Intervention Review

Colloid solutions for fluid resuscitation

  1. Frances Bunn*,
  2. Daksha Trivedi

Editorial Group: Cochrane Injuries Group

Published Online: 11 JUL 2012

Assessed as up-to-date: 1 DEC 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD001319.pub5

How to Cite

Bunn F, Trivedi D. Colloid solutions for fluid resuscitation. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 7. Art. No.: CD001319. DOI: 10.1002/14651858.CD001319.pub5.

Author Information

  1. University of Hertfordshire, Centre for Research in Primary and Community Care, Hatfield, Hertfordshire, UK

*Frances Bunn, Centre for Research in Primary and Community Care, University of Hertfordshire, College Lane, Hatfield, Hertfordshire, AL10 9AB, UK. f.bunn@herts.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 11 JUL 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Colloids are widely used in the replacement of fluid volume. However, doubts remain as to which colloid is best. Different colloids vary in their molecular weight and therefore in the length of time they remain in the circulatory system. Because of this, and their other characteristics, they may differ in their safety and efficacy.

Objectives

To compare the effects of different colloid solutions in patients thought to need volume replacement.

Search methods

We searched the Cochrane Injuries Specialised Register (searched 1 December 2011), the Cochrane Central Register of Controlled Trials 2011, issue 4 (The Cochrane Library); MEDLINE (Ovid) (1948 to November Week 3 2011); EMBASE (Ovid) (1974 to 2011 Week 47); ISI Web of Science: Science Citation Index Expanded (1970 to 1 December 2011); ISI Web of Science: Conference Proceedings Citation Index-Science (1990 to 1 December 2011); CINAHL (EBSCO) (1982 to 1 December 2011); National Research Register (2007, Issue 1) and PubMed (searched 1 December 2011). Bibliographies of trials retrieved were searched, and for the initial version of the review drug companies manufacturing colloids were contacted for information (1999).

Selection criteria

Randomised controlled trials comparing colloid solutions in critically ill and surgical patients thought to need volume replacement.

Data collection and analysis

Two review authors independently extracted the data and assessed the quality of the trials. The outcomes sought were death, amount of whole blood transfused, and incidence of adverse reactions.

Main results

Eighty-six trials, with a total of 5,484 participants, met the inclusion criteria. Quality of allocation concealment was judged to be adequate in 33 trials and poor or uncertain in the rest.

Deaths were reported in 57 trials. For albumin or plasma protein fraction (PPF) versus hydroxyethyl starch (HES) 31 trials (n = 1719) reported mortality. The pooled relative risk (RR) was 1.06 (95% confidence interval (CI) 0.86 to 1.31). When the trials by Boldt were removed from the analysis the pooled RR was 0.90 (95% CI 0.68 to 1.20). For albumin or PPF versus gelatin, nine trials (n = 824) reported mortality. The RR was 0.89 (95% CI 0.65 to 1.21). Removing the study by Boldt from the analysis did not change the RR or CIs. For albumin or PPF versus dextran four trials (n = 360) reported mortality. The RR was 3.75 (95% CI 0.42 to 33.09). For gelatin versus HES 22 trials (n = 1612) reported mortality and the RR was 1.02 (95% CI 0.84 to 1.26). When the trials by Boldt were removed from the analysis the pooled RR was 1.03 (95% CI 0.84 to 1.27). RR was not estimable in the gelatin versus dextran and HES versus dextran groups.

Forty-one trials recorded the amount of blood transfused; however, quantitative analysis was not possible due to skewness and variable reporting. Twenty-four trials recorded adverse reactions, with two studies reporting possible adverse reactions to gel and one to HES.

Authors' conclusions

From this review, there is no evidence that one colloid solution is more effective or safe than any other, although the CIs were wide and do not exclude clinically significant differences between colloids. Larger trials of fluid therapy are needed if clinically significant differences in mortality are to be detected or excluded.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Are particular types of colloid solution safer for replacing blood fluids than others?

When a person is bleeding heavily, the loss of fluid volume in their veins can lead to shock, so they need fluid resuscitation. Colloids and crystalloids are two types of solutions used to replace lost blood fluid (plasma). They include blood and synthetic products. Both colloids and crystalloids appear to be similarly effective at resuscitation. There are different types of colloids and these may have different effects. However, the review of trials found there is not enough evidence to be sure that any particular colloid is safer than any other.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Solutions colloïdales pour la réanimation liquidienne

Contexte

Les colloïdes sont largement utilisés dans le remplacement du volume de liquide. Cependant, des doutes subsistent quant à savoir quel colloïde est meilleur. Les différents colloïdes varient en terme de poids moléculaire et donc de durée de séjour dans le système circulatoire. Pour cette raison et du fait de leurs autres caractéristiques, ils peuvent différer en ce qui concerne leur innocuité et leur efficacité.

Objectifs

Comparer les effets de différentes solutions colloïdales chez des patients supposés avoir besoin d'un volume de remplacement.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les blessures (recherche du 1er décembre 2011), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) 2011, numéro 4 (The Cochrane Library), MEDLINE (Ovid) (de 1948 à la semaine 3 de novembre 2011) ; EMBASE (Ovid) (de 1974 à la semaine 47 de l'année 2011) ; Web of Science de l'ISI : Science Citation Index Expanded (de 1970 au 1er décembre 2011) ; Web of Science de l'ISI : Conference Proceedings Citation Index-Science (de 1990 au 1er décembre 2011) ; CINAHL (EBSCO) (de 1982 au 1er décembre 2011) ; National Research Register (2007, numéro 1) et PubMed (recherche du 1er décembre 2011). Nous avons effectué des recherches dans les bibliographies des essais extraits et, pour la version initiale de la revue, nous avons contacté les laboratoires pharmaceutiques qui fabriquent les colloïdes afin d'obtenir des informations (1999).

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés comparant des solutions colloïdales chez des patients en phase critique et faisant l'objet d'une intervention chirurgicale supposés avoir besoin d'un volume de remplacement.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont extrait les données et évalué la qualité des essais de façon indépendante. Les critères analysés étaient les décès, la quantité de sang total transfusé, et l'incidence des réactions indésirables.

Résultats Principaux

Quatre-vingt dix essais, totalisant 5 678 participants, répondaient aux critères d'inclusion. La qualité de l'assignation secrète a été considérée comme adéquate dans 35 essais et comme médiocre ou incertaine dans le reste des essais.

Des décès ont été constatés dans 61 essais. Pour la comparaison de l'albumine ou de la FPP à l'hydroxyéthyl-amidon (HES), 32 essais (n = 1 769) ont rendu compte de la mortalité. Le risque relatif (RR) combiné était de 1,07 (IC à 95 % 0,87 à 1,32). Lorsque les essais réalisés par Boldt ont été éliminés de l'analyse, le RR combiné était de 0,90 (IC à 95 % 0,68 à 1,20). Pour la comparaison de l'albumine ou de la FPP à la gélatine, neuf essais (n = 824) ont rendu compte de la mortalité. Le RR était de 0,89 (IC à 95 %e 0,65 à 1,21). L'élimination de l'étude réalisée par Boldt dans l'analyse n'a pas changé le RR ni les intervalles de confiance. Pour la comparaison de l'albumine ou de la FPP au dextrane, quatre essais (n = 360) ont rendu compte de la mortalité. Le RR était de 3,75 (IC à 95 % 0,42 à 33,09). Pour la comparaison de la gélatine à l'HES, 25 essais (n = 1 756) ont rendu compte de la mortalité et le RR était de 1,03 (IC à 95 % 0,84 à 1,26). Lorsque les essais réalisés par Boldt ont été éliminés de l'analyse, le RR combiné était de 1,04 (IC à 95 % 0,85 à 1,27). Le RR ne pouvait pas être estimé dans les groupes de la gélatine comparée au dextrane et de l'HES comparé au dextrane.

Quarante-cinq essais ont enregistré la quantité de sang transfusé, cependant l'analyse quantitative n'a pas été possible en raison de l'asymétrie et des comptes-rendus variables. Vingt-quatre essais ont enregistré des réactions indésirables, deux études ayant signalé des réactions indésirables possibles à la gélatine et une à l'HES.

Conclusions des auteurs

D'après cette revue, il n'existe aucune preuve qu'une solution colloïdale soit plus efficace ou sûre que n'importe quelle autre, bien que les intervalles de confiance soient larges et qu'ils n'excluent pas de différences cliniquement significatives entre les colloïdes. Des essais à plus grande échelle portant sur la thérapie liquidienne sont nécessaires si des différences cliniquement significatives de la mortalité doivent être détectées ou exclues.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Solutions colloïdales pour la réanimation liquidienne

Des types particuliers de solution colloïdale sont-ils plus sûrs que d'autres pour le remplacement des liquides sanguins ?

Quand une personne saigne abondamment, la perte de volume de liquide dans ses veines peut conduire à un choc, elle a donc besoin d'une réanimation liquidienne. Les colloïdes et les cristalloïdes sont deux types de solutions utilisés pour remplacer le liquide sanguin (plasma) perdu. Ils comprennent des produits sanguins et des produits de synthèse. Les colloïdes comme les cristalloïdes semblent être tout aussi efficaces lors d'une réanimation. Il existe différents types de colloïdes et ceux-ci peuvent avoir des effets différents. Cependant, la revue des essais a constaté qu'il n'y a pas suffisamment de preuves pour affirmer qu'un colloïde particulier est plus sûr que n'importe quel autre.

Notes de traduction

Le groupe éditorial est conscient qu'un essai clinique réalisé par le professeur Joachim Boldt s'est avéré avoir été fabriqué (Boldt 2009). Comme les éditeurs qui ont révélé ce montage le soulignent (Reinhart 2011 ; Shafer 2011), cela jette un doute sur la véracité des autres études du même auteur. Toutes les revues du groupe Cochrane sur les blessures qui comprennent des études de cet auteur ont donc été modifiées pour présenter les résultats avec les essais de cet auteur, inclus et exclus. Les lecteurs peuvent désormais juger de l'impact potentiel des essais de cet auteur (Boldt 1986, Boldt 1993a, Boldt 1995, Boldt 1996a, Boldt 1996b, Boldt 1996c, Boldt 1998, Boldt 2000, Boldt 2001, Boldt 2006, Haisch 2001a, Haisch 2001b, Huttner 2000) sur les conclusions de la revue.

Emma Sydenham, rédactrice en chef, a effectué l'analyse de sensibilité en 2011. Les auteurs ont approuvé les modifications apportées au manuscrit.

Traduit par: French Cochrane Centre 22nd October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français