Intervention Review

Nimodipine for primary degenerative, mixed and vascular dementia

  1. Jacqueline Birks2,
  2. Jess López-Arrieta1,*

Editorial Group: Cochrane Dementia and Cognitive Improvement Group

Published Online: 22 JUL 2002

Assessed as up-to-date: 24 MAY 2010

DOI: 10.1002/14651858.CD000147


How to Cite

Birks J, López-Arrieta J. Nimodipine for primary degenerative, mixed and vascular dementia. Cochrane Database of Systematic Reviews 2002, Issue 3. Art. No.: CD000147. DOI: 10.1002/14651858.CD000147.

Author Information

  1. 1

    Hospital Universitario La Paz-Cantoblanco, Geriatric Department, Madrid, Spain

  2. 2

    University of Oxford, Centre for Statistics in Medicine, Oxford, UK

*Jess López-Arrieta, Geriatric Department, Hospital Universitario La Paz-Cantoblanco, Ctra de Colmenar km 14,500, Madrid, 28049, Spain. pdarrieta@wanadoo.es. jlopezar.hgugm@salud.madrid.org.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 22 JUL 2002

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Dementia is an age-associated syndrome most commonly due to Alzheimer's disease (AD) and/or cerebrovascular disease.

Calcium has an important role in regulating brain functions. Calcium ions link membrane excitation to subsequent intracellular molecular responses. Age-associated changes in calcium homoeostasis have possible repercussions on higher cortical functions. Nimodipine is an isopropyl calcium channel blocker which readily crosses the blood-brain barrier. Its primary action is to reduce the number of open calcium channels in cell membranes, thus restricting influx of calcium ions into cells.

The usefulness of nimodipine in patients with Alzheimer's disease and vascular dementia and unspecified dementia is still controversial. In spite of the uncertainties about its efficacy in dementia, nimodipine is currently frequently prescribed for cognitive impairment and dementia in several continental European countries.

Objectives

To assess the clinical efficacy of nimodipine for the manifestations of dementia, in unclassified disease and in the major subtypes - Alzheimer's disease, cerebrovascular disease, and mixed Alzheimer's and cerebrovascular disease.

Search methods

We searched ALOIS - the Cochrane Dementia and Cognitive Improvement Group’s Specialized Register on 26 March 2010 using the term: nimodipine

The search of August 2005 identified two studies which were excluded. The search of January 2008 identified six new studies for consideration, only one met the inclusion criteria for this meta-analysis although the data were difficult to interpret and they were not included in this update (Pantoni 2005). The latest search of March 2010 identified no new studies for inclusion within the review.

Selection criteria

All unconfounded, double-blind, randomized trials in which treatment with nimodipine was administered for more than a day and compared with placebo in patients with dementia, of unclassified type or attributable to Alzheimer's disease, cerebrovascular disease, or mixed Alzheimer's and cerebrovascular disease.

Data collection and analysis

Data were extracted independently by the reviewers and the odds ratio (95% CI) or the average difference (95% CI) were estimated. Both intention-to-treat and on-treatment results were extracted.

Main results

Fifteen trials were included which tested two treatment regimes, 90 and 180 mg/day of nimodipine for 12, 24 weeks and 52 weeks. Two trials included only patients with Alzheimer's disease (AD), 10 trials included only patients with cerebrovascular dementia (CVD), and three trials included patients with AD, CVD and mixed disease. Available outcome data from nine trials (2492 patients) cover the domains of cognitive function, activities of daily living, global clinical state, safety and tolerability. By pooling available data from all trials, whatever the diagnosis of the patients included, this review found benefit associated with nimodipine (90 mg/day at 12 weeks) compared with placebo on the SCAG scale (WMD -7.59, 95% CI -9.87 to -5.31, P<0.00001), on clinical global impression (WMD -0.87, 95% CI -1.07 to -0.67, P<0.00001) and cognitive function (SMD 0.61, 95% CI 0.42 to 0.81, P<0.00001) but not on scales assessing activities of daily living. When the AD trials and the VD trials were pooled separately, similar significant results were found for the 90 mg/day dose of nimodipine at 12 weeks.

Drop-out rates were low in the trials, affecting similar proportions of treatment and placebo groups. Nimodipine is well tolerated with a low rate of adverse effects similar to that associated with placebo. There were slightly more adverse cerebrovascular events, and adverse events due to blood problems, associated with placebo than with nimodipine, and adverse autonomic events were slightly more common with nimodipine than with placebo.

Authors' conclusions

Nimodipine can be of some benefit in the treatment of patients with features of dementia due to unclassified disease or to Alzheimer's disease, cerebrovascular disease, or mixed Alzheimer's and cerebrovascular disease. It appears to be well tolerated with few side effects. Data were not available from several trials, a total of more than 500 patients. A meta-analysis of individual patient data from all trials is desirable. Dementia is a chronic disorder and the short-term benefits of nimodipine demonstrated in the trials reviewed do not justify its use as a long-term anti-dementia drug. New research must focus on longer term outcomes.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Evidence of some short-term benefit of nimodipine for people with dementia

The efficacy of nimodipine, a calcium channel blocker, has been tested in randomized controlled trials for the treatment of dementia, particularly Alzheimer's disease and multi-infarct dementia, the commonest forms of dementia in older people. The rationale for its use is to restrict the influx of calcium ions into neurons, and, by vasodilatation, to improve blood flow to the brain. This review found evidence of some short-term benefit attributable to nimodipine, mainly in measures of cognitive function and global impression, but not in activities on daily living, for patients with degenerative and multi-infarct dementia, and mixed dementia. Nimodipine is well tolerated with a low rate of adverse effects similar to that associated with placebo.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Nimodipine dans la démence dégénérative primaire, mixte et vasculaire

Contexte

La démence est un syndrome associé à l'âge fréquemment dû à la maladie d'Alzheimer (MA) et/ou à une maladie cérébrovasculaire.

Le calcium joue un rôle important au niveau de la régulation des fonctions cérébrales. Les ions calciques font le lien entre l'excitation membranaire et les réponses moléculaires intracellulaires subséquentes. Les changements de l'homéostase calcique associés à l'âge pourraient avoir des répercussions sur certaines fonctions corticales supérieures. La nimodipine est un inhibiteur des canaux calciques isopropylique qui traverse facilement la barrière sang-cerveau. Son action principale est de réduire le nombre de canaux calciques ouverts dans les membranes cellulaires, limitant ainsi l'influx d'ions calciques dans les cellules.

L'utilité de la nimodipine chez les patients atteints de la maladie d'Alzheimer, de démence vasculaire et de démence non spécifiée reste controversée. Malgré les incertitudes concernant son efficacité dans la démence, la nimodipine est aujourd'hui fréquemment prescrite en cas de trouble cognitif et de démence dans plusieurs pays de l'Europe continentale.

Objectifs

Évaluer l'efficacité clinique de la nimodipine pour les manifestations de démence, dans des maladies non classées et les principaux sous-types : maladie d'Alzheimer, maladie cérébrovasculaire et maladie d'Alzheimer et cérébrovasculaire mixte.

Stratégie de recherche documentaire

Le 26.03.10, une recherche a été effectuée dans ALOIS, le registre spécialisé du groupe Cochrane sur la démence et les autres troubles cognitifs, à l'aide du terme : nimodipine

La recherche d'août 2005 a permis d'identifier deux études qui ont été exclues. La recherche de janvier 2008 a permis d'identifier six nouvelles études possibles ; une seule remplissait les critères d'inclusion de cette méta-analyse mais les données étaient difficiles à interpréter. Elles n'ont pas été incluses dans cette mise à jour (Pantoni 2005). La dernière recherche, de mars 2010, n'a permis d'identifier aucune étude à inclure dans la revue.

Critères de sélection

Tous les essais randomisés, en double aveugle et non biaisés dans lesquels un traitement de nimodipine était administré pendant plus d'une journée et comparé à un placebo, chez des patients atteints de démence de type non classé ou attribuable à la maladie d'Alzheimer, à une maladie cérébrovasculaire ou à la maladie d'Alzheimer et à une maladie cérébrovasculaire.

Recueil et analyse des données

Les données ont été extraites de manière indépendante par les évaluateurs et les rapports des cotes (IC à 95 %) ou la différence moyenne (IC à 95 %) ont été estimés. Les résultats de l'intention de traiter et du traitement ont été extraits.

Résultats Principaux

Quinze essais ont été inclus ; ils évaluaient deux traitement : 90 et 180 mg/jour de nimodipine pendant 12, 24 et 52 semaines. Deux essais n'incluaient que des patients atteints de la maladie d'Alzheimer (MA) ; 10 essais n'incluaient que des patients atteints de démence cérébrovasculaire (DCV) ; et trois études incluaient des patients atteints de la MA, de DCV et d'une maladie mixte. Les données de critères de jugement disponibles issues de neuf essais (2 492 patients) appartenaient aux domaines de la fonction cognitive, des activités de la vie quotidienne, de l'état clinique global, de l'innocuité et de la tolérance. En combinant les données disponibles issues de tous les essais, indépendamment du diagnostic des patients inclus, cette revue mettait en avant un bénéfice associé à la nimodipine (90 mg/jour à 12 semaines) par rapport au placebo, sur l'échelle SCAG (DMP -7,59, IC à 95 % de -9,87 à -5,31, P<0,00001), sur l'impression globale clinique (DMP -0,87, IC à 95 % de -1,07 à -0,67, P<0,00001) et la fonction cognitive (DMS 0,61, IC à 95 % de 0,42 à 0,81, P<0,00001), mais pas sur les échelles évaluant les activités de la vie quotidienne. Lorsque les essais sur la MA et les essais sur la DCV étaient combinés séparément, des résultats significatifs similaires apparaissaient pour la dose de 90 mg/jour de nimodipine à 12 semaines.

Les taux de sortie d'étude étaient faibles dans les essais et affectaient dans des proportions similaires les groupes de traitement et les groupes placebo. La nimodipine est bien tolérée avec un faible taux d'événements indésirables similaire à celui qui est associé au placebo. Il y avait légèrement plus d'événements cérébrovasculaires et d'événements indésirables dus à des problèmes sanguins avec le placebo qu'avec la nimodipine et les événements indésirables du système nerveux autonome étaient légèrement plus fréquents avec la nimodipine qu'avec le placebo.

Conclusions des auteurs

La nimodipine peut être bénéfique pour traiter des patients atteints de démence due à une maladie non classée ou à la maladie d'Alzheimer, à une maladie cérébrovasculaire ou à une maladie mixte d'Alzheimer et cérébrovasculaire. Elle semble être bien tolérée et entraîner peu d'effets secondaires. Les données de plusieurs essais, au total plus de 500 patients, n'étaient pas disponibles. Une méta-analyse sur données individuelles de tous les essais est souhaitable. La démence est un trouble chronique et les bénéfices à court terme de la nimodipine mis en avant dans les essais inclus dans la revue ne justifient pas son utilisation en tant que médicament anti-démence à long terme. De nouvelles recherches devraient être axées sur des critères de jugement à plus long terme.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Nimodipine dans la démence dégénérative primaire, mixte et vasculaire

Preuves d'un bénéfice à court terme de la nimodipine pour les personnes atteintes de démence

L'efficacité de la nimodipine, un inhibiteur des canaux calciques, a été évaluée dans des essais contrôlés randomisés pour le traitement de la démence, en particulier la maladie d'Alzheimer et la démence multi-infarctus, les formes de démence les plus courantes chez les personnes âgées. L'objectif de son utilisation est de restreindre l'influx d'ions calciques dans les neurones et, par vasodilatation, d'améliorer la circulation sanguine vers le cerveau. Les preuves issues de cette revue démontrent qu'il existe des bénéfices à court terme attribuables à la nimodipine, principalement au niveau des mesures de la fonction cognitive et de l'impression globale, mas pas des activités de la vie courante, chez les patients atteints de démence dégénérative et multi-infarctus et de démence mixte. La nimodipine est bien tolérée avec un faible taux d'événements indésirables similaire à celui qui est associé au placebo.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st March, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

Nimodipine用於原發退化性失智、混合型及血管型癡呆症

癡呆症是一種與年齡有關的綜合症狀,一般大多是由於阿茲海默症疾病(AD)及/或腦血管疾病所引起。 鈣對於調節腦部功能具有重要功用,鈣離子具有連結起膜上刺激信號,並且造成之後細胞內之分子反應的作用。年齡造成鈣恆定變化將會影響高層皮質功能。 Nimodipine是一種含異丙基的鈣離子阻斷劑(blocker)能夠輕易地穿透血腦屏障。 它主要的作用是減少細胞膜上打開的鈣離子通道的數目,限制流入細胞的鈣離子數量。nimodipine對於阿茲海默症及血管性癡呆症有益;不過對於非特定的癡呆症,此藥物療效仍具爭議。儘管它在癡呆症上的療效還不確定,不過在數個歐洲國家中,nimodipine現在常被作為認知損傷及癡呆症的處方藥物。

目標

評估nimodipine對於未分類的癡呆症,及其主要亞型阿茲海默症、腦血管疾病及混合阿茲海默症及腦血管疾病臨床功效。

搜尋策略

搜尋The Cochrane Dementia and Cognitive Improvement Group's Specialized Register它包含所有主要醫學資料庫及許多試驗資料庫報告。最近的一次搜尋是在2005年8月8日,使用關鍵字為‘nimodipin*’。

選擇標準

選擇條件如下: 1.未受干擾、雙盲;隨機分配的試驗 2.採用nimodipine與安慰劑於癡呆症患者身上進行比較,癡呆症種類包括:未特定分類,或是歸類為阿茲海默症、腦血管癡呆、或是阿茲海默症混和腦血管癡呆。

資料收集與分析

由評論者獨立地摘錄資料,並估計勝算比(odds ratio; 95% CI)或平均差(average difference;95%CI)。摘錄出意向治療(intentionto treat)及治療上(ontreatment)的結果。

主要結論

其中包含了14個試驗,這些試驗係分為兩種治療群,每天給予nimodipine 90和180毫克達12和24周。 前述試驗中有2項僅納入阿茲海默症病患,9項試驗僅納入腦血管病變病患,有3項試驗包含了患有阿茲海默症、腦血管病變及混合型病變的病患。 來自9項試驗(2492位病患)的可利用數據所涵括構面有:認知功能、日常生活活動、整體臨床狀態、安全性及耐受能力。 合併所有試驗中可取得的數據(不管納入的病人診斷如何)本回顧發現nimodipine(90 mg/day,12週)與安慰劑相比,在SCAG量表(WMD −7.59, 95% CI −9.87 to −5.31, P<0.00001)、臨床整體印象、(WMD −0.87, 95% CI −1.07 to −0.67, P<0.00001)及認知功能(SMD 0.61, 95% CI 0.42 to 0.81, P<0.00001)上具有療效,不過在日常活動評估上則未顯示有此效益。當合併阿茲海默症試驗及腦血管試驗數據時,於投放nimodipine劑量為90 mg/day達12周的該組試驗可以發現相似的顯著結果。 這些試驗中途退出比率低,使得治療組及安慰劑組的結果產生相似的比率。 Nimodipine發生不良影響的比率低、耐受度良好,這一點與安慰劑組的效果相似。 在安慰劑組中,因血液問題所引起之不良的腦血管事件,比起使用nimodipine組微微多了一些,而不良的自主性事件,在nimodipine組中比在使用安慰劑處理的群組中稍微常見一些。

作者結論

nimodipine對於未歸類病因的癡呆症患者、阿茲海默症患者、腦血管病變者或是混合了阿茲海默症及腦血管病變而引起具有癡呆症狀病症的患者具有幫助。 nimodipine看來耐受度良好而幾乎沒有副作用,一些試驗的數據無法利用,無法利用的數據的受試病患數目超過500位。 利用所有試驗的病患個別數據所進行的統合分析結果令人期待。癡呆症是一種慢性疾病,不過本回顧僅有證實nimodipine短期效果,而其長期用於治療癡呆症的效果尚未確認。未來新的研究應該特別注意長期效果。

翻譯人

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

對於患有癡呆症的病患,證據顯示投予nimodipine具有短期的效益。 針對阿茲海默症以及多重梗塞癡呆症(最常見的失智症類型)所引起之失智症的老年患者,目前已經於隨機對照試驗當中證實Nimodipine(一種鈣阻斷劑)對於治療癡呆症的效果。 該藥物的基本原理是它可用以限制鈣離子流入神經之中,並藉由血管擴張,可以增加流入腦部的血流。 本回顧發現一些證據顯示nimodipine對於非特定及多重因素造成的癡呆症具有短期效益,這些證據主要是藉由測量認知功能、整體診斷印象所獲得,不過在日常活動方面則沒有助益。Nimodipine具有良好的耐受度與很低的不良反應發生率,這與安慰劑相似。