Get access

Preoxygenation for tracheal suctioning in intubated, ventilated newborn infants

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Endotracheal suctioning for mechanically ventilated infants is routine practice in neonatal intensive care. However, this practice is associated with serious complications including lobar collapse, pneumothorax, bradycardia and hypoxaemia. Increasing the inspired oxygen immediately prior to suction (preoxygenation) has been proposed as an intervention that may minimise the risk of these complications.

Objectives

To compare the effects of preoxygenation with no preoxygenation for endotracheal suctioning on ventilated newborn infants. To conduct subgroup analyses by i) by gestational age and by underlying disease (infants with or without chronic lung disease) and; ii) by different techniques of endotracheal suctioning.

Search methods

Updated searches of MEDLINE (search via PubMed), CINAHL, EMBASE and The Cochrane Library from 2007 to January 31, 2009.
Search terms: oxygen*, suction*, preoxygenation, pre-oxygenation. Limits: human, newborn infant and clinical trial. No language restrictions were applied.

Selection criteria

Random or quasi-random controlled trials of mechanically ventilated neonates in which endotracheal suctioning with preoxygenation was compared to suctioning without preoxygenation.

Data collection and analysis

Standard methods of the Cochrane Collaboration and the Neonatal Review Group were used, including independent assessment of trial quality and extraction of data by the authors. Data were analysed using relative risk (RR) and risk difference (RD) for dichotomous outcomes and mean difference (MD) for data measured on a continuous scale with the use of 95% confidence intervals.

Main results

One cross-over trial involving outcomes for 16 preterm neonates was included in this review (Walsh 1987). Preoxygenation prior to an endotracheal suctioning procedure involving two suctions resulted in a statistically significant reduction in infants with hypoxaemia (Tc PO2 <40 mmHg) at the end of the first suction (RR 0.18, 95% CI 0.05, 0.69), at the end of the second suction (RR 0.23, 95% CI 0.08, 0.66) and also at 120 seconds after the second suction (RR 0.10, 95% CI 0.01, 0.69). Mean Tc PO2 was statistically significantly higher in the preoxygenation group at the end of the first suction (MD 25.00 mmHg, 95%CI 14.20, 35.80), second suction (MD 24.80, 95% CI 14.80, 34.80) and also at 120 seconds after the second suction (MD 29.10, 95% CI 14.96, 43.24). The time taken to return to baseline oxygenation status was shorter than the group not receiving preoxygenation (MD -2.12 minutes, 95% CI -3.82, -0.42).

Authors' conclusions

This review does not provide sufficient evidence on which to base practice. Although preoxygenation was shown to decrease hypoxemia at the time of suctioning, this result comes from only one small poor quality trial in which other clinically important outcomes were not assessed. Further studies are needed.

摘要

背景

針對已有氣管插管且在使用呼吸器之新生兒,在進行氣管抽吸時之前置給氧

在新生兒之重症加護中,對於使用呼吸器之新生兒進行氣管抽吸係經常性之操作。然而,此種操作可能產生嚴重之併發症,包括肺葉塌陷、氣胸、心搏過慢、及低血氧症。在進行抽吸前即時增加吸入之氧量 (前置給氧) 已被提議作為一種可能可使此等併發症之風險降至最低的措施。

目標

針對使用呼吸器之新生兒在進行氣管抽吸時,比較使用前置給氧與無前置給氧之效應。進行下列條件之次組分析:i) 妊娠年齡及潛在疾病 (有或無慢性肺部疾病之嬰兒) ;以及ii) 不同氣管抽吸技術。

搜尋策略

更新搜尋 MEDLINE (利用PubMed搜尋) 、CINAHL、EMBASE,以及Cochrane Library,時間自2007年到2009年1月31日。搜尋時所用的關鍵字為:oxygen∗, suction∗, preoxygenation, preoxygenation。限制:人類、新生兒、以及臨床試驗,語言不限。

選擇標準

針對使用呼吸器之新生兒,比較有前置給氧之氣管抽吸與無前置給氧之抽吸的隨機或半隨機對照試驗。

資料收集與分析

使用Cochrane Collaboration及Neonatal Review Group之標準方法,包括由作者獨立評估試驗品質並摘錄數據。使用95% 信賴區間,以相對風險 (relative risk, RR) 及風險差 (risk difference, RD) 來分析二元結果數據,並以平均差 (mean difference, MD) 來分析連續測量之數據。

主要結論

本回顧收錄了1項涉及16名早產新生兒結果之交叉試驗 (Walsh 1987) 。在2次氣管抽吸流程前進行前置給氧可使低血氧症 (經皮膚檢測之血氧小於40 mmHg) (Tc PO2 <40 mmHg) 嬰兒數目之統計學上有意義地減少,包括在第一次抽吸結束時 (RR 0.18, 95% CI 0.05, 0.69) 、及第二次抽吸結束時 (RR 0.23, 95% CI 0.08, 0.66) 、以及在第二次抽吸後120秒 (RR 0.10, 95% CI 0.01, 0.69) 。前置給氧組中有統計學上有意義地較高之平均Tc PO2,包括在第一次抽吸結束時 (MD 25.00 mmHg, 95% CI 14.20, 35.80) 、及第二次抽吸結束時 (MD 24.80, 95% CI 14.80, 34.80) 、以及在第二次抽吸後120秒 (MD 29.10, 95% CI 14.96, 43.24) 。其恢復基本線之氧合狀態所需之時間短於未接受前置給氧組 (MD −2.12分鐘, 95% CI −3.82, −0.42) 。

作者結論

本回顧並無法提供可用以支持實務之足夠證據。儘管前置給氧已顯示可在抽吸時減少低血氧症之情形,此一結果卻僅係來自於1項小型之品質不良試驗,其中並未評估其他臨床重要預後。茲需要進一步之研究。

翻譯人

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

針對插管使用呼吸器之新生兒在進行氣管抽吸時之前置給氧:並無足夠證據可以說明在對接受呼吸器輔助的早產嬰兒進行氣管抽吸之前給與氧氣的效應。過早出生 (在34週妊娠之前) 通常具有未成熟之肺。此為造成呼吸衰竭及死亡的主要肇因之一。呼吸器 (由機器輔助之呼吸) 可維持嬰兒之呼吸,並降低肺部損傷及疾病之風險。氣管抽吸 (經由氣管除去多餘之液體) 是使用呼吸器時之常規性操作,但其可產生嚴重之併發症,諸如,氣胸 (空氣進入肺腔) 及心搏過慢 (心搏速率緩慢) 。在進行抽吸之前即時給與氧氣 (前置給氧) 可能使此等併發症之風險降至最低。本試驗回顧並未發現足夠證據說明前置給氧之效應。茲需要進一步之研究。

Résumé scientifique

Pré-oxygénation pour l'aspiration trachéale chez les nouveau-nés intubés et ventilés

Contexte

L'aspiration endotrachéale chez les nourrissons sous ventilation mécanique est une procédure de routine en soins intensifs néonataux. Néanmoins, cette pratique est associée à des complications graves, notamment un collapsus lobaire, un pneumothorax, une bradycardie et une hypoxémie. Il a été suggéré qu'une intervention consistant à augmenter la quantité d'oxygène inspiré immédiatement avant l'aspiration (pré-oxygénation) pourrait minimiser le risque de complications.

Objectifs

Comparer les effets de la pré-oxygénation et de l'absence de pré-oxygénation dans l'aspiration endotrachéale chez les nouveau-nés ventilés. Effectuer des analyses en sous-groupe par i) âge gestationnel et maladie sous-jacente (nourrissons avec ou sans maladie pulmonaire chronique) et ; ii) différentes techniques d'aspiration endotrachéale.

Stratégie de recherche documentaire

Une mise à jour a été effectuée en consultant MEDLINE (recherche via PubMed), CINAHL, EMBASE et la Bibliothèque Cochrane de 2007 au 31 janvier 2009.
Termes de recherche : oxygène*, aspiration*, préoxygénation, pré-oxygénation. Limites : humain, nouveau-né et essai clinique. Aucune restriction de langue n'a été appliquée.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés portant sur des nouveau-nés sous ventilation mécanique et comparant une aspiration endotrachéale avec pré-oxygénation versus sans pré-oxygénation.

Recueil et analyse des données

Les méthodes standard de la Collaboration Cochrane et du groupe de revue sur la néonatologie ont été utilisées, et l'évaluation de la qualité des essais et l'extraction des données ont été effectuées par les auteurs de manière indépendante. Les données ont été analysées en utilisant le risque relatif (RR) et la différence de risques (DR) pour les résultats dichotomiques, et la différence moyenne (DM) pour les données mesurées sur une échelle continue, avec des intervalles de confiance à 95 %.

Résultats principaux

Un essai croisé rapportant des critères de jugement pour 16 nouveau-nés prématurés a été inclus dans cette revue (Walsh 1987). La pré-oxygénation avant une procédure d'aspiration endotrachéale consistant en deux aspirations entraînait une réduction statistiquement significative du nombre de nourrissons présentant une hypoxémie (TcPO2 < 40 mmHg) à la fin de la première aspiration (RR de 0,18, IC à 95 %, entre 0,05 et 0,69), à la fin de la seconde aspiration (RR de 0,23, IC à 95 %, entre 0,08 et 0,66) et à 120 secondes après la seconde aspiration (RR de 0,10, IC à 95 %, entre 0,01 et 0,69). Une augmentation statistiquement significative de la TcPO2 était observée dans le groupe de la pré-oxygénation à la fin de la première aspiration (DM de 25,00 mmHg, IC à 95 %, entre 14,20 et 35,80), de la seconde aspiration (DM de 24,80, IC à 95 %, entre 14,80 et 34,80) et 120 secondes après la seconde aspiration (DM de 29,10, IC à 95 %, entre 14,96 et 43,24). Le temps nécessaire au rétablissement du statut d'oxygénation initial était plus court dans le groupe ne recevant pas de pré-oxygénation (DM de -2,12 minutes, IC à 95 %, entre -3,82 et -0,42).

Conclusions des auteurs

Cette revue n'a pas identifié suffisamment de preuves susceptibles d'orienter la pratique. Bien que la pré-oxygénation entraîne une réduction de l'hypoxémie au moment de l'aspiration, ce résultat n'est issu que d'un seul petit essai de faible qualité qui n'évaluait aucun autre critère de jugement cliniquement important. Des études supplémentaires sont nécessaires.

Plain language summary

Preoxygenation for tracheal suctioning in intubated, ventilated newborn infants

There is not enough evidence to demonstrate the effects of giving oxygen before tracheal suctioning for preterm babies receiving mechanical ventilation. A baby born too early (before 34 weeks gestation) often has immature lungs. This is a major cause of breathing failure and death. Mechanical ventilation (machine assisted breathing) keeps the baby breathing and reduces the risk of lung injury and disease. Endotracheal suctioning (removing unwanted fluid through the windpipe) is a routine part of mechanical ventilation, but can have serious complications such as pneumothorax (air in the lung cavity) and bradycardia (slow heart rate). Giving oxygen just before suctioning (preoxygenation) may minimise the risk of these complications. The review of trials did not find enough evidence on the effects of preoxygenation. More research is needed.

Résumé simplifié

Pré-oxygénation pour l'aspiration trachéale chez les nouveau-nés intubés et ventilés

Les preuves sont insuffisantes pour démontrer les effets de l'administration d'oxygène avant l'aspiration trachéale chez les bébés prématurés sous ventilation mécanique. Les poumons des bébés nés trop tôt (avant la 34ème semaine de gestation) sont souvent immatures. Cela constitue une cause majeure d'insuffisance respiratoire et de mortalité. La ventilation mécanique (respiration assistée par une machine) permet au bébé de respirer et réduit le risque de lésion pulmonaire et de pneumopathie. L'aspiration endotrachéale (qui consiste à retirer le liquide indésirable par la trachée) est une procédure de routine dans la ventilation mécanique, mais elle peut entraîner des complications graves telles qu'un pneumothorax (air dans la cavité pulmonaire) et une bradycardie (ralentissement du rythme cardiaque). L'administration d'oxygène juste avant l'aspiration (pré-oxygénation) pourrait permettre de minimiser le risque de complications. La revue des essais n'a pas permis d'identifier de preuves suffisantes concernant les effets de la pré-oxygénation. Des recherches plus poussées sont nécessaires.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Laienverständliche Zusammenfassung

Sauerstoffgabe vor dem Absaugen von Sekreten durch die Luftröhre bei intubierten und künstlich beatmeten Neugeborenen

Es gibt nicht genügend Evidenz, um die Wirkung einer Sauerstoffgabe vor dem Absaugen durch die Luftröhre bei Frühgeborenen, die künstlich beatmet werden, zu zeigen. Die Lunge eines zu früh geborenen Säuglings (vor der 34. Schwangerschaftswoche) ist häufig noch nicht genügend ausgereift. Dies stellt eine Hauptursache für Atemversagen und Versterben des Kindes dar. Eine künstliche Beatmung hält die Atmung des Säuglings aufrecht und verringert das Risiko für Schäden der Lunge und Erkrankungen. Das Entfernen von Flüssigkeit durch die Luftröhre (Endotracheales Absaugen) ist ein routinemäßiger Vorgang im Rahmen der künstlichen Beatmung, der jedoch schwere Komplikationen zur Folge haben kann, wie beispielsweise Pneumothorax (Luft zwischen Lunge und Brustwand) oder Bradykardie (zu langsamer Herzschlag). Durch die Gabe von Sauerstoff kurz vor dem Absaugen (Präoxygenierung) könnte das Risiko für diese Komplikationen gesenkt werden. Für diese Übersichtsarbeit konnten jedoch nicht genügend Evidenz über die Wirkung von Präoxygenierung gefunden werden. Mehr Forschung auf dem Gebiet ist notwendig.

Anmerkungen zur Übersetzung

Koordination durch Cochrane Schweiz

Ancillary