Intervention Review

Aspirin for vascular dementia

  1. Gianetta Rands1,2,*,
  2. Martin Orrell2

Editorial Group: Cochrane Dementia and Cognitive Improvement Group

Published Online: 23 OCT 2000

Assessed as up-to-date: 4 MAR 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD001296


How to Cite

Rands G, Orrell M. Aspirin for vascular dementia. Cochrane Database of Systematic Reviews 2000, Issue 4. Art. No.: CD001296. DOI: 10.1002/14651858.CD001296.

Author Information

  1. 1

    Camden and Islington NHS Foundation Trust, Highgate Mental Health Centre, London, UK

  2. 2

    University College London, Mental Health Sciences Unit, London, UK

*Gianetta Rands, grands@doctors.org.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 23 OCT 2000

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Aspirin is widely prescribed for patients with a diagnosis of vascular dementia. In a survey of UK geriatricians and psychiatrists 80% of patients with clinical diagnoses of vascular dementia were prescribed aspirin. However, a number of queries remain unanswered. Is there convincing evidence that aspirin benefits patients with vascular dementia? Does aspirin affect cognition and behaviour, or improve prognosis? Does the risk of cerebral or gastric haemorrhage outweigh any benefit?

Objectives

To assess the randomised trial evidence for efficacy and safety of aspirin in the treatment of vascular dementia.

Search methods

We searched ALOIS: the Cochrane Dementia and Cognitive Improvement Group's Specialized Register on 12 March 2012 using the terms: aspirin OR "acetylsalicylic acid". ALOIS contains records of clinical trials identified from monthly searches of a number of major healthcare databases, numerous trial registries and grey literature sources.

In addition, relevant websites were searched and some journals were handsearched. Specialists in the field were approached for unpublished material and any publications found were searched for additional references.

Selection criteria

Randomised controlled trials investigating the effect of aspirin for vascular dementia were eligible for inclusion.

Data collection and analysis

Retrieved studies were analysed independently by both review authors. Methodology and results were critically appraised and outcomes scanned included cognition, behavioural change, mortality and institutionalisation.

Main results

No trials were eligible for inclusion in this review.

Authors' conclusions

The most recent search for references to relevant research was carried out in March 2012. No trials were found for inclusion in this systematic review.

Low-dose aspirin is frequently used as 'treatment as normal' in control groups and as a baseline treatment in pharmacological trials.

There is still no good evidence that aspirin is effective in treating patients with a diagnosis of vascular dementia.

There is increasing concern that low-dose aspirin is associated with increased risk of haemorrhages.

Further research is needed to assess the effect of aspirin on cognition, and on other outcomes such as haemorrhages, mortality, institutionalisation and behaviour.

However, the feasibility of such research is limited by a number of factors, including the widespread use of low-dose aspirin for secondary prevention of cerebrovascular and cardiovascular conditions, and its low cost and lack of patent, which limit commercial interest in investing in these studies. In addition, there is increasing evidence of its potential to cause harm from haemorrhages, especially gastric and cerebral haemorrhages that can be fatal.

 

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

There is no evidence that aspirin improves the symptoms of vascular dementia

Low-dose aspirin can improve the prognosis of heart disease and stroke, possibly by reducing clot formation within the blood vessels and helping to maintain or improve blood flow to the heart and brain. Many doctors assume that aspirin will also provide some benefit for people with vascular dementia.

This systematic review shows that there is no evidence to suggest that aspirin is useful for people with vascular dementia. It is possible that vascular dementia and stroke are caused by different pathological processes. Practitioners need to be aware of the risks of aspirin, such as haemorrhages, which can be fatal.

 

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Aspirine pour le traitement de la démence vasculaire

Contexte

L'aspirine est largement prescrite aux patients ayant reçu un diagnostic de démence vasculaire. Dans une étude de gériatres et de psychiatres du Royaume-Uni, de l'aspirine a été prescrite à 80 % des patients ayant reçu un diagnostic clinique de démence vasculaire. Cependant, un certain nombre de questions demeurent sans réponse. Existe-t-il des preuves convaincantes indiquant que l'aspirine apporte des avantages aux patients atteints de démence vasculaire ? L'aspirine affecte-t-elle la cognition et le comportement ou améliore-t-elle le pronostic ? Le risque d'hémorragie cérébrale ou gastrique l'emporte-t-il sur les avantages ?

Objectifs

Evaluer les preuves issues d'essais randomisés concernant l'efficacité et la sécurité de l'aspirine dans le traitement de la démence vasculaire.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans ALOIS : le registre spécialisé du groupe Cochrane sur la démence et les autres troubles cognitifs le 12 mars 2012, en utilisant les termes : aspirine OU « acide acétylsalicylique ». ALOIS contient des dossiers d’essais cliniques identifiés lors de recherches mensuelles effectuées dans plusieurs bases de données majeures de la santé, de nombreux registres d’essais cliniques et de sources de la littérature grise.

De plus, des recherches ont été effectuées sur des sites web pertinents et certaines revues ont fait l'objet d'une recherche manuelle. Des spécialistes du domaine ont été contactés pour obtenir des documents non publiés et toutes les publications trouvées ont fait l'objet de recherches pour obtenir des références supplémentaires.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés étudiant l'effet de l'aspirine pour la démence vasculaire étaient éligibles à l'inclusion.

Recueil et analyse des données

Les études identifiées ont été analysées de façon indépendante par les deux auteurs de la revue. La méthodologie et les résultats ont été évalués de manière critique et les critères de jugement, notamment, la cognition, le changement comportemental, la mortalité et le placement en institution, ont examinés.

Résultats Principaux

Aucun essai n'a été éligible à l'inclusion dans cette revue.

Conclusions des auteurs

Les recherches les plus récentes portant sur des références à des recherches pertinentes ont été effectuées en mars 2012. Aucun essai n'a pu être inclus dans cette revue systématique.

L'aspirine à faible dose est fréquemment utilisée comme « traitement normal » dans les groupes témoins et comme traitement de base dans les essais pharmacologiques.

Il n'existe encore aucune preuve solide indiquant que l'aspirine est efficace pour traiter les patients ayant reçu un diagnostic de démence vasculaire.

Les craintes sont de plus en plus nombreuses quant à une association de l'aspirine à faible dose à un risque accru d'hémorragies.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour évaluer l'effet de l'aspirine sur la cognition et sur d'autres critères de jugement, tels que les hémorragies, la mortalité, le placement en institution et le comportement.

Cependant, la faisabilité de ces recherches est limitée par un certain nombre de facteurs, notamment l'utilisation répandue de l'aspirine à faible dose pour la prévention secondaire des maladies vasculaires cérébrales et cardiovasculaires, et son faible coût, ainsi que l'absence de brevet, qui limitent l'intérêt commercial de l'examen de ces études. En outre, il existe de plus en plus de preuves indiquant qu'elle peut être une source de préjudice en raison d'hémorragies, en particulier d'hémorragies gastriques et cérébrales, qui peuvent être mortelles.

 

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Aspirine pour le traitement de la démence vasculaire

Il n'existe aucune preuve indiquant que l'aspirine améliore les symptômes de la démence vasculaire.

L'aspirine à faible dose peut améliorer le pronostic de la maladie cardiaque et de l'accident vasculaire cérébral (AVC), potentiellement en réduisant la formation de caillots dans les vaisseaux sanguins et en favorisant le maintien ou l'amélioration du débit sanguin vers le cœur et le cerveau. De nombreux médecins supposent que l'aspirine apportera également un certain avantage aux personnes atteintes de démence vasculaire.

Cette revue systématique montre qu'il n'existe aucune preuve suggérant que l'aspirine est utile pour les personnes atteintes de démence vasculaire. Il est possible que la démence vasculaire et l'AVC soient provoqués par des processus pathologiques différents. Les médecins doivent avoir conscience des risques que présente l'aspirine, tels que les hémorragies, qui peuvent être mortels.

 

Notes de traduction

Novembre 2003 : une recherche mise à jour a été effectuée et aucune nouvelle étude n'a été trouvée. Les auteurs de la revue ont traité les commentaires des évaluateurs et de l'éditeur. Les commentaires et les critiques ont été ajoutés.Janvier 2008 : recherche mise à jour. Aucune nouvelle étude à ajouter. Articles exclus ajoutés.Mars 2012 : recherche mise à jour. Aucune nouvelle étude trouvée. Articles exclus résumés et ajoutés. Préoccupations croissantes concernant les risques de l'aspirine à faible dose notées.

Traduit par: French Cochrane Centre 11th October, 2013
Traduction financée par: Minist�re des Affaires sociales et de la Sant�