Intervention Review

Hypnotherapy for smoking cessation

  1. Jo Barnes1,*,
  2. Christine Y Dong1,
  3. Hayden McRobbie2,
  4. Natalie Walker3,
  5. Monaz Mehta4,
  6. Lindsay F Stead4

Editorial Group: Cochrane Tobacco Addiction Group

Published Online: 6 OCT 2010

Assessed as up-to-date: 21 JUL 2010

DOI: 10.1002/14651858.CD001008.pub2


How to Cite

Barnes J, Dong CY, McRobbie H, Walker N, Mehta M, Stead LF. Hypnotherapy for smoking cessation. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010, Issue 10. Art. No.: CD001008. DOI: 10.1002/14651858.CD001008.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of Auckland, School of Pharmacy, Auckland, New Zealand

  2. 2

    Barts & The London School of Medicine and Dentistry, Queen, UK Centre for Tobacco Control Studies, Wolfson Institute of Preventive Medicine, London, UK

  3. 3

    University of Auckland, Clinical Trials Research Unit, Auckland, New Zealand

  4. 4

    University of Oxford, Department of Primary Health Care, Oxford, UK

*Jo Barnes, School of Pharmacy, University of Auckland, Private Bag 92019, Grafton Campus, Auckland, New Zealand. j.barnes@auckland.ac.nz.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 6 OCT 2010

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Background

Hypnotherapy is widely promoted as a method for aiding smoking cessation. It is proposed to act on underlying impulses to weaken the desire to smoke or strengthen the will to stop.

Objectives

To evaluate the efficacy of hypnotherapy for smoking cessation.

Search methods

We searched the Cochrane Tobacco Addiction Group Specialized Register and the databases MEDLINE, EMBASE, AMED, SCI, SSCI using the terms smoking cessation and hypnotherapy or hypnosis. Date of most recent searches July 2010. There were no language restrictions.

Selection criteria

We considered randomized controlled trials of hypnotherapy which reported smoking cessation rates at least six months after the beginning of treatment.

Data collection and analysis

Three authors independently extracted data on participant characteristics, the type and duration of the hypnotherapy, the nature of the control group, smoking status, method of randomization, and completeness of follow up. They also independently assessed the quality of the included studies.

The main outcome measure was abstinence from smoking after at least six months follow up. We used the most rigorous definition of abstinence in each trial, and biochemically validated rates where available. Those lost to follow up were considered to be smoking. We summarised effects as risk ratios (RR). Where possible, we performed meta-analysis using a fixed-effect model. We also noted any adverse events reported.

Main results

Eleven studies compared hypnotherapy with 18 different control interventions. There was significant heterogeneity between the results of the individual studies, with conflicting results for the effectiveness of hypnotherapy compared to no treatment, or to advice, or psychological treatment. We did not attempt to calculate pooled risk ratios for the overall effect of hypnotherapy. There was no evidence of a greater effect of hypnotherapy when compared to rapid smoking or psychological treatment. Direct comparisons of hypnotherapy with cessation treatments considered to be effective had confidence intervals that were too wide to infer equivalence.

Authors' conclusions

We have not shown that hypnotherapy has a greater effect on six-month quit rates than other interventions or no treatment. There is not enough evidence to show whether hypnotherapy could be as effective as counselling treatment. The effects of hypnotherapy on smoking cessation claimed by uncontrolled studies were not confirmed by analysis of randomized controlled trials.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Does hypnotherapy help people who are trying to stop smoking

Different types of hypnotherapy are used to try and help people quit smoking. Some methods try to weaken people's desire to smoke, strengthen their will to quit, or help them concentrate on a 'quit programme'. Trials have used different types and amounts of hypnotherapy and compared them with different control conditions, including no treatment, brief advice, or smoking cessation counselling. Although it is possible that hypnotherapy could be as effective as counselling treatment there is not enough good evidence to be certain of this.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

L'hypnothérapie pour le sevrage tabagique

Contexte

L'hypnothérapie est une méthode d'aide au sevrage tabagique largement diffusée. Elle est proposée comme moyen d'action sur les impulsions sous-jacentes afin de diminuer l'envie de fumer ou de renforcer la volonté d'arrêter.

Objectifs

Évaluer l'efficacité de l'hypnothérapie pour le sevrage tabagique.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons recherché des études incluant les termes « smoking cessation » et « hypnotherapy » ou « hypnosis » dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur le tabagisme et dans les bases de données MEDLINE, EMBASE, AMED, SCI et SSCI. Les recherches les plus récentes ont été effectuées en juillet 2010. Il y avait aucune restriction concernant la langue.

Critères de sélection

Nous avons pris en considération tout essai contrôlé randomisé sur l'hypnothérapie, qui rendait compte des taux de renoncement au tabac six mois au moins après le début du traitement.

Recueil et analyse des données

Trois auteurs ont extrait indépendamment les données sur les caractéristiques des participants, le type et la durée de l'hypnothérapie, la nature du groupe de contrôle, la consommation de tabac, la méthode de randomisation et l'exhaustivité du suivi. Ils ont également évalué de manière indépendante la qualité des études incluses.

Le principal critère de jugement était l'arrêt du tabac après un suivi d'au moins six mois. Nous avons utilisé la définition la plus rigoureuse de l'abstinence dans chaque essai et validé biochimiquement les taux lorsque c'était possible. Ceux dont on avait perdu le suivi étaient considérés comme encore fumeurs. Nous avons résumé les effets au moyen des risques relatifs (RR). Lorsque c'était possible, nous avons effectué une méta-analyse au moyen d'un modèle à effet fixe. Nous avons également noté tout effet indésirable signalé.

Résultats principaux

Onze études avaient comparé l'hypnothérapie avec 18 interventions de contrôle différentes. Il y avait une hétérogénéité significative entre les résultats des différentes études, avec des résultats contradictoires concernant l'efficacité de l'hypnothérapie comparée à celles de l'absence de traitement, du conseil ou du traitement psychologique. Nous n'avons pas cherché à calculer les risques relatifs regroupés pour l'effet global de l'hypnothérapie. Il n'y avait pas de preuve d'un plus grand effet de l'hypnothérapie par rapport à l'accélération du rythme des bouffées ou au traitement psychologique. Les comparaisons directes de l'hypnothérapie avec les traitements de sevrage considérés comme efficaces avaient des intervalles de confiance trop larges pour en déduire une équivalence.

Conclusions des auteurs

Nous n'avons pas montré que l'hypnothérapie avait un effet plus important sur le taux de cessation après six mois que d'autres interventions ou que l'absence de traitement. Il n'y a pas suffisamment de preuves pour établir si l'hypnothérapie peut être aussi efficace que le counseling. Les effets de l'hypnothérapie sur le sevrage tabagique proclamés par des études non contrôlées n'ont pas été confirmés par l'analyse d'essais contrôlés randomisés.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

L'hypnothérapie peut-elle aider les personnes qui essaient d'arrêter de fumer

Différents types d'hypnothérapie sont utilisés pour essayer d'aider les gens à arrêter de fumer. Certaines méthodes tentent de diminuer chez le fumeur son envie de fumer, de renforcer sa volonté d'arrêter ou de l'aider à se concentrer sur un programme de sevrage tabagique. Des essais ont porté sur des hypnothérapies de types et d'intensités variées et les ont comparées à différentes conditions de contrôle, comme l'absence de traitement, les conseils brefs ou le counseling antitabagique. Bien qu'il soit possible que l'hypnothérapie puisse être aussi efficace que le counseling, on ne dispose pas de suffisamment de preuves pour en être certain.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 29th August, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français