Intervention Review

You have free access to this content

D-Penicillamine for preventing retinopathy of prematurity in preterm infants

  1. Mosarrat J Qureshi1,*,
  2. Manoj Kumar2

Editorial Group: Cochrane Neonatal Group

Published Online: 3 SEP 2013

Assessed as up-to-date: 27 MAY 2013

DOI: 10.1002/14651858.CD001073.pub2


How to Cite

Qureshi MJ, Kumar M. D-Penicillamine for preventing retinopathy of prematurity in preterm infants. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 9. Art. No.: CD001073. DOI: 10.1002/14651858.CD001073.pub2.

Author Information

  1. 1

    Royal Alexandra Hospital, University of Alberta, Pediatrics, Edmonton, Alberta, Canada

  2. 2

    University of Alberta, Department of Pediatrics, Edmonton, Alberta, Canada

*Mosarrat J Qureshi, Pediatrics, Royal Alexandra Hospital, University of Alberta, Edmonton, Alberta, T5H 3V9, Canada. Mosarrat.Qureshi@albertahealthservices.ca.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 3 SEP 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

The rate of retinopathy of prematurity (ROP) in moderately premature infants has decreased dramatically with improved care in the neonatal intensive care unit. A low rate of this disorder was unexpectedly observed among infants treated with intravenous D-penicillamine to prevent hyperbilirubinaemia. This observation led to the investigation of its use, both enterally as well as intravenously, to prevent ROP.

Objectives

To determine the effect of prophylactic administration of D-penicillamine on the incidence of acute ROP or severe ROP and other morbidities in preterm infants.

Search methods

We used the Cochrane Neonatal Review Group search strategy. Two review authors independently searched multiple electronic databases, previous reviews including cross references, abstracts, conference/symposia proceedings, and expert informants. We updated the search on November 27, 2012.

Selection criteria

We included randomised or quasi-randomised controlled trials if they administered D-penicillamine and compared it with no treatment or placebo to premature infants and reported on the outcome of ROP.

Data collection and analysis

We used the criteria and standard methods of the Cochrane Neonatal Review Group to assess the methodological quality of the included trials. One review author examined trials for validity. A second review author checked validity and they reached consensus on the final data before entry into this review. We used the standards of the Neonatal Cochrane Review Group to analyse data.

Main results

Three randomised trials met the inclusion criteria. The meta-analysis showed no significant differences in the risk of any stage ROP (typical risk ratio (RR) 0.32, 95% confidence interval (CI) 0.03 to 3.70), severe ROP (typical RR 0.38, 95% CI 0.03 to 4.26) or death (typical RR 0.95, 95% CI 0.68 to 1.32) in all treated infants. When the subgroup of infants under 1500 g birth weight was examined, the results were similar. No side effects were reported, and follow-up at one year revealed no significant differences in spasticity or developmental delay.

Authors' conclusions

Administration of prophylactic D-penicillamine in preterm infants does not prevent acute or severe ROP, death or neurodevelopmental delay. D-penicillamine cannot be recommended for the prevention of ROP based on the available evidence.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

D-Penicillamine for preventing retinopathy of prematurity in preterm infants

Retinopathy of prematurity (ROP) is an eye disease of premature infants that continues to be a serious problem. The drug D-penicillamine, given by mouth, is commonly used to treat poisoning by iron or copper or other heavy metals. In research studies of D-penicillamine used for another problem that premature infants have (high bilirubin), it was observed that the treated infants had less ROP. However, this systematic review did not show any significant benefits of this drug for the outcomes of ROP, death or development of nerves. Thus, the use of this drug cannot be recommended for the prevention of ROP based on available evidence.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

La D-pénicillamine pour la prévention de la rétinopathie du prématuré chez les nouveau-nés prématurés

Contexte

Le taux de la rétinopathie du prématuré (RDP), chez des nouveau-nés prématurés a diminué spectaculairement avec l'amélioration des soins en unité néonatale de soins intensifs. Un faible taux de cette affection a été de manière inattendue observé chez les nourrissons traités avec la D-pénicillamine par voie intraveineuse pour prévenir l'hyperbilirubinémie. Cette observation a conduit à l'étude de son utilisation, à la fois par voie entérale et par voie intraveineuse, pour prévenir la RDP.

Objectifs

Déterminer l'effet de l'administration prophylactique de la D-pénicillamine sur l'incidence de la RDP aiguë ou de la RDP sévère et d'autres morbidités chez les nouveau-nés prématurés.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons utilisé la stratégie de recherche du groupe thématique Cochrane sur la néonatologie. Deux auteurs de revue ont effectué des recherches dans plusieurs bases de données électroniques, ainsi que dans les revues précédentes, notamment les références croisées, les résumés, les actes des congrès/symposia, et des informations d'experts. Nous avons mis à jour la recherche le 27 novembre 2012.

Critères de sélection

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés s'ils avaient administré de la D-pénicillamine et l'avaient comparé à l'absence de traitement ou à un placebo pour des nouveau-nés prématurés et s'ils avaient consigné des résultats concernant la RDP.

Recueil et analyse des données

Nous avons utilisé les critères d'inclusion et les méthodes standard du Groupe thématique Cochrane sur la néonatologie pour évaluer la qualité méthodologique des essais inclus. Un auteur de la revue a examiné les essais quant à leur validité. Un deuxième auteur de la revue a contrôlé leur validité et les deux se sont mis d'accord sur les données finales avant leur admission dans cette revue. Nous avons utilisé les normes du groupe thématique Cochrane sur la néonatologie pour analyser les données.

Résultats Principaux

Trois essais randomisés remplissaient les critères d'inclusion. La méta-analyse n'a montré aucune différence significative dans le risque quel que soit le stade de la RDP (risque relatif (RR) typique de 0,32, intervalle de confiance (IC) à 95% 0,03 à 3,70), de RDP sévère (RR typique de 0,38, IC à 95% 0,03 à 4,26) ou de décès (RR typique de 0,95, IC à 95% 0,68 à 1,32) pour l'ensemble des nourrissons traités. Lorsque le sous-groupe des nourrissons de moins de 1500 g de poids de naissance a été examiné, les résultats étaient similaires. Aucun effet secondaire n'a été rapporté, et un suivi à un an n'a révélé aucune différence significative de spasticité ou de retard de développement.

Conclusions des auteurs

L'administration prophylactique de la D-pénicillamine chez les nouveau-nés prématurés ne permet pas de prévenir la RDP aiguë ou sévère, le décès ou le retard de développement neurologique. La D-pénicillamine ne peut pas être recommandée pour la prévention de la RDP sur la base des preuves disponibles.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

La D-pénicillamine pour la prévention de la rétinopathie du prématuré chez les nouveau-nés prématurés

La D-pénicillamine pour la prévention de la rétinopathie du prématuré chez les nouveau-nés prématurés

La rétinopathie du prématuré (RDP) est une maladie oculaire des nouveau-nés prématurés qui reste un problème grave. Le médicament, la D-pénicillamine, administrée par voie orale, est couramment utilisée pour traiter l'intoxication par le fer, le cuivre ou par d'autres métaux lourds. Dans les études de recherche concernant la D-pénicillamine utilisée pour un autre problème qu'ont les nouveau-nés prématurés (un taux élevé de bilirubine), il a été observé que les nourrissons traités avaient moins de RDP. Cependant, cette revue systématique n'a montré aucun effet bénéfique significatif de ce médicament pour les critères de jugement de la RDP, du décès ou du développement nerveux. Aussi l'utilisation de ce médicament ne peut pas être recommandée pour la prévention de la RDP, selon les preuves disponibles.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 15th December, 2013
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux; pour la France : Minist�re en charge de la Sant�