This is not the most recent version of the article. View current version (27 AUG 2014)

Intervention Review

Haemodilution for acute ischaemic stroke

  1. Kjell Asplund*

Editorial Group: Cochrane Stroke Group

Published Online: 21 OCT 2002

Assessed as up-to-date: 13 AUG 2002

DOI: 10.1002/14651858.CD000103


How to Cite

Asplund K. Haemodilution for acute ischaemic stroke. Cochrane Database of Systematic Reviews 2002, Issue 4. Art. No.: CD000103. DOI: 10.1002/14651858.CD000103.

Author Information

  1. National Board of Health and Welfare, Socialstyrelsen, Stockholm, Sweden

*Kjell Asplund, Socialstyrelsen, National Board of Health and Welfare, Stockholm, SE-10630, Sweden. kjell.asplund@branneriet.se .

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 21 OCT 2002

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (27 AUG 2014)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Ischaemic stroke interrupts the flow of blood to part of the brain. Haemodilution is thought to improve the flow of blood to the affected areas of the brain and thus reduce infarct size.

Objectives

To assess the effects of haemodilution in acute ischaemic stroke.

Search methods

We searched the Cochrane Stroke Group Trials Register (last searched January 2002), MEDLINE (1966 to June 2002) and conference abstracts. We contacted manufacturers and investigators in the field to identify any additional published and unpublished studies.

Selection criteria

Randomised trials of haemodilution treatment in people with acute ischaemic stroke. Only trials in which treatment was started within 72 hours of stroke onset were included.

Data collection and analysis

Two reviewers assessed trial quality and independently extracted the data.

Main results

Eighteen trials were included. A combination of venesection and plasma volume expander was used in eight trials. Ten trials used plasma volume expander alone. The plasma volume expander was dextran 40 in 12 trials, hydroxyethyl starch (HES) in five trials and albumin in one trial. Two trials tested haemodilution in combination with another therapy. Evaluation was blinded in 11 trials. Five trials probably included some patients with intracerebral haemorrhage. Haemodilution did not significantly reduce deaths within the first four weeks (odds ratio 1.09, 95% confidence interval 0.86 to 1.38). Similarly, haemodilution did not influence deaths within three to six months (odds ratio (OR) 1.01, 95% confidence interval (CI) 0.84 to 1.22), or death and dependency or institutionalisation (OR 0.98, 95% CI 0.84 to 1.15). The results were similar in confounded and unconfounded trials, and in trials of isovolaemic and hypervolaemic haemodilution. No statistically significant benefits were documented for any particular type of haemodiluting agents, but the statistical power to detect effects of HES and albumin was weak. Six trials reported venous thromboembolic events. There was a tendency towards reduction in deep venous thrombosis and/or pulmonary embolism at three to six months follow-up (OR 0.59, 95% CI 0.33 to 1.06). There was no increased risk of serious cardiac events among haemodiluted patients.

Authors' conclusions

The overall results of this review are compatible both with modest benefit and moderate harm of haemodilution therapy for acute ischaemic stroke. This therapy has not been proven to improve survival or functional outcome.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Haemodilution for acute ischaemic stroke

Dilution of the blood to improve compromised brain blood flow in patients with acute stroke is not beneficial. Most strokes are caused by a blood clot that interrupts blood flow to a part of the brain. If blood flow is not restored early, the brain cells will die (brain infarction). Haemodilution (dilution of the blood) improves the flow properties of the blood so that, theoretically, oxygen and nutrient supply to the brain is improved and brain cells threatened to die could survive. This treatment has been shown to reduce brain infarct size in animals with experimental stroke. Haemodilution can be achieved by bloodletting, by giving fluids as an infusion or by a combination of both. The fluids used may be simple salt solutions but so-called colloid solutions are more effective as haemodilution agents. In many countries, haemodilution has been used in routine clinical treatment of patients with acute stroke since the late 1970s when the first studies were published. Since then, a large number of clinical studies on haemodilution in acute stroke have been published. This review shows that when all the studies are taken together there are no benefits from this treatment. There is no evidence that any particular mode of haemodilution, with or without blood-letting, using various kinds of haemodiluting agents, etc. is effective. It is concluded that there is no scientific support for the use of haemodilution in the routine treatment of patients with acute stroke.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Hémodilution dans l'accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique aigu

Contexte

Un AVC ischémique interrompt le débit sanguin vers une partie du cerveau. On estime que l'hémodilution améliore le débit sanguin vers les zones du cerveau touchées et par conséquent la taille de l'infarctus.

Objectifs

Évaluer les effets de l'hémodilution en cas d'AVC ischémique aigu.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur les accidents vasculaires cérébraux (dernière recherche en janvier 2002), MEDLINE (de 1966 à juin 2002) et des actes de conférences. Nous avons pris contact avec des fabricants et des investigateurs dans ce domaine pour identifier des études supplémentaires publiées et non publiées.

Critères de sélection

Essais randomisés sur un traitement par hémodilution chez des personnes ayant fait un AVC ischémique aigu. Seuls les essais dans lesquels le traitement était commencé 72 heures après le déclenchement de l'AVC ont été inclus.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont évalué la qualité des essais et extrait les données de manière indépendante.

Résultats Principaux

Dix-huit essais ont été inclus. Une association de vénésection et d'extenseur de volume de plasma ont été utilisés dans huit essais. Dix essais utilisaient un extenseur de volume de plasma seul. L'extenseur de volume de plasma était du dextran 40 dans 12 essais, de l'hydroxyéthylamidon (HES) dans cinq essais et de l'albumine dans un essai. Deux essais étudiaient l'hémodilution en association à un autre traitement. L'évaluation était réalisée en aveugle dans 11 essais. Cinq essais incluaient probablement des patients victime d'hémorragie intracérébrale. L'hémodilution n'a pas permis de réduire significativement la mortalité dans les quatre premières semaines (rapport des cotes 1,09, intervalle de confiance de 95 % de 0,86 à 1,38). De même, l'hémodilution n'a pas influencé la mortalité en trois à six mois (rapport des cotes (RC) 1,01, intervalle de confiance (IC) de 95 % de 0,84 à 1,22) ou la mortalité et la dépendance ou l'admission dans un institut (RC 0,98, IC de 95 % de 0,84 à 1,15). Les résultats étaient similaires dans les essais biaisés et non biaisés et dans les essais sur l'hémodilution isovolémique et hypervolémique. Aucun bénéfice significatif du point de vue statistique n'a été rapporté pour aucun des agents d'hémodilution, mais la puissance statistique pour détecter les effets de l'HES et de l'albumine était faible. Six essais ont rapporté des cas de thromboembolie veineuse. Une tendance favorable à une réduction de la thrombose veineuse profonde et/ou de l'embolie pulmonaire a été observée pendant le suivi de trois à six mois (RC 0,59,IC de 95 % de 0,33 à 1,06). Le risque d'accident cardiaque grave n'a pas été augmenté parmi les patients s'étant soumis à l'hémodilution.

Conclusions des auteurs

Les résultats généraux de cette revue sont compatibles avec le bénéfice le plus modeste et avec un effet nocif modéré du traitement par hémodilution pour l'AVC ischémique aigu. Il n'a pas été démontré que ce traitement améliore la survie ou le résultat fonctionnel.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Hémodilution dans l'accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique aigu

Hémodilution dans l'accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique aigu

La dilution du sang pour améliorer un débit sanguin compromis chez les patients ayant fait un AVC n'est pas bénéfique. La plupart des AVC sont dus à un caillot sanguin qui interrompt le débit sanguin dans une partie du cerveau. Si le débit sanguin n'est pas rétabli rapidement, les cellules sanguines meurent (infarctus cérébral). L'hémodilution (la dilution du sang) améliore les propriétés du débit sanguin ; en théorie, cela permettrait d'améliorer l'alimentation en oxygène et en nutriments du cerveau et de conserver des cellules cérébrales menacées de mort. Il a été démontré que ce traitement réduit la taille de l'infarctus cérébral chez les animaux chez lesquels un AVC a été provoqué. L'hémodilution peut être obtenue par saignée, en administrant des liquides par perfusion ou par une association des deux. Les liquides utilisés peuvent être de simples solutions salines, mais les solutions colloïdes sont plus efficaces en tant qu'agents d'hémodilution. Dans de nombreux pays, l'hémodilution est utilisée dans le traitement clinique habituel des patients victimes d'un AVC aigu depuis la fin des années 1970, lorsque les premières études ont été publiées. Depuis lors, un grand nombre d'études cliniques sur l'hémodilution en cas d'AVC ont été publiées. Cette revue montre que lorsque toutes les études sont analysées ensemble, ce traitement n'est pas bénéfique. Il n'a pas été démontré qu'un mode d'hémodilution particulier, avec ou sans saignée, avec divers types d'agents d'hémodilution, etc. est efficace. Nous concluons donc que l'utilisation de l'hémodilution en traitement habituel des patients victimes d'un AVC aigu n'a pas de fondement scientifique.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st September, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

血液稀釋對急性缺血性中風的影響

急性缺血性中風中斷了部份的腦部血流. 血液稀釋可能會因為改善受影響地區的血流而降低梗塞的大小.

目標

本回顧性研究的主題在於評估血液稀釋對急性缺血性中風的效果

搜尋策略

本研究尋找Cochrane Stroke Group Trials Register (最後的搜尋是2002年一月), Medline (1966年到2002年六月)以及會議摘要. 我們並且進一步接觸在本研究領域的工作者以及研究者以確定是否還有進一步的已發表或是未發表的研究.

選擇標準

血液稀釋對急性缺血性中風的隨機研究中, 只有治療在急性缺血性中風發生的72小時內開始的研究才被加入本研究.

資料收集與分析

兩位專家評估所有研究的品質並且獨立的摘錄出所有研究的資料.

主要結論

本研究包含了18個臨床研究. 有8個研究合併使用放血以及血漿容積擴張術. 有10個研究只有研究血漿容積擴張術. 有12個研究使用dextran 40作為血漿容積擴張的藥物, 另外有5個研究利用hydroxyethyl starch (HES)作為血漿容積擴張的藥物, 有一個研究則是利用白蛋白. 有兩個研究比較血液稀釋以及其他的治療的成效. 其中有11個研究為盲法的研究. 有5個研究可能包含顱內出血的病人. 血液稀釋並未顯著降低病患的死亡率(OR 1.09, 95% CI 0.86 to 1.38). 同樣的, 血液稀釋並未影響病患3至6個月內的死亡率(OR 1.01, 95% CI 0.84 to 1.22)或是整體的死亡率, 病患的倚賴程度以及需要機構安養的比率(OR 0.98, 95% CI 0.84 to 1.15). 以上的結果在混雜和無混雜的研究以及等容積或是高容積的研究中也是一樣的. 沒有統計顯示任何的血液稀釋藥物具有顯著的好處. 但是HES以及白蛋白的統計效力很微弱. 有6個研究發現靜脈血栓效應. 血液稀釋在3個研究中發現似乎可以降低3到6月的深部靜脈及/或肺栓塞的機會.(OR 0.59, 95% CI 0.33 to 1.06). 血液稀釋並不會增加嚴重心臟發作的機會.

作者結論

整體的結果, 血液稀釋對急性缺血性中風符合審慎有效並且中度傷害的結果. 血液稀釋並未被證明可以改善存活率或是功能性的癒後.

翻譯人

本摘要由奇美醫院丁賢偉翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

血液稀釋對改善急性缺血性中風病人的血流並沒有好處. 大部分的中風病人是因為血塊阻塞部分腦部的血流. 如果腦部血流不早一點恢復, 腦細胞將會死亡(腦梗塞). 血液稀釋(血流的擴張)理論上會改善腦部血流, 因此可以改善氧氣與養分的供給, 而腦細胞的死亡會被挽救. 這樣的治療已經在動物實驗中被證明可以減少腦梗塞的區域. 血液稀釋可以利用放血, 或是給予輸液來達成, 也可以兩個方法都使用. 可以利用單純的生理食鹽水做為輸液以達到血液稀釋, 不過所謂的膠狀輸液更為有效. 在1970年代, 許多國家將血液稀釋作為治療急性中風的常規治療. 因此大量有關血液稀釋的研究被發表. 本回顧研究收集所有的研究, 認為血液稀釋, 包括有沒有放血, 不同的輸液等對急性中風治療的效果都沒有幫助. 我們的結論是: 沒有任何科學的證據支持血液稀釋做為急性中風的常規治療.