Get access

Hospitalisation and bed rest for multiple pregnancy

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Caroline A Crowther,

    Corresponding author
    1. The University of Adelaide, ARCH: Australian Research Centre for Health of Women and Babies, Discipline of Obstetrics and Gynaecology, Adelaide, South Australia, Australia
    • Caroline A Crowther, ARCH: Australian Research Centre for Health of Women and Babies, Discipline of Obstetrics and Gynaecology, The University of Adelaide, Women's and Children's Hospital, 72 King William Road, Adelaide, South Australia, 5006, Australia. caroline.crowther@adelaide.edu.au.

    Search for more papers by this author
  • Shanshan Han

    1. The University of Adelaide, ARCH: Australian Research Centre for Health of Women and Babies, Discipline of Obstetrics and Gynaecology, Adelaide, South Australia, Australia
    Search for more papers by this author

Abstract

Background

Bed rest used to be widely advised for women with a multiple pregnancy.

Objectives

The objective was to assess the effect of bed rest in hospital for women with a multiple pregnancy for prevention of preterm birth and other fetal, neonatal and maternal outcomes.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (May 2010).

Selection criteria

Randomised trials which compare outcomes in women with a multiple pregnancy and their babies who were offered bed rest in hospital with women only admitted to hospital if complications occurred.

Data collection and analysis

The review authors carried out assessment for inclusion and risk of bias of the trials. We extracted and double entered data, and used a random-effects model.

Main results

We included seven trials which involved 713 women and 1452 babies. Routine bed rest in hospital for multiple pregnancy did not reduce the risk of preterm birth, or perinatal mortality. There was substantial heterogeneity related to perinatal death and stillbirth unaccounted for by trial quality. There was a suggestion of a decreased number of low birthweight infants (less than 2500 g) born to women in the routinely hospitalised group (risk ratio (RR) 0.92; 95% confidence interval (CI) 0.85 to 1.00). No differences were seen in the number of very low birthweight infants (less than 1500 g). No support for the policy was found for other neonatal outcomes. No information is available on developmental outcomes for infants in any of the trials.

For the secondary maternal outcomes reported of developing hypertension and caesarean delivery, no differences were seen. Women's views about the care they received were reported rarely.

In the subgroup analyses for women with an uncomplicated twin pregnancy, with cervical dilation prior to labour with a twin pregnancy and with a triplet pregnancy, no differences were seen in any primary and secondary neonatal outcomes and maternal outcomes.

Authors' conclusions

There is currently not enough evidence to support a policy of routine hospitalisation for bed rest in multiple pregnancy. No reduction in the risk of preterm birth or perinatal death is evident, although there is a suggestion that fetal growth may be improved. For women with an uncomplicated twin pregnancy the results of this review show no benefit from routine hospitalisation for bed rest. Until further evidence is available, the policy cannot be recommended for routine clinical practice.

Résumé scientifique

Hospitalisation et alitement en cas de grossesse multiple

Contexte

L'alitement a largement été conseillé aux femmes ayant une grossesse multiple.

Objectifs

L'objectif était d'évaluer l'effet du repos au lit à l'hôpital pour les femmes ayant une grossesse multiple en prévention de l'accouchement prématuré et d'autres critères de jugement fœtaux, néonatals et maternels.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (mai 2010).

Critères de sélection

Les essais randomisés qui comparent les critères de jugement chez des femmes ayant une grossesse multiple et leurs bébés à qui on a proposé soit un repos au lit à l'hôpital, soit une hospitalisation seulement en cas de complications.

Recueil et analyse des données

Les auteurs de la revue ont procédé à une évaluation de l'éligibilité à l'inclusion et du risque de biais des essais. Nous avons extrait et effectué une double saisie des données et avons utilisé un modèle à effets aléatoires.

Résultats principaux

Nous avons inclus sept essais portant sur 713 femmes et 1 452 bébés. L'utilisation systématique du repos au lit à l'hôpital en cas de grossesse multiple n'a pas réduit le risque d'accouchement prématuré ou de mortalité périnatale. Il a été observé une hétérogénéité importante concernant les décès périnatals et la mortinaissance qui n'est pas expliquée par la qualité des essais. Certaines preuves ont suggéré une diminution de nouveau-nés de faible poids de naissance (inférieur à 2 500 g) nés de femmes appartenant au groupe d'hospitalisation systématique (risque relatif (RR) 0,92 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,85 à 1,00). Il n'a été observé aucune différence quant au nombre de nourrissons à très faible poids de naissance (inférieur à 1 500 g). Aucun élément corroborant cette politique n'a été découvert pour les autres critères de jugement néonatals. Aucun des essais ne fournit d'informations concernant les critères de jugement de développement des nourrissons.

Concernant les critères de jugement maternels secondaires de développement d'une hypertension et d'accouchement par césarienne, il n'a été constaté aucune différence. L'opinion des femmes concernant les soins qu'elles ont reçus a rarement été indiquée.

Dans les analyses en sous groupe pour les femmes ayant une grossesse gémellaire sans complications, ayant une dilatation du col avant le travail dans le cas d'une grossesse gémellaire et d'une grossesse de triplés, il n'a été constaté aucune différence concernant aucun des critères de jugement principaux et secondaires relatifs au nouveau-né et à la mère.

Conclusions des auteurs

Les preuves sont actuellement insuffisantes pour corroborer une politique d'hospitalisation systématique pour un repos au lit en cas de grossesse multiple. Aucune réduction du risque d'accouchement prématuré ou de décès périnatal n'est évidente, bien que certaines preuves suggèrent que la croissance fœtale peut être améliorée. Pour les femmes ayant une croissance gémellaire sans complications, les résultats de cette revue ne démontrent aucun bénéfice concernant l'hospitalisation systématique pour un repos au lit. Jusqu'à l'obtention de nouvelles données, cette politique ne peut pas être recommandée pour une pratique clinique systématique.

アブストラクト

多胎妊娠に対する入院と床上安静

背景

多胎妊娠の女性に対して以前は床上安静が広く助言されていた。

目的

早期産や他の胎児・新生児・母体の有害アウトカム予防のための多胎妊娠の女性の病院での床上安静の効果を評価することを目的とした。

検索戦略

Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Registerを検索した(2010年5月)。

選択基準

病院での床上安静を提案された多胎妊娠の女性と合併症のためだけに入院した多胎妊娠の女性間の、母体とその乳児のアウトカムを比較したランダム化試験。

データ収集と分析

レビューアが、選択および試験のバイアスのリスクに対する評価を行った。データを抽出し、ダブル入力し、ランダム効果モデルを用いた。

主な結果

713例の女性と1452例の乳児を対象に入れた7件の試験を選択した。多胎妊娠に対するルーチンの入院による床上安静は、早期産や周産期死亡のリスクを減じなかった。試験の質により説明されない周産期死亡や死産に関連する実質的な異質性が認められた。ルーチン入院群の女性に生まれた低出生体重児(<2500 g)の数が減少したという示唆があった(リスク比(RR)0.92;95%信頼区間(CI)0.85~1.00)。極低出生体重児(<1500 g)の数に差は認められなかった。他の新生児アウトカムについて入院方針に対する支持は見つからなかった。いずれの試験においても、乳児に対する発達アウトカムに関する入手可能な情報はなかった。高血圧発症や帝王切開を報告した副次的母体アウトカムにおいて差は認められなかった。女性が受けたケアについての女性の意見は稀にしか報告されなかった。合併症のない双胎妊娠の女性、分娩前に子宮頸部が拡張した双胎妊娠の女性、および多胎妊娠の女性についてのサブグループ解析においていかなる主要および副次的な新生児アウトカムや母体アウトカムにも差は認められなかった。

著者の結論

多胎妊娠に対するルーチンの床上安静のための入院という方針を支持するには現在エビデンスは十分でない。胎児成長が改善する可能性があるという示唆はあるものの、早期産や周産期死亡のリスク低下がないことは明らかである。合併症のない双胎妊娠の女性に対してのこのレビューの結果は、ルーチンの床上安静のための入院の利益を示していない。更なるエビデンスが入手可能になるまでは、この方針をルーチンの実地臨床に対して推奨することはできない。

訳注

監  訳: 江藤 宏美,2011.3.1

実施組織: 厚生労働省委託事業によりMindsが実施した。

ご注意 : この日本語訳は、臨床医、疫学研究者などによる翻訳のチェックを受けて公開していますが、訳語の間違いなどお気づきの点がございましたら、Minds事務局までご連絡ください。Mindsでは最新版の日本語訳を掲載するよう努めておりますが、編集作業に伴うタイム・ラグが生じている場合もあります。ご利用に際しては、最新版(英語版)の内容をご確認ください。

Plain language summary

Hospitalisation and bed rest for multiple pregnancy

We found no strong evidence that bed rest in hospital for women with a multiple pregnancy decreases the risk of a preterm birth. Multiple pregnancies have a higher risk of preterm (early) birth and poor growth of the babies than a single pregnancy. Bed rest during the latter half of pregnancy has been widely used as a policy for women carrying more than one baby. This was to reduce the risk of preterm birth and restricted fetal growth and to improve the health of both the mother and her babies. We identified seven controlled trials involving 713 women who were randomly offered bed rest in hospital or only admitted to hospital if complications occurred, and 1452 babies. In five of the trials the women were carrying twins, triplets in the other two trials.

Bed rest did not show benefits for women with an uncomplicated twin pregnancy. Overall, routine bed rest in hospital for multiple pregnancies did not reduce the risk of preterm birth or perinatal deaths. There was a suggestion of a decrease in the number of low birthweight infants (less than 2500 g) when women were routinely hospitalised. Only one trial provided information about what women thought about their care in the routinely hospitalised group. While a small number appreciated admission, a number found it psychologically distressing. Four of the seven trials were conducted in Harare, Zimbabwe.

The review of trials found routine bed rest in hospital did not decrease the risk of a preterm birth, but may improve growth of the infants. Benefits of bed rest in hospital for women with triplets were seen but these could equally have been due to chance.

Résumé simplifié

Hospitalisation et alitement en cas de grossesse multiple

Nous n'avons trouvé aucune preuve solide indiquant que le repos au lit à l'hôpital pour les femmes ayant une grossesse multiple diminuait le risque d'accouchement prématuré. Les grossesses multiples entraînent un risque plus important d'accouchement prématuré et de retard de croissance fœtale par rapport à une grossesse unique. Le repos au lit pendant la dernière moitié de la grossesse a été largement utilisé comme procédure pour les femmes portant plus d'un bébé. L'objectif était de réduire le risque d'accouchement prématuré et de retard de croissance fœtale et d'améliorer à la fois la santé de la mère et des bébés. Nous avons identifié sept essais contrôlés portant sur 713 femmes, qui ont été soumises de façon aléatoire à un repos au lit à l'hôpital ou à une hospitalisation uniquement en cas de complications, et sur 1 452 bébés. Les femmes portaient des jumeaux dans cinq des essais et des triplés dans les deux autres essais.

L'alitement n'a pas montré de bénéfices pour les femmes ayant une grossesse gémellaire sans complications. Globalement, l'utilisation systématique du repos au lit à l'hôpital pour les grossesses multiples n'a pas réduit le risque d'accouchement prématuré ou de décès périnatal. Certains résultats ont suggéré une diminution du nombre d'enfant de faible poids de naissance lorsque les femmes étaient systématiquement hospitalisées. Seul un essai a fourni des informations sur ce que pensaient les femmes de leur prise en charge lorsqu'elles ont été randomisées dans le groupe hospitalisation systématique. Si un petit nombre ont apprécié l'hospitalisation, un certain nombre l'ont trouvée pénible sur le plan psychologique. Quatre des sept essais ont été réalisés à Harare, au Zimbabwe.

La revue d'essais a découvert que l'utilisation systématique du repos au lit à l'hôpital ne diminuait pas le risque d'accouchement prématuré, mais pouvait améliorer la croissance des nouveaux-nés. Des bénéfices ont été observés concernant l'alitement à l'hôpital pour les femmes attendant des triplés, mais ils pourraient tout aussi bien être dus au hasard.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 25th October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Ancillary