Intervention Review

You have free access to this content

Antibiotic prophylaxis for surgery for proximal femoral and other closed long bone fractures

  1. William J Gillespie1,*,
  2. Geert HIM Walenkamp2

Editorial Group: Cochrane Bone, Joint and Muscle Trauma Group

Published Online: 17 MAR 2010

Assessed as up-to-date: 14 FEB 2010

DOI: 10.1002/14651858.CD000244.pub2


How to Cite

Gillespie WJ, Walenkamp GHIM. Antibiotic prophylaxis for surgery for proximal femoral and other closed long bone fractures. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010, Issue 3. Art. No.: CD000244. DOI: 10.1002/14651858.CD000244.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of Hull, Hull York Medical School, Hull, UK

  2. 2

    Maastricht University Medical Center, Research Institute Caphri, Department of Orthopaedics, Maastricht, Netherlands

*William J Gillespie, Hull York Medical School, University of Hull, Cottingham Road, Hull, HU6 7RX, UK. bill.gillespie@hyms.ac.uk. bill.gillespie@yahoo.co.nz.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 17 MAR 2010

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Surgical site infection and other hospital-acquired infections cause significant morbidity after internal fixation of fractures. The administration of antibiotics may reduce the frequency of infections.

Objectives

To determine whether the prophylactic administration of antibiotics in people undergoing surgical management of hip or other closed long bone fractures reduces the incidence of surgical site and other hospital-acquired infections.

Search methods

We searched the Cochrane Bone, Joint and Muscle Trauma Group Specialised Register (December 2009), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (The Cochrane Library 2009, Issue 4), MEDLINE (1950 to November 2009), EMBASE (1988 to December 2009), other electronic databases including the WHO International Clinical Trials Registry Platform (December 2009), conferences proceedings and reference lists of articles.

Selection criteria

Randomised or quasi-randomised controlled trials comparing any regimen of systemic antibiotic prophylaxis administered at the time of surgery, compared with no prophylaxis, placebo, or a regimen of different duration, in people with a hip fracture undergoing surgery for internal fixation or prosthetic replacement, or with any closed long bone fracture undergoing internal fixation. All trials needed to report surgical site infection.

Data collection and analysis

Two authors independently screened papers for inclusion, assessed risk of bias and extracted data. Pooled data are presented graphically.

Main results

Data from 8447 participants in 23 studies were included in the analyses. In people undergoing surgery for closed fracture fixation, single dose antibiotic prophylaxis significantly reduced deep surgical site infection (risk ratio 0.40, 95% CI 0.24 to 0.67), superficial surgical site infections, urinary infections, and respiratory tract infections. Multiple dose prophylaxis had an effect of similar size on deep surgical site infection (risk ratio 0.35, 95% CI 0.19 to 0.62), but significant effects on urinary and respiratory infections were not confirmed. Although the risk of bias in many studies as reported was unclear, sensitivity analysis showed that removal from the meta-analyses of studies at high risk of bias did not alter the conclusions. Economic modelling using data from one large trial indicated that single dose prophylaxis with ceftriaxone is a cost-effective intervention. Data for the incidence of adverse effects were very limited, but as expected they appeared to be more common in those receiving antibiotics, compared with placebo or no prophylaxis.

Authors' conclusions

Antibiotic prophylaxis should be offered to those undergoing surgery for closed fracture fixation.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Antibiotic prophylaxis for surgery for proximal femoral and other closed long bone fractures

Infection of bone and soft tissues can result after bone fractures. Fractures which penetrate the skin are called 'open' or 'compound'. If the skin remains intact despite the fracture, it is called 'simple' or 'closed'. If a closed fracture is treated by a surgical operation, bacteria can contaminate the wound, and cause surgical site infection. This, and other hospital-acquired infections, can be life threatening in people following surgery for thigh and other closed long bone fractures. Antibiotics have been given routinely since the 1970s in an effort to reduce infections from bacteria such as staphylococcus. This review included 23 trials, involving a total of 8447 participants. The review found that antibiotics are effective in reducing the incidence of infection, both at the surgical-wound site and in the chest and urinary tract. The effect of a single dose of antibiotic is similar to that from multiple doses if the antibiotic chosen is active through the period from the beginning of surgery until the wound is sealed. There were too few data available to confirm the expected tendency for increased adverse drug-related events such as gut problems and skin reactions.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Prophylaxie antibiotique dans la chirurgie des fractures de l'extrémité proximale du fémur et d'autres fractures fermées des os longs

Contexte

L'infection du site opératoire et les autres infections nosocomiales sont responsables d'une morbidité significative après la fixation interne des fractures. L'administration d'antibiotiques pourrait réduire la fréquence des infections.

Objectifs

Déterminer si l'administration prophylactique d'antibiotiques chez les patients subissant une chirurgie pour une fracture de la hanche ou d'autres fractures fermées des os longs réduit l'incidence des infections du site opératoire et des autres infections nosocomiales.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les traumatismes ostéo-articulaires et musculaires (décembre 2009), le registre Cochrane central des essais contrôlés (Bibliothèque Cochrane, 2009, numéro 4), MEDLINE (1950 à novembre 2009), EMBASE (1988 à décembre 2009), d'autres bases de données électroniques telles que le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS (décembre 2009), les actes de congrès et les références bibliographiques des articles.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés comparant n'importe quel schéma de prophylaxie antibiotique systémique administré lors de la chirurgie par rapport à une absence de prophylaxie, un placebo ou un schéma thérapeutique de différente durée chez des patients victimes d'une fracture de la hanche subissant une chirurgie de fixation interne ou de remplacement prothétique, ou toute autre fixation interne d'une fracture fermée d'un os long. Tous les essais devaient documenter l'infection du site opératoire.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont examiné les articles à inclure, évalué le risque de biais et extrait les données de manière indépendante. Les données combinées sont présentées sous forme de graphique.

Résultats Principaux

Les données de 8 447 participants issus de 23 études ont été incluses dans les analyses. Chez les patients subissant une chirurgie de fixation d'une fracture fermée, la prophylaxie antibiotique à dose unique entraînait une réduction significative des infections du site opératoire profond (risque relatif de 0,40, IC à 95 %, entre 0,24 et 0,67), des infections du site opératoire superficiel, des infections urinaires et des infections des voies respiratoires. La prophylaxie à doses multiples présentait une quantité d'effet similaire concernant les infections du site opératoire profond (risque relatif de 0,35, IC à 95 %, entre 0,19 et 0,62), mais aucun effet significatif n'a pu être confirmé concernant les infections urinaires et respiratoires. Malgré un risque de biais indéterminé dans la plupart des études, les analyses de sensibilité montraient que l'exclusion des études à risque de biais élevé ne modifiait pas les conclusions des méta-analyses. Le modèle économique basé sur les données issues d'un essai à grande échelle indiquait que l'administration prophylactique d'une dose unique de ceftriaxone présentait un bon rapport coût-efficacité. Les données étaient très limitées concernant l'incidence des effets indésirables mais, comme cela était prévisible, ils semblaient plus fréquents chez les patients recevant des antibiotiques par rapport aux groupes du placebo ou de l'absence de prophylaxie.

Conclusions des auteurs

Une prophylaxie antibiotique devrait être proposée aux patients subissant une chirurgie de fixation d'une fracture fermée.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Prophylaxie antibiotique dans la chirurgie des fractures de l'extrémité proximale du fémur et d'autres fractures fermées des os longs

Prophylaxie antibiotique dans la chirurgie des fractures de l'extrémité proximale du fémur et d'autres fractures fermées des os longs

Les tissus osseux et mous peuvent s'infecter après une fracture osseuse. Lorsqu'une fracture pénètre la peau, on parle de fracture ouverte ou compliquée. Si la peau est intacte, on parle de fracture simple ou fermée. Lorsqu'une fracture fermée est traitée chirurgicalement, des bactéries peuvent contaminer la plaie et provoquer une infection du site opératoire. Cette infection, de même que d'autres infections nosocomiales, peut engager le pronostic vital des patients suite à une chirurgie de réparation d'une fracture fermée de l'os de la cuisse ou d'un autre os long. Depuis les années 1970, des antibiotiques sont systématiquement administrés pour tenter de réduire les infections provoquées par des bactéries telles que Staphylococcus. Cette revue inclut 23 essais portant sur un total de 8 447 participants. Cette revue a observé que les antibiotiques étaient efficaces pour réduire l'incidence de l'infection, tant au niveau de la plaie chirurgicale que du thorax et des voies urinaires. Une dose unique d'antibiotique présente des effets similaires à des doses multiples lorsque l'antibiotique choisi est actif au cours de la période comprise entre le début de l'intervention et la cicatrisation complète de la plaie. Les données disponibles étaient insuffisantes pour confirmer la tendance attendue, à savoir une augmentation des événements indésirables liés aux médicaments, tels que des problèmes intestinaux et des réactions cutanées.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st July, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.