This is not the most recent version of the article. View current version (9 FEB 2015)

Intervention Review

Interventions for helping to turn term breech babies to head first presentation when using external cephalic version

  1. Catherine Cluver1,*,
  2. G Justus Hofmeyr2,
  3. Gillian ML Gyte3,
  4. Marlene Sinclair4

Editorial Group: Cochrane Pregnancy and Childbirth Group

Published Online: 18 JAN 2012

Assessed as up-to-date: 25 NOV 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD000184.pub3


How to Cite

Cluver C, Hofmeyr GJ, Gyte GML, Sinclair M. Interventions for helping to turn term breech babies to head first presentation when using external cephalic version. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 1. Art. No.: CD000184. DOI: 10.1002/14651858.CD000184.pub3.

Author Information

  1. 1

    Stellenbosch University and Tygerberg Hospital, Department of Obstetrics and Gynaecology, Faculty of Health Sciences, Tygerberg, Western Cape, South Africa

  2. 2

    University of the Witwatersrand, University of Fort Hare, Eastern Cape Department of Health, Department of Obstetrics and Gynaecology, East London Hospital Complex, East London, Eastern Cape, South Africa

  3. 3

    The University of Liverpool, Cochrane Pregnancy and Childbirth Group, Department of Women's and Children's Health, Liverpool, UK

  4. 4

    University of Ulster, Jordanstown, Institute of Nursing Research, Newtownabbey, Northern Ireland, UK

*Catherine Cluver, Department of Obstetrics and Gynaecology, Faculty of Health Sciences, Stellenbosch University and Tygerberg Hospital, PO Box 19063, Tygerberg, Western Cape, 7505, South Africa. cathycluver@hotmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (conclusions changed)
  2. Published Online: 18 JAN 2012

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (09 FEB 2015)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. アブストラクト

Background

Breech presentation is associated with increased complications. Turning a breech baby to head first presentation using external cephalic version (ECV) attempts to reduce the chances of breech presentation at birth, and reduce the adverse effects of breech vaginal birth or caesarean section. Tocolytic drugs and other methods have been used in an attempt to facilitate ECV.

Objectives

To assess interventions such as tocolysis, fetal acoustic stimulation, regional analgesia, transabdominal amnioinfusion or systemic opioids on ECV for a breech baby at term.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (30 September 2011) and the reference lists of identified studies.

Selection criteria

Randomised and quasi-randomised trials comparing the above interventions with no intervention or other methods to facilitate ECV at term.

Data collection and analysis

We assessed eligibility and trial quality. Two review authors independently assessed for inclusion all potential studies identified as a result of the search strategy and independently extracted the data using a designed data extraction form.

Main results

We included 25 studies, providing data on 2548 women. We used the random-effects model for pooling data due to clinical heterogeneity in the included studies in the various comparisons. The overall quality of the evidence was reasonable, but a number of assessments had insufficient data to provide an answer with any degree of assurance.

Tocolytic drugs, in particular betastimulants, were effective in increasing cephalic presentations in labour (average risk ratio (RR) 1.38, 95% confidence interval (CI) 1.03 to 1.85, eight studies, 993 women) and in reducing the number of caesarean sections (average RR 0.82, 95% CI 0.71 to 0.94, eight studies, 1177 women). No differences were identified in fetal bradycardias (average RR 0.95, 95% CI 0.48 to 1.89, three studies, 467 women) although the review is underpowered for assessing this outcome. We identified no difference in success, cephalic presentation in labour and caesarean sections between nulliparous and multiparous women. There were insufficient data comparing different groups of tocolytic drugs. Sensitivity analyses by study quality agreed with the overall findings.

Regional analgesia in combination with a tocolytic was more effective than the tocolytic alone in terms of increasing successful versions (assessed by the rate of failed ECVs, average RR 0.67, 95% CI 0.51 to 0.89, six studies, 550 women) but there was no difference identified in cephalic presentation in labour (average RR 1.63, 95% CI 0.75 to 3.53, three studies, 279 women) nor in caesarean sections (average RR 0.74, 95% CI 0.40 to 1.37, three studies, 279 women) or fetal bradycardia (average RR 1.48, 95% CI 0.62 to 3.57, two studies, 210 women).

There were insufficient data on the use of vibroacoustic stimulation, amnioinfusion or systemic opioids.

Authors' conclusions

Betastimulants, to facilitate ECV, increased cephalic presentation in labour and birth, and reduced the caesarean section rate in both nulliparous and multiparous women, but there were insufficient data on adverse effects. Calcium channel blockers and nitric acid donors had insufficient data to provide good evidence. At present we recommend betamimetics for facilitating ECV.

There is scope for further research. The possible benefits of tocolysis to reduce the force required for successful version and the possible risks of maternal cardiovascular side effects, need to be addressed further. Further trials are needed to compare the effectiveness of routine versus selective use of tocolysis, the role of regional analgesia, fetal acoustic stimulation, amnioinfusion and the effect of intravenous or oral hydration prior to ECV.

Although randomised trials of nitroglycerine are small, the results are sufficiently negative to discourage further trials.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. アブストラクト

Ways to help turn a breech baby to head first presentation at the end of pregnancy

Babies born in the breech position (bottom first) are at increased risk of complications at birth because of a delay in the birth of the head. Turning a breech baby to head first in late pregnancy may reduce these complications. A procedure called external cephalic version (ECV) describes when practitioners use their hands on the woman's abdomen to gently try to turn the baby from the breech position to head first. There are a number of treatments that may help the success of the ECV. These include using tocolytic drugs (drugs like betastimulants, calcium channel blockers that relax the womb), stimulating the baby with sound through the mother’s abdomen (acoustic stimulation), increasing the fluid surrounding the baby (transabdominal amnioinfusion), pain relieving drugs injected into the mother’s lower back to produce regional analgesia (epidural or spinal analgesia) or giving the mother opioid drugs to help her to relax.  

The review of trials found 25 randomised controlled studies involving 2548 women. Most studies (17 studies, involving 1876 women) looked at the tocolytic drugs. The results showed that babies are more likely to turn head first during ECV, and to remain head first for the start of labour, if women receive tocolytic drugs (in particular betastimulants). These drugs also reduced the number of caesarean sections but there were not enough data collected on possible adverse effects. In addition, there is too little evidence to show whether the other ways of trying to help ECV were effective. Further research would be helpful.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. アブストラクト

Interventions pour aider à retourner les bébés à terme se présentant par le siège vers la position céphalique, lors de l'utilisation de la version céphalique externe

Contexte

La présentation par le siège est associée à un accroissement des complications. Retourner un bébé de manière à ce qu'il se présente par la tête plutôt que par le siège au moyen de la version céphalique externe (VCE) vise à réduire les chances d'une présentation par le siège à la naissance, ainsi que les effets néfastes d'un accouchement de siège par voie basse ou d'une césarienne. Les médicaments tocolytiques ainsi que d'autres méthodes ont été utilisés pour tenter de faciliter la VCE.

Objectifs

Évaluer des interventions telles que la tocolyse, la stimulation acoustique fœtale, l'analgésie régionale, l'amnio-infusion transabdominale ou les opioïdes systémiques sur la VCE pour bébé à terme se présentant par le siège.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et l'accouchement (30 septembre 2011) et les bibliographies des études identifiées.

Critères de sélection

Des essais randomisés et quasi-randomisés comparant les interventions ci-dessus avec l'absence d'intervention ou avec d'autres méthodes destinées à faciliter la VCE à terme.

Recueil et analyse des données

Nous avons évalué l'éligibilité et la qualité des essais. Deux auteurs ont évalué à fin d'inclusion toute étude potentielle identifiée de par la stratégie de recherche et ont extrait les données au moyen d'un formulaire d'extraction de données de manière indépendante.

Résultats principaux

Nous avons inclus 25 études, fournissant des données sur 2 548 femmes. Nous avons utilisé le modèle à effets aléatoires pour regrouper des données, en raison de l'hétérogénéité clinique des études incluses dans les différentes comparaisons. La qualité globale des preuves était raisonnable, mais un certain nombre d'évaluations étaient basées sur des données insuffisantes pour pouvoir donner une réponse avec un degré quelconque d'assurance.

Les médicaments tocolytiques, les betastimulants en particulier, étaient efficaces pour accroître les présentations céphaliques lors du travail (risque relatif moyen (RR) 1,38 ; intervalle de confiance (IC) à 95% 1,03 à 1,85 ; huit études ; 993 femmes) et diminuer le nombre de césariennes (RR moyen 0,82 ; IC à 95 % 0,71 à 0,94 ; huit études ; 1 177 femmes). Aucune différence n'a été identifiée pour ce qui concerne les bradycardies fœtales (RR moyen 0,95 ; IC à 95 % 0,48 à 1,89 ; trois études ; 467 femmes), bien que la revue ne soit pas suffisamment puissante pour évaluer ce résultat. Nous n'avons identifié aucune différence de succès de la présentation céphalique lors du travail et des césariennes entre femmes nullipares et multipares. Les données comparant différents groupes de tocolytiques étaient insuffisantes. Les analyses de sensibilité selon la qualité de l'étude étaient en accord avec les conclusions générales.

L'analgésie régionale associée à un tocolytique était plus efficace que le tocolytique seul en termes d'augmentation des versions réussies (évaluée par le taux de VCE ayant échoué ; RR moyen 0,67 ; IC à 95 % 0,51 à 0,89 ; six études, 550 femmes), mais aucune différence n'a été identifiée pour les présentations céphaliques lors du travail (RR moyen 1,63 ; IC à 95 % 0,75 à 3,53 ; trois études ; 279 femmes), ni pour les césariennes (RR moyen 0,74 ; IC à 95 % 0,40 à 1,37 ; trois études ; 279 femmes) ou la bradycardie fœtale (RR moyen 1,48 ; IC à 95 % 0,62 à 3,57 ; deux études ; 210 femmes).

Les données sur l'utilisation de la stimulation vibro-acoustique, de l'amnio-infusion ou des opioïdes systémiques étaient insuffisantes.

Conclusions des auteurs

Les betastimulants, destinés à faciliter la VCE, avaient accru les présentations céphaliques lors du travail et de l'accouchement et diminué le taux de césariennes, tout à la fois chez les femmes nullipares et multipares, mais les données sur les effets indésirables étaient insuffisantes. Pour les inhibiteurs des canaux calciques et les donneurs d'acide nitrique, il n'y avait pas suffisamment de données pour fournir des preuves solides. À l'heure actuelle, nous recommandons les bêtamimétiques pour faciliter la VCE.

Il existe une marge pour des recherches supplémentaires. La possible utilité de la tocolyse pour réduire la force requise pour une version réussie et les risques d'effets cardio-vasculaires secondaires pour la mère, devront encore être traités. D'autres essais sont nécessaires pour comparer l'efficacité des utilisations systématique versus sélective de la tocolyse, le rôle de l'analgésie régionale, de la stimulation acoustique fœtale, de l'amnio-infusion et l'effet de l'hydratation par voie intraveineuse versus orale avant la VCE.

Bien que les essais randomisés sur la nitroglycérine soient de petite taille, les résultats sont suffisamment négatifs pour ne pas justifier d'essais supplémentaires.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. アブストラクト

Méthodes pour aider à retourner un bébé se présentant par le siège de manière à ce qu'il se présente par la tête en fin de grossesse

Les bébés nés en position de siège (pieds ou fesses en bas) ont un risque accru de complications à la naissance en raison de la sortie retardée de la tête. Retourner en fin de grossesse un bébé se présentant par le siège pourrait réduire ces complications. La procédure appelée version céphalique externe (VCE) consiste, pour les praticiens, à placer leurs mains sur l'abdomen de la femme pour tenter de doucement retourner le bébé de manière à ce qu'il se présente par la tête. Il existe un certain nombre de traitements pouvant aider à la réussite de la VCE. Il s'agit notamment de médicaments tocolytiques (comme les beta-stimulants, les inhibiteurs des canaux calciques qui détendent l'utérus), de la stimulation du bébé à l'aide de sons à travers le ventre de la mère (stimulation acoustique), de l'augmentation du liquide entourant le bébé (amnio-infusion transabdominale), de médicaments analgésiques injectés dans le bas du dos de la mère pour produire une analgésie régionale (péridurale ou rachianesthésie) ou de l'administration d'opioïdes à la mère pour l'aider à se détendre.  

La revue a permis d'identifier 25 études contrôlées randomisées, avec un total de 2 548 femmes. La plupart des études (17 études impliquant 1 876 femmes) portaient sur les tocolytiques. Les résultats ont montré que les bébés sont plus susceptibles de se retourner tête en bas au cours d'une VCE, et de rester dans cette position pour le début du travail, si les femmes reçoivent des tocolytiques (en particulier des betastimulants). Ces médicaments ont également permis de réduire le nombre de césariennes, mais il n'y avait pas suffisamment de données recueillies au sujet de possibles effets indésirables. En outre, on manque de preuves pour établir si les autres méthodes visant à aider à la VCE ont été efficaces. Des recherches supplémentaires seraient utiles.

Notes de traduction

Lors de la prochaine mise à jour, nous ajouterons un critère de résultat portant sur ​​le vécu de l'intervention par les femmes. Cela nous a été suggéré par un médiateur des consommateurs durant la rédaction de la présente mise à jour.

Traduit par: French Cochrane Centre 10th April, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

アブストラクト

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. アブストラクト

外回転術を利用して正期産の骨盤位を頭位に変える場合の補助的な介入法

背景

骨盤位は合併症の増加と関連する。そこで、外回転術(ECV)を利用して骨盤位の胎児を頭位に変え、出産時に骨盤位となる確率を減らし、骨盤位での出産または帝王切開の有害作用を軽減する試みがされている。ECVを容易にするために、子宮収縮抑制剤およびその他の方法が利用されている。

目的

正期産の骨盤位の胎児に対するECVに関して、子宮収縮抑制剤、胎児への音刺激、局所無痛法、経腹的羊水注入またはオピオイドの全身投与などの介入法を評価すること。

検索戦略

Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register(2011年9月30日)および同定された研究の文献リストを検索した。

選択基準

正期産時のECVを容易にするために上記介入法を、介入なし、またはその他の方法と比較したランダム化試験および準ランダム化試験。

データ収集と分析

適格性および試験の質を評価した。検索戦略の結果、可能性ありとして同定されたすべての研究の組み入れについて、レビューア2名が独立して評価すると共に、計画的データ抽出用紙を用いてデータを抽出した。

主な結果

研究25件を組み入れ、女性2,548例に関するデータを得た。種々に比較した結果、組み入れた研究に臨床的異質性があったため、データの統合にはランダム効果モデルを利用した。エビデンスの総合的な質は妥当であったが、ある程度確実な答えを出すには多くの評価でデータが不十分であった。子宮収縮抑制剤、特にβ受容体作動薬は分娩中の頭位の増加[平均リスク比(RR)1.38、95%信頼区間(CI)1.03~1.85、研究8件、女性993例]および帝王切開術の実施件数減少に有効であった(平均RR 0.82、95%CI 0.71~0.94、研究8件、女性1177例)。胎児の徐脈の発生に関する差は確認されなかったが(平均RR 0.95、95%CI 0.48~1.89、研究3件、女性467例)、このアウトカムを評価するには本レビューは検出力が不足している。初産婦と経産婦との間で、分娩中の頭位へのECV成功、および帝王切開件数に差は認められなかった。様々な子宮収縮抑制剤を比較するにはデータが不十分であった。研究の質別に実施した感度分析の結果は総合所見と一致した。ECV成功率の上昇に関して、局所無痛法と子宮収縮抑制剤との併用は子宮収縮抑制剤単独より有効であったが(ECV失敗率により評価、平均RR 0.67、95%CI 0.51~0.89、研究6件、女性550例)、分娩中の頭位(平均RR 1.63、95%CI 0.75~3.53、研究3件、女性279例)、帝王切開(平均RR 0.74、95%CI 0.40~1.37、研究3件、女性279例)および胎児の一過性徐脈の発現(平均RR 1.48、95%CI 0.62~3.57、研究2件、女性210例)に差は認められなかった。振動音響刺激、羊水注入およびオピオイドの全身投与に関するデータは不十分であった。

著者の結論

ECVを容易にするためのβ受容体作動薬により、初産婦および経産婦のいずれにおいても分娩および出生時の頭位が増加し、帝王切開率が低下したが、有害作用に関するデータは不十分であった。カルシウム拮抗薬および硝酸ドナーに関するデータは不十分で良好なエビデンスを得ることはできなかった。現時点では、ECVを容易にするためにはβ受容体作動薬を推奨する。

訳注

監  訳: 江藤 宏美,2012.4.25

実施組織: 厚生労働省委託事業によりMindsが実施した。

ご注意 : この日本語訳は、臨床医、疫学研究者などによる翻訳のチェックを受けて公開していますが、訳語の間違いなどお気づきの点がございましたら、Minds事務局までご連絡ください。Mindsでは最新版の日本語訳を掲載するよう努めておりますが、編集作業に伴うタイム・ラグが生じている場合もあります。ご利用に際しては、最新版(英語版)の内容をご確認ください。