Intervention Review

Prophylactic intravenous preloading for regional analgesia in labour

  1. G Justus Hofmeyr2,
  2. Allan M Cyna1,*,
  3. Philippa Middleton3

Editorial Group: Cochrane Pregnancy and Childbirth Group

Published Online: 18 OCT 2004

Assessed as up-to-date: 27 JUN 2004

DOI: 10.1002/14651858.CD000175.pub2


How to Cite

Hofmeyr GJ, Cyna AM, Middleton P. Prophylactic intravenous preloading for regional analgesia in labour. Cochrane Database of Systematic Reviews 2004, Issue 4. Art. No.: CD000175. DOI: 10.1002/14651858.CD000175.pub2.

Author Information

  1. 1

    Women's and Children's Hospital, Department of Women's Anaesthesia, Adelaide, South Australia, Australia

  2. 2

    University of the Witwatersrand, University of Fort Hare, Eastern Cape Department of Health, Department of Obstetrics and Gynaecology, East London Hospital Complex, East London, Eastern Cape, South Africa

  3. 3

    The University of Adelaide, ARCH: Australian Research Centre for Health of Women and Babies, Discipline of Obstetrics and Gynaecology, Adelaide, South Australia, Australia

*Allan M Cyna, Department of Women's Anaesthesia, Women's and Children's Hospital, 72 King William Road, Adelaide, South Australia, 5006, Australia. allan.cyna@health.sa.gov.au.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 18 OCT 2004

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Reduced uterine blood flow from maternal hypotension may contribute to fetal heart rate changes which are common following regional analgesia (epidural or spinal or combined spinal-epidural (CSE)) during labour. Intravenous fluid preloading may help to reduce maternal hypotension but using lower doses of local anaesthetic, and opioid only blocks, may reduce the need for preloading.

Objectives

To assess the effects of prophylactic intravenous fluid preloading before regional analgesia during labour on maternal and fetal well-being.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (19 February 2004). We updated this search on 30 June 2010 and added the results to the awaiting classification section of the review.

Selection criteria

Randomised and quasi-randomised trials comparing prophylactic intravenous preloading before regional analgesia during labour with a control group (dummy or no preloading).

Data collection and analysis

Two reviewers independently applied eligibility criteria, assessed trial quality and extracted data.

Main results

Six studies are included (473 participants). In one epidural trial using high-dose local anaesthetic, preloading with intravenous fluids was shown to counteract the hypotension which frequently follows traditional epidural analgesia (relative risk (RR) 0.07, 95% confidence interval (CI) 0.01 to 0.53; 102 women). This trial was also associated with a reduction in fetal heart rate abnormalities (RR 0.36, 95% CI 0.16 to 0.83; 102 women); no differences were detected in other perinatal and maternal outcomes for this trial and another high-dose epidural trial. In the two epidural low-dose anaesthetic trials, no significant difference in maternal hypotension was found (RR 0.73, 95% CI 0.36 to 1.48; 260 women), although they were underpowered to detect less than a very large effect. No significant differences were seen between groups in these trials for fetal heart rate abnormalities (RR 0.64, 95% CI 0.39 to 1.05; 233 women).

In the two CSE trials, no differences were reported between preloading and no preloading groups. In the spinal/opioid trial, the RR for hypotension was 0.89, 95% CI 0.43 to 1.83 (40 women) and 0.70, 95% CI 0.36 to 1.37 for fetal heart rate abnormalities (32 women). In the opioid only study (30 women), there were no instances of hypotension or fetal heart rate abnormalities in either group.

Authors' conclusions

Preloading prior to traditional high-dose local anaesthetic blocks may have some beneficial fetal and maternal effects in healthy women. Low-dose epidural and CSE analgesia techniques may reduce the need for preloading. The studies reviewed were too small to show whether preloading is beneficial for women having regional analgesia during labour using the lower-dose local anaesthetics or opioids. Further investigation of low-dose epidural or CSE (including opioid only) blocks, and the risks and benefits of intravenous preloading for women with pregnancy complications, is required.

[Note: The five citations in the awaiting classification section of the review may alter the conclusions of the review once assessed.]

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Prophylactic intravenous preloading for regional analgesia in labour

The effect of giving intravenous fluid to prevent low blood pressure, following regional analgesia for women in labour, is unclear.

Regional (epidural, spinal or combined spinal-epidural) analgesia is a common form of pain relief used during labour. Some women have hypotension (low blood pressure) following regional analgesia which can affect both mother and baby. Intravenous fluids before epidural analgesia with high-dose local anaesthetics reduces hypotension. This benefit is not seen when the more recent low-dose local anaesthetics are used, probably due to a lower risk of hypotension with these drugs. There was not enough evidence to show whether preloading is beneficial for women having regional analgesia during labour using the lower-dose agents, or for women with pregnancy complications.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Remplissage intraveineux prophylactique pour l'analgésie régionale au cours du travail

Contexte

La circulation sanguine utérine réduite en raison de l'hypotension maternelle peut contribuer à des variations de la fréquence cardiaque fœtale qui sont courantes après une analgésie régionale (péridurale, rachidienne ou rachi-péridurale combinée (RPC)) au cours du travail. Le remplissage de liquide par voie intraveineuse peut aider à réduire l'hypotension maternelle, mais l'utilisation de plus faibles doses d'anesthésique local et de blocs uniquement opioïdes, peut réduire la nécessité d'un remplissage.

Objectifs

Évaluer les effets du remplissage prophylactique de liquide par intraveineuse avant l'analgésie régionale au cours du travail sur le bien-être de la mère et du fœtus.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (le 19 février 2004). Nous avons mis à jour ces recherches le 30 juin 2010 et ajouté les résultats à la section de classification en attente de la revue.

Critères de sélection

Les essais randomisés et quasi-randomisés comparant le remplissage intraveineuse prophylactique avant l'analgésie régionale au cours du travail à un groupe témoin (avec placebo ou sans remplissage).

Recueil et analyse des données

Deux évaluateurs ont appliqué les critères d’éligibilité, évalué la qualité des essais et extrait des données de façon indépendante.

Résultats Principaux

Six études ont été incluses (473 participants). Dans un essai de péridurale utilisant un anesthésique local à forte dose, il a été démontré que le remplissage de liquides par voie intraveineuse contrait l'hypotension qui suit fréquemment l'analgésie péridurale traditionnelle (risque relatif (RR) 0,07, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,01 à 0,53 ; 102 femmes). Cet essai a également été associé à une réduction des anomalies de fréquence cardiaque fœtale (RR 0,36, IC à 95 % 0,16 à 0,83 ; 102 femmes) ; aucune différence n'a été détectée concernant les autres critères de jugement périnatals et maternels pour cet essai et un autre essai de péridurale à forte dose. Dans les deux essais de péridurale par anesthésique à faible dose, aucune différence significative n'a été observée concernant l'hypotension maternelle (RR 0,73, IC à 95 % 0,36 à 1,48 ; 260 femmes), bien que ces essais n'avaient pas la puissance suffisante pour détecter un effet moindre qu'un effet très important. Aucune différence significative n'a été constatée entre les groupes dans ces essais concernant les anomalies de fréquence cardiaque fœtale (RR 0,64, IC à 95 % 0,39 à 1,05 ; 233 femmes).

Dans les deux essais portant sur la RPC, il n'a été signalé aucune différence entre les groupes avec remplissage et sans remplissage . Dans l'essai portant sur l'analgésie rachidienne/aux opioïdes, le RR pour l'hypotension était de 0,89, IC à 95 % 0,43 à 1,83 (40 femmes) et de 0,70, IC à 95 % 0,36 à 1,37 pour les anomalies de fréquence cardiaque fœtale (32 femmes). Dans l'étude portant sur l'analgésie par opioïdes uniquement (30 femmes), il n'a été relevé aucun cas d'hypotension ou d'anomalie de fréquence cardiaque fœtale dans aucun des deux groupes.

Conclusions des auteurs

Le remplissage avant les blocs d'anesthésiques locaux à forte dose traditionnels peut avoir des effets bénéfiques sur le fœtus et la mère chez les femmes en bonne santé. Les techniques d'analgésie péridurale et RPC à faible dose peuvent réduire la nécessité d'un remplissage. Les études examinées ont été réalisées à trop petite échelle pour déterminer si le remplissage était bénéfique aux femmes recevant une analgésie régionale au cours du travail avec les anesthésiques ou les opioïdes locaux à plus faible dose. Des recherches supplémentaires doivent être réalisées pour évaluer les blocs périduraux ou RPC (y compris uniquement opioïdes) à faible dose et établir les bénéfices et les risques du remplissage intraveineux pour les femmes ayant des complications de grossesse.

[Remarque : Les cinq références dans la section de la revue concernant les études en attente d'évaluation pourraient modifier les conclusions de la revue après avoir été évaluées.]

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Remplissage intraveineux prophylactique pour l'analgésie régionale au cours du travail

Remplissage intraveineux prophylactique pour l'analgésie régionale au cours du travail

L'effet de l'administration d'un liquide par voie intraveineuse afin de prévenir une faible tension artérielle après une analgésie régionale pour les femmes durant le travail est incertain.

L'analgésie régionale (péridurale, rachidienne ou rachi-péridurale combinée) est une manière courante de soulager la douleur au cours du travail. Après une analgésie régionale, certaines femmes présentent une hypotension (faible tension artérielle) qui peut affecter à la fois la mère et le bébé. La perfusion intraveineuse de liquide avant l'analgésie péridurale au moyen d'anesthésiques locaux à forte dose réduit l'hypotension. Ce bénéfice n'est pas observé lorsque les anesthésiques récents, utilisés à faible dose, sont utilisés et ce probablement en raison d'un plus faible risque d'hypotension avec ces médicaments. Les preuves sont insuffisantes pour déterminer si le remplissage est bénéfique aux femmes recevant une analgésie régionale au cours du travail avec les agents à plus faible dose ou aux femmes ayant des complications de grossesse.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 25th October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français