Intervention Review

Interventions for preventing blood loss during the treatment of cervical intraepithelial neoplasia

  1. Pierre PL Martin-Hirsch1,*,
  2. Andrew Bryant2

Editorial Group: Cochrane Gynaecological Cancer Group

Published Online: 4 DEC 2013

Assessed as up-to-date: 26 NOV 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD001421.pub3


How to Cite

Martin-Hirsch PPL, Bryant A. Interventions for preventing blood loss during the treatment of cervical intraepithelial neoplasia. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 12. Art. No.: CD001421. DOI: 10.1002/14651858.CD001421.pub3.

Author Information

  1. 1

    Royal Preston Hospital, Lancashire Teaching Hospital NHS Trust, Gynaecological Oncology Unit, Preston, Lancashire, UK

  2. 2

    Newcastle University, Institute of Health & Society, Newcastle upon Tyne, UK

*Pierre PL Martin-Hirsch, Gynaecological Oncology Unit, Royal Preston Hospital, Lancashire Teaching Hospital NHS Trust, Sharoe Green Lane, Fullwood, Preston, Lancashire, PR2 9HT, UK. martin.hirsch@me.com.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 4 DEC 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Cervical intraepithelial neoplasia (CIN) is the most common pre-malignant lesion. Surgical treatments for CIN are commonly associated with blood loss.

Objectives

To assess the effectiveness and safety of interventions for preventing blood loss during the treatment of CIN.

Search methods

We searched the Cochrane Gynaecological Cancer Group Trials Register, MEDLINE, EMBASE and CENTRAL up to November 2012. We also searched registers of clinical trials, abstracts of scientific meetings and reference lists of included studies.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) of vasopressin, tranexamic acid, haemostatic sutures, Amino-Cerv or Monsel's solution in women undergoing surgery for CIN.

Data collection and analysis

Two reviewers independently abstracted data and assessed risk of bias. Risk ratios comparing adverse events in women who received one of the interventions were pooled in a random-effects meta-analyses or included in single trial analyses.

Main results

Twelve RCTs (N = 1602, of whom 1512 were assessed) were included.

Vasopressin significantly reduced perioperative bleeding (mean difference (MD) = -100.80, 95% confidence interval (CI) -129.48 to -72.12) and was associated with a decreased risk of bleeding that required haemostatic sutures or further vasopressin, compared to placebo (risk ratio (RR) = 0.39, 95% CI 0.27 to 0.56).

Tranexamic acid significantly reduced risk of secondary haemorrhage (RR = 0.23, 95% CI 0.11 to 0.50), but not primary haemorrhage (RR = 1.24, 95% CI 0.04 to 38.23) after knife and laser cone biopsy, compared with placebo. There was also a statistically significant reduction in postoperative blood loss compared with placebo (MD = -55.60, 95% CI -94.91 to -16.29).

Packing with Monsel's solution resulted in less perioperative blood loss (MD = -22.00, 95% CI -23.09 to -20.91) and decreased the risk of dysmenorrhoea (RR = 0.37, 95% CI 0.16 to 0.84), unsatisfactory colposcopy (RR = 0.43, 95% CI 0.30 to 0.63) and cervical stenosis (RR = 0.35, 95% CI 0.25 to 0.49) compared to routine suturing, but was not statistically different to sutures for risk of primary and secondary haemorrhages.

Amino-Cerv antibiotic gel failed to make a difference on secondary haemorrhage but was associated with significantly less vaginal discharge at 2 weeks compared with routine care (RR = 0.27, 95% CI 0.09 to 0.86).

There was no significant difference in blood loss between women who received ball electrode diathermy and those who received Monsel's paste (MD = 4.82, 95% CI -3.45 to 13.09).

Authors' conclusions

Bleeding associated with surgery of the cervix appears to be reduced by vasopressin, used in combination with local anaesthetic. Tranexamic acid appears to be beneficial after knife and laser cone biopsy. There are insufficient data to assess the effects on primary haemorrhage. There is some evidence that haemostatic suturing has an adverse effect on blood loss, cervical stenosis and satisfactory colposcopy.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Interventions to prevent blood loss during the treatment of pre-cancerous abnormalities in the cervix (cervical intraepithelial neoplasia).

Surgery for pre-cancerous cervix lesions (cervical intraepithelial neoplasia) often causes significant bleeding during surgery or within 14 days. This review found that good surgical technique can reduce immediate blood loss and bleeding can also be reduced by some drugs. Vasopressin reduces blood flow by constricting blood vessels. Tranexamic acid reduces blood loss after knife and laser cone biopsy. Stitches also reduce blood loss but can interfere with later visual examination of the cervix.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Interventions visant à prévenir la perte de sang au cours du traitement de la néoplasie cervicale intra-épithéliale

Contexte

La néoplasie cervicale intra-épithéliale (NCIE) est la lésion précancéreuse la plus courante. Les traitements chirurgicaux de la NCIE sont fréquemment associés à une perte de sang.

Objectifs

Évaluer l'efficacité et l'innocuité des interventions visant à prévenir la perte de sang au cours du traitement de la NCIE.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre des essais du groupe Cochrane sur les cancers gynécologiques, MEDLINE, EMBASE et CENTRAL jusqu'en novembre 2012. Nous avons également consulté les registres des essais cliniques, les résumés des réunions scientifiques et les références bibliographiques des études incluses.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés (ECR) portant sur de la vasopressine, de l'acide tranexamique, des sutures hémostatiques ou la solution Amino-Cerv ou Monsel chez des femmes subissant une chirurgie pour cause de NCIE.

Recueil et analyse des données

Deux évaluateurs ont résumé les données et évalué le risque de biais de manière indépendante. Les risques relatifs permettant de comparer les événements indésirables chez les femmes faisant l'objet de l'une de ces interventions ont été combinés dans des méta-analyses à effets aléatoires ou inclus dans les analyses des essais individuels.

Résultats Principaux

Douze ECR (N = 1 602, dont 1 512 ont été évalués) ont été inclus.

La vasopressine entraînait une réduction significative du saignement périopératoire (différence moyenne (DM) = -100,80, intervalle de confiance (IC) à 95 %, entre -129,48 et -72,12) et était associée à une réduction du risque de saignement exigeant des sutures hémostatiques ou de la vasopressine supplémentaire par rapport au placebo (risque relatif (RR) = 0,39, IC à 95 %, entre 0,27 et 0,56).

L'acide tranexamique entraînait une réduction significative du risque d'hémorragie secondaire (RR = 0,23, IC à 95 %, entre 0,11 et 0,50), mais pas d'hémorragie primaire (RR = 1,24, IC à 95 %, entre 0,04 et 38,23) après la conisation au bistouri et au laser par rapport au placebo. On observait également une réduction statistiquement significative de la perte de sang postopératoire par rapport au placebo (DM = -55,60, IC à 95 %, entre -94,91 et -16,29).

Le tamponnement avec de la solution de Monsel entraînait une réduction de la perte de sang périopératoire (DM = -22,00, IC à 95 %, entre -23,09 et -20,91) et réduisait le risque de dysménorrhée (RR = 0,37, IC à 95 %, entre 0,16 et 0,84), de colposcopie insatisfaisante (RR = 0,43, IC à 95 %, entre 0,30 et 0,63) et de sténose cervicale (RR = 0,35, IC à 95 %, entre 0,25 et 0,49) par rapport à la suture de routine, mais ne présentait pas de différence statistique par rapport aux sutures en termes de risque d'hémorragies primaires et secondaires.

Aucune différence n'était observée avec le gel antibiotique Amino-Cerv en termes d'hémorragie secondaire, mais il était associé à des pertes vaginales significativement inférieures à deux semaines par rapport aux soins de routine (RR = 0,27, IC à 95 %, entre 0,09 et 0,86).

Aucune différence significative n'était observée en termes de perte de sang entre les femmes traitées par diathermie avec électrode à boule et celles qui recevaient la pâte de Monsel (DM = 4,82, IC à 95 %, entre -3,45 et 13,09).

Conclusions des auteurs

Le saignement associé à la chirurgie du col de l'utérus semble diminuer avec la prise de vasopressine combinée à un anesthésique local. L'acide tranexamique semble bénéfique après la conisation au bistouri et au laser. Les données sont insuffisantes pour évaluer les effets sur l'hémorragie primaire. Certaines preuves indiquent que la suture hémostatique a un effet défavorable sur la perte de sang, la sténose cervicale et la réussite de la colposcopie.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Interventions visant à prévenir la perte de sang au cours du traitement de la néoplasie cervicale intra-épithéliale

Interventions visant à prévenir la perte de sang au cours du traitement des anomalies précancéreuses du col de l'utérus (néoplasie cervicale intra-épithéliale)

Le traitement chirurgical des lésions précancéreuses du col de l'utérus (néoplasie cervicale intra-épithéliale) entraînent souvent des saignements significatifs au cours de l'opération ou dans les 14 jours qui suivent. Cette revue a observé qu'une technique chirurgicale efficace pouvait réduire la perte de sang immédiate et que certains médicaments pouvaient également réduire les saignements. La vasopressine réduit le débit sanguin en contractant les vaisseaux. L'acide tranexamique réduit la perte de sang après la conisation au bistouri et au laser. Les sutures réduisent également la perte de sang mais peuvent interférer avec l'examen visuel ultérieur du col de l'utérus.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 27th March, 2014
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux