies initiating ECV prior to term (before 37 weeks' gestation).

Objectives

To assess the effectiveness of a policy of beginning ECV before term (before 37 weeks' gestation) for breech presentation on fetal presentation at birth, method of delivery, and the rate of preterm birth, perinatal morbidity, stillbirth or neonatal mortality.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (April 2005), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (The Cochrane Library, Issue 1, 2005), MEDLINE (1965 to April 2005), EMBASE (1988 to April 2005), and Controlled Clinical Trials randomised controlled trials registry (April 2005). We updated the search of the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register on 22 October 2012 and added the results to the awaiting classification section.

Selection criteria

Randomised trials of ECV beginning before term (before 37 weeks' gestation) compared with a control group in women with breech presentation before term.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed eligibility and trial quality and extracted data.

Main results

Three studies are included. One study reported on ECV that was undertaken and completed before 37 weeks' gestation compared to no ECV. No difference was found in the rate of non-cephalic presentation at birth. One study reported on a policy of ECV that was initiated before term (33 weeks) and up until 40 weeks' gestation and which could be repeated up until delivery compared to no ECV. This study showed a decrease in the rate of non-cephalic presentation at birth (relative risk 0.59, 95% confidence interval 0.45 to 0.77). One study reported on ECV started at between 34 to 35 weeks' gestation compared to beginning at 37 to 38 weeks' gestation. Although findings were not statistically significant, a 9.5% decrease in the rate of non-cephalic presentation at birth and a 7% decrease in the caesarean section rate were reported when ECV was started early.

Authors' conclusions

Compared with no ECV attempt, ECV commenced before term reduces non-cephalic births. Compared with ECV at term, beginning ECV at between 34 to 35 weeks may have some benefit in terms of decreasing the rate of non-cephalic presentation, and caesarean section. Further trials are needed to confirm this finding and to rule out increased rates of preterm birth, or other adverse perinatal outcomes. A large pragmatic trial is ongoing (www.utoronto.ca/miru/eecv2).

[Note: The six citations in the awaiting classification section of the review may alter the conclusions of the review once assessed.]

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Laienverständliche Zusammenfassung

External cephalic version for breech presentation before term

Not enough evidence to say if turning a breech baby to head first early in the last months of pregnancy reduces breech position at term.

Babies born bottom first (in the breech position) may have more problems during birth than those who are born head first (in the cephalic position). During an external cephalic version (ECV) a breech baby is turned to the head down position by gently pushing on the mother's abdomen. Other research shows that ECV after 37 weeks reduces the number of babies in the breech position at full term, and the number of caesarean sections. This review of trials found that if ECV is done very early in the third trimester (32 to 34 weeks) it does not affect how the baby is lying at full term nor was there any change in the number of babies born by caesarean delivery. However, there are insufficient data to say if beginning ECV between 34 and 36 weeks compared to beginning ECV after 37 weeks would result in fewer breech babies at birth and fewer caesarean sections. Further research is underway.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Laienverständliche Zusammenfassung

Version céphalique par manœuvre externe en cas de présentation du siège avant terme

Contexte

Il a été démontré que la VME du fœtus en présentation du siège à terme était efficace pour réduire le nombre de bébés en présentation du siège et le nombre de césariennes, mais le taux de réussite est relativement faible. Cette revue examine les études effectuant la VME avant terme (avant 37 semaines d'aménorrhées).

Objectifs

Évaluer l'efficacité de la pratique de la VME avant terme (avant 37 semaines d'aménorrhées) pour les présentations du siège sur la présentation du fœtus à l'accouchement, le mode d'accouchement, et le taux de naissances prématurées, la morbidité périnatale, les morts fœtales in utero (MFIU) ou la mortalité néonatale.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (avril 2005), le registre Cochrane des essais contrôlés (The Cochrane Library, numéro 1, 2005), MEDLINE (de 1965 à avril 2005), EMBASE (de 1988 à avril 2005), et le registre des essais cliniques contrôlés et des essais contrôlés randomisés (avril 2005). Nous avons mis à jour la recherche du registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance le 1er octobre 2009 et nous avons ajouté les résultats à la section en cours de classification.

Critères de sélection

Les essais randomisés comparant la réalisation d'une VME avant terme (avant 37 semaines d'aménorrhées) à un groupe témoin chez des femmes dont le bébé est en présentation du siège avant terme.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont évalué de façon indépendante l'éligibilité et la qualité des essais et ont extrait des données.

Résultats principaux

Trois études sont incluses. Une étude a comparé la VME réalisée avant 37 SA et l'absence de VME. Il n'y avait aucune différence concernant le taux de présentation non céphalique à la naissance. Une étude a évalué la réalisation d'une VME débutée avant terme (33 SA) et jusqu'à 40 SA, qui pouvait être répétée jusqu'à l'accouchement comparé à l'absence de VME. Cette étude révélait une diminution du taux de présentation non céphalique à la naissance (risque relatif 0,59, intervalle de confiance à 95 % 0,45 à 0,77). Une étude a évalué la version par manœuvre externe débutée entre 34 et 35 SA par rapport à la VME débutée à partir de 37-38 SA d'aménorrhées. Même si les résultats n'étaient pas statistiquement significatifs, une diminution de 9,5 % du taux de présentations non céphaliques à la naissance et une baisse de 7 % du taux de césariennes étaient signalées lorsque la VME était démarrée tôt.

Conclusions des auteurs

Comparé à une absence de tentative de VME, la VME réalisée avant terme réduit les présentations non céphaliques à la naissance. Comparé à la VME, le réalisation d'une VME entre 34 et 35 SA peut présenter un bénéfice en termes de diminution du taux de présentations non céphaliques et de césariennes. D'autres essais sont nécessaires pour confirmer ce résultat et écarter des taux accrus de naissances prématurées ou d'autres issues périnatales indésirables. Un essai pragmatique à grande échelle est en cours (www.utoronto.ca/miru/eecv2).

[Remarque : Les références dans la section en attente de classification de la revue pourraient modifier les conclusions de la revue après avoir été évaluées.]

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Laienverständliche Zusammenfassung

Version céphalique par manœuvre externe en cas de présentation du siège avant terme

Les preuves sont insuffisantes pour déterminer si le fait de tourner un bébé en présentation du siège en présentation céphalique au début des derniers mois de grossesse réduit l'incidence de la présentation du siège à terme.

Les bébés nés les fesses en bas (en position de siège) peuvent avoir plus de problèmes au cours de la naissance que ceux nés la tête en bas (en position céphalique). Au cours d'une version par manœuvre externe (VME), un bébé en présentation podalique est retourné en présentation céphalique en poussant doucement sur l'abdomen de la mère. D'autres recherches démontrent que la VCE après 37 semaines réduit le nombre de bébés en position de siège à terme et le nombre de césariennes. Cette revue d'essais a montré que si la VME était pratiquée très tôt au cours du 3e trimestre (entre 32 et 34 SA) cela n'affectait pas la présentation du bébé à terme ni le nombre de bébé nés par césarienne. Cependant, les données sont insuffisantes pour déterminer si la réalisation de la VME entre 34 et 36 semaines plutôt qu'après 37 SA entraînerait une réduction du nombre de bébés en présentation podalique au moment de l'accouchement et une réduction du nombre de césariennes. Des recherches supplémentaires sont en cours.

Notes de traduction

This translation refers to an older version of the review that has been updated or amended.

Traduit par: French Cochrane Centre 25th October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

Laienverständliche Zusammenfassung

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Laienverständliche Zusammenfassung

Äußere Wendung vor dem Geburtstermin bei Beckenendlage

Ungenügende Evidenz für die äußere Wendung von der Becken- in die Kopfendlage in den letzten Monaten vorm Geburtstermin, um Beckenendlagen am Geburtstermin zu vermindern

Babies, die in Beckenendlage (Kopf nach oben) geboren werden, können mehr Probleme während der Geburt haben als solche, die in Schädellage (Kopf zuerst) geboren werden. Durch sanften Druck auf den Bauch der Schwangeren versucht man bei einer äußeren Wendung das Kind von der Beckenendlage in die Schädellage zu drehen. Andere Forschung hat gezeigt, dass eine äußere Wendung nach der 37. Schwangerschaftswoche die Anzahl von Babies in Beckenendlage am Geburtstermin, sowie die Anzahl der Kaiserschnitte vermindert. Diese Übersichtsarbeit zeigt, dass eine äußere Wendung früh im dritten Trimester (32.-34. Woche) keinen Einfluss auf die Position zum Geburtstermin hat. Auch hat sich die Anzahl der Kaiserschnitte nicht verändert. Jedoch gibt es nicht genügend Belege dafür, dass eine äußere Wendung zwischen der 34. und 36. Woche im Vergleich zu einer solchen nach der 37. Woche zu weniger Beckenendlagen und Kaiserschnitte führt. Weitere Forschung wird derzeit durchgeführt.

Anmerkungen zur Übersetzung

Koordination durch Cochrane Schweiz