This is not the most recent version of the article. View current version (12 AUG 2013)

Intervention Review

You have free access to this content

Nursing interventions for smoking cessation

  1. Virginia Hill Rice1,*,
  2. Lindsay F Stead2

Editorial Group: Cochrane Tobacco Addiction Group

Published Online: 23 JAN 2008

Assessed as up-to-date: 20 OCT 2007

DOI: 10.1002/14651858.CD001188.pub3


How to Cite

Rice VH, Stead LF. Nursing interventions for smoking cessation. Cochrane Database of Systematic Reviews 2008, Issue 1. Art. No.: CD001188. DOI: 10.1002/14651858.CD001188.pub3.

Author Information

  1. 1

    Wayne State University, College of Nursing, Detroit, Michigan, USA

  2. 2

    University of Oxford, Department of Primary Health Care, Oxford, UK

*Virginia Hill Rice, College of Nursing, Wayne State University, 5557 Cass Avenue, Detroit, Michigan, 48202, USA. vfrice@aol.com. vrice@cms.cc.wayne.edu .

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 23 JAN 2008

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (12 AUG 2013)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Healthcare professionals, including nurses, frequently advise patients to improve their health by stopping smoking. Such advice may be brief, or part of more intensive interventions.

Objectives

To determine the effectiveness of nursing-delivered smoking cessation interventions.

Search methods

We searched the Cochrane Tobacco Addiction Group specialized register and CINAHL in July 2007.

Selection criteria

Randomized trials of smoking cessation interventions delivered by nurses or health visitors with follow up of at least six months.

Data collection and analysis

Two authors extracted data independently. The main outcome measure was abstinence from smoking after at least six months of follow up. We used the most rigorous definition of abstinence for each trial, and biochemically validated rates if available. Where statistically and clinically appropriate, we pooled studies using a Mantel-Haenszel fixed effect model and reported the outcome as a risk ratio (RR) with 95% confidence interval (CI).

Main results

Forty-two studies met the inclusion criteria. Thirty-one studies comparing a nursing intervention to a control or to usual care found the intervention to significantly increase the likelihood of quitting (RR 1.28, 95% CI 1.18 to 1.38). There was heterogeneity among the study results, but pooling using a random effects model did not alter the estimate of a statistically significant effect. In a subgroup analysis there was weaker evidence that lower intensity interventions were effective (RR 1.27, 95% CI 0.99 to 1.62). There was limited indirect evidence that interventions were more effective for hospital inpatients with cardiovascular disease than for inpatients with other conditions. Interventions in non-hospitalized patients also showed evidence of benefit. Nine studies comparing different nurse-delivered interventions failed to detect significant benefit from using additional components. Five studies of nurse counselling on smoking cessation during a screening health check, or as part of multifactorial secondary prevention in general practice (not included in the main meta-analysis) found nursing intervention to have less effect under these conditions.

Authors' conclusions

The results indicate the potential benefits of smoking cessation advice and/or counselling given by nurses to patients, with reasonable evidence that intervention is effective. The evidence of an effect is weaker when interventions are brief and are provided by nurses whose main role is not health promotion or smoking cessation. The challenge will be to incorporate smoking behaviour monitoring and smoking cessation interventions as part of standard practice, so that all patients are given an opportunity to be asked about their tobacco use and to be given advice and/or counselling to quit along with reinforcement and follow up.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Does support and intervention from nurses help people to stop smoking

Most smokers want to quit, and may be helped by advice and support from healthcare professionals. Nurses are the largest healthcare workforce, and are involved in virtually all levels of health care. This review of clinical trials covered 42 studies, with more than 15,000 participants included in the analyses. It found that advice and support from nursing staff could increase people's success in quitting smoking, especially in a hospital setting. Similar advice and encouragement given by nurses at health checks or prevention activities seems to be less effective, but may still have some impact.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Interventions des infirmières pour l'arrêt du tabac

Contexte

Les professionnels de santé, y compris les infirmières, conseillent fréquemment à leurs patients d'améliorer leur santé en arrêtant de fumer. Ces conseils peuvent être brefs ou entrer dans le cadre d'interventions plus intensives.

Objectifs

Déterminer l'efficacité des interventions de sevrage tabagique délivrées par les infirmières.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur le tabagisme et CINAHL en juillet 2007.

Critères de sélection

Les essais randomisés portant sur les interventions de sevrage tabagique réalisées par les infirmières ou les assistantes sociales avec un suivi d'au moins six mois.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont extrait les données de façon indépendante. Le principal critère de jugement était l'abstinence tabagique après un suivi d'au moins six mois. Nous avons utilisé la définition la plus rigoureuse de l'abstinence pour chaque essai et les taux validés biochimiquement lorsqu'ils étaient disponibles. Lorsque cela était statistiquement et cliniquement approprié, nous avons combiné les études à l'aide d'un modèle à effet fixe de Mantel-Haenszel et avons indiqué les résultats sous la forme d'un risque relatif (RR) avec un intervalle de confiance (IC) à 95 %.

Résultats Principaux

Quarante-deux études répondaient aux critères d'inclusion. Trente-et-une études comparant une intervention par des infirmières à un contrôle ou aux soins habituels ont montré que leur intervention augmentait significativement la probabilité d'arrêt du tabac (RR 1,28, IC à 95 % 1,18 à 1,38). Une hétérogénéité a été observée entre les résultats des études, mais une combinaison au moyen d'un modèle à effets aléatoires n'a pas modifié l'estimation d'un effet statistiquement significatif. Dans une analyse en sous-groupes, l'évidence de l'effectivité des interventions de plus faible intensité était plus modeste (RR 1,27, IC à 95 % 0,99 à 1,62). Des preuves indirectes limitées indiquaient que les interventions étaient plus efficaces pour des patients hospitalisés pour une maladie cardiovasculaire que pour ceux hospitalisés pour une autre affection. Les interventions chez les patients non hospitalisés démontraient également un bénéfice. Neuf études comparant différentes interventions délivrées par des infirmières n'ont pas montré de bénéfice significatif lié à l'usage de mesures supplémentaires. Cinq études portant sur les conseils d'infirmières concernant le sevrage tabagique au cours d'examens de santé ou dans le cadre d'une prévention secondaire multifactorielle en pratique générale (non incluse dans la méta-analyse principale) ont montré que l'intervention des infirmières était moins efficace dans ces conditions.

Conclusions des auteurs

Les résultats indiquent les bénéfices possibles des conseils et/ou de l'aide concernant l'arrêt du tabac donné(s) par les infirmières aux patients avec des preuves raisonnables que cette intervention est efficace. Les preuves d'efficacité sont plus faibles quand les interventions sont brèves et délivrées par des infirmières dont le rôle principal n'est pas la promotion de la santé ou le sevrage tabagique. Le défi sera d'intégrer l'évaluation du comportement tabagique et des interventions de sevrage tabagique dans la pratique courante, de sorte que tous les patients aient la possibilité d'être interrogés sur leur consommation de tabac et recevoir conseils et/ou aide pour arrêter de fumer, avec renforcement et suivi.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Interventions des infirmières pour l'arrêt du tabac

Le soutien et l'intervention des infirmières aident-ils les personnes à arrêter de fumer ?

La plupart des fumeurs veulent arrêter de fumer et peuvent être aidés par des conseils et un soutien de la part des professionnels de santé. Les infirmières représentent la plus grande part des professionnels de santé et sont impliquées dans pratiquement tous les niveaux de soins. Cette revue d'essais cliniques a porté sur 42 études avec plus de 15 000 participants inclus dans les analyses. Elle a mis en évidence que conseils et soutien de la part du personnel infirmier peuvent augmenter la réussite des individus dans le sevrage tabagique, en particulier dans un contexte hospitalier. Des conseils et des encouragements semblables, prodigués par des infirmières lors d'examens de santé ou d'activités de prévention, semblent être moins efficaces, mais pourraient toutefois avoir un certain impact.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 12th September, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

戒菸的護理介入處置

護理是健康照護專業之一,經常建議病人戒菸以改善其健康。這些建議可能是簡短的,或者有些是較深入的介入

目標

確定護理指導在戒菸介入上的成效

搜尋策略

我們於2007年7月搜尋了Cochrane Tobacco Addiction Group的臨床登錄,及護理與CINAHL

選擇標準

由護理或健康檢查者執行戒菸的介入處置方案,採隨機試驗的方式進行,且結束後追蹤至少六個月

資料收集與分析

兩位研究者獨立抽出資料。主要測量為追蹤六個月後的戒菸結果。每個試驗都採用嚴格的戒菸定義,以及可獲得的生化有效比率。在統計上與臨床上的適切性方面,研究者將這些研究資料合併,使用曼特漢傑爾(MantelHaenszwl)固定影響模式,其風險值(risk ratio)在95%信賴區間內

主要結論

有42個研究符合納入條件。在比較護理介入組與控制組或一般照護組之後,發現有31個研究在介入後戒菸成功率增加(RR 1.28, 95%CI 1.18 – 1.38)。在研究結果之間發現有異質性,但綜合使用隨機影響模式並不會改變統計顯著效果的估計值。在次團體的分析發現有微弱的證據顯示低強度的介入措施是有效的(RR 1.27, 95% CI 0.99 – 1.62)。少數非直接的證據指出,介入措施對住院中的心血管疾病患者比對其他狀況的患者有效。介入措施對非住院的病人也是有幫助的。有九個研究比較不同護理介入措施之間的差異,但不能從成額外的因素中偵測到顯著的效益。有五個研究(沒有包含在主要的後設分析中)是在篩選健康檢查時進行戒菸的護理諮詢,或是在一般作業中,作為多階層二級預防的一部份,研究發現在這些情況下進行護理介入比較沒有效果

作者結論

研究結果指出,在戒菸期間,護理人員對患者的指導或諮商有潛在效益,合理的證據顯示介入措施是有效的。研究證據顯示,當介入措施是簡短的,而護理人員的角色並非促進健康或戒菸的話,其效果較弱。將監控抽菸行為與戒菸介入措施合併成為標準作法的一部份,是具有挑戰性的。因此所有的患者都會被詢問到有關菸的使用,接受指導以及/或者接受諮商,隨著強化與追蹤而停止吸菸

翻譯人

本摘要由彰化基督教醫院陳美貴翻譯

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌

總結

由護理人員指導與支持人們戒菸,特別是在醫院裡面。很多癮君子想戒菸,可由專業的健康照護者提供建議與支持。護理人員是健康照護工作最大的主力,事實上也涉入所有健康照護的層次。本篇臨床試驗包含了42個研究,分析了超過15,000名參與者。回顧發現護理人員的建議及支持能增加人們戒菸的成功率,特別是在醫院當中。而健康檢查的護理人員給予相似的指導、鼓勵,或預防活動,其有效性較低,但仍有作用