Intervention Review

Instruments for chorionic villus sampling for prenatal diagnosis

  1. Carmen Young1,
  2. Peter von Dadelszen2,
  3. Zarko Alfirevic3,*

Editorial Group: Cochrane Pregnancy and Childbirth Group

Published Online: 31 JAN 2013

Assessed as up-to-date: 22 NOV 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD000114.pub2


How to Cite

Young C, von Dadelszen P, Alfirevic Z. Instruments for chorionic villus sampling for prenatal diagnosis. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 1. Art. No.: CD000114. DOI: 10.1002/14651858.CD000114.pub2.

Author Information

  1. 1

    Lois Hole Hospital for Women, Division of Maternal Fetal Medicine, Department of Obstetrics and Gynaecology, Edmonton, Canada

  2. 2

    University of British Columbia, Department of Obstetrics and Gynaecology, Vancouver, BC, Canada

  3. 3

    The University of Liverpool, Department of Women's and Children's Health, Liverpool, UK

*Zarko Alfirevic, Department of Women's and Children's Health, The University of Liverpool, First Floor, Liverpool Women's NHS Foundation Trust, Crown Street, Liverpool, L8 7SS, UK. zarko@liverpool.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 31 JAN 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Chorionic villus sampling (CVS) is the method of choice for obtaining fetal tissue for prenatal diagnosis before 15 weeks of pregnancy. CVS can be performed using either a transabdominal or transcervical approach. The type of instrument and technique used could have a significant impact on the outcome of the procedure. An ability to manoeuvre the instrument within the uterine cavity without puncturing the gestational sac, to see the tip of the instrument on ultrasound scanning and to minimise the number of instrument passes into the uterus are particularly important.

Objectives

To compare the efficacy and safety of different instruments and techniques used to obtain chorionic tissue in early pregnancy by the transabdominal or transcervical route. Primary outcomes included failure to obtain an adequate sample (greater than 5 mg of chorionic villi), need for reinsertion of the instrument, pain, and miscarriage following the procedure. Secondary outcomes included mean weight of tissue obtained, successful culture, difficult instrument insertion, poor visualisation of instrument, vaginal bleeding following the procedure and cost per procedure.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (31 August 2012).

Selection criteria

Randomised trials comparing different instruments (forceps, cannula, needle) or techniques for CVS using either transabdominal or transcervical approach.

Data collection and analysis

Two review authors assessed eligibility and trial quality.

Main results

For transcervical CVS, forceps and cannulae were evaluated in five trials involving 472 women. When a cannula was used, operators failed to obtain an adequate sample (greater than 5 mg of chorionic villi) more often (average risk ratio (RR) 3.81; 95% confidence interval (CI) 1.52 to 9.56). There was no difference in the need for reinsertion of instruments (average RR 2.44; 95% CI 0.83 to 7.20). However, inserting a cannula was more painful (RR 1.93; 95% CI 1.11 to 3.37). There was no difference in spontaneous miscarriage when the use of a cannula was compared with biopsy forceps (RR 1.00; 95% CI 0.14 to 6.96). One study reported the cost of the procedures and found CVS with a cannula to be more expensive (mean difference (MD) $183.7; 95% CI 152.62 to 214.78).

When different types of cannulae for transcervical CVS were compared, a Portex cannula was more likely to result in an inadequate sample (RR 2.23; 95% CI 1.25 to 3.98) compared with the silver cannula and to result in a difficult (RR 3.26; 95% CI 1.38 to 7.67) or painful (RR 5.81; 95% CI 1.41 to 23.88) procedure when compared with the aluminium cannula.

For transabdominal CVS, two trials comparing different needle techniques were included involving 285 women. One study using an ex vivo system of term placentae was excluded. The included trials compared different continuous negative pressure aspiration techniques with a discontinuous negative pressure system created by a syringe attached to a 20 gauge needle. The studies produced discrepant results. One study found there was no significant difference between groups in the mean weight of chorionic villi obtained (MD 0.40; 95% CI -2.25 to 3.05) or in failure to obtain an adequate sample (more than 5 mg of chorionic villi) on the first attempt (RR 1.02; 95% CI 0.54 to 1.93), whereas the other study found both of these outcomes to be significantly less favourable with the standard discontinuous technique using a syringe (mean weight of chorionic villi obtained: MD -14.80; 95% CI -21.71 to -7.89; failure to obtain an adequate sample on the first attempt: RR 2.73; 95% CI 1.08 to 6.92). There was no difference in rate of miscarriage following the procedure in either study (RR 7.15; 95% CI 0.37 to 136.50; RR 2.93; 95% CI 0.12 to 70.00). Perceived pain by the patient was similar between groups (MD 0.00; 95% CI -0.04 to 0.04) as was success of culture (no failed cases).

Authors' conclusions

For transcervical CVS, although there is some evidence to support the use of small forceps instead of cannulae, the evidence is not strong enough to support change in practice for clinicians who have become familiar with a particular technique. For transabdominal CVS, based on current evidence, there is no difference in clinically important outcomes with the use of a continuous compared with a discontinuous negative pressure needle aspiration system.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Instruments to use for chorionic villus sampling for prenatal diagnosis

More research is needed to identify the best surgical instruments and techniques to use for chorionic villus sampling testing during early pregnancy (before 15 weeks).

Chorionic villus sampling (CVS) is a test where a small piece of placental tissue (chorion) is removed from the pregnant woman's womb (uterus) and used for testing for genetic disorders. The tissue can be removed through the cervix or through the abdomen using plastic or metal tubes (cannulae), biopsy forceps or fine needles. The woman's risk of miscarriage increases if several attempts are needed to obtain sufficient placental tissue or the gestational sac is damaged during the procedure using ultrasound guidance.

The review found there is some evidence that small forceps may be more effective and less painful for the woman than using an aspiration cannula for sampling through the cervix (transcervical CVS). However, there was no difference in risk of miscarriage. When sampling was obtained through the abdomen (transabdominal CVS) using a needle with either a continuous or discontinuous negative pressure aspiration system, there was no difference in the effectiveness of the techniques, the amount of pain or in the risk of miscarriage. Forceps and cannulae were evaluated in five transcervical CVS trials involving 472 women. Two trials involving 285 women compared different needle techniques for transabdominal CVS. These randomised trials are too small to provide reliable evidence in favour of one particular instrument or technique for transcervical or transabdominal chorionic villus sampling.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Instruments pour le prélèvement de villosités choriales pour le diagnostic prénatal

Contexte

Le prélèvement de villosités choriales (PVC) est la méthode de choix pour obtenir du tissu fœtal pour réaliser un diagnostic prénatal avant 15 semaines de grossesse. Le PVC peut être réalisé soit par voie transabdominale soit par voie transcervicale. Le type d'instrument utilisé et la technique pourrait avoir un impact significatif sur le résultat de la procédure. Une certaine habileté à manier l'instrument dans la cavité utérine sans ponctionner le sac gestationnel, à localiser l'extrémité de l'instrument sur un examen échographique et à réduire le nombre de passage de linstrument dans l'utérus est particulièrement importante.

Objectifs

Comparer l'efficacité et l'innocuité des différentes techniques et instruments utilisés pour obtenir du tissu chorial en début de grossesse, par voie transcervicale ou par voie transabdominale. Les critères de jugement principaux incluaient la non-obtention dun échantillon suffisant (plus de 5 mg de villosités chorioniques), le besoin de reinsertion de l'instrument, les douleurs et la survenue dune fausse couche après la procédure. Les critères de jugement secondaire incluaient le poids moyen de tissu obtenu, la réussite de la culture, une insertion difficile de linstrument, la visualisation difficile de linstrument, les saignements vaginaux après la procédure et le coût par procédure.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (31 août 2012).

Critères de sélection

Les essais randomisés comparant différents instruments (pince, canule, aiguille) ou techniques pour le PVC soit par voie transabdominale soit par voie transcervicale.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de revue ont évalué l'éligibilité et la qualité des essais.

Résultats Principaux

Pour le PVC par voie transcervicale, les pinces et les canules ont été évaluées dans cinq essais portant sur 472 femmes. Lorsqu'une canule a été utilisée, les opérateurs ont plus souvent échoué à obtenir un échantillon adéquate (plus de 5 mg de villosités choriales) (risque relatif moyen (RR) 3,81 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 1,52 à 9.56). Il n'y avait aucune différence dans la nécessité de réinsertion d'instruments (RR moyen de 2,44 ; IC à 95 % 0,83 à 7,20). Cependant, l'insertion d'une canule a été plus douloureuse (RR 1,93 ; IC à 95 % 1,11 à 3,37). Il n'y avait aucune différence dans la fausse couche spontanée lorsque l'utilisation d'une canule a été comparé à celle dune pince à biopsie (RR 1,00 ; IC à 95 % 0,14 à 6.96). Une étude rapportait le coût des procédures et montrait un coût plus élevé pour la PVC avec une canule (différence moyenne (DM) $183.7 ; IC à 95 % 152,62 à 214,78).

Lorsque les différents types de canules pour le PVC par voie transcervicale ont été comparés, il a été noté que lutilisation dune canule Portex était plus susceptible d'aboutir à un échantillon inutilisable (RR 2,23 ; IC à 95 % 1,25 à 3,98) comparée à lemploi dune canule en argent et plus a risque de représenter une procédure difficile (RR 3,26 ; IC à 95 % 1,38 à 7.67) ou douloureuse (RR 5,81 ; IC à 95 % 1,41 à 23.88) par rapport à une canule en aluminium.

Pour le PVC par voie transabdominale, deux essais comparant différentes techniques à laiguille ont été inclus, impliquant 285 femmes. Une étude utilisant un système ex vivo de placenta à terme a été exclu. Les essais inclus avaient comparé différentes techniques d'aspiration par pression négative continue avec un système daspiration à pression négative discontinue créé par une seringue associée à une aiguille de 20 Gauges. Les études ont produit des résultats contradictoires. Une étude a montré qu'il n'y avait aucune différence significative entre les groupes en ce qui concerne la quantité moyenne de villosités choriales obtenues (DM de 0,40 ; IC à 95 % -2,25 à 3,05) ou la non obtention dun échantillon adéquate (plus de 5 mg de villosités choriales) à la première tentative (RR 1,02 ; IC à 95 % 0,54 à 1,93), tandis que l'autre étude a trouvé que ces deux critères de jugements étaient significativement moins bons avec la technique standard à aspiration discontinue avec une seringue (poids moyenne de villosités obtenues : DM -14.80 ; IC à 95 % -21.71 à -7.89 ; échec à obtenir un échantillon adéquate sur la première tentative : RR de 2,73 ; IC à 95 % 1,08 à 6,92). Il n'y avait aucune différence en terme de taux de fausse couche suivant la procédure dans les deux études (RR 7,15 ; IC à 95 % 0,37 à 136.50 ; RR 2,93 ; IC à 95 % 0,12 à 70.00). La perception de la douleur par la patiente était similaire entre les groupes (DM de 0,00 ; IC à 95 % -0,04 à 0,04), tout comme létait la réussite de la mise en culture (aucun échec).

Conclusions des auteurs

Pour le PVC par voie transcervicale, bien qu'il existe des preuves pour recommander l'utilisation de petites pinces au lieu de canules, les preuves ne sont pas suffisamment solides pour encourager à un changement de pratique pour les cliniciens qui se sont habitués à une technique spécifique. Pour le PVC par voie transabdominale, selon les preuves actuelles, il n'existe aucune différence dans les critères de jugement cliniquement importants avec l'utilisation dun système daspiration à pression négative continue versus discontinue.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Instruments pour le prélèvement de villosités choriales pour le diagnostic prénatal

Instruments à utiliser pour le prélèvement de villosités choriales pour le diagnostic prénatal

Des recherches supplémentaires sont nécessaires afin d'identifier les meilleures techniques et instruments chirurgicaux à utiliser pour le prélèvement de villosités choriales durant le premier trimestre de la grossesse (avant 15 semaines).

Le prélèvement de villosités choriales (PVC) est un test où un petit morceau de tissu placentaire (chorion) est retiré de l'utérus de la femme enceinte et est utilisé pour le dépistage danomalies génétiques. Les tissus peuvent être prélevés par le col de l'utérus ou à travers l'abdomen grâce à des tubes en plastique ou en métal (des canules), une pince à biopsie ou de fines aiguilles. Le risque de fausse couche pour la parturiente augmente si plusieurs tentatives sont nécessaires afin d'obtenir suffisamment de tissu placentaire ou si le sac gestationnel est endommagé pendant la procédure utilisant l'échoguidage.

Cette revue a mis en évidence des preuves montrant que de petites pinces pouvaient être plus efficaces et moins douloureuses pour la mère que l'aspiration à l'aide d'une canule, lors dun prélèvement via le col de l'utérus (le PVC par voie transcervicale). Cependant, il n'y avait aucune différence en termes de risque de fausse couche. Lorsque le prélèvement a été réalisé à travers l'abdomen (le PVC par voie transabdominale) en utilisant une aiguille associée à un système d'aspiration par pression négative soit continue soit discontinue, il n'y a eu aucune différence entre les techniques en terme d'efficacité, dintensité de la douleur ou de risque de fausse couche. Pinces et canules ont été évaluées dans cinq essais de PVC transcervical, portant sur 472 femmes. Deux essais impliquant 285 femmes ont comparé différentes techniques à l'aiguille pour le PVC par voie transabdominale. Ces essais randomisés sont trop petits pour fournir des preuves fiables en faveur d'un instrument ou d'une technique particulière pour le prélèvement de villosités choriales tant par voie transcervicale que transabdominale.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 12th December, 2013
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français