Intervention Review

Kinesthetic stimulation for treating apnea in preterm infants

  1. David A Osborn1,*,
  2. David J Henderson-Smart2

Editorial Group: Cochrane Neonatal Group

Published Online: 25 JAN 1999

Assessed as up-to-date: 20 OCT 2009

DOI: 10.1002/14651858.CD000499


How to Cite

Osborn DA, Henderson-Smart DJ. Kinesthetic stimulation for treating apnea in preterm infants. Cochrane Database of Systematic Reviews 1999, Issue 1. Art. No.: CD000499. DOI: 10.1002/14651858.CD000499.

Author Information

  1. 1

    Royal Prince Alfred Hospital, RPA Newborn Care, Camperdown, New South Wales, Australia

  2. 2

    Queen Elizabeth II Research Institute, NSW Centre for Perinatal Health Services Research, Sydney, NSW, Australia

*David A Osborn, RPA Newborn Care, Royal Prince Alfred Hospital, Missenden Road, Camperdown, New South Wales, 2050, Australia. david.osborn@email.cs.nsw.gov.au.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 25 JAN 1999

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Recurrent apnea is common in preterm infants particularly at very early gestational ages. These episodes of loss of effective breathing can lead to hypoxemia and bradycardia, which may be severe enough to require resuscitation including use of positive pressure ventilation or other treatments. Physical stimulation is often used to restart breathing and it is possible that repeated kinesthetic stimulation might be used to treat infants with apnea and prevent its consequences.

Objectives

To determine the effect of kinesthetic stimulation on apnea and bradycardia, the use of mechanical ventilation or continuous positive airways pressure, and neurodevelopmental disability in preterm infants with apnea.

Search methods

The standard search strategy of the Cochrane Neonatal Review Group was used. An updated search was performed in October 2009 of MEDLINE and PREMEDLINE, EMBASE, CINAHL and CENTRAL (The Cochrane Library).

Selection criteria

All trials using random or quasi-random patient allocation that compared kinesthetic stimulation to placebo or no treatment in preterm infants with apnea of prematurity.

Data collection and analysis

Standard methods of the Cochrane Collaboration and its Neonatal Review Group were used. As all three included trials were crossover trials, the data were extracted from all exposure periods and combined where appropriate.

Main results

Three crossover studies (Korner 1978; Tuck 1982; Jirapaet 1993) were identified that compared a form of kinesthetic stimulation to control for the treatment of apnea of prematurity. No study reported a clinically important reduction (> 50%) in apnea. Using a lower threshold (> 25%), Korner 1978 reported less apnea and bradycardia in infants while on an oscillating water bed. Tuck 1982 demonstrated a reduction in frequency of apneas (> 12 seconds) associated with bradycardia (< 100 bpm), apneas associated with hypoxia (TcP02 < 50 mmHg), and apneas requiring stimulation in infants on a rocking bed. Individual patient data were not available from the author to determine if there was an important reduction in clinical apnea. No outcome could be extracted from the study using a 'vertical pulsating stimulus' by Jirapaet 1993 that was consistent with the definition of clinically important apnea. Jirapaet 1993 reported no infants required resuscitation or ventilation. Adverse events such as death, intraventricular hemorrhage and neurodevelopmental disability were not reported.

Authors' conclusions

There is insufficient evidence to recommend kinesthetic stimulation as treatment for clinically significant apnea of prematurity. Previous reviews have suggested that kinesthetic stimulation is not effective at preventing apnea of prematurity (Henderson-Smart 2005) and is not as effective as theophylline at treating clinically significant apnea of prematurity (Osborn 2005).

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Kinesthetic stimulation for treating apnea in preterm infants

Rocking therapy and physical stimulation have been advocated to assist preterm infants to breathe regularly and some have been designed to mimic in utero movements. A pause in breathing (apnea) is common in very preterm infants but it can lead to a lack of oxygen in the blood, so that the infant needs resuscitation and assisted ventilation. Pauses in breathing could also affect brain development and proper functioning of other organs. Physical stimulation is recognised as a means to wake up preterm infants who then start breathing on their own. Three controlled studies have used different gentle rocking motions (irregularly oscillating water beds, regularly rocking bed trays or a vertical pulsating stimulus) to reduce the occurrence of apnea in a total of 49 babies. However, there was no clinically useful reduction of periods of apnea, although only a small number of infants were studied. Shorter breathing pauses were reported to be reduced by one study but it is not thought to be clinically important. No harm has reported to be done to the preterm infants with these interventions.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Stimulation kinesthésique pour le traitement de l'apnée chez les nouveau-nés prématurés

Contexte

L'apnée récurrente est courante chez les nouveau-nés prématurés, en particulier à un très jeune âge gestationnel. Ces épisodes de perte d'efficacité respiratoire peuvent entraîner une hypoxémie et une bradycardie, qui peuvent être suffisamment sévères pour exiger une réanimation et le recours à une ventilation en pression positive ou à d'autres traitements. Une stimulation physique est souvent utilisée pour réactiver la respiration, et il est possible qu'une stimulation kinesthésique répétée puisse permettre de traiter l'apnée et de prévenir ses conséquences chez les nouveau-nés.

Objectifs

Déterminer les effets de la stimulation kinesthésique sur l'apnée et la bradycardie, le recours à une ventilation mécanique ou à une ventilation en pression positive continue, et les troubles du développement neurologique chez les nouveau-nés prématurés atteints d'apnée.

Stratégie de recherche documentaire

La stratégie de recherche documentaire standard du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie a été utilisée. Une recherche mise à jour a été effectuée en octobre 2009 dans MEDLINE, PREMEDLINE, EMBASE, CINAHL et CENTRAL (Bibliothèque Cochrane).

Critères de sélection

Tous les essais randomisés ou quasi-randomisés comparant une stimulation kinesthésique à un placebo ou à une absence de traitement chez des nouveau-nés prématurés atteints d'apnée du prématuré.

Recueil et analyse des données

Les méthodes standard de la Collaboration Cochrane et de son groupe de revue sur la néonatologie ont été utilisées. Attendu que les trois essais inclus étaient des essais croisés, les données ont été extraites pour toutes les périodes d'exposition et combinées si nécessaire.

Résultats Principaux

Trois études croisées (Korner 1978 ; Tuck 1982 ; Jirapaet 1993) ont été identifiées. Elles comparaient une forme de stimulation kinesthésique à un contrôle dans le traitement de l'apnée du prématuré. Aucune étude ne rapportait de réduction cliniquement importante (> 50 %) de l'apnée. En utilisant un seuil inférieur (> 25 %), Korner 1978 rapportait une réduction de l'apnée et de la bradycardie chez les nourrissons allongés sur un matelas d'eau basculant. Tuck 1982 rapportait une réduction de la fréquence des apnées (> 12 secondes) associées à une bradycardie (< 100 bpm), des apnées associées à une hypoxie (TcP02 < 50 mmHg), et des apnées exigeant une stimulation chez les nourrissons allongés sur un lit à bascule. Les données individuelles des patients n'étaient pas disponibles auprès de l'auteur pour déterminer s'il existait une réduction importante de l'apnée clinique. Parmi les critères de jugement pouvant être extraits de l'étude utilisant un stimulus par pulsations verticales de Jirapaet 1993, aucun n'était conforme à la définition d'une apnée cliniquement importante. Jirapaet 1993 indiquait qu'aucun nourrisson n'avait nécessité de réanimation ni de ventilation. Les événements indésirables tels que les décès, les hémorragies intraventriculaires et les troubles du développement neurologique n'étaient pas rapportés.

Conclusions des auteurs

Les preuves sont insuffisantes pour pouvoir recommander la stimulation kinesthésique en tant que traitement de l'apnée du prématuré cliniquement significative. Les précédentes revues suggéraient que la stimulation kinesthésique n'était pas efficace pour prévenir l'apnée du prématuré (Henderson-Smart 2005) et n'était pas aussi efficace que la théophylline pour traiter l'apnée du prématuré cliniquement significative (Osborn 2005).

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Stimulation kinesthésique pour le traitement de l'apnée chez les nouveau-nés prématurés

Stimulation kinesthésique pour le traitement de l'apnée chez les nouveau-nés prématurés

Le traitement par basculement et la stimulation physique ont été préconisés pour aider les nouveau-nés prématurés à respirer régulièrement, et certaines interventions ont été conçues de manière à imiter les mouvements in utero. L'interruption de la respiration (apnée) est courante chez les nouveau-nés très prématurés, mais elle peut entraîner un manque d'oxygène dans le sang exigeant le recours à une réanimation et à une ventilation assistée. Ces interruptions de la respiration pourraient également affecter le développement cérébral et le bon fonctionnement d'autres organes. La stimulation physique est une méthode reconnue consistant à réveiller les nouveau-nés prématurés pour qu'ils puissent commencer à respirer seuls. Trois études contrôlées utilisaient différents mouvements de balancement doux (matelas d'eau à basculement irrégulier, plateau de lit à balancement régulier ou stimulus par pulsations verticales) pour réduire l'incidence de l'apnée chez un total de 49 bébés. Aucune réduction cliniquement utile des périodes d'apnée n'était observée, mais ces études portaient sur un effectif réduit. Des interruptions plus courtes de la respiration étaient rapportées dans une étude, mais ce résultat n'est pas considéré comme cliniquement important. Ces interventions n'étaient associées à aucun effet délétère chez les nouveau-nés prématurés.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

使用動態呼吸刺激來治療早產兒呼吸暫停

反覆性的呼吸暫停在早產兒十分常見,尤其是在低週數的早產兒。失去有效的呼吸可能導致缺氧以及心搏徐緩,甚至需要到復甦急救,像是正壓呼吸或是其他治療。物理刺激常使用於刺激呼吸,反覆的刺激像是震動床或是其他的動態刺激,都可能可以用來治療嬰兒呼吸暫停和避免後遺症。

目標

評估動態呼吸刺激在早產兒,是否在臨床上能明顯減少呼吸暫停和心搏徐緩、機械呼吸或正壓呼吸的使用、或神經發展失能,且無臨床上重要的副作用。

搜尋策略

利用Cochrane Neonatal Review Group 的標準搜尋策略,並於2009年10月針對MEDLINE、PREMEDLINE、EMBASE、CINAHL及CENTRAL (The Cochrane Library) 進行更新。

選擇標準

含括所有早產兒呼吸暫停採用動態呼吸刺激和安慰組或是沒有治療組比較的隨機或準隨機試驗。

資料收集與分析

利用Cochrane Neonatal Review Group 的標準搜尋策略。由於所納入的3個試驗都是交叉試驗 (crossover trials) ,如果合適的話則摘錄所有暴露期間的數據並且合併。

主要結論

共有三個交叉研究 (Korner 1978; Tuck 1982; Jirapaet 1993) 做有關動態呼吸刺激用來治療早產兒呼吸暫停和控制組的比較。沒有研究指出可以臨床上明顯地 (>50%) 減少呼吸暫停;使用較低的標準的話 (>25%) ,Korner在1978年報導睡在搖動水床上的嬰兒呼吸暫停以及心搏徐緩的次數較少。Tuck在1982年證實睡震動床的嬰兒可有效減少呼吸暫停 (> 12 秒) 合併心搏徐緩 (<100 次) ,以及呼吸暫停合併低血氧 (TcP02 <50 mmHg) ,以及呼吸暫停需要刺激的頻率,但是無法由作者得到病人的相關資料來確定是否能臨床上明顯減少呼吸暫停。Jirapaet在1993年的研究採用的定義與臨床上明顯呼吸暫停的定義相符合在此研究中使用「垂直波動刺激」 (vertical pulsating stimulus) ,但無法得到明確的結果,不過沒有嬰兒需要復甦急救或是使用呼吸器,也沒有像是死亡、顱內出血以及神經發展失能等副作用。

作者結論

目前沒有足夠的證據支持動態呼吸刺激可以明顯改善早產兒呼吸暫停,之前的研究指出動態呼吸刺激對於預防早產兒呼吸暫停無效 (HendersonSmart 2005) ,也沒有茶鹼有效 (Osborn 2005) 。

翻譯人

本摘要由馬偕醫院蕭玥玲翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

使用動態呼吸刺激來治療早產兒呼吸暫停: Rocking therapy and physical stimulation have been advocated to assist preterm infants to breathe regularly and some have been designed to mimic in utero movements. A pause in breathing (apnea) is common in very preterm infants but it can lead to a lack of oxygen in the blood, so that the infant needs resuscitation and assisted ventilation. Pauses in breathing could also affect brain development and proper functioning of other organs. Physical stimulation is recognised as a means to wake up preterm infants who then start breathing on their own. Three controlled studies have used different gentle rocking motions (irregularly oscillating water beds, regularly rocking bed trays or a vertical pulsating stimulus) to reduce the occurrence of apnea in a total of 49 babies. However, there was no clinically useful reduction of periods of apnea, although only a small number of infants were studied. Shorter breathing pauses were reported to be reduced by one study but it is not thought to be clinically important. No harm has reported to be done to the preterm infants with these interventions.