Intervention Review

Continuous versus intermittent beta-agonists for acute asthma

  1. Carlos A Camargo Jr1,*,
  2. Carol Spooner2,
  3. Brian H Rowe3

Editorial Group: Cochrane Airways Group

Published Online: 20 OCT 2003

Assessed as up-to-date: 17 FEB 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD001115


How to Cite

Camargo Jr CA, Spooner C, Rowe BH. Continuous versus intermittent beta-agonists for acute asthma. Cochrane Database of Systematic Reviews 2003, Issue 4. Art. No.: CD001115. DOI: 10.1002/14651858.CD001115.

Author Information

  1. 1

    Massachusetts General Hospital, Department of Emergency Medicine, Boston, Massachusetts, USA

  2. 2

    1G1.52 Walter Mackenzie Health Centre, Division of Emergency Medicine, Edmonton, Alberta, Canada

  3. 3

    University of Alberta, Department of Emergency Medicine, Edmonton, Alberta, Canada

*Carlos A Camargo Jr, Department of Emergency Medicine, Massachusetts General Hospital, 326 Cambridge St, Suite 410, Boston, Massachusetts, 02114, USA. ccamargo@partners.org.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 20 OCT 2003

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Patients with acute asthma treated in the emergency department are frequently treated with intermittent inhaled beta-agonists delivered by nebulisation. The use of continuous beta-agonist (CBA) via nebulisation in the emergency setting may offer additional benefits in acute asthma.

Objectives

To determine the efficacy (e.g., reductions in admission, improvement in pulmonary functions) and risks (e.g., adverse events, effects on vital signs) of continuous versus intermittent inhaled beta-agonists for the treatment of patients with acute asthma managed in the emergency department.

Search methods

Randomised controlled trials were identified from the Cochrane Airways Group Specialised Register of trials. In addition, primary authors and content experts were contacted to identify eligible studies. Bibliographies from included studies, known reviews and texts were also searched. The search is considered updated to February 2011.

Selection criteria

Only randomised controlled trials (RCTs) were eligible for inclusion. Studies were included if patients presented with acute asthma and were treated with either continuous or intermittent inhaled beta-agonists early in the ED treatment. "Continuous" nebulisation was defined as truly continuous aerosol delivery of beta-agonist medication (e.g., using a commercially available large-volume nebuliser, or a small-volume nebuliser with infusion pump) or sufficiently frequent nebulisations that medication delivery was effectively continuous (i.e., 1 nebulisation every 15 minutes or > 4 nebulisations per hour). Studies also needed to report either pulmonary function or admission results. Two reviewers independently selected potentially relevant articles and two additional reviewers independently selected articles for inclusion. Methodological quality was independently assessed by two reviewers.

Data collection and analysis

Data were extracted independently by two reviewers if the authors were unable to verify the validity of information. Missing data were obtained from authors or calculated from other data presented in the paper. The data were analysed using the Cochrane Review Manager (Version 4.1). Relative risks (RR), weighted mean differences (WMD) and standardized mean differences (SMD) are reported with corresponding 95% confidence intervals (CI); both peak expiratory flow rates (PEFR) and forced expiratory volume in one second (FEV-1) data are reported.

Main results

165 trials were reviewed and eight were included; a total of 461 patients have been studied (229 with CBA; 232 with intermittent beta-agonists). Overall, admission to hospital was reduced with CBA compared to intermittent beta-agonists (RR: 0.68; 95% CI: 0.5 to 0.9); patients with severe airway obstruction at presentation appeared to benefit most from this intervention (RR: 0.64; 95% CI: 0.5 to 0.9). Patients receiving CBA demonstrated small but statistically significant improvements in pulmonary function tests when all studies were pooled. Patients receiving CBA had greater improvements in % predicted FEV-1 (SMD: 0.3; 95% CI: 0.03 to 0.5) and PEFR (SMD: 0.33; 95% CI: 0.1 to 0.5); this effect was observed by 2-3 hours. Continuous treatment was generally well tolerated, with no clinically important differences observed in pulse rate (WMD: -2.87; 95% CI: -6.0 to 0.3) or blood pressure (WMD: -1.75; 95% CI: -5.6 to 2.1) between the treatment groups. Tremor was equally common in both groups (OR: 0.81; 95% CI: 0.5 to 1.3) and potassium concentration was unchanged (WMD: 0.02; 95% CI: -0.2 to 0.2).

Authors' conclusions

Current evidence supports the use of CBA in patients with severe acute asthma who present to the emergency department to increase their pulmonary functions and reduce hospitalisation. Moreover, CBA treatment appears to be safe and well tolerated in patients who receive it.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Continuous versus intermittent beta-agonists for acute asthma

During acute asthma attacks, inhaled beta-agonists (reliever medications) are used to treat spasm in the airways in the lungs. The medication can be administered by wet nebulisation or from an inhaler with a holding chamber; wet nebulisation may be delivered in a continuous or intermittent fashion. This review has collected information from randomised controlled trials comparing continuous to intermittent nebulised delivery methods in acute asthma attacks. Overall, differences were found between the two methods, with continuous nebulisers producing a modest reduction in admissions compared to intermittent beta-agonist therapy. This finding was especially pronounced in severe acute asthma. Continuous nebuliser therapy may be more effective than intermittent nebulisers for delivering beta-agonist drugs to relieve airway spasm in selected asthma populations.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Bêta-agonistes continus versus intermittents pour le traitement de l'asthme aigu

Contexte

Les patients souffrant d'asthme aigu pris en charge dans un service d'urgences reçoivent souvent des bêta-agonistes inhalés intermittents en nébulisation. L'utilisation de bêta-agonistes continus (BAC) par nébulisation aux urgences pourrait apporter des bénéfices supplémentaires dans l'asthme aigu.

Objectifs

Déterminer l'efficacité (ex. : réduction des admissions, amélioration des fonctions pulmonaires) et les risques (ex. : événements indésirables, effets sur les signes vitaux) des bêta-agonistes inhalés continus versus intermittents pour le traitement des patients atteints d'asthme aigu pris en charge dans un service d'urgences.

Stratégie de recherche documentaire

Des essais contrôlés randomisés ont été identifiés dans le registre spécialisé des essais du groupe Cochrane sur les voies respiratoires. Les principaux auteurs et des experts en la matière ont également été contactés afin d'identifier des études éligibles. Les références bibliographiques des études incluses ont été examinées et des revues et textes reconnus ont été consultés. Les recherches étaient à jour en février 2011.

Critères de sélection

Seuls les essais contrôlés randomisés (ECR) étaient éligibles. Les études ont été incluses lorsque des patients atteints d'asthme aigu recevaient des bêta-agonistes inhalés continus ou intermittents dès le début du traitement d'urgence. La nébulisation « continue » était définie comme une administration véritablement continue de bêta-agonistes en aérosol (ex. : nébuliseur à grand volume ou nébuliseur à petit volume équipé d'une pompe d'infusion disponibles dans le commerce) ou des nébulisations suffisamment fréquentes pour que l'administration du traitement soit effectivement continue (à savoir 1 nébulisation toutes les 15 minutes ou plus de 4 nébulisations par heure). Les études devaient également rapporter les résultats de la fonction pulmonaire ou des hospitalisations. Deux évaluateurs ont sélectionné les articles potentiellement pertinents et deux autres évaluateurs ont sélectionné les articles à inclure de manière indépendante. La qualité méthodologique a été évaluée par deux évaluateurs de manière indépendante.

Recueil et analyse des données

Les données ont été extraites par deux évaluateurs de manière indépendante lorsque les auteurs n'étaient pas en mesure de confirmer la validité des informations. Les données manquantes ont été obtenues auprès des auteurs ou calculées à partir des données présentées dans l'article. Les données ont été analysées à l'aide de Cochrane Review Manager (Version 4.1). Les risques relatifs (RR), les différences moyennes pondérées (DMP) et les différences moyennes standardisées (DMS) sont rapportés avec les intervalles de confiance (IC) à 95 % correspondants ; les données du débit expiratoire de pointe (DEP) et du volume expiratoire maximal en une seconde (VEMS) sont rapportées.

Résultats Principaux

165 essais ont été examinés et huit ont été inclus ; 461 patients ont été étudiés (229 sous BAC ; 232 sous bêta-agonistes intermittents). Dans l'ensemble, une réduction des hospitalisations était observée avec les BAC par rapport aux bêta-agonistes intermittents (RR : 0,68 ; IC à 95 % : entre 0,5 et 0,9) ; cette intervention était particulièrement bénéfique pour les patients qui présentaient une obstruction grave des voies respiratoires à leur arrivée (RR : 0,64 ; IC à 95 % : entre 0,5 et 0,9). Lorsque toutes les études étaient combinées, les patients traités aux BAC présentaient de petites améliorations statistiquement significatives des explorations fonctionnelles respiratoires. Les patients traités aux BAC présentaient une amélioration supérieure du pourcentage de la valeur prédite du VEMS (DMS : 0,3 ; IC à 95 % : 0,03 à 0,5) et du DEP (DMS : 0,33 ; IC à 95 % : entre 0,1 et 0,5); cet effet était observé dans les 2-3 heures. Le traitement continu était généralement bien toléré et aucune différence cliniquement importante n'était observée en termes de fréquence du pouls (DMP : -2,87 ; IC à 95 % : -6,0 à 0,3) ou de pression artérielle (DMP : -1,75 ; IC à 95 % : -5,6 à 2,1) entre les groupes de traitement. Les tremblements étaient aussi fréquents dans les deux groupes (rapport des cotes : 0,81 ; IC à 95 % : 0,5 à 1,3) et la concentration de potassium ne présentait pas de changement (DMP : 0,02 ; IC à 95 % : -0,2 à 0,2).

Conclusions des auteurs

Les preuves actuelles sont favorables à l'utilisation des BAC chez les patients atteints d'asthme aigu sévère qui se présentent dans un service d'urgences pour améliorer la fonction pulmonaire et réduire les hospitalisations. En outre, le traitement BAC semble sûr et bien toléré par les patients traités.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Bêta-agonistes continus versus intermittents pour le traitement de l'asthme aigu

Bêta-agonistes continus versus intermittents pour le traitement de l'asthme aigu

Dans les crises d'asthme aiguës, des bêta-agonistes inhalés (traitement symptomatique) sont utilisés pour traiter les spasmes des voies respiratoires des poumons. Ce traitement peut être administré par nébulisation humide ou à l'aide d'un inhalateur équipé d'une chambre de retenue ; la nébulisation humide peut être administrée de manière continue ou intermittente. Cette revue a rassemblé des informations issues d'essais contrôlés randomisés comparant les méthodes de nébulisation continues et intermittentes dans le traitement des crises d'asthme aiguës. Dans l'ensemble, des différences ont été observées entre les deux méthodes ; les nébuliseurs continus entraînent une réduction modeste des hospitalisations par rapport au traitement intermittent aux bêta-agonistes. Ce résultat était particulièrement prononcé dans l'asthme aigu sévère. La nébulisation continue pourrait être plus efficace que la nébulisation intermittente pour l'administration de bêta-agonistes permettant de soulager les spasmes des voies respiratoires chez certaines populations asthmatiques.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

連續與間斷乙型交感神經興奮劑(betaagonists)治療急性氣喘病

急診室裡的急性氣喘病患者經常以噴霧式的間歇吸入乙型交感神經興奮劑予以治療。在急診室使用噴霧式的連續乙型交感神經興奮劑(CBA)可能會對治療急性氣喘病提供額外的好處。

目標

探討連續與間斷吸入乙型交感神經興奮劑在治療急診室裡急性氣喘病患者的療效(例如:減少住院,改善肺功能)和風險(例如:副作用,對生命跡象的影響)

搜尋策略

我們包括了Cochrane Airways Review Group“Asthma and WHEEZ*” 登錄資料中的隨機對照試驗(Randomised controlled trials)。這個登錄資料全面搜尋了各資料庫,包括CINAHL, EMBASE, MEDLINE and CENTRAL,以及手動搜尋20種呼吸道期刊。此外,我們連絡了主要作者和內容專家以確定有資格的研究有被包括進來。我們也搜尋這些研究的書目,已知的審查和文章。該搜索被認為是更新到2004年12月。

選擇標準

只有隨機對照試驗(RCTs)有資格列入。我們包括的研究中病人必須有急性氣喘病,並且在急診室以連續或間斷吸入乙型交感神經興奮劑治療。“連續”的噴霧式被定義為真正的連續氣溶膠給藥的乙型交感神經興奮劑藥物(例如,使用一個商用大容量噴霧器或小容量輸液泵噴霧器)或不斷給予足夠頻繁的噴入藥物(例如:每15分鐘噴一次或每小時噴四次)。 研究還需要報告肺功能或入院結果。兩名審查者獨立可能的相關文章,另外兩名審查者獨立選擇哪些文章應該被納入。兩名審查者獨立評估方法學品質。

資料收集與分析

如果作者無法驗證資料的正確性,兩名評審者就獨立萃取數據。遺漏值由作者提供或由文章中的其他數據計算出來。這些數據使用Cochrane Review Manager (版本4.1)進行分析。我們報告的數據包括相對危險性(RR),加權平均差異(WMD)和標準化的平均差異(SMD)與相應的95%信賴區間(CI);呼氣峰流速(PEFR)和1秒鐘的用力呼氣量(FEV1)。

主要結論

我們審查了165個試驗,共納入八個。一共有461名病人進行了研究(229使用連續乙型交感神經興奮劑; 232使用間斷乙型交感神經興奮劑)。總體而言,使用連續乙型交感神經興奮劑的病人比使用間斷乙型交感神經興奮劑的病人降低了住院的風險(RR:0.68; 95%CI:0.5 – 0.9);重症氣道阻塞的病人似乎從中受益最大(RR:0.64;95%CI:0.5 – 0.9)。當我們把所有研究接受都集中起來,連續乙型交感神經興奮劑的病人在肺功能的測試中表現出小幅度但是有統計意義的改善。接受連續乙型交感神經興奮劑的病人在1秒鐘的用力呼氣量(SMD: 0.3; 95% CI: 0.03 to 0.5)和呼氣峰流速(SMD: 0.33; 95% CI: 0.1 to 0.5)有較大的改善;我們在2 – 3小時內發現這種現象。病人對連續治療一般耐受性良好,治療組和對照組在脈搏(WMD:−2.87; 95%CI:−6.0 – 0.3)和血壓(WMD: −1.75; 95% CI: −5.6 – 2.1)上沒有顯著的臨床重要差異。在兩組中震顫(Tremor)都相同的常見(OR: 0.81; 95% CI: 0.5 – 1.3)而且鉀濃度不變(WMD: 0.02; 95% CI: −0.2 – 0.2)

作者結論

現有的證據支持使用連續乙型交感神經興奮劑,以治療急診室裡的重度急性氣喘病人,可以增加他們的肺功能,和降低住院率。 此外,連續乙型交感神經興奮劑的治療, 顯示出對接受本藥物的患者,是安全而且耐受性良好。

翻譯人

本摘要由臺北醫學大學萬芳醫院楊璧如翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

在以乙型交感神經興奮劑治療急性氣喘病患者上,連續噴霧療法比間斷噴霧療法可能比較有效。在急性氣喘病發生時,吸入性的乙型交感神經興奮劑(緩解藥物)被使用來治療肺部呼吸道的痙攣。藥物可以以濕噴霧(wet nebulisation)或是連接氣室的吸入器來施予(an inhaler with a holding chamber)。濕噴霧可以是連續性的或是間斷性的。本文收集臨床試驗的資料去比較連續和間斷噴霧法在治療急性氣喘襲擊的功效。整理而言,兩種方法有差異性。跟間斷的乙型交感神經興奮劑療法比較,連續的噴霧療法可以降低住院率。這個發現在急性氣喘病患者中尤其顯著。連續噴霧療法可能比間斷噴霧療法在施予乙型交感神經興奮劑去緩解選定人群的呼吸道痙攣上更為有效。