Intervention Review

You have free access to this content

Antibiotics versus placebo for acute bacterial conjunctivitis

  1. Aziz Sheikh1,*,
  2. Brian Hurwitz2,
  3. Constant Paul van Schayck3,
  4. Susannah McLean4,
  5. Ulugbek Nurmatov5

Editorial Group: Cochrane Eyes and Vision Group

Published Online: 12 SEP 2012

Assessed as up-to-date: 18 JUL 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD001211.pub3


How to Cite

Sheikh A, Hurwitz B, van Schayck CP, McLean S, Nurmatov U. Antibiotics versus placebo for acute bacterial conjunctivitis. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 9. Art. No.: CD001211. DOI: 10.1002/14651858.CD001211.pub3.

Author Information

  1. 1

    The University of Edinburgh, Centre for Population Health Sciences, Edinburgh, UK

  2. 2

    King's College London, London, UK

  3. 3

    Maastricht University, Department of General Practice, Maastricht, Netherlands

  4. 4

    The University of Edinburgh, Allergy & Respiratory Research Group, Centre for Population Health Sciences, Edinburgh, Scotland, UK

  5. 5

    Centre for Population Health Sciences, The University of Edinburgh, Allergy & Respiratory Research Group, Edinburgh, UK

*Aziz Sheikh, Centre for Population Health Sciences, The University of Edinburgh, Medical School, Doorway 3, Teviot Place, Edinburgh, EH8 9AG, UK. Aziz.Sheikh@ed.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (conclusions changed)
  2. Published Online: 12 SEP 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Acute bacterial conjunctivitis is an infection of the conjunctiva. Both the palpebral and the bulbar ocular conjunctival surfaces are usually affected and typically become red and inflamed. Antibiotic therapy is widely used for the treatment of acute bacterial conjunctivitis. This Cochrane Review was first published in The Cochrane Library in 1999; updated in 2006 and again in 2012.

Objectives

To assess the benefits and harms of antibiotic therapy in the management of acute bacterial conjunctivitis.

Search methods

We searched CENTRAL (which contains the Cochrane Eyes and Vision Group Trials Register) (The Cochrane Library 2012, Issue 7), MEDLINE (January 1950 to July 2012), EMBASE (January 1980 to July 2012), OpenGrey (System for Information on Grey Literature in Europe) (www.opengrey.eu/), the metaRegister of Controlled Trials (mRCT) (www.controlled-trials.com), ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov) and the WHO International Clinical Trials Registry Platform (ICTRP) (www.who.int/ictrp/search/en). We did not use any date or language restrictions in the electronic searches for trials. We last searched the electronic databases on 18 July 2012.

Selection criteria

We included double-masked randomised controlled trials (RCTs) in which any form of antibiotic treatment had been compared with placebo/vehicle in the management of acute bacterial conjunctivitis. This included topical, systemic and combination (for example, antibiotics and steroids) antibiotic treatments.

Data collection and analysis

Two authors (UN and SM) independently checked and reviewed the titles and abstracts of identified studies. We assessed the full text of all potentially relevant studies. We graded the included RCTs for methodological quality using Cochrane methodology. We performed data extraction in a standardised manner. We performed random-effects meta-analyses using RevMan.

Main results

We identified 11 eligible RCTs which randomised a total of 3673 participants. One further trial, which was published in abstract form in 1990 but has yet to be reported fully, is currently 'awaiting assessment'. Six of the 11 included studies have been included for the first time in this latest (2012) update. The trials were heterogeneous in terms of their inclusion and exclusion criteria, the nature of the intervention, and the outcome measures assessed. We judged two of the trials to be of high quality and graded the remainder as poor quality.

Meta-analyses of data on clinical and microbiological remission rates revealed that topical antibiotics were of benefit in improving 'early' (days two to five) clinical (risk ratio (RR) 1.36, 95% confidence interval (CI) 1.15 to 1.61) and microbiological (RR 1.55, 95% CI 1.37 to 1.76) remission rates. At the 'late' time point (days six to 10), antibiotics were found to still confer modest benefits in clinical remission (RR 1.21, 95% CI 1.10 to 1.33) and microbiological cure rates (RR 1.37, 95% CI 1.24 to 1.52). By days six to 10, 41% (95% CI 38 to 43) of cases had resolved in those receiving placebo. We found no data on the cost-effectiveness of antibiotics. No serious outcomes were reported in either the active or placebo arms of these trials, suggesting that important sight-threatening complications are an infrequent occurrence.

Authors' conclusions

Although acute bacterial conjunctivitis is frequently self limiting, the findings from this updated systematic review suggest that the use of antibiotic eye drops is associated with modestly improved rates of clinical and microbiological remission in comparison to the use of placebo. Use of antibiotic eye drops should therefore be considered in order to speed the resolution of symptoms and infection.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Antibiotics versus placebo for acute bacterial conjunctivitis

Acute bacterial conjunctivitis is an infective condition in which one or both eyes become red and inflamed. The condition is not normally serious and in most cases resolves spontaneously. People with acute conjunctivitis are often given antibiotics, usually as eye drops or ointment, to speed recovery. The benefits of antibiotics to the sufferer of conjunctivitis have been questioned. We found 11 randomised controlled trial (RCTs) from different parts of the world which recruited a total of 3673 participants overall. We judged two of the trials to be of high quality, and we graded the remainder as poor quality. This updated review provides clearer evidence that use of antibiotic eye drops can speed up the resolution of symptoms and infection, and that they are unlikely to be associated with any serious side effects.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Antibiotiques versus placebo contre la conjonctivite bactérienne aiguë

Contexte

La conjonctivite bactérienne aiguë est une infection de la conjonctive. Tant les surfaces conjonctives de la paupière que du globe oculaire sont généralement affectées et sont classiquement rouges et enflammées. L'antibiothérapie est couramment utilisée pour le traitement de la conjonctivite bactérienne aiguë. Cette revue Cochrane a été publiée pour la première fois dans The Cochrane Library en 1999 et a été mise à jour en 2006, puis à nouveau en 2012.

Objectifs

Évaluer les avantages et les inconvénients de l'antibiothérapie dans le traitement de la conjonctivite bactérienne aiguë.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL (qui contient le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur l'œil et la vision) (The Cochrane Library 2012, numéro 7), MEDLINE (de janvier 1950 à juillet 2012), EMBASE (de janvier 1980 à juillet 2012), OpenGrey (Système d'information sur la littérature grise en Europe) (www.opengrey.eu/), le méta-registre des essais contrôlés (mREC) (www.controlled-trials.com), ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov) et le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS (ICTRP pour « International Clinical Trials Registry Platform ») (www.who.int/ictrp/search/fr). Nous n'avons appliqué aucune restriction concernant la langue ou la date dans les recherches électroniques d'essais. Nous avons effectué la dernière consultation des bases de données le 18 juillet 2012

Critères de sélection

Nous avons inclus les essais contrôlés randomisés (ECR) en double aveugle dans lesquels une forme quelconque de traitement aux antibiotiques avait été comparée à un placebo/excipient dans la gestion de la conjonctivite bactérienne aiguë. Cela comprenait les traitements antibiotiques topiques, systémiques et combinés (par exemple, antibiotiques et stéroïdes).

Recueil et analyse des données

Deux auteurs (UN et SM) ont contrôlé et examiné les titres et les résumés des études identifiées de façon indépendante. Nous avons évalué le texte complet de toutes les études potentiellement pertinentes. Nous avons évalué la qualité méthodologique des ECR inclus en appliquant la méthodologie Cochrane. Nous avons procédé à une extraction des données de façon standardisée. Nous avons procédé à des méta-analyses à effets aléatoires avec RevMan.

Résultats Principaux

Nous avons identifié 11 ECR éligibles dans lesquels un total de 3 673 participants ont été randomisés. Un essai supplémentaire, qui avait été publié sous la forme d'un résumé en 1990, mais doit encore être présenté dans son intégralité, est actuellement « en attente d'évaluation ». Six des 11 études incluses l'ont été pour la première fois dans cette dernière mise à jour (2012). Les essais étaient hétérogènes concernant leurs critères d'inclusion et d'exclusion, la nature de l'intervention et les critères de jugement évalués. Nous avons jugé que deux des essais étaient de grande qualité et avons estimé que les autres étaient de qualité médiocre.

Les méta-analyses des données sur les taux de rémission clinique et microbiologique ont révélé que les antibiotiques topiques étaient bénéfiques pour améliorer les taux de rémission clinique (risque relatif (RR) 1,36, intervalle de confiance (IC) à 95 % 1,15 à 1,61) et microbiologique (RR 1,55, IC à 95 % 1,37 à 1,76) « précoces » (du deuxième au cinquième jour). Pendant la période « tardive » (du sixième au 10ème jour), les antibiotiques ont révélé qu'ils conféraient encore des bénéfices modestes quant à la rémission clinique (RR 1,21, IC à 95 % 1,10 à 1,33) et aux taux de guérison microbiologique (RR 1,37, IC à 95 % 1,24 à 1,52). A partir du sixième jusqu'au 10ème jour, 41 % (IC à 95 % 38 à 43) des cas s'étaient résorbés chez les patients recevant un placebo. Nous n'avons trouvé aucune donnée concernant le rapport coût-efficacité des antibiotiques. Aucun résultat grave n'a été signalé dans les bras actifs ou sous placebo de ces essais, suggérant que des complications importantes dangereuses pour la vue surviennent rarement.

Conclusions des auteurs

Bien que la conjonctivite bactérienne aiguë guérisse souvent spontanément, les résultats de cette revue systématique mise à jour suggèrent que l'utilisation de gouttes ophtalmiques antibiotiques est associée à une amélioration modeste des taux de rémission clinique et microbiologique comparé à l'utilisation d'un placebo. L'utilisation de gouttes ophtalmiques antibiotiques doit donc être envisagée afin d'accélérer la disparition des symptômes et de l'infection.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Antibiotiques versus placebo contre la conjonctivite bactérienne aiguë

Antibiotiques versus placebo contre la conjonctivite bactérienne aiguë

La conjonctivite bactérienne aiguë est une pathologie infectieuse dans laquelle un œil ou les deux sont rouges et enflammés. Normalement, cette affection n'est pas grave et disparaît spontanément dans la plupart des cas. Les personnes victimes de conjonctivite aiguë reçoivent souvent des antibiotiques, généralement sous la forme d'onguent ou de gouttes ophtalmiques, pour accélérer la guérison. Les bénéfices des antibiotiques pour la personne atteinte de conjonctivite ont été mis en doute. Nous avons trouvé 11 essais contrôlés randomisés (ECR) provenant de différentes parties du monde qui ont porté sur un total global de 3 673 participants. Nous avons jugé que deux des essais étaient de grande qualité et avons estimé que les autres étaient de qualité médiocre. Cette revue mise à jour fournit des preuves plus précises indiquant que l'utilisation de gouttes ophtalmiques antibiotiques peut accélérer la disparition des symptômes et de l'infection et qu'elles ont peu de risques d'être associées à des effets secondaires graves.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 30th October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français