Get access

Doxapram for ventilatory failure due to exacerbations of chronic obstructive pulmonary disease

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

COPD is a progressive illness and in the later stages, exacerbations may lead to ventilatory failure. The combination of hypoxia and hypercapnia can lead to coma and death. Correction of these blood gas abnormalities is a medical emergency. Doxapram is a respiratory stimulant used to stimulate respiration in this setting.

Objectives

The objective of this review was to assess the effects of doxapram on gas exchange and clinical outcomes in people with ventilatory failure due to acute exacerbations of chronic obstructive pulmonary disease.

Search methods

We searched the Cochrane Airways Group trials register and reference lists of articles. We also contacted experts in the field, study authors and drug companies. An updated electronic search conducted in October 2003 did not yield any further studies.

Selection criteria

Randomised trials comparing doxapram with other treatments or placebo in people with ventilatory failure due to exacerbations of chronic obstructive pulmonary disease.

Data collection and analysis

Two reviewers assessed trial quality and extracted data.

Main results

Four trials involving 176 people were included. The trials were of variable quality. Doxapram was marginally superior to placebo in preventing blood gas deterioration. In the two studies comparing doxapram and non-invasive ventilation the results were conflicting: an early small study suggested non-invasive ventilation was superior. However, a subsequent larger study in severe participants suggested doxapram was equally effective in terms of blood gases changes, with no differences observed in mortality and frequent treatment failure.

Authors' conclusions

Doxapram can improve blood gas exchange over the first few hours of treatment. Newer techniques such as non-invasive ventilation may prove to be more effective, although there is no randomised trial evidence to this effect.

摘要

背景

多沙普崙(Doxapram)使用於慢性阻塞性肺疾病惡化引發呼吸衰竭的治療

慢性阻塞性肺病(COPD)是一種漸進式的疾病,在疾病後期,病情加劇可能會導致呼吸衰竭。因為缺氧且高二氧化碳的組合會導致患者昏迷和死亡。修正這些血中氣體含量異常有醫療上的急迫性。Doxapram是一種呼吸興奮劑,在此情況下,是用來刺激患者呼吸功能。

目標

這次觀察的目標是評估doxapram使用於急性惡化的慢性阻塞性肺疾病引發呼吸衰竭的病患身上,對於氣體交換及臨床結果造成的影響

搜尋策略

我們檢索了the Cochrane Airways Group trials register和文獻的參考目錄。我們還聯繫在該領域的專家,研究報告的作者和製藥公司。於2003年10月進行電子搜尋,並沒有取得任何新的研究報告。

選擇標準

比較使用doxapram與其他治療方式或安慰劑的隨機試驗,用以治療慢性阻塞性肺疾病惡化引發的呼吸衰竭.

資料收集與分析

兩位審查員評估試驗的品質及整理數據。

主要結論

四個試驗包含了176個受試者。這些試驗的品質參差不齊。Doxapram效果稍優於安慰劑在預防血中氣體含量惡化的結果中。在用於比較Doxapram和非侵入式供氧的兩個研究中發現了相互矛盾的結果:早期小規模研究發現非侵入式供氧是較好的。但是,隨後更大規模的對於重症受試者的研究則建議doxapram對於血中氣體交換是同樣的有效,且沒有觀察到死亡率的差異和較高頻率的治療失敗。

作者結論

Doxapram能於起初幾個小時的治療時改善血液氣體交換效率。較新的科技,如非侵入式供氧可能可以被證明是更有效的,雖然沒有有關此方面證據的隨機性試驗。

翻譯人

本摘要由臺北醫學大學萬芳醫院劉怡敏翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

有些人有較嚴重的COPD(慢性阻塞性肺疾病)且演變成呼吸衰竭,當血液中的氧氣濃度下降,高濃度的廢氣二氧化碳積聚並導致症狀惡化。在極端的情況下,這種血液中的干擾可能導致昏迷和死亡。當嚴重的呼吸衰竭時,單獨提供氧氣是不夠的,因為二氧化碳濃度的減少會使狀況更加惡化因為呼吸動力被抑制。Doxapram是一種可刺激呼吸的藥物。在觀察這些試驗時發現它可以提供幫助,但一些較新的治療方法可能更為有效。Doxapram可能值得作為短期的治療,或在其他治療是不可能被提供的環境下使用。

Résumé scientifique

Doxaprame pour le traitement de l'insuffisance ventilatoire due aux exacerbations de la bronchopneumopathie chronique obstructive

Contexte

La BPCO est une maladie évolutive dont les exacerbations, au stade avancé, peuvent entraîner une insuffisance ventilatoire. Une combinaison d'hypoxie et d'hypercapnie peut entraîner un coma et le décès du patient. La correction de ces anomalies des gaz du sang constitue une urgence médicale. Le doxaprame est un stimulant respiratoire utilisé pour améliorer la respiration dans ce cadre.

Objectifs

L'objectif de cette revue était d'évaluer les effets du doxaprame sur l'échange gazeux et les résultats cliniques des patients souffrant d'insuffisance ventilatoire due à des exacerbations aiguës de la bronchopneumopathie chronique obstructive.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre des essais du groupe Cochrane sur les voies respiratoires et les références bibliographiques des articles. Nous avons également contacté des experts en la matière, des auteurs d'études et des sociétés pharmaceutiques. Une recherche électronique mise à jour effectuée en octobre 2003 n'a pas permis d'identifier de nouvelles études.

Critères de sélection

Les essais randomisés comparant le doxaprame à d'autres traitements ou à un placebo chez des personnes atteintes d'insuffisance ventilatoire due à des exacerbations de la bronchopneumopathie chronique obstructive.

Recueil et analyse des données

Deux évaluateurs ont évalué la qualité des essais et extrait les données.

Résultats principaux

Quatre essais portant sur 176 patients ont été inclus. Les essais présentaient une qualité variable. Le doxaprame était marginalement supérieur au placebo pour prévenir la détérioration des gaz du sang. Dans les deux études comparant le doxaprame à une ventilation non invasive, les résultats étaient contradictoires : une première étude de petite taille suggérait que la ventilation non invasive était supérieure. Une étude ultérieure à plus grande échelle portant sur des participants dans un état grave suggérait cependant que le doxaprame était aussi efficace en termes d'échange gazeux, et ne rapportait aucune différence en termes de mortalité et d'échec fréquent du traitement.

Conclusions des auteurs

Le doxaprame peut améliorer l'échange gazeux au cours des premières heures de traitement. Des techniques plus récentes, telles que la ventilation non invasive, pourraient s'avérer plus efficaces, mais aucune preuve issue d'essais randomisés ne vient étayer cet effet.

Plain language summary

Doxapram for ventilatory failure due to exacerbations of chronic obstructive pulmonary disease

Some people with advanced COPD (chronic obstructive pulmonary disease) experience respiratory failure whereby blood oxygen levels fall and high levels of the waste gas carbon dioxide accumulate and cause worsening symptoms. In extreme cases this disturbance in the blood can cause coma and death. When respiratory failure is severe giving oxygen alone is no longer enough because an increase in carbon dioxide levels can make the situation worse by depressing the drive to breathe. Doxapram is a drug that may stimulate breathing. The review of trials found that it may be able to help, but some newer treatments may be more effective. Doxapram may be worthwhile as a short-term measure or when other treatments are not possible.

Résumé simplifié

Doxaprame pour le traitement de l'insuffisance ventilatoire due aux exacerbations de la bronchopneumopathie chronique obstructive

Certaines personnes atteintes de BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive) avancée souffrent d'insuffisance respiratoire. Le niveau d'oxygène dans le sang diminue et des niveaux élevés de gaz carbonique s'accumulent et entraînent une aggravation des symptômes. Dans des cas extrêmes, ce trouble du sang peut entraîner un coma et le décès du patient. Lorsque l'insuffisance respiratoire est grave, l'administration d'oxygène seule ne suffit plus car une augmentation des niveaux de gaz carbonique peut aggraver la situation en perturbant l'impulsion respiratoire. Le doxaprame est un médicament qui pourrait stimuler la respiration. La revue des essais montre qu'il pourrait être utile mais que des traitements plus récents pourraient être plus efficaces. Le doxaprame pourrait être utile en tant que traitement à court terme ou lorsque d'autres traitements ne sont pas possibles.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Get access to the full text of this article

Ancillary