Get access

Interventions for treating cholestasis in pregnancy

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Robert Burrows,

    1. The University of Liverpool, C/o Cochrane Pregnancy and Childbirth Group, School of Reproductive and Developmental Medicine, Division of Perinatal and Reproductive Medicine, Liverpool, UK
    Search for more papers by this author
  • Ornella Clavisi,

    1. Australian and New Zealand College of Anaesthetists, ANZCA Trials Group, Melbourne, VIC, Australia
    Search for more papers by this author
  • Elizabeth Burrows

    1. The University of Liverpool, C/o Cochrane Pregnancy and Childbirth Group, School of Reproductive and Developmental Medicine, Division of Perinatal and Reproductive Medicine, Liverpool, UK
    Search for more papers by this author

Philippa Middleton, ARCH: Australian Research Centre for Health of Women and Babies, Discipline of Obstetrics and Gynaecology, The University of Adelaide, Women's and Children's Hospital, 72 King William Road, Adelaide, South Australia, 5006, Australia. philippa.middleton@adelaide.edu.au. mpm@ozemail.com.au.

Abstract

Background

Cholestasis of pregnancy has been linked to adverse maternal and fetal/neonatal outcomes. As the pathophysiology is poorly understood, therapies have been empiric.

Objectives

The objective of the review is to evaluate the effectiveness and safety of therapeutic interventions in women with a clinical diagnosis of cholestasis of pregnancy.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register, the Cochrane Controlled Trials Register, MEDLINE and PREMEDLINE, EMBASE, CINAHL and Current Contents. Date of last search: March 2001. We updated the search of the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register on 30 November 2009 and added the results to the awaiting classification section.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) that compared an intervention with either a placebo or an alternative treatment in women with a diagnosis of intrahepatic cholestasis of pregnancy. Trials published only as abstracts were excluded.

Data collection and analysis

The reviewers assessed identified trials for 1) eligibility and 2) methodological quality. Attempts were made to contact authors for missing data.

Main results

Nine RCTs involving 227 women were included but adequate data for appropriate comparisons of effects pruritus, bile acids or liver enzymes were not consistently reported. S-adenosylmethionine (SAMe) versus placebo (four trials, 82 women): only one trial showed significantly greater improvements in pruritus, bile salts and liver enzymes with SAMe. Ursodeoxycholic acid (UDCA) versus placebo (three trials, 56 women): in two trials a significant difference in pruritus relief was not detected. One trial observed greater reductions in bile salts and liver enzymes with UDCA. Preterm births were fewer with UDCA in one study while two studies reported no difference in fetal distress incidence. Guar gum versus placebo (one trial, 48 patients): no differences in pruritus, bile salts, or fetal/neonatal outcomes were observed. Activated charcoal versus no treatment (one trial, 20 patients): the reduction in bile salts was greater with charcoal, but no difference in pruritus relief: relative risk (RR) 9.0 95% confidence interval (CI) 0.6 - 148 or fetal/neonatal outcomes. UDCA versus SAMe (two trials, 36 patients): pruritus relief was better with UDCA in one study and with SAMe in the other. UDCA was better in reducing bile acids but not liver enzymes in one trial. UDCA + SAMe versus placebo, UDCA or SAMe (one study, eight patients/arm): UDCA + SAMe versus placebo or UDCA resulted in greater improvements in pruritus, bile salts and selected liver function assays; UDCA + SAMe versus SAMe resulted in greater improvements in bile salts and ALP only. No treatments were found to be unsafe.

Authors' conclusions

There is insufficient evidence to recommend guar gum, activated charcoal, SAMe and UDCA alone or in combination in treating women with cholestasis of pregnancy. Inconsistent and inadequate reporting of results precluded pooling the results of small studies.

[Note: The nineteen citations in the awaiting classification section of the review may alter the conclusions of the review once assessed.]

Résumé

Interventions pour le traitement de la cholestase gravidique

Contexte

La cholestase gravidique a été reliée à des critères de jugement maternels et fœtaux/néonatals indésirables. Du fait que la physiopathologie est mal comprise, les traitements sont empiriques.

Objectifs

L'objectif de la revue est d'évaluer l'efficacité et la sécurité d'interventions thérapeutiques chez les femmes ayant reçu un diagnostic clinique de cholestase gravidique.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance, le registre Cochrane des essais contrôlés, MEDLINE et PREMEDLINE, EMBASE, CINAHL et Current Contents. Date de la dernière recherche : mars 2001. Nous avons mis à jour la recherche du registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance le 30 novembre 2009 et avons ajouté les résultats à la section de classification en attente.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés (ECR) qui comparaient une intervention avec soit un placebo ou un traitement alternatif chez les femmes ayant reçu un diagnostic de cholestase intrahépatique gravidique. Les essais publiés uniquement sous forme de résumés ont été exclus.

Recueil et analyse des données

Les évaluateurs ont évalué les essais identifiés en termes de 1) éligibilité et de 2) qualité méthodologique. Nous avons tenté de contacter les auteurs afin d'obtenir les données manquantes.

Résultats Principaux

Neuf ECR, portant sur 227 femmes, ont été inclus, mais les données adéquates pour des comparaisons appropriées des effets sur le prurit, les sels biliaires et les enzymes hépatiques n'ont pas été indiquées de manière constante. S-adénosyl-méthionine (SAMe) versus placebo (quatre essais, 82 femmes) : seul un essai a démontré des améliorations significativement plus importantes du prurit, des sels biliaires et des enzymes hépatiques avec la SAMe. Acide ursodésoxycholique (AUDC) versus placebo (trois essais, 56 femmes) : dans deux essais, il n'a pas été détecté de différence significative concernant le soulagement du prurit. Un essai a relevé des réductions plus importantes des sels biliaires et des enzymes hépatiques avec l'AUDC. Les accouchements prématurés ont été moins nombreux avec l'AUDC dans une étude, tandis que deux études n'ont indiqué aucune différence en termes d'incidence de la détresse fœtale. Gomme de guar versus placebo (un essai, 48 patients) : aucune différence concernant le prurit, les sels biliaires ou les critères de jugement fœtaux/néonatals n'a été observée. Charbon actif versus absence de traitement (un essai, 20 patients) : la réduction des sels biliaires a été plus importante avec le charbon, mais il n'a été constaté aucune différence concernant le soulagement du prurit (risque relatif (RR) 9,0, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,6 - 148) ou les critères de jugement fœtaux/néonatals. UDCA versus SAMe (deux essais, 36 patients) : le soulagement du prurit a été plus important avec l'AUDC dans une étude et avec la SAMe dans l'autre. L'AUDC a été plus efficace pour réduire les acides biliaires, mais pas les enzymes hépatiques dans un essai. AUDC + SAMe versus placebo, AUDC ou SAMe (une étude, huit patients/bras) : l'AUDC + SAMe versus placebo ou AUDC a entraîné de plus grandes améliorations concernant le prurit, les sels biliaires et certains essais de la fonction hépatique ; l'AUDC + SAMe versus SAMe a entraîné de plus grandes améliorations concernant uniquement les sels biliaires et la phosphatase alcaline. Aucun traitement ne s'est révélé dangereux.

Conclusions des auteurs

Les preuves sont insuffisantes pour recommander la gomme de guar, le charbon actif, la SAMe et l'AUDC seuls ou en combinaison pour traiter les femmes atteintes de cholestase gravidique. Le signalement irrégulier et inadapté des résultats a empêché le regroupement des résultats des études à petite échelle.

[Remarque : Les dix-neuf références dans la section de classification en attente de la revue pourraient modifier les conclusions de la revue après avoir été évaluées.]

Plain language summary

Interventions for treating cholestasis in pregnancy

Some relief from the drug SAMe for itching in pregnancy, but more research needed about other treatments.

Cholestasis in pregnancy is a liver disorder in pregnancy. It is usually a harmless condition for the pregnant woman but the main symptom of itching (pruritus) can interfere with sleeping and the enjoyment of pregnancy. Cholestasis in pregnancy has also been associated with premature birth. The review of trials found the drug S-adenosylmethionine (SAMe) provided some relief of itching. Guar gum and activated charcoal were unpleasant to take but did not harm the pregnant woman or baby. The review found no evidence of effect from taking ursodeoxycholic acid (UDCA). More research is needed.

Résumé simplifié

Interventions pour le traitement de la cholestase gravidique

Interventions pour le traitement de la cholestase gravidique

La S-adénosyl-méthionine (SAMe) apporte un certain soulagement des démangeaisons pendant la grossesse, mais des recherches supplémentaires concernant d'autres traitements doivent être menées.

La cholestase gravidique est un trouble hépatique de la grossesse. Il s'agit généralement d'une affection inoffensive pour la femme enceinte, mais le principal symptôme de démangeaison (prurit) peut perturber le sommeil et le plaisir de la grossesse. La cholestase gravidique a également été associée à un accouchement prématuré. La revue d'essais a découvert que la S-adénosyl-méthionine apportait un certain soulagement des démangeaisons. La gomme de guar et le charbon actif ont été désagréables à prendre, mais n'ont pas été nocifs pour la femme enceinte ou le bébé. La revue n'a découvert aucune preuve d'un effet de la prise d'acide ursodésoxycholique (AUDC). Des recherches supplémentaires doivent être effectuées.

Notes de traduction

La mise à jour de cette revue est actuellement en préparation par une nouvelle équipe de revue.

Traduit par: French Cochrane Centre 25th October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Ancillary