Get access

Planned caesarean section for term breech delivery

  • Comment
  • Review
  • Intervention

Authors

  • G Justus Hofmeyr,

    Corresponding author
    1. University of the Witwatersrand, University of Fort Hare, Eastern Cape Department of Health, Department of Obstetrics and Gynaecology, East London Hospital Complex, East London, Eastern Cape, South Africa
    • G Justus Hofmeyr, Department of Obstetrics and Gynaecology, East London Hospital Complex, University of the Witwatersrand, University of Fort Hare, Eastern Cape Department of Health, Frere and Cecilia Makiwane Hospitals, Private Bag X 9047, East London, Eastern Cape, 5200, South Africa. justhof@gmail.com.

    Search for more papers by this author
  • Mary Hannah,

    1. University of Toronto, Department of Obstetrics and Gynaecology, Toronto, ON, Canada
    Search for more papers by this author
  • Theresa A Lawrie

    1. The University of Liverpool, C/o Cochrane Pregnancy and Childbirth Group, Department of Women's and Children's Health, Liverpool, UK
    Search for more papers by this author

Abstract

Background

Poor outcomes after breech birth might be the result of underlying conditions causing breech presentation or due to factors associated with the delivery.

Objectives

To assess the effects of planned caesarean section for singleton breech presentation at term on measures of pregnancy outcome.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (31 July 2011).

Selection criteria

Randomised trials comparing planned caesarean section for singleton breech presentation at term with planned vaginal birth.

Data collection and analysis

We assessed trial eligibility and quality. We extracted and analysed data using routine Cochrane Collaboration methodology.

Main results

Three trials (2396 participants) were included in the review. Caesarean delivery occurred in 550/1227 (45%) of those women allocated to a vaginal delivery protocol. Perinatal or neonatal death (excluding fatal anomalies) or serious neonatal morbidity was reduced with planned caesarean section (risk ratio (RR) 0.33, 95% confidence interval (CI) 0.19 to 0.56). This reduction was less for countries with high national perinatal mortality rates. Perinatal or neonatal death (excluding fatal anomalies) was also reduced with planned caesarean section (RR 0.29, 95% CI 0.10 to 0.86). The proportional reductions were similar for countries with low and high national perinatal mortality rates. Planned caesarean section was associated with modestly increased short-term maternal morbidity (RR 1.29, 95% CI 1.03 to 1.61). At three months after delivery, women allocated to the planned caesarean section group reported less urinary incontinence (RR 0.62, 95% CI 0.41 to 0.93); more abdominal pain (RR 1.89, 95% CI 1.29 to 2.79); and less perineal pain (RR 0.32, 95% CI 0.18 to 0.58).

At two years, there were no differences in the combined outcome 'death or neurodevelopmental delay'. Maternal outcomes at two years were also similar. In countries with low perinatal mortality rates, the protocol of planned caesarean section was associated with lower healthcare costs, expressed in 2002 Canadian dollars (one trial; mean difference -$877.00, 95% CI -894.89 to -859.11).

Authors' conclusions

Planned caesarean section compared with planned vaginal birth reduced perinatal or neonatal death or serious neonatal morbidity, at the expense of somewhat increased maternal morbidity. The option of external cephalic version is dealt with in separate reviews. The data from this review cannot be generalised to settings where caesarean section is not readily available, or to methods of breech delivery that differ materially from the clinical delivery protocols used in the trials reviewed. The review will help to inform individualised decision-making regarding breech delivery. Research on strategies to improve the safety of breech delivery is needed.

Résumé scientifique

Césarienne planifiée pour accouchement à terme par le siège

Contexte

Les mauvais résultats après un accouchement par le siège pourraient être dus à des affections sous-jacentes provoquant une présentation par le siège ou à des facteurs associés à l'accouchement.

Objectifs

Évaluer les effets d'une césarienne planifiée en cas de présentation par le siège d'un bébé unique, à terme, sur les mesures de l'issue de la grossesse.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (le 31 juillet 2011).

Critères de sélection

Les essais randomisés comparant la césarienne planifiée pour une présentation par le siège d'un bébé unique, à terme à un accouchement par voie basse planifié.

Recueil et analyse des données

Nous avons évalué l'éligibilité et la qualité des essais. Nous avons extrait et analysé les données en utilisant la méthodologie courante de la Cochrane Collaboration.

Résultats principaux

Trois essais (2 396 participants) ont été inclus dans la revue. L'accouchement par césarienne est intervenu chez 550/1 227 femmes (45 %) assignées à un protocole d'accouchement par voie basse. Les décès périnatals ou néonatals (à l'exclusion des anomalies mortelles) ou la morbidité néonatale grave ont été réduits avec la césarienne planifiée (risque relatif (RR) 0,33, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,19 à 0,56). Cette réduction était moins importante parmi les pays ayant une mortalité périnatale nationale élevée. Les décès périnatals ou néonatals (à l'exclusion des anomalies mortelles) ont également été réduits avec la césarienne planifiée (RR 0,29, IC à 95 % 0,10 à 0,86). Les réductions proportionnelles étaient semblables pour les pays ayant un taux national de mortalité périnatale faible et élevé. La césarienne planifiée était associée à une morbidité maternelle à court terme modérément accrue (RR 1,29, IC à 95 % 1,03 à 1,61). A trois mois après l'accouchement, les femmes assignées au groupe de la césarienne planifiée ont rapporté moins d'incontinence urinaire (RR 0,62, IC à 95 % 0,41 à 0,93) ; plus de douleur abdominale (RR 1,89, IC à 95 % 1,29 à 2,79) ; et moins de douleur périnéale (RR 0,32, IC à 95 % 0,18 à 0,58).

À deux ans, aucune différence n'était observée concernant le critère de jugement combiné de « décès ou retard de développement neurologique ». Les issues maternelles à deux ans étaient également semblables. Dans les pays à faible taux de mortalité périnatale, le protocole de césarienne planifiée était associé à des coûts de soins de santé plus faibles, exprimés en dollars canadiens de 2002 (un essai ; différence moyenne -877,00 $, IC à 95 % -894,89 à -859,11).

Conclusions des auteurs

La césarienne planifiée, comparé à l'accouchement par voie basse planifié, réduisait les décès périnatals ou néonatals ou la morbidité néonatale grave, au prix d'une morbidité maternelle quelque peu accrue. L'option de la version par manœuvres externes est traitée dans des revues distinctes. Les données de cette revue ne peuvent pas être généralisées aux contextes dans lesquels la césarienne n'est pas facilement disponible ou aux méthodes d'accouchement par le siège qui diffèrent substantiellement des protocoles d'accouchement clinique utilisés dans les essais examinés. La revue permettra d'éclairer la prise de décision individualisée concernant l'accouchement par le siège. Des recherches portant sur les stratégies destinées à améliorer la sécurité de l'accouchement par le siège sont nécessaires.

Plain language summary

Planned caesarean section for term breech delivery

Planned caesarean section was safer for singleton term breech babies than planned vaginal birth, managed according to a clinical protocol, but was associated with more complications for mothers.

Most babies are born head first but some lie in the womb with their buttocks or feet coming first (breech). The review of three studies (2396 participants) showed that planned caesarean section was safer for the singleton breech baby at term than planned vaginal birth, managed according to a clinical protocol. However, mothers suffered more short-term complications and there was limited information about the potential for problems with future pregnancies.

Résumé simplifié

Césarienne planifiée pour accouchement à terme par le siège

La césarienne planifiée était plus sûre pour les bébés uniques, à terme, se présentant par le siège que pour les accouchements par voie basse planifiés, gérés selon un protocole clinique, mais était associée à plus de complications pour les mères.

La plupart des bébés naissent en se présentant par la tête, mais certains se placent dans l'utérus avec leurs fesses ou leurs pieds vers le bas (présentation par le siège). La revue de trois études (2 396 participants) a montré que la césarienne planifiée était plus sûre pour les bébés uniques, à terme, se présentant par le siège que pour les accouchements par voie basse planifiés, gérés selon un protocole clinique. Cependant, les mères rencontraient davantage de complications à court terme et les informations à propos du risque de problèmes concernant les grossesses ultérieures étaient limitées.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 25th October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Laienverständliche Zusammenfassung

Geplanter Kaiserschnitt bei Beckenendlage am Geburtstermin

Für einzelgeborene Kinder in Beckenendlage am Geburtstermin ist ein geplanter Kaiserschnitt sicherer als eine geplante vaginale Geburt, die mit einem klinischen Protokoll begleitet wird. Jedoch ist der Kaiserschnitt mit mehr Komplikationen bei der Mutter verbunden.

Zur Geburt liegen die meisten Babys mit dem Kopf nach unten, jedoch gibt es manche, die mit dem Gesäss oder den Füßen voraus liegen (Beckenendlage). Dieser Review von drei Studien (2396 Patientinnen) zeigt, dass es für ein einzelgeborenes Kind in Beckenendlage am Geburtstermin sicherer ist, durch geplanten Kaiserschnitt geboren zu werden als durch eine geplante vaginale Geburt, die mit einem klinischen Protokoll begleitet wird. Für die Mütter bedeutet ein Kaiserschnitt jedoch mehr kurzfristige Komplikationen; Informationen über mögliche Probleme bei weiteren Schwangerschaften waren begrenzt.

Anmerkungen zur Übersetzung

Koordination durch Cochrane Schweiz

Get access to the full text of this article

Ancillary