Adjuvant chemotherapy for localised resectable soft tissue sarcoma in adults

  • Review
  • Intervention

Authors


Jayne Tierney, Meta-analysis Group, MRC Clinical Trials Unit at UCL, Aviation House, 125 Kingsway, London, WC2B 6NH, UK. jayne.tierney@ucl.ac.uk.

Abstract

Background

Individually, randomised trials have not shown conclusively whether adjuvant chemotherapy benefits adult patients with localised resectable soft-tissue sarcoma.

Objectives

Adjuvant chemotherapy aims to lessen the recurrence of cancer after surgery with or without radiotherapy. The objective of this review was to assess the effects of adjuvant chemotherapy in adults with resectable soft tissue sarcoma after such local treatment.

Search methods

We searched the Cochrane Controlled Trials Register, UKCCCR Register of Cancer Trials, Physicians Data Query, EMBASE, MEDLINE and CancerLit.

Selection criteria

Randomised trials of adjuvant chemotherapy after local treatment in adults with localised resectable soft tissue sarcoma were included. Only trials in which accrual was completed by December 1992 were included.

Data collection and analysis

Individual patient data were obtained. Accuracy of data and quality of randomisation and follow-up of trials was assessed.

Main results

Fourteen trials of doxorubicin-based adjuvant chemotherapy involving 1568 patients were included. Median follow-up was 9.4 years. For local recurrence-free interval the hazard ratio (HR) with chemotherapy was 0.73 (95% Confidence Interval (CI) 0.56 to 0.94). For distant recurrence-free interval it was 0.70 (95% CI 0.57 to 0.85). For overall recurrence-free survival it was 0.75 (95% CI 0.64 to 0.87). These correspond to significant absolute benefits of 6 to 10% at 10 years. For overall survival (OS) the HR of 0.89 (95% CI 0.76 to 1.03) was not significant but potentially represents an absolute benefit of 4% (95% CI 1 to 9) at 10 years. There was no consistent evidence of a difference in effect according to age, sex, stage, site, grade, histology, extent of resection, tumour size or exposure to radiotherapy. However, the strongest evidence of a beneficial effect on survival was shown in patients with sarcoma of the extremities.

Authors' conclusions

Doxorubicin-based adjuvant chemotherapy appears to significantly improve time to local and distant recurrence and overall recurrence-free survival in adults with localised resectable soft tissue sarcoma. There is some evidence of a trend towards improved overall survival.

Résumé scientifique

Chimiothérapie adjuvante dans le sarcome des tissus mous localisé résécable chez l'adulte

Contexte

Individuellement, les essais randomisés n'apportaient pas de preuves concluantes de l'efficacité de la chimiothérapie adjuvante chez les patients adultes présentant un sarcome des tissus mous localisé résécable.

Objectifs

L'objectif de la chimiothérapie adjuvante est de réduire le risque de récidive du cancer après une chirurgie avec ou sans radiothérapie. L'objectif de cette revue était d'évaluer les effets de la chimiothérapie adjuvante chez des adultes présentant un sarcome des tissus mous résécable après le traitement local.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre Cochrane des essais contrôlés, le registre des essais sur le cancer de l'UKCCCR, Physicians Data Query, EMBASE, MEDLINE et CancerLit.

Critères de sélection

Les essais randomisés portant sur une chimiothérapie adjuvante après un traitement local chez des adultes présentant un sarcome des tissus mous localisé résécable ont été inclus. Seuls les essais dont le recrutement était terminé avant décembre 1992 ont été inclus.

Recueil et analyse des données

Les données individuelles des patients ont été obtenues. L'exactitude des données et la qualité de la randomisation et du suivi des essais ont été évaluées.

Résultats principaux

Quatorze essais portant sur une chimiothérapie adjuvante à base de doxorubicine et recrutant 1 568 patients ont été inclus. Le suivi médian était de 9,4 ans. Pour l'intervalle sans récidive locale, le hazard ratio (HR) sous chimiothérapie était de 0,73 (intervalle de confiance (IC) à 95 %, entre 0,56 et 0,94). Pour l'intervalle sans récidive à distance, il était de 0,70 (IC à 95 %, entre 0,57 et 0,85). Pour la survie sans récidive globale, il était de 0,75 (IC à 95 %, entre 0,64 et 0,87). Cela correspond à des bénéfices absolus significatifs de 6 à 10 % à 10 ans. Pour la survie globale (SG), l'HR de 0,89 (IC à 95 %, entre 0,76 et 1,03) n'était pas significatif mais représente potentiellement un bénéfice absolu de 4 % (IC à 95 %, entre 1 et 9) à 10 ans. Aucune preuve solide ne suggérait de différence en termes d'effet sur la base de l'âge, du sexe, du stade, du site, du grade, de l'histologie, de l'étendue de la résection, de la taille de la tumeur ou de l'exposition à une radiothérapie. Néanmoins, les preuves d'effet bénéfique sur la survie les plus solides étaient observées chez les patients présentant un sarcome des extrémités.

Conclusions des auteurs

La chimiothérapie adjuvante à base de doxorubicine semble améliorer significativement le délai de récidive locale et à distance ainsi que la survie sans récidive globale chez les adultes présentant un sarcome des tissus mous localisé résécable. Certaines preuves indiquent une tendance à la hausse de la survie globale.

Plain language summary

Doxorubicin after initial treatment for sarcoma reduces risk of recurrence

Usually at diagnosis sarcoma shows no sign of having spread outside the original site and treatment is surgery (with/without radiotherapy). In about half the patients the cancer recurs. There is evidence that doxorubicin-based chemotherapy after initial treatment reduces recurrence, either at the original site or elsewhere in the body. Chemotherapy also seems to increase the length of time patients live, but this is less certain.Greater benefit was seen in men and those whose tumour originated in a limb, but these results may have occurred by chance.

Résumé simplifié

La doxorubicine administrée après le traitement initial du sarcome réduit le risque de récidive.

Lors du diagnostic, le sarcome ne présente généralement pas de signe de propagation hors du site d'origine et est traité chirurgicalement (avec ou sans radiothérapie). Une récidive du cancer se produit chez environ 50 % des patients. Des preuves indiquent que la chimiothérapie à base de doxorubicine administrée après le traitement initial réduit les récidives sur le site initial ou ailleurs dans l'organisme. La chimiothérapie semble également accroître la durée de vie des patients, mais cet effet est moins sûr. Les bénéfices les plus importants étaient observés chez des hommes et chez les patients dont la tumeur d'origine était localisée dans un membre, mais ces résultats pourraient être dus au hasard.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 31st March, 2014
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Резюме на простом языке

Доксорубицин снижает риск рецидива саркомы после первоначального лечения

Обычно на момент постановки диагноза, саркома не показывает никаких признаков распространения за пределы первоначального места, и лечением является хирургическая операция (с/без лучевой терапии). Примерно у половины пациентов рак рецидивирует. Существуют доказательства того, что химиотерапия на основе доксорубицина после первичного лечения снижает рецидивирование (возврат опухоли), либо на первоначальном месте, либо в других частях тела. Также кажется, что химиотерапия увеличивает продолжительность выживания пациентов (сколько они живут), но это менее определено. Больше пользы от доксорубицина было заметно у мужчин и у тех лиц, у которых опухоли возникали в какой-либо конечности, но эти результаты могли быть случайными.

Заметки по переводу

Перевод: Зиганшина Лилия Евгеньевна. Редактирование: Юдина Екатерина Викторовна. Координация проекта по переводу на русский язык: Казанский федеральный университет. По вопросам, связанным с этим переводом, пожалуйста, обращайтесь к нам по адресу: lezign@gmail.com

Ancillary