Get access

Lung volume reduction surgery for diffuse emphysema

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Lung volume reduction surgery (LVRS) has been re-introduced for treating patients with severe diffuse emphysema. It is a procedure that aims to improve long-term daily functioning, although it is costly and may also be associated with a high risk of mortality.

Objectives

To assemble evidence from randomised controlled trials for the effectiveness of LVRS, and identify optimal surgical techniques.

Search methods

Randomised controlled trials were identified using the Cochrane Airways Group Chronic Obstructive Pulmonary Disease (COPD) register. Searches are current to September 2008.

Selection criteria

Randomised controlled trials that studied the safety and efficacy of LVRS in patients with diffuse emphysema were included. Studies were excluded if they investigated giant or bullous emphysema.

Data collection and analysis

Two independent review authors assessed trials for inclusion and extracted data. Where possible, data from more than one study were combined using Review Manager software.

Main results

Eight studies (1663 participants) met the entry criteria of the review. One study accounted for 73% of the participants recruited. Study quality was high, although blinding in studies was not possible. Ninety day mortality was significantly greater in all those who underwent LVRS (odds ratio 6.57 (95% CI 3.34 to 12.95), four studies, N = 1415). A subgroup analysis by risk status suggested that there was a subgroup of participants who were consistently at a significant risk of death, although this was only measured in one large study. The ninety day mortality data indicated that death was more likely with LVRS irrespective of risk status identified in one large study. Improvements in lung function, quality of life and exercise capacity were more likely with LVRS than with usual follow-up.

Authors' conclusions

The evidence summarised in this review is drawn from one large study, and several smaller trials. The findings from the large study indicated that in patients who survive up to three months post-surgery, there were significantly better health status and lung function outcomes in favour of surgery compared with usual medical care. Patients identified post hoc as being of high risk of death from surgery were those with particularly impaired lung function and poor diffusing capacity and/or homogenous emphysema. Further research should address the effect of this intervention on exacerbations and rate of decline in lung function and health status.

摘要

背景

針對瀰漫性肺氣腫的肺減積手術

肺減積手術(LVRS)已被重新引入治療重症瀰漫性肺氣腫病患。這種技術用來改善長期肺功能,但是價格很高,而且也可能有高死亡率風險。

目標

整合從針對LVRS有效性的隨機對照試驗得來的證據,並確定理想的手術技術。

搜尋策略

利用the Cochrane Airways Group慢性阻塞性肺病(COPD)註冊資料庫所選擇的隨機對照試驗。目前的搜索是更新到2007年9月。

選擇標準

納入了研究LVRS對包括了瀰漫性肺氣腫患者的安全性和有效性的隨機對照試驗。如果病患被發現症狀是巨大或是氣泡性肺氣腫的研究, 則予以排除。

資料收集與分析

兩個獨立的審查作者評估了試驗的收案條件及分析數據。在可能的情況下,來自多個研究的數據會使用Rev Man 4.2軟體合併分析。

主要結論

8項研究(1663人參加)符合接受審查的資格。有一項研究的參與者, 佔招募總數的73%。研究的品質很好雖然做盲性研究是不可能的。90天死亡率顯著上升在所有接受LVRS的受試者中(odds ratio 6.57(95%CI為3.34至12.95),四個研究,N = 1415)。分群的風險狀況分析顯示有一群受試者一直處於顯著的死亡風險中,雖然這僅僅是衡量其中一個大型研究所得的結果。九十天死亡率數據顯示,死亡與LVRS有較大的關聯,而與一個大型研究所指出的風險狀況無關。相較於一般的治療行為, LVRS更有可能改善肺功能、生活品質和運動能力。

作者結論

證據總結這次審查是來自一個大型研究,和一些小型的試驗。從大型研究調查結果顯示,患者於手術後存活超過3個月時,手術相對於一般醫療便有健康狀況和肺功能顯著改善的結果。於事後發現,那些有肺功能受損和擴散能力差和/或有同質性肺氣腫的病人,有較高手術死亡率風險。。應進一步研究以確認此種干涉方法對病情加重和肺功能惡化速率及健康狀況的影響。

翻譯人

本摘要由臺北醫學大學萬芳醫院劉怡敏翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

對於肺氣腫的病患,肺容積減除手術(LVRS)可能有助於充氧血液中使肺部更有效地的工作。但是,這一過程一直是備受爭議的中心因為所可能產生效益會被所造成的危害和成本抵消。本次審查的8個試驗,包含了1663個病患,發現了接受LVRS病人於手術後3個月的死亡風險是增加的。在後續對非施行手術的受試者研究的結尾,在手術與不接受手術之間,死亡率並沒有顯著差異。在一個大型研究中,肺功能低下及在肺部有特定的病變組織分佈的受試者是3個月死亡風險較高的一群。對存活的患者來說,手術的好處在於生活品質,運動能力和肺功能方面較明顯。

Résumé scientifique

Chirurgie de réduction du volume pulmonaire pour le traitement de l'emphysème panlobulaire

Contexte

La chirurgie de réduction du volume pulmonaire (CRVP) a été réintroduite pour traiter les patients atteints d'emphysème panlobulaire grave. Cette procédure, qui vise à améliorer les capacités fonctionnelles quotidiennes à long terme, est cependant coûteuse et peut être associée à un risque de mortalité élevé.

Objectifs

Rassembler des preuves issues d'essais contrôlés randomisés démontrant l'efficacité de la CRVP et identifier les meilleures techniques chirurgicales.

Stratégie de recherche documentaire

Des essais contrôlés randomisés ont été identifiés en consultant le registre des essais sur la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) du groupe Cochrane sur les voies respiratoires. Les recherches étaient à jour en septembre 2008.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés étudiant l'innocuité et l'efficacité de la CRVP chez les patients atteints d'emphysème panlobulaire ont été inclus. Les études portant sur un emphysème géant ou bulleux ont été exclues.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de revue indépendants ont évalué les essais à inclure et extrait les données. Dans la mesure du possible, les données issues de plusieurs études ont été combinées à l'aide du logiciel Review Manager.

Résultats principaux

Huit études (1 663 participants) remplissaient les critères d'inclusion dans la revue. Une étude regroupait 73 % des participants recrutés. Les études étaient de haute qualité mais l'assignation en aveugle n'était pas possible. La mortalité à 90 jours était significativement supérieure chez tous les participants soumis à une CRVP (rapport des cotes de 6,57 (IC à 95 %, entre 3,34 et 12,95), quatre études, N = 1 415). Une analyse en sous groupe par statut de risque suggérait qu'un sous-groupe de participants présentait systématiquement un risque significatif de décès, mais ce résultat n'était mesuré que dans une seule étude à grande échelle. Les données de mortalité à 90 jours indiquaient que la probabilité de décès était plus élevée avec une CRVP, indépendamment du statut de risque identifié dans une étude à grande échelle. La probabilité d'amélioration de la fonction pulmonaire, de la qualité de vie et de la capacité d'exercice était plus élevée avec la CRVP qu'avec le suivi habituel.

Conclusions des auteurs

Les preuves résumées dans cette revue proviennent d'une étude à grande échelle et de plusieurs petits essais. Les résultats de l'étude à grande échelle indiquaient que, chez les patients survivant jusqu'à trois mois post-chirurgie, les résultats de l'état de santé et de la fonction pulmonaire étaient significativement supérieurs avec la chirurgie par rapport aux soins médicaux habituels. Les patients identifiés post hoc comme présentant un risque élevé de décès associé à la chirurgie étaient ceux qui présentaient une fonction pulmonaire particulièrement déficiente, une capacité de diffusion réduite et/ou un emphysème homogène. Des recherches supplémentaires sont nécessaires afin d'étudier l'effet de cette intervention sur les exacerbations, le taux de déclin de la fonction pulmonaire et l'état de santé.

Plain language summary

Lung volume reduction surgery for adults suffering from diffuse emphysema

Lung volume reduction surgery (LVRS) may help to make the lungs work more efficiently in oxygenating blood in people with emphysema. However, this procedure has been the centre of much controversy with its possible benefit being outweighed by harms and cost. This review of eight trials involving 1663 participants found that people undergoing LVRS ran an increased risk of death at three months post-operatively. By the end of follow up in the studies, there was no significant difference in mortality between surgery and non-surgically managed participants. Participants who were characterised by poor lung function and with a particular distribution of diseased tissue in their lungs were at a higher risk of death at three months and throughout one large study. The benefit of surgery in surviving patients was significant in terms of quality of life, exercise capacity and lung function.

Résumé simplifié

Chirurgie de réduction du volume pulmonaire chez les adultes souffrant d'emphysème panlobulaire

La chirurgie de réduction du volume pulmonaire (CRVP) peut permettre aux poumons d'oxygéner plus efficacement le sang chez les personnes atteintes d'emphysème. Cette procédure est cependant très controversée car ses effets délétères et son coût pourraient être supérieurs aux bénéfices potentiels. Cette revue de huit essais portant sur 1 663 participants indique que les patients soumis à une CRVP présentent un risque accru de décès à trois mois post-opération. À la fin du suivi, aucune différence significative n'était observée en termes de mortalité entre les participants soumis à un traitement chirurgical et non chirurgical. Les participants qui présentaient une fonction pulmonaire déficiente et une distribution particulière des tissus pulmonaires endommagés présentaient un risque supérieur de décès à trois mois et tout au long d'une étude à grande échelle. Les bénéfices de la chirurgie chez les patients survivants étaient significatifs en termes de qualité de vie, de capacité d'exercice et de fonction pulmonaire.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Get access to the full text of this article

Ancillary