Get access

Gamma-aminobutyric acid agonists for neuroleptic-induced tardive dyskinesia

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Chronic antipsychotic drug treatment may cause tardive dyskinesia (TD), a long-term movement disorder. Gamma-aminobutyric acid (GABA) agonist drugs, which have intense sedative properties and may exacerbate psychotic symptoms, have been used to treat TD.

Objectives

To determine the clinical effects of GABA agonist drugs (baclofen, gamma-vinyl-GABA, gamma-acetylenic-GABA, progabide, muscimol, sodium valproate and tetrahydroisoxazolopyridine (THIP) for people with schizophrenia or other chronic mental illnesses who also developed neuroleptic-induced tardive dyskinesia.

Search methods

We updated the previous Cochrane review by searching the Cochrane Schizophrenia Group Register (June 2010).

Selection criteria

We included reports if they were controlled trials dealing with people with neuroleptic-induced TD and schizophrenia or other chronic mental illness who had been randomly allocated to either non-benzodiazepine GABA agonist drugs with placebo or no intervention.

Data collection and analysis

Working independently, we selected and critically appraised studies, extracted data and analysed on an intention-to-treat basis. Where possible and appropriate we calculated risk ratios (RR) and their 95% confidence intervals (CI) with the number needed to treat (NNT). For continuous data we calculated mean differences (MD).

Main results

We identified eight small poorly reported studies for inclusion. For the outcome of 'no clinically important improvement in tardive dyskinesia' GABA agonist drugs were not clearly better than placebo (n = 108, 3 RCTs, RR 0.83 CI 0.6 to 1.1). Deterioration in mental state was more likely to occur in people receiving GABA medication (n = 95, 4 RCTs, RR 2.47 CI 1.1 to 5.4), but this effect was influenced by the decision to assign a negative outcome to those who left early before the end of the study. A greater proportion of people allocated GABA medication may fail to complete the trial compared with those allocated placebo (20% versus 9%), but this difference was not statistically significant (n = 136, 5 RCTs, RR 1.99 CI 0.8 to 4.7). There is a suggestion of an increase in ataxia (loss of power of muscular coordination) for both baclofen and sodium valproate (n = 95, 2 RCTs, RR 3.26 CI 0.4 to 30.2), and in sedation (n = 113, 3 RCTs, RR 2.12 CI 0.8 to 5.4) compared with placebo, but this was not significant. Withdrawal of tetrahydroisoxazolopyridine (THIP) may cause seizures.

Authors' conclusions

Evidence of the effects of baclofen, progabide, sodium valproate, or THIP for people with antipsychotic-induced TD is inconclusive and unconvincing. Any possible benefits are likely to be outweighed by the adverse effects associated with their use.

Résumé scientifique

Agonistes de l'acide gamma-aminobutyrique dans la dyskinésie tardive induite par les neuroleptiques

Contexte

Un traitement antipsychotique chronique peut entraîner une dyskinésie tardive (DT), qui est un trouble du mouvement de longue durée. Des agonistes de l'acide gamma-aminobutyrique (GABA), qui présentent de puissantes propriétés sédatives et peuvent exacerber les symptômes psychotiques, sont utilisés dans le traitement de la DT.

Objectifs

Déterminer les effets cliniques des agonistes du GABA (baclofène, GABA gamma-vinyle, GABA gamma-acétylénique, progabide, muscimol, valproate de sodium et tétrahydroisoxazolopyridine (THIP) chez les patients atteints de schizophrénie ou d'autres troubles mentaux chroniques ayant également développé une dyskinésie tardive induite par les neuroleptiques.

Stratégie de recherche documentaire

La précédente revue Cochrane a été mise à jour en effectuant des recherches dans le registre du groupe Cochrane sur la schizophrénie (juin 2010).

Critères de sélection

Nous avons inclus les rapports des essais contrôlés portant sur des patients atteints de DT induite par les neuroleptiques et de schizophrénie ou d'autres troubles mentaux chroniques, randomisés pour des agonistes du GABA non benzodiazépines, un placebo ou une absence d'intervention.

Recueil et analyse des données

Nous avons sélectionné les études, effectué une évaluation critique, extrait les données et procédé à l'analyse sur la base de l'intention de traiter de manière indépendante. Lorsque cela était possible et approprié, nous avons calculé les risques relatifs (RR) et leurs intervalles de confiance (IC) à 95 % ainsi que le nombre de sujets à traiter (NST). Pour les données continues, les différences moyennes (DM) ont été calculées.

Résultats principaux

Huit petites études éligibles mal documentées ont été identifiées. Pour le critère de jugement d'absence d'amélioration cliniquement importante de la dyskinésie tardive, les agonistes du GABA n'étaient pas clairement supérieurs au placebo (n = 108, 3 ECR, RR de 0,83, IC entre 0,6 et 1,1). Les patients recevant un médicament GABA étaient plus susceptibles de présenter une aggravation de l'état mental (n = 95, 4 ECR, RR de 2,47, IC entre 1,1 et 5,4), mais cet effet était influencé par la décision d'attribuer un résultat négatif aux participants ayant abandonné le traitement avant la fin de l'étude. Davantage de patients du groupe du médicament GABA pourraient abandonner l'étude de manière prématurée par rapport aux patients du groupe du placebo (20 % contre 9 %), mais cette différence n'était pas statistiquement significative (n = 136, 5 ECR, RR de 1,99, IC entre 0,8 et 4,7). Certaines données suggéraient une augmentation de l'ataxie (perte de coordination musculaire) sous baclofène et valproate de sodium (n = 95, 2 ECR, RR de 3,26, IC entre 0,4 et 30,2) et de la sédation (n = 113, 3 ECR, RR de 2,12, IC entre 0,8 et 5,4) par rapport au placebo, mais ce résultat n'était pas significatif. L'arrêt du tétrahydroisoxazolopyridine (THIP) pourrait entraîner des convulsions.

Conclusions des auteurs

Les preuves d'effet du baclofène, du progabide, du valproate de sodium ou du THIP chez les patients atteints de DT induite par les antipsychotiques ne sont ni concluantes, ni convaincantes. Il est probable que les bénéfices potentiels soient compensés par les effets indésirables associés à ces traitements.

Plain language summary

Gamma-aminobutyric acid agonists for neuroleptic-induced tardive dyskinesia

Having to take antipsychotic drugs for long periods of time can cause repetitive movements - often of the face and mouth. These are disfiguring and do not necessarily cease once medication is reduced or changed. Gamma-aminobutyric acid agonists have been evaluated for treating these movement disorders, but, so far, the benefit of this medication seems small and restricted to avoidance of deterioration.

Résumé simplifié

Agonistes de l'acide gamma-aminobutyrique dans la dyskinésie tardive induite par les neuroleptiques

La prise de médicaments antipsychotiques au cours de longues périodes peut entraîner l'apparition de mouvements répétitifs qui affectent souvent le visage et la bouche. Ces mouvements sont défigurants et ne cessent pas forcément lorsque l'on réduit le traitement ou que l'on change de médicament. Les agonistes de l'acide gamma-aminobutyrique ont été évalués dans le traitement de ces troubles du mouvement mais, à ce jour, les effets bénéfiques du traitement semblent réduits et limités à la prévention de l'aggravation.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2012
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Laički sažetak

Agonisti gama amino maslačne kiseline za tardivnu diskineziju izazvanu neurolepticima

Uzimanje antipsihotika dulje vrijeme može uzrokovati repetitivne pokrete, često lica i usta. Ti pokreti nagrđuju izgled i ne prestanu nužno kada se smanji količina lijeka ili se lijek promijeni. Lijekovi agonisti gama amino maslačne kiseline bili su ispitani za terapiju tih poremećaja pokreta, ali, za sada se korist od tih lijekova čini mala i ograničena je na izbjegavanje pogoršanja stanja.

Bilješke prijevoda

Hrvatski Cochrane
Preveo: Adam Galkovski
Ovaj sažetak preveden je u okviru volonterskog projekta prevođenja Cochrane sažetaka. Uključite se u projekt i pomozite nam u prevođenju brojnih preostalih Cochrane sažetaka koji su još uvijek dostupni samo na engleskom jeziku. Kontakt: cochrane_croatia@mefst.hr