Allopurinol for chronic prostatitis

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Chronic prostatitis is a condition that causes men substantial morbidity through the associated constellation of urinary symptoms, sexual dysfunction, and pelvic pain. The etiology of chronic prostatitis is unknown, and the many and varied treatments for chronic prostatitis reflect in part this knowledge gap. One novel etiologic theory is that the reflux of urine into prostatic ducts causes prostatic inflammation via high concentrations of purine and pyrimidine base-containing metabolites in prostatic secretions. This theory has led to the use of allopurinol for treatment of chronic prostatitis in hopes of lowering prostatic levels of uric acid and improving symptoms.

Objectives

To determine the effects of allopurinol in the treatment of chronic prostatitis

Search methods

Trials were searched in computerized general and specialized databases (MEDLINE, Cochrane Library, Cochrane Prostate Group database), bibliographies of obtained articles, and direct contact with authors.

Selection criteria

All randomized trials of allopurinol versus placebo used to treat patients with chronic prostatitis. Acute prostatitis, bacterial prostatitis, and asymptomatic prostatitis were excluded. The main outcome measure was the change in patient-reported discomfort.

Data collection and analysis

The reviewers extracted the data independently for the outcomes of change in patient-reported discomfort, investigator graded prostate pain, leukocyte counts, and biochemical indices.

Main results

In this update, no new trials were identified (08/2002).
Only one trial with 54 men lasting 240 days (with 330 days of follow up) met study inclusion criteria. There was a statistically significant change favoring allopurinol in patient-reported discomfort between the study and control groups at follow up. Between days 45 to 225, the mean score was -0.95 (SD 0.19) for the allopurinol group (seven men), compared with -0.47 (SD 0.21) for the placebo group (seven men). The weighted mean difference (WMD) was -0.48 (95% CI -0.690 to -0.270). The mean score between days 45-135 was -1.08 (SD 1.29) for the 25 men in the allopurinol group, compared with -0.21 (SD 0.97) for the 14 men in the control group. The WMD was -0.87 (95%CI -1.587 to -0.153). The allopurinol group had significantly less investigator graded prostate pain and had lower levels of serum urate, urine urate, and expressed prostatic secretion urate and xanthine. No significant differences between the two groups regarding leukocyte counts were found. No patient receiving allopurinol had any significant side effects. Three patients in the placebo group dropped out because of side effects.

Authors' conclusions

One small trial of allopurinol for treating chronic prostatitis showed improvements in patient-reported symptom improvement, investigator-graded prostate pain, and biochemical parameters. However, the data provided, the measures used, and the statistics presented do not make these findings convincing that changes in urine and prostatic secretion composition regarding purine and pyrimidine bases resulted in the relief of symptoms. Further studies of allopurinol treatment using standardized and validated outcomes measures and analyses are necessary to determine whether allopurinol is effective.

摘要

背景

Allopurinol用於慢性前列腺炎

慢性前列腺炎是一種經由泌尿道症狀、性功能障礙及骨盆腔疼痛之集合,所造成男性明顯病痛的情況。慢性前列腺炎的病因未明,而對慢性前列腺炎許多種類的治療,則部分反應了這項知識的缺口。一個新的病因理論是尿液逆流到前列腺管中,經由高濃度含嘌呤及嘧啶鹽基的前列腺分泌液,造成前列腺發炎。藉由這個理論基礎,而使用allopurinol來治療慢性前列腺炎,希望能降低前列腺的尿酸數值並改善症狀。

目標

研究allopurinol治療慢性前列腺炎之效果。

搜尋策略

試驗搜尋自電腦化的一般及專業資料庫(MEDLINE, Cochrane Library, Cochrane Prostate Group database)、可取得之論文參考資料、以及直接與作者聯繫。

選擇標準

所有的隨機試驗都是比較allopurinol與對照安慰劑來治療慢性前列腺炎病人。急性前列腺炎、細菌性前列腺炎及無症狀前列腺炎皆被排除。以病患自述之不適為主要量度的結果。

資料收集與分析

回顧者針對病患自述之不適、研究者對前列腺疼痛之分級、白血球計數以及生化指數之結果做獨立摘錄資料。

主要結論

在本次的更新之中,並沒有發現新的試驗(08/2002)。 只有一個人數54人、研究持續240天(並追蹤330天)的試驗符合研究收錄標準。追蹤的結果顯示,在研究組與對照組中,使用allopurinol可顯著地減少病患自述之不適感。在第45到225天之間,allopurinol組(7人)的平均分數是 −0.95 (標準差0.19),相較之下,安慰劑組是 −0.47 (標準差0.21),加權平均差異為 −0.48 (95% CI −0.690到 −0.270)。在45到135天之間,allopurinol組(25人)之平均分數為 −1.08 (標準差1.29),對照組(14人)為 −0.21 (標準差0.97),加權平均差異為 −0.87 (95% CI −1.587到 −0.153)。Allopurinol組具有顯著較低之前列腺疼痛分數、較低之血清和尿液urate濃度和前列腺液之urate和xanthine。兩組之白血球計數則無顯著差異。Allopurinol組病人並沒有顯著的副作用,使用安慰劑之對照組則有三名病人因副作用而退出試驗。

作者結論

根據一個以alloprinol治療慢性前列腺發炎之小型試驗顯示,病人自述之症狀,研究者對前列腺疼痛程度之判定,和生化指標皆有進步。然而,此試驗之數據、研究方法和統計結果,並無法證明前列腺液和尿液中嘌呤及嘧啶鹽基濃度的改變,與症狀的緩解有關。未來需要有標準化且高信度的研究分析,以確定allopurinol對於慢性前列腺發炎的治療是否有效。

翻譯人

本摘要由臺灣大學附設醫院姜宜妮翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

無總結

Résumé scientifique

Allopurinol dans la prostatite chronique

Contexte

La prostatite chronique est une affection provoquant une morbidité significative chez les hommes due à un ensemble de symptômes urinaires, de troubles sexuels et de douleurs pelviennes associés. L'étiologie de la prostatite chronique est inconnue et la multitude de traitements variés de la prostatite chronique reflètent en partie les lacunes de nos connaissances. Une nouvelle théorie étiologique suppose que le reflux d'urine dans les canaux prostatiques provoquerait une inflammation prostatique via des concentrations élevées de métabolites contenant des purines et des pyrimidines dans les sécrétions prostatiques. Cette théorie a conduit à administrer de l'allopurinol pour le traitement de la prostatite chronique dans l'espoir de faire baisser les niveaux prostatiques d'acide urique et d'améliorer les symptômes.

Objectifs

Déterminer les effets de l'allopurinol dans le traitement de la prostatite chronique.

Stratégie de recherche documentaire

Des essais ont été recherchés dans des bases de données informatisées générales et spécialisées (MEDLINE, Cochrane Library, base de données du groupe Cochrane sur la prostate), les bibliographies des articles obtenus et en contactant directement les auteurs.

Critères de sélection

Tous les essais randomisés comparant l'administration d'allopurinol à celle d'un placebo dans le traitement de patients souffrant d'une prostatite chronique. Les prostatites aiguës, bactériennes et asymptomatiques ont été exclues. Le critère de jugement principal était une modification de la gêne signalée par les patients.

Recueil et analyse des données

Les évaluateurs ont extrait de manière indépendante des données concernant le critère de jugement relatif à une modification de la gêne signalée par les patients, les douleurs prostatiques évaluées par l'investigateur, le nombre de leucocytes et les indices biochimiques.

Résultats principaux

Dans cette mise à jour, aucun nouvel essai n'a été identifié (08/2002).
Seul un essai composé de 54 hommes et d'une durée de 240 jours (avec 330 jours de suivi) répondait aux critères d'inclusion de l'étude. Il y avait une modification statistiquement significative en faveur de l'allopurinol concernant la gêne signalée par les patients entre le groupe de l'étude et le groupe témoin pendant le suivi. Entre les jours 45 à 225, le score moyen était de - 0,95 (SD 0,19) pour le groupe de l'allopurinol (sept hommes) par rapport à - 0,47 (SD 0,21) pour le groupe du placebo (sept hommes). La différence moyenne pondérée (DMP) était de - 0,48 (IC à 95 % - 0,690 à - 0,270). Le score moyen entre les jours 45 à 135 était de - 1,08 (SD 1,29) pour les 25 hommes du groupe de l'allopurinol par rapport à - 0,21 (SD 0,97) pour les 14 hommes du groupe témoin. La DMP était de - 0,87 (IC à 95 % - 1,587 à - 0,153). Le groupe de l'allopurinol signalait une baisse significative des douleurs prostatiques évaluées par l'investigateur et une baisse des niveaux d'urate sérique, d'urate urinaire, mais aussi d'urate et de xanthine exprimés dans les sécrétions prostatiques. Aucune différence significative concernant le nombre de leucocytes n'a été identifiée entre les deux groupes. Aucun patient recevant de l'allopurinol ne montrait d'effets secondaires significatifs. Trois patients appartenant au groupe du placebo ont quitté prématurément l'étude en raison d'effets secondaires.

Conclusions des auteurs

Un essai de petite taille concernant l'administration d'allopurinol pour le traitement de la prostatite aiguë montrait une amélioration des symptômes signalés par les patients, des douleurs prostatiques évaluées par l'investigateur et des paramètres biochimiques. Toutefois, les données fournies, les mesures utilisées et les statistiques présentées ne permettent pas d'étayer ces résultats, selon lesquels des modifications de la composition des sécrétions urinaires et prostatiques au niveau des bases puriques et pyrimidiques permettraient de soulager les symptômes. D'autres études sur le traitement par allopurinol utilisant des analyses, ainsi que des critères de jugement standardisés et validés, sont nécessaires pour déterminer l'efficacité de l'allopurinol.

Plain language summary

Allopurinol for chronic prostatitis

Allopurinol is a drug used to primarily to treat conditions arising from excess uric acid, such as gout. It is unclear that allopurinol is effective in treating chronic prostatitis. Only one small randomized trial of 54 men was included in this review. Based on the results of this trial, which used non-valid ways to measure symptom improvements, allopurinol cannot be recommended.  Further studies of allopurinol treatment, enrolling larger numbers of men and using standard and validated measures to measure symptom improvements, are necessary to determine whether allopurinol is an effective treatment for chronic prostatitis.

Résumé simplifié

Allopurinol dans la prostatite chronique

L'allopurinol est un médicament principalement administré pour traiter des affections dues à un excès d'acide urique, comme la goutte. On ignore si l'allopurinol est efficace dans le traitement de la prostatite chronique. Un seul essai randomisé de petite taille, composé de 54 hommes, a été inclus dans la présente revue. D'après les résultats de cet essai, qui utilisait des méthodes non valides pour mesurer l'amélioration des symptômes, l'allopurinol ne peut être recommandé. D'autres études sur un traitement par allopurinol, incluant un plus grand nombre d'hommes et utilisant des mesures standard et validées pour mesurer l'amélioration des symptômes, seront nécessaires pour déterminer si l'allopurinol est un traitement efficace contre la prostatite chronique.

Notes de traduction

Les auteurs ont indiqué qu'ils ne mettront pas à jour cette revue ; elle a été retirée.

Traduit par: French Cochrane Centre 30th January, 2013
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Ancillary