Intervention Review

Prophylactic intravenous indomethacin for preventing mortality and morbidity in preterm infants

  1. Peter W Fowlie1,*,
  2. Peter G Davis2,
  3. William McGuire3

Editorial Group: Cochrane Neonatal Group

Published Online: 7 JUL 2010

Assessed as up-to-date: 19 MAY 2010

DOI: 10.1002/14651858.CD000174.pub2


How to Cite

Fowlie PW, Davis PG, McGuire W. Prophylactic intravenous indomethacin for preventing mortality and morbidity in preterm infants. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010, Issue 7. Art. No.: CD000174. DOI: 10.1002/14651858.CD000174.pub2.

Author Information

  1. 1

    Ninewells Hospital and Medical School, Women & Child Health, Dundee, Scotland, UK

  2. 2

    The Royal Women's Hospital, Department of Newborn Research, Parkville, Victoria, Australia

  3. 3

    Hull York Medical School, Centre for Reviews and Dissemination, York, Y010 5DD, UK

*Peter W Fowlie, Women & Child Health, Ninewells Hospital and Medical School, Dundee, Scotland, DD1 9SY, UK. peter.fowlie@nhs.net.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 7 JUL 2010

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Persistent patent ductus arteriosus (PDA) is associated with mortality and morbidity in preterm infants. Prostaglandin synthetase inhibitors such as indomethacin promote PDA closure but also have potential side effects. The effect of the prophylactic use of indomethacin, where infants who may not have gone on to develop a symptomatic PDA would be exposed to indomethacin, warrants particular scrutiny.

Objectives

To determine the effect of prophylactic indomethacin on mortality and morbidity in preterm infants.

Search methods

The standard search strategy of the Cochrane Neonatal Review Group was used. This included searches of the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, The Cochrane Library, Issue 5, 2010), MEDLINE, EMBASE and CINAHL (until April 2010), conference proceedings, and previous reviews.

Selection criteria

Randomised or quasi-randomised controlled trials that compared prophylactic indomethacin versus placebo or no drug in preterm infants.

Data collection and analysis

The standard methods of the Cochrane Neonatal Review Group were used, with separate evaluation of trial quality and data extraction by two review authors.

Main results

Nineteen eligible trials in which 2872 infants participated were identified. Most participants were very low birth weight, but the largest single trial restricted participation to extremely low birth weight infants (N = 1202). The trials were generally of good quality.

The incidence of symptomatic PDA [typical relative risk (RR) 0.44, 95% confidence interval (CI) 0.38 to 0.50] and PDA surgical ligation (typical RR 0.51, 95% CI 0.37,0.71) was significantly lower in treated infants. Prophylactic indomethacin also significantly reduced the incidence of severe intraventricular haemorrhage (typical RR 0.66, 95% CI 0.53 to 0.82). Meta-analyses found no evidence of an effect on mortality (typical RR 0.96, 95% CI 0.81 to 1.12) or on a composite of death or severe neurodevelopmental disability assessed at 18 to 36 months old (typical RR 1.02, 95% CI 0.90, 1.15).

Authors' conclusions

Prophylactic indomethacin has short-term benefits for preterm infants including a reduction in the incidence of symptomatic PDA, PDA surgical ligation, and severe intraventricular haemorrhage. However, there is no evidence of effect on mortality or neurodevelopment.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Prophylactic intravenous indomethacin for preventing mortality and morbidity in preterm infants

Patent ductus arteriosus (PDA) occurs when an artery near the heart and lungs, which should close off soon after birth, stays open. Babies born preterm (premature) who have a PDA are at higher risk of severe illness and death. Indomethacin, a drug more commonly used for muscle and bone pain in adults, when given to preterm infants can help close a PDA. This review found evidence that giving all preterm infants (especially very preterm infants) indomethacin on the first day after birth reduced their risk of developing a PDA and the complications associated with PDA (including brain damage due to bleeding into the brain). However, despite these short term effects, the trials found evidence that indomethacin does not increase survival or reduce disability in the longer term.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Administration prophylactique d'indométacine intraveineuse pour prévenir la mortalité et la morbidité chez les nouveau-nés prématurés

Contexte

La persistance du canal artériel (PCA) est associée à une mortalité et une morbidité chez les nouveau-nés prématurés. Les inhibiteurs de la cyclo-oxygénase tels que l'indométacine stimulent la fermeture de la PCA mais présentent également des effets secondaires potentiels. Les effets de l'administration prophylactique d'indométacine chez des nourrissons qui pourraient ne pas avoir développé de PCA symptomatique exigent une attention particulière.

Objectifs

Déterminer les effets de l'indométacine prophylactique sur la mortalité et la morbidité des nouveau-nés prématurés.

Stratégie de recherche documentaire

La stratégie de recherche documentaire standard du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie a été utilisée. Cela inclut notamment des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, Bibliothèque Cochrane, numéro 5, 2010), MEDLINE, EMBASE et CINAHL (jusqu'en avril 2010), ainsi que les actes de congrès et les revues précédentes.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés comparant de l'indométacine prophylactique à un placebo ou à une absence de traitement chez des nouveau-nés prématurés.

Recueil et analyse des données

Les méthodes standard du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie ont été utilisées, et l'évaluation de la qualité des essais et l'extraction des données ont été effectuées séparément par deux auteurs de revue.

Résultats Principaux

Dix-neuf essais éligibles portant sur 2 872 nourrissons ont été identifiés. La plupart des participants présentaient un très faible poids de naissance, mais l'essai de plus grande échelle recrutait uniquement des nourrissons présentant un poids de naissance extrêmement faible (N = 1 202). Les essais étaient généralement de bonne qualité.

L'incidence de la PCA symptomatique [risque relatif (RR) typique de 0,44, intervalle de confiance (IC) à 95 %, entre 0,38 et 0,50] et de la ligature chirurgicale de la PCA (RR typique de 0,51, IC à 95 %, entre 0,37 et 0,71) était significativement inférieure chez les nourrissons traités. L'indométacine prophylactique entraînait également une réduction significative de l'incidence des hémorragies intraventriculaires sévères (RR typique de 0,66, IC à 95 %, entre 0,53 et 0,82). Les méta-analyses n'apportaient aucune preuve d'effet sur la mortalité (RR typique de 0,96, IC à 95 %, entre 0,81 et 1,12) ou sur un critère composite de décès et d'incapacité sévère en matière de développement neurologique, évalué chez des nourrissons âgés de 18-36 mois (RR typique de 1,02, IC à 95 %, entre 0,90 et 1,15).

Conclusions des auteurs

L'indométacine prophylactique présente des effets bénéfiques à court terme chez les nouveau-nés prématurés, notamment une réduction de l'incidence de la PCA symptomatique, de la ligature chirurgicale de la PCA et des hémorragies intraventriculaires sévères. Néanmoins, il n'existe aucune preuve d'effet sur la mortalité ou le développement neurologique.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Administration prophylactique d'indométacine intraveineuse pour prévenir la mortalité et la morbidité chez les nouveau-nés prématurés

Administration prophylactique d'indométacine intraveineuse pour prévenir la mortalité et la morbidité chez les nouveau-nés prématurés

La persistance du canal artériel (PCA) se produit lorsqu'une artère située à proximité du cœur et des poumons, qui devrait se fermer peu après la naissance, reste ouverte. Les bébés nés avant terme (prématurés) qui présentent une PCA sont plus susceptibles de développer une maladie grave et de décéder. L'indométacine, un médicament plus couramment utilisé pour traiter les douleurs musculaires et osseuses chez l'adulte, peut permettre de refermer la PCA chez les nouveau-nés prématurés. Cette revue a identifié des preuves indiquant que l'administration d'indométacine à tous les nouveau-nés prématurés (en particulier aux enfants très prématurés) le jour de la naissance réduisait le risque de développer une PCA et les complications associées (y compris des lésions cérébrales dues à un saignement dans le cerveau). Néanmoins, malgré ces effets à court terme, les essais rapportaient des preuves indiquant que l'indométacine n'améliorait pas la survie et ne réduisait pas l'incapacité à plus long terme.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux