Get access

Prophylactic ergometrine-oxytocin versus oxytocin for the third stage of labour

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

The routine prophylactic administration of an uterotonic agent is an integral part of active management of the third stage of labour, helping to prevent postpartum haemorrhage (PPH). The two most widely used uterotonic agents are: ergometrine-oxytocin (Syntometrine®) (a combination of oxytocin 5 international units (iu) and ergometrine 0.5 mg) and oxytocin (Syntocinon®).

Objectives

To compare the effects of ergometrine-oxytocin with oxytocin in reducing the risk of PPH (blood loss of at least 500 ml) and other maternal and neonatal outcomes.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (30 April 2007).

Selection criteria

Randomised trials comparing ergometrine-oxytocin use with oxytocin use in women having the third stage of labour managed actively.

Data collection and analysis

We independently assessed trial eligibility and quality and extracted data. We contacted study authors for additional information.

Main results

Six trials were included (9332 women). Compared with oxytocin, ergometrine-oxytocin was associated with a small reduction in the risk of PPH using the definition of PPH of blood loss of at least 500 ml (odds ratio 0.82, 95% confidence interval 0.71 to 0.95). This advantage was found for both a dose of 5 iu oxytocin and a dose of 10 iu oxytocin, but was greater for the lower dose. There was no difference detected between the groups using either 5 or 10 iu for the stricter definition of PPH of blood loss at least 1000 ml. Adverse effects of vomiting, nausea and hypertension were more likely to be associated with the use of ergometrine-oxytocin. When heterogeneity between trials was taken into account there were no statistically significant differences found for the other maternal or neonatal outcomes.

Authors' conclusions

The use of ergometrine-oxytocin as part of the routine active management of the third stage of labour appears to be associated with a small but statistically significant reduction in the risk of PPH when compared to oxytocin for blood loss of 500 ml or more. No statistically significant difference was observed between the groups for blood loss of 1000 ml or more. A statistically significant difference was observed in the presence of maternal side-effects, including elevation of diastolic blood pressure, vomiting and nausea, associated with ergometrine-oxytocin use compared to oxytocin use. Thus, the advantage of a reduction in the risk of PPH, between 500 and 1000 ml blood loss, needs to be weighed against the adverse side-effects associated with the use of ergometrine-oxytocin.

Résumé scientifique

La combinaison ergométrine-ocytocine prophylactique versus ocytocine pour la troisième phase du travail

Contexte

L'administration prophylactique systématique d'un agent utérotonique fait partie intégrante de la gestion active de la troisième phase du travail et aide à prévenir l'hémorragie post-partum (HPP). Les deux agents utérotoniques le plus largement utilisés sont : la combinaison ergométrine-ocytocine (Syntometrine®) (une combinaison de 5 unités internationales (ui) d'ocytocine et de 0,5 mg d'ergométrine) et l'ocytocine (Syntocinon®).

Objectifs

Comparer les effets de la combinaison ergométrine-ocytocine à ceux de l'ocytocine en termes de réduction du risque de HPP (perte de sang d'au moins 500 ml) et d'autres critères de jugement maternels et néonatals.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (le 30 avril 2007).

Critères de sélection

Les essais randomisés comparant l'utilisation de la combinaison ergométrine-ocytocine à l'utilisation de l'ocytocine chez les femmes dont la troisième phase du travail est gérée de manière active.

Recueil et analyse des données

Nous avons évalué l’éligibilité et la qualité des essais et extrait les données de manière indépendante. Nous avons contacté les auteurs des études afin d'obtenir des informations complémentaires.

Résultats principaux

Six essais ont été inclus (9 332 femmes). Comparé à l'ocytocine, la combinaison ergométrine-ocytocine a été associée à une légère réduction du risque de HPP selon la définition de la HPP comme une perte de sang d'au moins 500 ml (rapport des cotes 0,82, intervalle de confiance à 95 % 0,71 à 0,95). Cet avantage a été constaté à la fois pour une dose de 5 ui d'ocytocine et une dose de 10 ui d'ocytocine, et plus encore pour la dose plus faible. Il n'a été détecté aucune différence entre les groupes utilisant 5 ou 10 ui pour la définition plus stricte de la HPP d'une perte de sang d'au moins 1 000 ml. Les effets indésirables de vomissements, de nausées et d'hypertension ont eu tendance à être plus associés à l'utilisation de la combinaison ergométrine-ocytocine. Lorsque l'hétérogénéité entre les essais a été prise en compte, il n'a été observé aucune différence statistiquement significative concernant les autres critères de jugement maternels ou néonatals.

Conclusions des auteurs

L'utilisation de la combinaison ergométrine-ocytocine dans le cadre de la gestion active systématique de la troisième phase du travail semble être associée à une réduction légère, mais statistiquement significative du risque de HPP comparé à l'ocytocine pour une perte de sang de 500 ml ou plus. Aucune différence statistiquement significative n'a été observée entre les groupes pour une perte de sang de 1 000 ml ou plus. Une différence statistiquement significative a été constatée avec l'utilisation de la combinaison ergométrine-ocytocine comparé à l'utilisation de l'ocytocine, accompagnée d'effets secondaires maternels, notamment une élévation de la tension artérielle diastolique, des vomissements et des nausées. Par conséquent, l'avantage d'une réduction du risque de HPP, pour une perte de sang située entre 500 et 1 000 ml, doit être considéré en prenant en compte les effets secondaires indésirables associés à l'utilisation de la combinaison ergométrine-ocytocine.

Plain language summary

Prophylactic ergometrine-oxytocin versus oxytocin for the third stage of labour

Ergometrine-oxytocin (Syntometrine®) is more effective than oxytocin (Syntocinon®) in reducing blood loss during the delivery of the placenta, but has more side-effects.

Active management of the third stage of labour, when delivery of the placenta occurs, involves the clinician giving a drug as the baby's shoulder is born, clamping the umbilical cord immediately after birth and putting traction on the cord to speed delivery. This process is widely used to reduce the risk of excessive blood loss. The review of six trials (9332 women) found ergometrine-oxytocin appears to be associated with less blood loss than oxytocin when a 'moderate' blood loss definition is taken rather than a 'severe' blood loss definition. However, ergometrine-oxytocin was associated with more side-effects of vomiting, nausea and high blood pressure.

Résumé simplifié

La combinaison ergométrine-ocytocine prophylactique versus ocytocine pour la troisième phase du travail

La combinaison ergométrine-ocytocine (Syntometrine®) est plus efficace que l'ocytocine (Syntocinon®) pour réduire la perte de sang au cours de la délivrance du placenta, mais a davantage d'effets secondaires.

La gestion active de la troisième phase du travail, lorsque la délivrance du placenta intervient, consiste pour le médecin à administrer un médicament lorsque l'épaule du bébé apparaît, à clamper le cordon ombilical immédiatement après la naissance et à exercer une traction sur le cordon pour accélérer la délivrance. Ce procédé est largement utilisé pour réduire le risque de perte de sang excessive. La revue de six essais (9 332 femmes) a découvert que la combinaison ergométrine-ocytocine semblait être associée à une perte de sang moins importante qu'avec l'ocytocine lorsqu'une définition de la perte de sang « modérée » est prise en compte plutôt qu'une définition de perte de sang « grave ». Cependant, la combinaison ergométrine-ocytocine a été associée à plus d'effets secondaires de vomissements, de nausées et d'hypertension artérielle.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 25th October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Ancillary