Get access

Longchain polyunsaturated fatty acid supplementation in infants born at term

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Karen Simmer,

    Corresponding author
    1. King Edward Memorial Hospital for Women and Princess Margaret Hospital for Children, Neonatal Care Unit, Subiaco, WA, Australia
    • Karen Simmer, Neonatal Care Unit, King Edward Memorial Hospital for Women and Princess Margaret Hospital for Children, Bagot Road, Subiaco, WA, 6008, Australia. Karen.Simmer@health.wa.gov.au.

    Search for more papers by this author
  • Sanjay K Patole,

    1. King Edward Memorial Hospital, School of Women's and Infant's Health, University of Western Australia, Perth, Western Australia, Australia
    Search for more papers by this author
  • Shripada C Rao

    1. King Edward Memorial Hospital for Women and Princess Margaret Hospital for Children, Centre for Neonatal Research and Education, Perth Western Australia, Australia
    Search for more papers by this author

Abstract

Background

The n-3 and n-6 fatty acids linolenic acid and linoleic acid are precursors of the n-3 and n-6 long chain fatty acids (LCPUFA). Infant formula has historically only contained the precursor fatty acids. Over the last few years, some manufacturers have added LCPUFA to formulae and marketed them as providing an advantage for the development of term infants.

Objectives

To assess whether supplementation of formula with LCPUFA is safe and of benefit to term infants.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (The Cochrane Library, April, 2011), MEDLINE (1966 to April 2011), EMBASE (1980 to April 2011), CINAHL (December 1982 to April 2011) and abstracts of the Society for Pediatric Research (1980 to 2010). No language restrictions were applied.

Selection criteria

Randomised and quasi randomised trials comparing LCPUFA supplemented vs. non-supplemented formula milk and with clinical endpoints were reviewed.

Data collection and analysis

Methodological quality of studies was assessed using the guidelines of Cochrane neonatal review group. Data were sought regarding effects on visual acuity, neurodevelopmental outcomes and physical growth. When appropriate, meta-analysis was conducted to provide a pooled estimate of effect.

Main results

Twenty-five randomised studies were identified; fifteen were included (n = 1889) and ten excluded.

Visual acuity was assessed by nine studies. Visual evoked potential was used in six studies, two used Teller cards and one used both. Four studies reported beneficial effects while the remaining five did not.

Neurodevelopmental outcome was measured by eleven studies. Bayley scales of infant development (BSID) was used in nine studies; only two showed beneficial effects. Meta-analysis did not show significant benefits of supplementation. One study followed the infants up to nine years of age and did not find benefit of supplementation. One study reported better novelty preference measured by Fagan Infant test at nine months. Another study reported better problem solving at 10 months. One study used Brunet and Lezine test to assess the developmental quotient and did not find beneficial effects.

Physical growth was measured by thirteen studies; none found beneficial or harmful effects of supplementation. Meta-analysis found that supplemented group may have marginally lower weight at one year of age.

Authors' conclusions

Majority of the RCTS have not shown beneficial effects of LCPUFA supplementation on the neurodevelopmental outcomes of term infants. The beneficial effects on visual acuity have not been consistently demonstrated. Routine supplementation of term infant milk formula with LCPUFA can not be recommended.

Résumé scientifique

Longchain polyunsaturated fatty acid supplementation in infants born at term

Contexte

L’acide linolénique et l’acide linoléique dans les acides gras n-3 et n-6 sont les précurseurs des acides gras à longue chaîne n-3 et n-6 (AGPI-LC). Le lait maternisé est connu pour ne contenir que des acides gras précurseurs. Au cours de ces dernières années, certains fabricants ont ajouté des AGPI-LC aux laits maternisés et les ont commercialisés en indiquant qu’ils aidaient au développement des nourrissons nés à terme..

Objectifs

Évaluer l’innocuité de l’apport d’AGPI-LC dans le lait maternisé et ses avantages chez les nourrissons nés à terme.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais (CENTRAL) (The Cochrane Library, avril 2011), MEDLINE (1966 à avril 2011), EMBASE (1980 à avril 2011), CINAHL (décembre 1982 à avril 2011) et les résumés de la Société de recherche pédiatrique (1980 à 2010). Aucune restriction n’a été appliquée à la langue.

Critères de sélection

Des essais randomisés et quasi-randomisés comparant l’apport d’AGPI-LC versus l’absence d’apport dans le lait maternisé et aux critères d’évaluation cliniques ont été examinés.

Recueil et analyse des données

La qualité méthodologique des études a été évaluée à l’aide des recommandations du groupe de revue Cochrane néonatal. Les recherches ont privilégié les données relatives aux effets sur l’acuité visuelle, le développement neurologique et la croissance physique. Dans certains cas, des méta-analyses ont été effectuées afin d’obtenir une estimation regroupée des effets.

Résultats principaux

Vint-cinq études randomisées ont été identifiées ; quinze ont été incluses (n = 1 889) et dix exclues.

Neuf études ont évalué l’acuité visuelle. Le potentiel évoqué visuel a été utilisé dans six études, deux ont utilisé des cartes de guichet et une a utilisé les deux. Quatre études ont révélé des effets bénéfiques, contrairement aux cinq restantes..

Onze études ont évalué le développement neurologique. Les échelles de développement de Bayley (BSID pour Bayley Scales of Infant Development) ont été utilisées dans neuf études ; seulement deux ont révélé des effets bénéfiques. Une méta-analyse n’a pas démontré d’avantage significatif lié à cet apport. Une étude a suivi des nourrissons jusqu’à l’âge de neuf ans et n’a révélé aucun avantage lié à cet apport. Une étude a révélé une amélioration de la préférence pour la nouveauté mesurée par le test de Fagan à l’âge de neuf mois. Une autre étude a constaté une amélioration de l’aptitude à résoudre des problèmes à l’âge de 10 mois. Une étude a utilisé le test de Brunet - Lezine pour évaluer le quotient de développement et n’a pas trouvé d’effet bénéfique.

Treize études ont mesuré la croissance physique ; une a trouvé des effets bénéfiques ou néfastes liés à cet apport. Une méta-analyse a révélé que le groupe recevant cet apport peut présenter un poids légèrement inférieur à l’âge d’un an.

Conclusions des auteurs

La majorité des ECR n’a démontré aucun effet bénéfique lié aux apports d’AGPI-LC sur le développement neurologique chez les nourrissons nés à terme. Aucun effet bénéfique sur l’acuité visuelle n’a été clairement démontré. L’apport systématique d’AGPI-LC dans le lait maternisé pour un nourrisson né à terme ne peut pas être recommandé.

Plain language summary

Longchain polyunsaturated fatty acid supplementation in infants born at term

It has been suggested that low levels of long chain polyunsaturated fatty acids (LCPUFA) found in formula milk may contribute to lower IQ levels and vision skills in term infants. Some milk formulas with added LCPUFA are commercially available. This review found that feeding term infants with milk formula enriched with LCPUFA had no proven benefit regarding vision, cognition or physical growth.

Résumé simplifié

Apport d’acides gras polyinsaturés à longue chaîne chez les nourrissons nés à terme

Il a été avancé que de faibles niveaux d’acides gras polyinsaturés à longue chaîne (AGPI-LC) présents dans le lait maternisé peuvent contribuer à une baisse des niveaux de QI et des capacités visuelles chez les nourrissons nés à terme. Certains laits maternisés contenant des AGPI-LC ajoutés sont disponibles dans le commerce. Cette revue a révélé que l’alimentation de nourrissons nés à terme avec du lait maternisé enrichi en AGPI-LC ne présentait aucune amélioration de la vision, des capacités cognitives ou de la croissance physique.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st January, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

எளியமொழிச் சுருக்கம்

நிறை காலத்தில் பிறந்த குழந்தைகளுக்கு நீள்தொடர் பலப்படி நிறைவுறா கொழுப்பு அமிலத்தின் (Longchain polyunsaturated fatty acid) சேர்க்கை

குழந்தைகள் பால்பொடியில் நீண்ட சங்கிலி பலப்படி நிறைவுறா கொழுப்பு அமிலங்கள் (LCPUFA) குறைவாக உள்ளது என்றும் அது நிறை மாதக்கால குழந்தைகளின் IQ திறன் மற்றும் பார்வை திறன் குறைய காரணமாக இருக்கலாம் என்றும் கருதப்படுகிறது. LCPUFA சேர்க்கப்பட்ட சில குழந்தைகள் பால்பொடி வர்த்தகரிதியாக கிடைக்கிறது. இந்த திறனாய்வு நிறை மாதத்தில் பிறந்த குழந்தைகளுக்கு LCPUFA சேர்த்து செறிவூட்டிய பால் கொடுப்பது பார்வை, அறிவு வளர்ச்சி மற்றும் உடல் வளர்ச்சிக்கு பயன் உள்ளது என்று உறுதியாக நிரூபிக்கப்படவில்லை என்று கூறுகிறது.

மொழிபெயர்ப்பு குறிப்புகள்

மொழிபெயர்ப்பு: சி.இ.பி.என்.அர் குழு

Get access to the full text of this article

Ancillary