Intervention Review

You have free access to this content

Fetal electrocardiogram (ECG) for fetal monitoring during labour

  1. James P Neilson*

Editorial Group: Cochrane Pregnancy and Childbirth Group

Published Online: 31 MAY 2013

Assessed as up-to-date: 12 FEB 2013

DOI: 10.1002/14651858.CD000116.pub4


How to Cite

Neilson JP. Fetal electrocardiogram (ECG) for fetal monitoring during labour. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 5. Art. No.: CD000116. DOI: 10.1002/14651858.CD000116.pub4.

Author Information

  1. The University of Liverpool, Department of Women's and Children's Health, Liverpool, UK

*James P Neilson, Department of Women's and Children's Health, The University of Liverpool, First Floor, Liverpool Women's NHS Foundation Trust, Crown Street, Liverpool, L8 7SS, UK. jneilson@liverpool.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 31 MAY 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Hypoxaemia during labour can alter the shape of the fetal electrocardiogram (ECG) waveform, notably the relation of the PR to RR intervals, and elevation or depression of the ST segment. Technical systems have therefore been developed to monitor the fetal ECG during labour as an adjunct to continuous electronic fetal heart rate monitoring with the aim of improving fetal outcome and minimising unnecessary obstetric interference.

Objectives

To compare the effects of analysis of fetal ECG waveforms during labour with alternative methods of fetal monitoring.

Search methods

The Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (latest search 12 February 2013).

Selection criteria

Randomised trials comparing fetal ECG waveform analysis with alternative methods of fetal monitoring during labour.

Data collection and analysis

Trial quality assessment and data extraction were performed by one review author, without blinding.

Main results

Six trials (16,295 women) were included: five trials of ST waveform analysis (15,338 women) and one trial of PR interval analysis (957 women). In comparison to continuous electronic fetal heart rate monitoring alone, the use of adjunctive ST waveform analysis made no significant difference to primary outcomes: births by caesarean section (risk ratio (RR) 0.99, 95% confidence interval (CI) 0.91 to 1.08), the number of babies with severe metabolic acidosis at birth (cord arterial pH less than 7.05 and base deficit greater than 12 mmol/L) (RR 0.78, 95% CI 0.44 to 1.37, data from 14,574 babies), or babies with neonatal encephalopathy (RR 0.54, 95% CI 0.24 to 1.25). There were, however, on average fewer fetal scalp samples taken during labour (RR 0.61, 95% CI 0.41 to 0.91) although the findings were heterogeneous; there were fewer operative vaginal deliveries (RR 0.89, 95% CI 0.81 to 0.98) and admissions to special care unit (RR 0.89, 95% CI 0.81 to 0.99); there was no statistically significant difference in the number of babies with low Apgar scores at five minutes or babies requiring neonatal intubation. There was little evidence that monitoring by PR interval analysis conveyed any benefit.

Authors' conclusions

These findings provide some modest support for the use of fetal ST waveform analysis when a decision has been made to undertake continuous electronic fetal heart rate monitoring during labour. However, the advantages need to be considered along with the disadvantages of needing to use an internal scalp electrode, after membrane rupture, for ECG waveform recordings.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Fetal electrocardiogram (ECG) for fetal monitoring during labour

Monitoring the baby's heart using electrocardiography (ECG) plus cardiotocography (CTG) during labour provides some modest help for mothers and babies when continuous monitoring is needed.

Strong uterine contractions during labour reduce the flow of maternal blood to the placenta. The umbilical cord may also be compressed during labour, especially if the membranes are ruptured. Usually the baby has sufficient reserve to withstand this effect but some may become distressed. Electronic heart monitoring may be suggested if the doctors think the baby is not getting enough oxygen during labour. Two different methods may be used. CTG measures the baby's heart rate together with the mother's uterine contractions. An ECG measures the heart's electrical activity and the pattern of the heart beats. This involves an electrode being passed through the woman's cervix and attached to the baby's head. This review of six randomised controlled trials, including a total of 16,295 women, found that monitoring the baby using  ECG plus CTG resulted in fewer blood samples needing to be taken from the baby's scalp, and less surgical assistance with the birth, than with CTG alone. There was no difference in the number of caesarean deliveries and little to suggest that babies were in better condition at birth.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Électrocardiogramme (ECG) fœtal pour la surveillance fœtale durant le travail

Contexte

Hypoxaemie pendant le travail peut altérer la forme de l'électrocardiogramme (ECG) fœtal fœtal, notamment la relation entre les intervalles PR et RR, et une élévation ou la dépression du segment ST. Des systèmes ont donc été développées pour surveiller l'ECG fœtal durant le travail en complément de la surveillance électronique continue de la fréquence cardiaque fœtale dans le but d'améliorer le les conséquences sur le fœtus de minimiser les interventions obstétricales superflues.

Objectifs

Comparer les effets de lanalyse des tracés de l'ECG fœtal durant le travail à d'autres méthodes de surveillance fœtale.

Stratégie de recherche documentaire

Le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (dernière recherche 12 février 2013).

Critères de sélection

Les essais randomisés comparant lanalyse des tracés de l'ECG fœtal avec d'autres méthodes de surveillance fœtale durant le travail.

Recueil et analyse des données

L'évaluation de la qualité des essais et l'extraction des données ont été effectuées par un auteur de la revue, sans assignation secrète.

Résultats Principaux

Six essais (16295 femmes) ont été inclus : Cinq essais de l'analyse du tracé ST (15338 femmes) et un essai sur lanalyse de lintervalle PR (957 femmes). En comparaison avec la surveillance électronique continue de la fréquence cardiaque fœtale seule, l'utilisation d'un tracé ST analyse ne fait aucune différence significative pour les critères de jugement principaux : De naissances par césarienne (risque relatif (RR) 0,99, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,91 à 1,08), le nombre de bébés atteints d'acidose métabolique à la naissance (le pH artériel au cordon inférieur à 7.05 et un déficit de base plus de 12 mmol/l) (RR 0,78, IC à 95 % 0,44 à 1,37, les données de 14,574 bébés), ou les bébés présentant une encéphalopathie néonatale (RR 0,54, IC à 95 % 0,24 à 1,25). Il n'y avait cependant, en moyenne moins cuir chevelu fœtal échantillons pris pendant le travail (RR 0,61, IC à 95 % 0,41 à 0,91), bien que les résultats étaient hétérogènes ; il n'y avait moins d'accouchements par voie basse avec procédure opératoire (RR 0,89, IC à 95 % 0,81 à 0,98) et les admissions en unité de soins spéciaux (RR 0,89, IC à 95 % 0,81 à 0,99) ; il n'y avait aucune différence statistiquement significative dans le nombre de bébés présentant un faible score d'Apgar à cinq minutes ou les bébés nécessitant une intubation néonatale. Il n'y avait peu de preuves que la surveillance par lanalyse de lintervalle PR sont aucun bénéfice.

Conclusions des auteurs

Ces résultats apportent un modeste bénéfice à l'utilisation de l'analyse du tracé ST fœtal lorsqu'une décision a été faite d'entreprendre une surveillance électronique continue de la fréquence cardiaque fœtale pendant le travail. Toutefois, les avantages doivent être considérés avec les inconvénients de recourir à l'utilisation dunrn électrode implantée dans le cuir chevelu, après la rupture des membranes, pour enregistrement électro cardiographique.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Électrocardiogramme (ECG) fœtal pour la surveillance fœtale durant le travail

Électrocardiogramme (ECG) fœtal pour la surveillance fœtale durant le travail

La surveillance du cœur du bébé grâce à lélectrocardiographie (ECG) et la cardiotocographie (CTG) pendant le travail apporte une aide modérée pour les mères et les bébés lorsqu une surveillance continue est nécessaire.

Les fortes contractions utérines durant le travail réduisent la circulation du sang maternel vers le placenta. Le cordon ombilical peut également être comprimé durant le travail, en particulier si les membranes se rompent. Habituellement le bébé dispose dune réserve suffisante pour supporter cet effet, mais certain peuvent être en souffrance. La surveillance électronique de la fréquence cardiaque peut être suggérée si les médecins estiment que le bébé peut être en situation hypoxique. Deux différentes méthodes de surveillance peuvent être utilisés. La CTG mesure la fréquence cardiaque du bébé ainsi que les contractions utérines de la mère. Un ECG mesure lactivité électrique du cœur et le profil des battements cardiaques. Cela implique quune électrode soit introduite dans le col de la mère et attaché à la tête du bébé. Cette revue de six essais contrôlés randomisés, incluant un total de 16295 femmes, a découvert que la surveillance du bébé avec l'ECG et la CTG, diminuait le nombre déchantillons sanguins devant être prélevé sur le cuir chevelu du bébé et lassistance chirurgicale lors de la naissance, par rapport à la CTG seule. Il n'y avait aucune différence dans le nombre d'accouchements par césarienne et très peu de preuves suggérant que les bébés étaient en meilleure condition à la naissance.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st December, 2013
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français