This is not the most recent version of the article. View current version (9 JUL 2014)

Intervention Review

Fluid and pharmacological agents for adhesion prevention after gynaecological surgery

  1. Mostafa Metwally1,*,
  2. Andrew Watson2,
  3. Richard Lilford3,
  4. Patrick Vanderkerchove4

Editorial Group: Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group

Published Online: 19 APR 2006

Assessed as up-to-date: 12 JAN 2006

DOI: 10.1002/14651858.CD001298.pub3


How to Cite

Metwally M, Watson A, Lilford R, Vanderkerchove P. Fluid and pharmacological agents for adhesion prevention after gynaecological surgery. Cochrane Database of Systematic Reviews 2006, Issue 2. Art. No.: CD001298. DOI: 10.1002/14651858.CD001298.pub3.

Author Information

  1. 1

    Ninewells Hospital, Assisted Conception Unit, Dundee, UK

  2. 2

    Tameside General Hospital, Tameside & Glossop Acute Services NHS Trust, Ashton-Under-Lyme, Lancashire, UK

  3. 3

    University of Birmingham, Department of Public Health and Epidemiology, Birmingham, UK

  4. 4

    Walsgrave Hospital, Department of Obstetrics and Gynaecology, Coventry, UK

*Mostafa Metwally, Assisted Conception Unit, Ninewells Hospital, Dundee, UK. mmetwally@nhs.net.

Publication History

  1. Publication Status: Stable (no update expected for reasons given in 'What's new')
  2. Published Online: 19 APR 2006

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (09 JUL 2014)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Pelvic surgery is associated with high rates of both de novo adhesion formation and adhesion reformation. Since subsequent fertility is reduced with increasing severity of peri adnexal adhesions, pelvic adhesions will remain a clinical problem in infertility patients. Steroids, antihistamines and heparin were amongst the first substances to be advocated for adhesion prevention. More recently icodextrin 4%, hyaluronic acid agents and SprayGel have been used. This review aims to evaluate the role of fluid and pharmacological agents in the prevention of adhesions in fertility-conserving gynaecological surgery.

Objectives

To investigate fluid and pharmacological agents for adhesion prevention when used as adjuvants during pelvic surgery.

Search methods

This review has drawn on the search strategy developed for the Menstrual Disorders and Subfertility Group. The following databases were searched: the Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group Specialised Register, Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), MEDLINE and EMBASE.

Selection criteria

Randomised controlled trials investigating the use of fluid and pharmacological agents to prevent adhesion formation after fertility-conserving gynaecological surgery.

Data collection and analysis

Data extraction and analysis was performed independently by two authors (Metwally M and Watson A). Two-by-two tables were generated for dichotomous outcomes and expressed as odds ratios (OR) with 95% confidence intervals (CI). For continuous outcomes a standardised mean difference was used.

Main results

There is no evidence of benefit from the use of steroids, dextran or other pharmacological agents in any of the outcomes. The use of hyaluronic acid agents may decrease adhesion formation (OR 0.31, 95% CI 0.19 to 0.51) and prevent the deterioration of pre-existing adhesions (OR 0.28 (95% CI 0.12 to 0.66). There is insufficient evidence for the use of icodextrin 4% or SprayGel as adhesion-preventing agents. None of the studied agents has been shown to improve the pregnancy rate when used as an adjunct during pelvic surgery.

Authors' conclusions

The current evidence for the use of fluid and pharmacological agents for the prevention of adhesions is limited. There is no evidence on any benefit for improving pregnancy outcomes when pharmacological and fluid agents are used as an adjunct during pelvic surgery.

There is insufficient evidence for the use of the following agents: steroids, icodextrin 4%, SprayGel and dextran in improving adhesions following surgery.

There is some evidence that hyaluronic acid agents may decrease the proportion of adhesions and prevent the deterioration of pre existing adhesions. However, due to the limited number of studies available, this evidence should be interpreted with caution and further studies are needed.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

The use of fluids and pharmacological agents (medicinal drugs) to prevent the formation of adhesions (scar tissue) that may interfere with becoming pregnant after surgery of the female pelvis.

Adhesion formation is a condition in which bodily tissues that are normally separate grow together. This can occur after surgical procedures such as operations on the female pelvis to remove a cyst, treat endometriosis, remove a tubal pregnancy, or remove a fibroid (a benign tumour of the womb). This scar tissue can have serious effects on the woman's future fertility as it can lead to blockage of her tubes. Careful tissue handling at the time of surgery and control of the blood loss are important ways of reducing scar tissue, however, over the years other methods have been developed to minimise the risk of scar tissue formation. Surgeons have tried using different types of drugs or leaving different types of fluids inside the pelvis at the end of surgery to prevent tissue surfaces from sticking to each other. Fluids include dextran, icodextrin (Adept), SprayGel, and fluids containing the chemical hyaluronic acid (Intergel, auto-cross linked hyaluronic acid, Sepracoat). Drugs that have been tried include steroids (anti-inflammatory drug), the anti-coagulant heparin, promethazine, and noxytioline.

This review aimed to evaluate the role of these different agents in the prevention of adhesion formation. The results showed that there is currently insufficient evidence to recommend the use of steroids, icodextrin, SprayGel or dextran. The review did show that fluids that contained hyaluronic acid may help lower the chance of scar tissue forming; however, more studies are needed to confirm this. There are also some major safety issues concerning the use of one of these agents (Intergel), which has been withdrawn from the market due to reports of serious side effects such as allergic reactions and pain.

A major problem with studies in this review is that most of them did not look at the rate of pregnancy following the use of these substances. Since the occurrence of pregnancy is the gold standard for measuring how well these agents work to preserve fertility, it is important that future studies take this into consideration.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Liquides et agents pharmacologiques pour la prévention des adhérences après chirurgie gynécologique

Contexte

La chirurgie pelvienne est associée à des taux élevés tant de formation d'adhérences nouvelles que de reformation d'adhérences. La fertilité ultérieure étant d'autant plus réduite que les adhérences péri-annexielles sont graves, les adhérences pelviennes sont appelées à rester un problème clinique chez les patientes souffrant d'infertilité. Les stéroïdes, les antihistaminiques et l'héparine ont été parmi les premières substances préconisées pour la prévention des adhérences. Plus récemment, l'icodextrine 4%, les agents à acide hyaluronique et le SprayGel ont été utilisés. Cette revue visait à évaluer le rôle des liquides et des agents pharmacologiques dans la prévention des adhérences en chirurgie gynécologique préservant la fertilité.

Objectifs

Étudier les liquides et les agents pharmacologiques pour la prévention des adhérences qui sont utilisés comme adjuvants au cours des opérations pelviennes.

Stratégie de recherche documentaire

Cette revue s'est appuyée sur la stratégie de recherche développée pour le groupe sur les troubles menstruels et l'hypofertilité. Les bases de données suivantes ont été examinées : le registre spécialisé des essais du groupe Cochrane sur les troubles menstruels et l'hypofertilité, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE et EMBASE.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés portant sur l'utilisation de liquides et d'agents pharmacologiques pour prévenir la formation d'adhérences après chirurgie gynécologique préservant la fertilité.

Recueil et analyse des données

L'extraction et l'analyse des données ont été réalisées indépendamment par deux auteurs (Metwally M et Watson A). Des tables de deux sur deux ont été générées pour les critères de résultat dichotomiques et exprimées sous forme de rapports des cotes (RC) avec intervalles de confiance (IC) à 95%. Pour les variables continues, la différence moyenne standardisée a été utilisée.

Résultats Principaux

Il n'y a pas preuve d'un bénéfice de l'utilisation de stéroïdes, de dextrane ou d'autres agents pharmacologiques pour aucun des critères de résultat. L'utilisation d'agents à acide hyaluronique peut diminuer la formation d'adhérences (RC 0,31 ; IC à 95% 0,19 à 0,51) et prévenir la dégradation d'adhérences pré-existantes (RC 0,28 ; IC à 95% 0,12 à 0,66). Il n'y a pas de preuves suffisantes en faveur de l'utilisation de l'icodextrine 4% ou du SprayGel comme agents de prévention des adhérences. Aucun des agents étudiés ne s'est avéré améliorer le taux de grossesses lorsqu'utilisés en appoint au cours d'une opération pelvienne.

Conclusions des auteurs

On ne dispose actuellement que de données limitées concernant l'utilisation de liquides et d'agents pharmacologiques pour la prévention des adhérences. Il n'y a pas de preuve d'un quelconque bénéfice pour l'amélioration des critères de grossesse de l'utilisation de liquides et d'agents pharmacologiques en appoint au cours d'une opération pelvienne.

Il n'y a pas suffisamment de preuves en faveur de l'utilisation des agents suivants : stéroïdes, icodextrine 4%, SprayGel et dextrane pour l'amélioration des adhérences post-chirurgicales.

Il existe certaines preuves que les agents à acide hyaluronique sont susceptibles de diminuer la proportion d'adhérences et de prévenir la dégradation d'adhérences pré-existantes. Toutefois, en raison du nombre limité d'études disponibles, ce résultat doit être interprété avec prudence et de nouvelles études seront nécessaires.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Liquides et agents pharmacologiques pour la prévention des adhérences après chirurgie gynécologique

Utilisation de liquides et d'agents pharmacologiques (médicaments) pour prévenir la formation d'adhérences (tissu cicatriciel) risquant d'influer sur l'obtention d'une grossesse après une opération pelvienne chez la femme.

La formation d'adhérences est un état dans lequel des tissus corporels normalement séparés fusionnent. Cela peut se produire après des interventions chirurgicales telles que les opérations pelviennes chez la femme pour l'ablation d'un kyste, le traitement de l'endométriose, l'arrêt d'une grossesse extra-utérine, ou la suppression d'un fibrome (une tumeur bénigne de l'utérus). Ce tissu cicatriciel peut avoir de graves effets sur la fertilité future de la femme car il peut entrainer une obstruction de ses trompes. La manipulation délicate des tissus lors de l'opération et le contrôle des pertes de sang sont d'importantes façons de réduire le tissu cicatriciel ; cependant, avec les années, d'autres méthodes ont été développées pour minimiser le risque de formation de tissu cicatriciel. Les chirurgiens ont essayé d'utiliser différents types de médicaments ou de laisser différents types de liquides à l'intérieur du pelvis à la fin de l'opération afin d'empêcher les surfaces tissulaires de coller les unes aux autres. Ces liquides sont notamment le dextrane, l'icodextrine (Adept), le SprayGel et les liquides contenant de l'acide hyaluronique chimique (Intergel, acide hyaluronique auto-réticulé, Sepracoat). Les médicaments qui ont été essayés comprennent des stéroïdes (anti-inflammatoires), l'anti-coagulant héparine, la prométhazine et la noxytioline.

Cette revue visait à évaluer le rôle de ces différents agents dans la prévention de la formation d'adhérences. Les résultats ont montré que les données actuelles sont insuffisantes pour pouvoir recommander l'utilisation de stéroïdes, d'icodextrine, de SprayGel ou de dextrane. La revue a montré que les liquides qui contiennent de l'acide hyaluronique peuvent aider à réduire le risque de formation de tissu cicatriciel ; mais de nouvelles études seront nécessaires pour confirmer cela. Il y a aussi des questions de sécurité importantes concernant l'utilisation de l'un de ces agents (Intergel), qui a été retiré du marché en raison d'effets secondaires graves signalés, comme des réactions allergiques et des douleurs.

Les études dans cette revue présentent un problème majeur car la plupart d'entre elles ne s'étaient pas intéressées au taux de grossesses après utilisation de ces substances. La survenue d'une grossesse étant l'étalon de mesure pour évaluer la capacité de ces agents à préserver la fertilité, il est important que les études futures en tiennent compte.

Notes de traduction

Cette revue va se fondre dans la revue : Ahmad G, Duffy JMN, Farquhar C, Vail A, Vanderkerchove P, Watson A, Wiseman D. Agents barrières pour la prévention des adhérences après chirurgie gynécologique. La base des revues systématiques Cochrane 2008, Numéro 2. Art. N° : CD000475. DOI : 10.1002/14651858.CD000475.pub2.

Traduit par: French Cochrane Centre 19th February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux;

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

在婦科手術後以流體與藥物製劑預防沾黏

骨盆腔手術進行之後,有很高的比率會造成原位併發沾黏情況產生,而且還有重新形成沾黏的現象發生。卵巢周邊沾黏現象越嚴重的,以後的受孕率會降低,骨盆腔沾黏仍然是不孕症病人的一個臨床問題。類固醇、抗組織胺類的藥物,以及肝素(heparin)是常用以預防沾黏的方法。最近也有使用4% 的葡聚糖腹透液(icodextrin 4%)、玻尿酸類的藥物,以及噴霧凝膠。在保存生育力的婦科手術之中,針對為了預防沾黏而使用的流體與藥物製劑,本篇回顧的目的就是要評估它們所扮演的角色。

目標

探討在骨盆腔手術的進行期間,以流體與藥物製劑來當作輔助治療以預防沾黏。

搜尋策略

本文獻回顧利用Menstrual Disorders以及Subfertility Group所發展的搜尋策略,並搜尋下述資料庫:Cochrane Menstrual Disorders以及Subfertility Group Specialised Register、Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) 、MEDLINE以及EMBASE。

選擇標準

隨機對照試驗探討使用流體與藥物裝劑以預防保存生育力的婦科手術後所造成的沾黏。

資料收集與分析

有2位作者(Metwally M與Watson A)獨立地完成了資料擷取與分析的工作。針對二元性的結果,我們製作了這些2乘2的表,並且在表達的時候會以勝算比(OR)的型式附帶著95% 的信賴區間(CI)。對於連續性的結果以標準化之平均差異表示。

主要結論

使用了類固醇類藥物、葡聚醣,或是其他的藥物製劑,都沒有證據顯示對任何結果有好處。使用了玻尿酸類的藥物之後,可能會減少沾黏的發生率(OR 0.31,95% CI 0.19 到0.51),並且預防原本就已經存在的沾黏狀況發生惡化(OR 0.28,95% CI 0.12到0.66)。若是要使用4% 的葡聚糖腹透液或是噴霧凝膠來當作預防沾黏的藥物,目前還沒有足夠的證據能夠加以支持。在進行骨盆腔手術的期間,在這些經過研究的藥物之中,若是要將它們用來當作輔助治療,並沒有任何1種藥物顯示出可以提高懷孕比率的能力。

作者結論

若是要使用流體與藥物製劑來預防沾黏的話,就目前的證據來說,仍然是有限的。在進行骨盆腔手術的期間,當這些流體與藥物製劑被用來當作輔助治療的時候,並沒有任何證據顯示出它們可以對於改善懷孕結果帶來助益。使用下列的藥物:類固醇類、4% 的葡聚糖腹透液、噴霧凝膠,以及葡聚醣以改善手術後的沾黏仍缺乏足夠的證據。有某些證據顯示,玻尿酸的藥物或許可以降低沾黏的比例,並且預防原本就已經存在的沾黏現象發生惡化。然而,因為研究數量有限,所以這樣的證據需要謹慎解讀並需要更近一步的研究。

翻譯人

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

在女性朋友進行完骨盆腔手術之後,沾黏的現象可能會妨礙受孕,而為了要預防這樣的沾黏(疤痕組織)產生,就會使用某些流體與藥物製劑(藥物化學性質的藥物)。沾黏的形成是原本分開的身體組織生長在一起。這種狀況可能會發生於女性的骨盆腔手術後如切除囊腫、治療子宮內膜異位症、移除輸卵管妊娠,或是割除子宮肌瘤(子宮中的某種良性腫瘤)。這樣的疤痕組織可能會對於該名婦女未來的受孕帶來嚴重的影響,因為它可能會造成她的輸卵管阻塞。在手術的時候就要小心處置這些組織,並且要控制好血液流失的情況,而這些都是減少疤痕組織產生的重要方法,然而,在這幾年當中,有許多方法被發展出來以降低疤痕組織的形成。在手術結束的時候,外科醫師們曾嘗試著使用不同類型的藥物,或是在骨盆腔裡灌注不同類型的流體,以用來預防組織的表面之間發生相互沾黏。這些流體包括了葡聚醣、葡聚糖腹透液(Adept))、噴霧式凝膠,以及包含了化學性玻尿酸的流體(Intergel、自動交聯化的玻尿酸、Sepracoat)。曾經被嘗試過的藥物則包括了類固醇類(抗發炎藥物)、抗凝血用的肝素、promethazine,以及noxytioline。本篇回顧的目的就是要評估這些不同藥物在預防沾黏形成的角色。結果顯示目前未有足夠的證據推薦使用類固醇類藥物、葡萄糖腹透液、噴霧凝膠或是葡聚醣。含有玻尿酸的這些流體,若是要用來幫助降低疤痕組織形成,在本篇回顧中確實顯示了它們或許能夠帶來這樣的機會;然而,還需要有更多的研究來確認這樣的論點。在使用這些藥物的其中1項(Intergel))時,還有某些重要的安全因素需要考量,尤其是因為有報告曾經指出過嚴重的副作用,像是過敏反應以及疼痛,所以這個藥物目前已經下市了。在本篇回顧的研究有一個重要的問題,就是大部分的研究在使用完這些物質之後,都沒有追蹤懷孕的比率。評量這些物質是否能有效的保存受孕力的黃金標準應該是懷孕的發生,因為如此,未來的研究能否將這項觀點列入考量,就顯得非常重要。