This is not the most recent version of the article. View current version (30 SEP 2013)

Intervention Review

Physical training for asthma

  1. Madhu G Chandratilleke1,
  2. Kristin V Carson2,*,
  3. Joanna Picot3,
  4. Malcolm P Brinn2,
  5. Adrian J Esterman4,
  6. Brian J Smith5

Editorial Group: Cochrane Airways Group

Published Online: 16 MAY 2012

Assessed as up-to-date: 14 APR 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD001116.pub3

How to Cite

Chandratilleke MG, Carson KV, Picot J, Brinn MP, Esterman AJ, Smith BJ. Physical training for asthma. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 5. Art. No.: CD001116. DOI: 10.1002/14651858.CD001116.pub3.

Author Information

  1. 1

    The Queen Elizabeth Hospital, Respiratory Medicine, Adelaide, South Australia, Australia

  2. 2

    The Queen Elizabeth Hospital, Clinical Practice Unit, Adelaide, South Australia, Australia

  3. 3

    University of Southampton, Southampton Health Technology Assessments Centre, Southampton, Hampshire, UK

  4. 4

    University of South Australia, Adelaide, South Australia, Australia

  5. 5

    The Queen Elizabeth Hospital, Department of Medicine, University of Adelaide, Adelaide, South Australia, Australia

*Kristin V Carson, Clinical Practice Unit, The Queen Elizabeth Hospital, 4A Main Building, 28 Woodville Road Woodville South, Adelaide, South Australia, 5011, Australia. kristin.carson@health.sa.gov.au.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (conclusions changed)
  2. Published Online: 16 MAY 2012

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (30 SEP 2013)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

People with asthma may show less tolerance to exercise due to worsening asthma symptoms during exercise or other reasons such as deconditioning, as a consequence of inactivity. Some may also restrict activities as per medical advice or family influence and this might result in reduced physical fitness. Physical training programs aim to improve physical fitness, neuromuscular coordination and self confidence. Subjectively, many people with asthma report that they are symptomatically better when fit, but results from trials have varied and have been difficult to compare because of different designs and training protocols. Also, as exercise can induce asthma, the safety of exercise programmes need to be considered.

Objectives

To gain a better understanding of the effect of physical training on the respiratory and general health of people with asthma, from randomised trials.

Search methods

We searched the Cochrane Airways Group Specialised Register of trials up to April 2011.

Selection criteria

We included randomised trials of people over eight years of age with asthma who were randomised to undertake physical training. Physical training had to be undertaken for at least twenty minutes, two times a week, over a minimum period of four weeks.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed eligibility for inclusion and the quality of trials.

Main results

Nineteen studies (695 participants) were included in this review. Physical training was well tolerated with no adverse effects reported. None of the studies mentioned worsening of asthma symptoms following physical training. Physical training improved cardiopulmonary fitness as measured by a statistically and clinically significant increase in maximum oxygen uptake (MD 5.57 mL/kg/min; 95% confidence interval (CI) 4.36 to 6.78; six studies on 149 participants) and maximum expiratory ventilation (6.0 L/min, 95% CI 1.57 to 10.43; four studies on 111 participants) with no significant effect on resting lung function (performed in four studies). Although there were insufficient data to pool due to diverse reporting tools, there is some evidence available to suggest that physical training may have positive effects on health-related quality of life, with four of five studies producing a statistically and clinically significant benefit.

Authors' conclusions

This review demonstrated that physical training can improve cardiopulmonary fitness and was well tolerated among people with asthma in the included studies. As such, people with stable asthma should be encouraged to partake in regular exercise training, without fear of symptom exacerbation.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Physical training for asthma

Some people with asthma may show less tolerance to exercise due to worsening asthma symptoms when they exercise or other reasons such as deconditioning. This can prevent them playing sports or attempting to keep fit. Physical training programs for people with asthma have been designed to improve physical fitness, muscle coordination and confidence.

The review of trials found that exercise training (including running, gymnastics, cycling, swimming, weights and walking) was well tolerated among study patients. This review also found that physical training improves cardiopulmonary fitness and shows some positive effects for health-related quality of life. However, physical training had no significant effect on resting lung function. In summary, people with stable asthma should be encouraged to participate in regular exercise training within their capacity without fear of worsening of their asthma symptoms.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Exercice physique dans l'asthme

Contexte

Les personnes asthmatiques peuvent se montrer moins tolérantes à la pratique d'un exercice physique en raison d'une aggravation des symptômes asthmatiques lorsqu'elles font de l'exercice ou de motifs autres, comme le déconditionnement, suite à un manque d'activité. Certaines peuvent aussi limiter leur activité physique conformément à un avis médical ou à l'influence familiale et ainsi entraîner une baisse de la forme physique. Les programmes d'exercices physiques visent à améliorer la santé physique, la coordination neuromusculaire et la confiance en soi. D'un point de vue subjectif, de nombreuses personnes asthmatiques signalent être symptomatiquement en meilleure forme physique, mais les résultats issus des essais variaient et étaient difficilement comparables en raison des différentes conceptions et des protocoles d'exercices physiques. De même, étant donné que l'exercice physique peut déclencher de l'asthme, la sécurité des programmes d'exercices doit être prise en compte.

Objectifs

Mieux comprendre les effets de l'exercice physique sur la santé respiratoire et générale des personnes asthmatiques à partir d'essais randomisés.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais spécialisés du groupe Cochrane sur les voies respiratoires jusqu'à avril 2011.

Critères de sélection

Nous avons inclus des essais randomisés composés de personnes asthmatiques âgées de plus de huit ans qui ont été randomisées à la pratique d'un exercice physique. Cet exercice physique doit être pratiqué pendant au moins vingt minutes, deux fois par semaine, sur une période minimale de quatre semaines.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué l'éligibilité des essais pour l'inclusion, ainsi que leur qualité méthodologique.

Résultats Principaux

Dix-neuf études (695 participants) ont été incluses dans cette revue. L'exercice physique était bien toléré sans aucun effet indésirable signalé. Aucune des études ne mentionnait une aggravation des symptômes asthmatiques suite à la pratique d'un exercice physique. L'exercice physique améliorait la santé cardio-pulmonaire telle que mesurée par une augmentation statistiquement et cliniquement significative de la consommation d'oxygène maximale (DM 5,57 ml/kg/min ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 4,36 à 6,78 ; six études de 149 participants) et une ventilation expiratoire maximale (6,0 l/min, IC à 95 % 1,57 à 10,43 ; quatre études de 111 participants) sans aucun effet significatif sur la fonction pulmonaire au repos (réalisée dans quatre études). Bien que les données étaient insuffisantes pour être regroupées en raison de divers outils de notification, il existe des preuves suggérant que l'exercice physique peut avoir des effets positifs sur la qualité de vie liée à la santé, avec quatre ou cinq études affichant des effets bénéfiques statistiquement et cliniquement significatifs.

Conclusions des auteurs

La présente revue a démontré que l'exercice physique peut améliorer la santé cardio-pulmonaire et que sa pratique était bien tolérée par les personnes asthmatiques dans les études incluses. Par conséquent, les personnes présentant un asthme stable doivent être encouragées à pratiquer un exercice physique sans crainte d'une aggravation de leurs symptômes.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Exercice physique dans l'asthme

Exercice physique dans l'asthme

Certaines personnes asthmatiques peuvent se montrer moins tolérantes à la pratique d'un exercice physique en raison d'une aggravation des symptômes asthmatiques lorsqu'elles font de l'exercice ou de motifs autres, comme le déconditionnement. Ceci peut alors les empêcher de pratiquer un sport ou de se maintenir en bonne forme physique. Les programmes d'entraînement physique pour les personnes asthmatiques permettent d'améliorer la forme physique, la coordination musculaire et la confiance en soi.

La présente revue d'essais a observé que l'exercice physique (notamment la course à pied, la gymnastique, le cyclisme, la natation, l'haltérophilie et la marche) était bien toléré par les patients de l'étude. Cette revue a également révélé que l'exercice physique améliore la santé cardio-pulmonaire et a des effets positifs sur la qualité de vie liée à la santé. Toutefois, l'exercice physique n'avait aucun effet significatif sur la fonction pulmonaire au repos. En résumé, les personnes présentant un asthme stable doivent être encouragées à pratiquer une activité physique régulière dans la mesure de leurs capacités sans crainte d'aggraver leurs symptômes asthmatiques.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 8th June, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

體能訓練與氣喘的關係

以增加體適能,促進神經肌肉協調度,及增加自信度為目標的體能訓練計畫,已經設計使用於氣喘病患。輕中度的習慣性體能活動可以增加體適能以及下肢血液循環,因而降低因運動而引發氣喘的可能性。藉由增加呼吸肌的強度等一連串的機制,運動訓練也可能減少患者喘不過氣來的感覺。主觀而言,許多氣喘病患表示當體能適當時,氣喘的症狀也較為緩解。然而,各試驗的研究結果有所不同,由於研究設計及體能訓練計畫均不相同,因此,較難針對各研究的結果進行比較

目標

本次文獻回顧的主要目的在於評估體能訓練對於氣喘病患的效度及有效性.

搜尋策略

我們搜尋了2005 年5月以前的Cochrane Airways Group Specialised Register, SportDiscus 以及 the Science Citation Index.

選擇標準

本篇文獻回顧的隨機試驗對象為接受體能訓練的氣喘患者. 受試者必須大於或等於八歲。其所接受的體能訓練至少需持續4週以上,每週必須至少2 – 3次體能訓練,每次須持續20 – 30分鐘

資料收集與分析

由兩位審閱者獨立地評估試驗是否合乎納入標準,以及臨床試驗的品質

主要結論

總計有13個試驗被納入此次文獻回顧中(455位受試者)。體能訓練對於休息時肺功能,以及氣喘哮鳴的天數並無影響。本篇文獻回顧的結果顯示氣喘病患的肺功能及哮鳴並不會因為體能訓練而惡化。 研究顯示體能訓練可增加心肺功能,經由以下測得數據可加以證實:最大氧氣攝取量增加至每分鐘每公斤5.4毫升(95% 信賴區間為 4.2 to 6.6),最大換氣速率達到每分鐘6.0公升(95% 信賴區間為 1.5 to 10.4)。 與生活品質相關的測量結果,則無法找到相關數據資料

作者結論

對於氣喘患者而言,體能訓練可以增加心肺適能;同時不會影響肺功能。目前無法確知是否體適能改變,也能改善生活品質。但可以知道的是,體能訓練並不會對氣喘病患的肺功能及哮鳴產生負面的影響。因此,氣喘病患應可從事規律的體能活動

翻譯人

本摘要由國泰綜合醫院劉怡敏翻譯

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌

總結

當氣喘病患運動時,通常會加劇其症狀(運動引致的氣喘發作)。而這可能會使病患因而避免運動,或避免維持體適能狀態。體能訓練計畫已經設計用來使氣喘患者達到改善體能狀況,促進神經肌肉協調,以及增加自信度的目標。本篇回顧所納入的試驗結果顯示,運動訓練對於氣喘患者的肺功能及哮鳴的天數並無負面影響。 文獻回顧反而發現體能訓練確實對氣喘病患的心肺適能有所改善。有關此類探討,尚需進行更多研究