Intervention Review

Corticosteroids for treating optic neuritis

  1. Robin L Gal1,*,
  2. Satyanarayana S Vedula2,
  3. Roy Beck1

Editorial Group: Cochrane Eyes and Vision Group

Published Online: 18 APR 2012

Assessed as up-to-date: 21 FEB 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD001430.pub3


How to Cite

Gal RL, Vedula SS, Beck R. Corticosteroids for treating optic neuritis. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 4. Art. No.: CD001430. DOI: 10.1002/14651858.CD001430.pub3.

Author Information

  1. 1

    Jaeb Center for Health Research, Tampa, Florida, USA

  2. 2

    Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health, Center for Clinical Trials, Department of Epidemiology, Baltimore, Maryland, USA

*Robin L Gal, Jaeb Center for Health Research, 15310 Amberley Drive, Suite 350, Tampa, Florida, 33647, USA. rgal@jaeb.org.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 18 APR 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Optic neuritis is an inflammatory disease of the optic nerve. It occurs more commonly in women than in men. Usually presenting with an abrupt loss of vision, recovery of vision is almost never complete. Closely linked in pathogenesis to multiple sclerosis, it may be the initial manifestation for this condition. In certain patients, no underlying cause can be found.

Objectives

To assess the effects of corticosteroids on visual recovery of patients with acute optic neuritis.

Search methods

We searched CENTRAL (which contains the Cochrane Eyes and Vision Group Trials Register) (The Cochrane Library 2012, Issue 1), MEDLINE (January 1950 to February 2012), EMBASE (January 1980 to February 2012), Latin American and Caribbean Literature on Health Sciences (LILACS) (January 1982 to February 2012), the metaRegister of Controlled Trials (mRCT) (www.controlled-trials.com), ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov) and the WHO International Clinical Trials Registry Platform (ICTRP) (www.who.int/ictrp/search/en). There were no date or language restrictions in the electronic searches for trials. The electronic databases were last searched on 21 February 2012. We also searched reference lists of identified trial reports to find additional trials.

Selection criteria

We included randomized trials that evaluated corticosteroids, in any form, dose or route of administration, in people with acute optic neuritis.

Data collection and analysis

Two authors independently extracted the data on methodological quality and outcomes for analysis.

Main results

We included six randomized trials which included a total of 750 participants. Two trials evaluated low dose oral corticosteroids while one trial evaluated low dose intravenous corticosteroids across two treatment arms and two trials evaluated a higher dose of intravenous corticosteroids. One three-arm trial evaluated low-dose oral corticosteroids and high-dose intravenous corticosteroids against placebo. Trials evaluating oral corticosteroids compared varying doses of corticosteroids with placebo. Hence, we did not conduct a meta-analysis of such trials. In a meta-analysis of trials evaluating corticosteroids with total dose greater than 3000 mg administered intravenously, the relative risk of normal visual acuity with intravenous corticosteroids compared with placebo was 1.06 (95% confidence interval (CI) 0.89 to 1.27) at six months and 1.06 (95% CI 0.92 to 1.22) at one year. The risk ratio of normal contrast sensitivity for the same comparison was 1.10 (95% CI 0.92 to 1.32) at six months follow up. We did not conduct a meta-analysis for this outcome at one year follow up since there was substantial statistical heterogeneity. The risk ratio of normal visual field for this comparison was 1.08 (95% CI 0.96 to 1.22) at six months and 1.02 (95% CI 0.86 to 1.20) at one year. Quality of life was assessed and reported in one trial.

Authors' conclusions

There is no conclusive evidence of benefit in terms of recovery to normal visual acuity, visual field or contrast sensitivity with either intravenous or oral corticosteroids at the doses evaluated in trials included in this review.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Corticosteroids for treating optic neuritis

Optic neuritis is an inflammatory disease of the optic nerve characterized by sudden vision loss over several hours or days. The objective of this review was to assess the effectiveness of corticosteroids for acute optic neuritis. We included six randomized controlled trials (750 participants) conducted in Denmark, Germany, India, Japan, UK, and USA. These trials compared corticosteroid therapy to placebo or other treatment with variations in the route of administration and dose administered. At six months and one year, participants randomized to corticosteroids were more likely to have normal vision, contrast sensitivity (ability to distinguish fine changes in the shading of letters on an eye chart), and visual field (area visible when looking straight ahead) compared to participants receiving placebo, but these differences were not clinically meaningful. Adverse effects, although not consistently reported, included acne, high blood sugar, gastrointestinal problems, headache, fever, and sleep and mood disturbances. The findings suggest that there is no evidence of benefit with either oral or intravenous corticosteroids compared to placebo for the outcomes visual acuity, visual field, and contrast sensitivity.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Corticostéroïdes pour le traitement de la névrite optique

Contexte

La névrite optique est une maladie inflammatoire du nerf optique. Elle survient plus fréquemment chez les femmes que chez les hommes. Elle se manifeste généralement par une perte brutale de la vue, le recouvrement de la vue n'est pratiquement jamais total. Très proche de la sclérose en plaques en termes de pathogénèse, elle peut être la manifestation initiale de cette maladie. Chez certains patients, aucune cause sous-jacente n'a été découverte.

Objectifs

Évaluer les effets des corticostéroïdes sur la récupération visuelle des patients atteints de névrite optique aiguë.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL (qui contient le registre des essais du groupe Cochrane sur l'œil et la vision) (The Cochrane Library 2012, numéro 1), MEDLINE (de janvier 1950 à février 2012), EMBASE (de janvier 1980 à février 2012), Latin American and Caribbean Literature on Health Sciences (LILACS) (de janvier 1982 à février 2012), le méta-registre des essais contrôlés (mREC) (www.controlled-trials.com), ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov) et le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS (ICTRP pour International Clinical Trials Registry Platform) (www.who.int/ictrp/search/fr). Aucune restriction concernant la langue ou la date n'a été appliquée aux recherches électroniques d'essais. Les dernières recherches dans les bases de données électroniques ont été effectuées le mardi 21 février 2012. Nous avons également effectué des recherches dans les listes bibliographiques des rapports d'essai identifiés pour trouver des essais supplémentaires.

Critères de sélection

Nous avons inclus les essais randomisés qui évaluaient les corticostéroïdes, sous toutes les formes, dans toutes les doses et selon toutes les voies d'administration, chez les personnes atteintes de névrite optique aiguë.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont extrait les données concernant la qualité méthodologique et les critères de jugement de manière indépendante pour l'analyse.

Résultats Principaux

Nous avons inclus six essais randomisés qui portaient sur un total de 750 participants. Deux essais évaluaient les corticostéroïdes par voie orale à faible dose, tandis qu'un essai évaluait les corticostéroïdes par voie intraveineuse à faible dose dans deux bras de traitement et deux essais évaluaient une dose plus importante de corticostéroïdes en intraveineuse. Un essai à trois bras évaluait les corticostéroïdes par voie orale à faible dose et les corticostéroïdes par intraveineuse à haute dose par rapport à un placebo. Les essais évaluant les corticostéroïdes par voie orale comparaient différentes doses de corticostéroïdes à un placebo. Nous n'avons donc pas effectué de méta-analyse de ces essais. Dans une méta-analyse des essais évaluant les corticostéroïdes à une dose totale supérieure à 3 000 mg administrée en intraveineuse, le risque relatif d'acuité visuelle normale avec des corticostéroïdes en intraveineuse comparé à un placebo était de 1,06 (intervalle de confiance (IC) 95 % 0,89 à 1,27) à six mois et de 1,06 (IC à 95 % 0,92 à 1,22) à un an. Le risque relatif de sensibilité au contraste normale pour la même comparaison était de 1,10 (IC à 95 % 0,92 à 1,32) au bout d'un suivi de six mois. Nous n'avons pas effectué de méta-analyse pour ce critère de jugement au bout d'un suivi d'un an en raison d'une hétérogénéité statistique importante. Le risque relatif de champ visuel normal pour cette comparaison était de 1,08 (IC à 95 % 0,96 à 1,22) à six mois et de 1,02 (IC à 95 % 0,86 à 1,20) à un an. La qualité de vie a été évaluée et indiquée dans un essai.

Conclusions des auteurs

Il n'existe pas de preuves concluantes d'un bénéfice en termes de récupération de l'acuité visuelle, de la sensibilité au contraste ou du champ de vision normaux avec des corticostéroïdes par voie intraveineuse ou orale aux doses évaluées dans les essais inclus dans cette revue.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Corticostéroïdes pour le traitement de la névrite optique

Corticostéroïdes pour le traitement de la névrite optique

La névrite optique est une maladie inflammatoire du nerf optique caractérisée par une perte soudaine de la vue pendant plusieurs heures ou plusieurs jours. L'objectif de cette revue était d'évaluer l'efficacité des corticostéroïdes contre la névrite optique aiguë. Nous avons inclus six essais contrôlés randomisés (750 participants), réalisés au Danemark, en Allemagne, en Inde, au Japon, au Royaume-Uni et aux États-Unis. Ces essais comparaient le traitement aux corticostéroïdes à un placebo ou à un autre traitement avec des variations dans les voies d'administration et la dose administrée. À six mois et à un an, les participants randomisés pour recevoir des corticostéroïdes étaient plus susceptibles d'avoir une vue, une sensibilité au contraste (capacité à distinguer les changements minimes des teintes des lettres sur une échelle d'acuité visuelle) et un champ de vision (zone visible en regardant droit devant soi) normaux comparé aux participants recevant le placebo, mais ces différences n'étaient pas cliniquement significatives. Les effets indésirables, même s'ils n'étaient pas indiqués dans chaque essai, comprenaient l'acné, une glycémie élevée, des problèmes gastro-intestinaux, des céphalées, de la fièvre et des troubles du sommeil et de l'humeur. Les résultats suggèrent qu'il n'existe aucune preuve démontrant les effets bénéfiques des corticostéroïdes par voie orale ou intraveineuse comparé à un placebo pour les critères d'évaluation de l'acuité visuelle, du champ de vision et de la sensibilité au contraste.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st June, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français