Oral steroids for long-term use in cystic fibrosis

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Katharine Cheng,

    Corresponding author
    1. Institute of Child Health, University of Liverpool, c/o Cochrane Cystic Fibrosis & Genetic Disorders Review Group, Liverpool, UK
    • Katharine Cheng, c/o Cochrane Cystic Fibrosis & Genetic Disorders Review Group, Institute of Child Health, University of Liverpool, Alder Hey Children's NHS Foundation Trust, Eaton Road, Liverpool, L12 2AP, UK. nikkij@liv.ac.uk.

    Search for more papers by this author
  • Deborah Ashby,

    1. Imperial College London, School of Public Health, London, UK
    Search for more papers by this author
  • Rosalind L Smyth

    1. UCL, Institute of Child Health, London, UK
    Search for more papers by this author

Abstract

Background

In cystic fibrosis (CF) airway obstruction and recurrent respiratory infection lead to inflammation, long-term lung damage, respiratory failure and death. Anti-inflammatory agents, e.g. oral corticosteroids are used since inflammation occurs early in disease.

Objectives

To assess the effectiveness of oral corticosteroids in respiratory complications in CF, particularly lung function and adverse events. We examined long-term use (over 30 days) only.

Search methods

We searched the Cochrane CF and Genetic Disorders Group Trials Register comprising references identified from comprehensive electronic database searches and handsearches of relevant journals and abstract books of conference proceedings.

Most recent search: 06 April 2011.

Selection criteria

Randomised trials comparing oral corticosteroids given for more than 30 days with placebo or no additional therapy in people with CF.

Data collection and analysis

Two authors independently assessed study eligibility and quality.

Main results

Of nine studies identified, three (354 participants) were included: two with four-year follow up and one with 12-weeks follow up. Data were lacking on predefined outcomes; common outcomes were examined at different time-points and presented differently. Meta-analyses were not possible.

In one study, oral corticosteroids at prednisolone-equivalent dose of 1 mg/kg alternate days slowed progression of lung disease; at two and four years, % predicted FEV1 in the 1 mg/kg group changed significantly more than in the placebo group (P < 0.02). During the first two years, the 2 mg/kg group was not significantly different from the placebo group. Linear growth retardation was observed from six months in the 2 mg/kg alternate days prednisolone group and from 24 months in the 1 mg/kg alternate days prednisolone group.

Adverse events terminated one four-year study early. Year 10 follow up showed catch-up growth started two years after treatment ceased. Alternate-day treatment with oral corticosteroids may have impaired growth until adulthood in boys.

Authors' conclusions

Oral corticosteroids at prednisolone-equivalent dose of 1 to 2 mg/kg alternate days appear to slow progression of lung disease in CF; benefit should be weighed against occurrence of adverse events. Risk-benefit analysis of low-dose alternate days corticosteroids is important and the short-term use of oral corticosteroids should be better evaluated.

Résumé

Utilisation à long terme des stéroïdes oraux dans le traitement de la mucoviscidose

Contexte

La mucoviscidose ou fibrose kystique (FK) se manifeste par une obstruction des voies respiratoires et une infection respiratoire récurrente qui provoquent une inflammation, des lésions pulmonaires sur le long terme, une insuffisance respiratoire et le décès. Des agents anti-inflammatoires, par exemple des corticoïdes oraux, sont utilisés, dès l’apparition de l’inflammation au premier stade de la maladie.

Objectifs

Évaluer l’efficacité en pratique des corticoïdes oraux sur les complications respiratoires de la FK, plus particulièrement la fonction pulmonaire et les événements indésirables. Nous avons uniquement évalués un usage à long terme (30 jours).

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre d’essais cliniques du groupe Cochrane sur la FK et les troubles génétiques comprenant des références identifiées lors de recherches exhaustives dans des bases de données électroniques et de recherches manuelles de revues pertinentes et de résumés d’actes de conférence.

Date de la recherche la plus récente : le 6 avril 2011.

Critères de sélection

Essais randomisés comparant des corticoïdes oraux administrés pendant plus de 30 jours à un placebo ou à l’absence de traitement supplémentaire chez les personnes souffrant de FK.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont évalué l’éligibilité et la qualité des études de manière indépendante.

Résultats Principaux

Sur les neuf études identifiées, trois (354 participants) ont été incluses : deux avec un suivi à quatre ans et une avec un suivi à 12 semaines. Les données manquaient sur des critères de jugement prédéfinis ; ces mêmes critères de jugement ont été examinés à différents moments dans le temps et présentés différemment. Il n’a pas été possible de procéder à des méta-analyses.

Dans une étude, les corticoïdes oraux à une dose de 1 mg/kg d’équivalent prednisolone pris tous les deux jours, ralentissaient l’évolution de la maladie pulmonaire ; à deux et à quatre ans, le % de VEMS (volume expiratoire maximal par seconde) prédit a changé sensiblement plus dans le groupe prenant 1 mg/kg que dans le groupe du placebo (P < 0,02). Au cours des deux premières années, le groupe prenant 2 mg/kg ne montrait pas de différences significatives par rapport au groupe du placebo. Un retard de croissance linéaire a été observé à partir de six mois dans le groupe prenant une dose de 2 mg/kg d’équivalent prednisolone tous les deux jours et à partir de 24 mois dans le groupe du VEMS prenant une dose de 1 mg/kg d’équivalent prednisolone tous les deux jours.

Les événements indésirables ont mis fin plus tôt à une étude qui durait depuis quatre ans. Un suivi à 10 ans a montré un rattrapage de croissance qui commençait 2 ans après l’arrêt du traitement. Il est possible que le traitement par corticoïdes oraux par prise tous les deux jours ait entraîné des troubles de la croissance jusqu’à l’âge adulte chez les garçons.

Conclusions des auteurs

Les corticoïdes oraux à une dose de 1 à 2 mg/kg d’équivalent prednisolone tous les deux jours semblent ralentir l’évolution de la maladie pulmonaire pour la FK ; le bénéfice doit être considéré au regard de la survenue d’événements indésirables. L’analyse risques/bénéfices de l’utilisation de faibles doses de corticoïdes tous les deux jours est primordiale et l’utilisation à court terme de corticoïdes oraux doit faire l’objet d’une meilleure évaluation.

Plain language summary

Use of oral steroids for cystic fibrosis

Cystic fibrosis causes frequent lung infection and the airways become blocked with mucus. This in turn leads to inflammation, which causes more lung damage and more mucus to be produced. Corticosteroids are strong drugs given to treat this inflammation. The review includes three trials; one for 12 weeks and two with four-year follow up. We could not combine any data. Trials showed that oral steroids of 1mg/kg to 2 mg/kg (prednisolone equivalent) given every other day seemed to slow the advance of lung disease. However, there are serious adverse effects such as cataracts and the slowing of growth at the higher dose. These led to one trial stopping early. Follow-up data show that catch-up growth started two years after treatment ceased. Treatment must use the lowest effective dose and the shortest duration of therapy to reduce the risk of a permanent effect on growth. A dose of 1 mg/kg on alternate days might be considered for up to 24 months, but close attention should be paid to adverse effects.

Résumé simplifié

Utilisation à long terme des stéroïdes oraux dans le traitement de la mucoviscidose

Utilisation de stéroïdes oraux pour le traitement de la mucoviscidose

La mucoviscidose provoque fréquemment une infection pulmonaire, les voies respiratoires étant obstruées par du mucus. Cette infection entraîne à son tour une inflammation, qui aggrave les lésions pulmonaires et augmente la production de mucus. Les corticoïdes sont de puissants médicaments administrés pour traiter cette inflammation. La revue a inclus trois essais ; un de 12 semaines et deux avec un suivi à quatre ans. Nous n’avons pas été en mesure de combiner les données. Les essais ont montré que l'administration de stéroïdes oraux à raison d'une dose de 1 mg/kg à 2 mg/kg d’équivalent prednisolone tous les deux jours semblait ralentir l’évolution de la maladie pulmonaire. Il y a toutefois des effets indésirables graves, par exemple la cataracte et le ralentissement de la croissance pour des doses plus élevées. Ils ont entraîné l’arrêt précoce d’un essai. Les données de suivi montrent qu’un rattrapage de la croissance a commencé deux ans après l'arrêt du traitement. Le traitement doit employer la dose efficace la plus basse possible et la durée de traitement la plus courte possible afin de réduire le risque d’effet permanent sur la croissance. Une dose de 1 mg/kg tous les deux jours doit être envisagée jusqu’à 24 mois, mais il convient de porter une attention particulière aux effets indésirables.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 6th February, 2013
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Ancillary