Intervention Review

Iron therapy for improving psychomotor development and cognitive function in children under the age of three with iron deficiency anaemia

  1. Bo Wang1,
  2. Siyan Zhan2,
  3. Ting Gong3,
  4. Liming Lee3,*

Editorial Group: Cochrane Developmental, Psychosocial and Learning Problems Group

Published Online: 6 JUN 2013

Assessed as up-to-date: 31 MAY 2013

DOI: 10.1002/14651858.CD001444.pub2

How to Cite

Wang B, Zhan S, Gong T, Lee L. Iron therapy for improving psychomotor development and cognitive function in children under the age of three with iron deficiency anaemia. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 6. Art. No.: CD001444. DOI: 10.1002/14651858.CD001444.pub2.

Author Information

  1. 1

    Chinese Academy of Medical Sciences, Health Science Popularization Research Center, Beijing, Beijing, China

  2. 2

    School of Public Health, Peking University, Centre for Evidence Based Medicine and Clinical Research, Department of Epidemiology and Biostatistics, Beijing, China

  3. 3

    School of Public Health, Peking University, Department of Epidemiology and Biostatistics, Beijing, Beijing, China

*Liming Lee, Department of Epidemiology and Biostatistics, School of Public Health, Peking University, 36 Xueyuan Road, Haidian District, Beijing, Beijing, 100191, China. lmlee@vip.163.com.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 6 JUN 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Iron deficiency and iron deficiency anaemia (IDA) are common in young children. It has been suggested that the lack of iron may have deleterious effects on children's psychomotor development and cognitive function. To evaluate the benefits of iron therapy on psychomotor development and cognitive function in children with IDA, a Cochrane review was carried out in 2001. This is an update of that review.

Objectives

To determine the effects of iron therapy on psychomotor development and cognitive function in iron deficient anaemic children less than three years of age.

Search methods

We searched the following databases in April 2013: Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, CINAHL, PsycINFO, LILACS, ClinicalTrials.gov and World Health Organization International Clinical Trials Registry Platform (ICTRP). We also searched the reference lists of review articles and reports, and ran citation searches in the Science Citation Index for relevant studies identified by the primary search. We also contacted key authors.

Selection criteria

Studies were included if children less than three years of age with evidence of IDA were randomly allocated to iron or iron plus vitamin C versus a placebo or vitamin C alone, and assessment of developmental status or cognitive function was carried out using standardised tests by observers blind to treatment allocation.

Data collection and analysis

Two review authors independently screened titles and abstracts retrieved from the searches and assessed full-text copies of all potentially relevant studies against the inclusion criteria. The same review authors independently extracted data and assessed the risk of bias of the eligible studies. Data were analysed separately depending on whether assessments were performed within one month of beginning iron therapy or after one month.

Main results

We identified one eligible study in the update search that had not been included in the original review. In total, we included eight trials.

Six trials, including 225 children with IDA, examined the effects of iron therapy on measures of psychomotor development and cognitive function within 30 days of commencement of therapy. We could pool data from five trials. The pooled difference in pre- to post-treatment change in Bayley Scale Psychomotor Development Index (PDI) between iron and placebo groups was -1.25 (95% confidence interval (CI) -4.56 to 2.06, P value = 0.65; I2 = 33% for heterogeneity, random-effects meta-analysis; low quality evidence) and in Bayley Scale Mental Development Index (MDI) was 1.04 (95% CI -1.30 to 3.39, P value = 0.79; I2 = 31% for heterogeneity, random-effects meta-analysis; low quality evidence).

Two studies, including 160 randomised children with IDA, examined the effects of iron therapy on measures of psychomotor development and cognitive function more than 30 days after commencement of therapy. One of the studies reported the mean number of skills gained after two months of iron therapy using the Denver Developmental Screening Test. The intervention group gained 0.8 (95% CI -0.18 to 1.78, P value = 0.11, moderate quality of evidence) more skills on average than the control group. The other study reported that the difference in pre- to post-treatment change in Bayley Scale PDI between iron-treated and placebo groups after four months was 18.40 (95% CI 10.16 to 26.64, P value < 0.0001; moderate quality evidence) and in Bayley Scale MDI was 18.80 (95% CI 10.17 to 27.43, P value < 0.0001; moderate quality evidence).

Authors' conclusions

There is no convincing evidence that iron treatment of young children with IDA has an effect on psychomotor development or cognitive function within 30 days after commencement of therapy. The effect of longer-term treatment remains unclear. There is an urgent need for further large randomised controlled trials with long-term follow-up.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Iron therapy for improving physical and intellectual development in children under the age of three who are anaemic due to a lack of iron

It has been suggested that a lack of iron in young children negatively affects their physical and intellectual development and therefore those who are anaemic should be treated. To assess the effects of iron therapy on psychomotor development and cognitive function in very young iron deficient anaemic children, we searched eight electronic databases in April 2013 for relevant studies. We looked for studies where children less than three years of age with iron deficiency anaemia were randomly assigned either to receive iron or iron plus vitamin C versus a placebo ('dummy pill') or vitamin C alone, and their developmental status or cognitive function was independently assessed by someone who did not know if they had received any iron. To make sure we had not missed any studies, we also searched reference lists, ran citation searches and contacted key experts in this area.

Two review authors independently read through all the titles and abstracts retrieved from the searches to see if the studies were relevant. Where necessary, we looked at the full-text version of the paper to check if it matched the inclusion criteria for our review. The same review authors independently extracted data from the studies for analysis and assessed the risk of bias in each of the studies. We analysed the data separately depending on whether assessments were performed within one month of beginning iron therapy or after one month.

We found eight studies to include in the review. Six studies (involving 225 children) looked at the effects of iron therapy within 30 days of starting it and we were able to combine the results of five of them. Iron therapy did not appear to improve scores on either the Bayley Scale Psychomotor Development Index (PDI) or the Bayley Scale Mental Development Index (MDI). Two studies (160 children) considered the effects of iron therapy more than 30 days after starting it. One study found no benefit of iron therapy on the acquistion of skills as measured by the Denver Developmental Screening Test. The other study, however, found that scores on the Bayley scales PDI and MDI were significantly higher for the group receiving iron therapy.

This review concludes that there is no convincing evidence that iron given by mouth or by injection will improve physical or intellectual development in young children who are anaemic because of a lack of iron within one month after start of treatment. It is unclear whether longer-term treatment is beneficial for physical and intellectual development in these children. Large randomised controlled trials with long-term follow-up are needed in the future.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Thérapie ferrique pour améliorer le développement psychomoteur et la fonction cognitive des enfants de moins de trois ans présentant une anémie ferriprive

Contexte

La déficience en fer et l'anémie ferriprive sont courantes chez les jeunes enfants. On pense que le manque de fer pourrait avoir des effets délétères sur le développement psychomoteur et la fonction cognitive des enfants. Pour évaluer les bénéfices de la thérapie ferrique sur le développement psychomoteur et la fonction cognitive des enfants présentant une anémie ferriprive, une revue Cochrane a été réalisée en 2001. Ce document est une mise à jour de cette revue.

Objectifs

Déterminer les effets de la thérapie ferrique sur le développement psychomoteur et la fonction cognitive des enfants de moins de trois ans présentant une anémie ferriprive.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans les bases de données suivantes en avril 2013 : le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, CINAHL, PsycINFO, LILACS, ClinicalTrials.gov et World Health Organization International Clinical Trials Registry Platform (ICTRP). Nous avons également effectué des recherches dans les bibliographies des articles et les rapports, et réalisé des recherches de citations dans le Science Citation Index pour les études pertinentes identifiées lors de la recherche principale. Nous avons également contacté les principaux auteurs.

Critères de sélection

Les études étaient incluses si les enfants de moins de trois ans avec une anémie ferriprive évidente se voyaient attribuer de manière aléatoire du fer ou du fer plus de la vitamine C par rapport à un placebo ou de la vitamine C seule ; l'évaluation du statut de développement ou de la fonction cognitive a été réalisée à l'aide de tests standards par des observateurs ne connaissant pas l'attribution des traitements.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont indépendamment examiné les titres et les résumés issus des recherches et évalué les copies intégrales de toutes les études potentiellement pertinentes en fonction des critères d'inclusion. Les mêmes auteurs ont indépendamment extrait des données et évalué les risques de biais des études éligibles. Nous avons analysé les données séparément si les évaluations étaient réalisées sous un mois après le début de la thérapie ferrique ou après un mois.

Résultats Principaux

Nous avons identifié une étude éligible dans la recherche de la mise à jour qui n'avait pas été incluse dans la revue d'origine. Au total, nous avons inclus huit essais.

Six essais, totalisant 225 enfants avec une anémie ferriprive, étudiaient les effets de la thérapie ferrique sur les mesures du développement psychomoteur et de la fonction cognitive 30 jours après le début du traitement. Nous avons pu regrouper les données de cinq essais. La différence regroupée du changement pré- et post- traitement pour l'indice de développement psychomoteur (IDP) de l'échelle de Bayley entre les groupes avec fer et placebo était de -1,25 (intervalle de confiance (IC) à 95 % -4,56 à 2,06, valeur P = 0,65 ; I2 = 33% pour l'hétérogénéité, méta-analyse à effets aléatoires ; données de mauvaise qualité) et pour l'indice de développement moteur (IDM) de l'échelle de Bayley, elle était de 1,04 (IC à 95 % -1,30 à 3,39, valeur P = 0,79 ; I2 = 31% pour l'hétérogénéité, méta-analyse à effets aléatoires ; données de mauvaise qualité).

Deux essais, totalisant 160 enfants avec une anémie ferriprive, étudiaient les effets de la thérapie ferrique sur les mesures du développement psychomoteur et de la fonction cognitive plus de 30 jours après le début du traitement. Une étude indiquait le nombre moyen de compétences acquises après deux mois de thérapie ferrique à l'aide du test de dépistage de Denver. Le groupe avec intervention a gagné 0,8 (IC à 95 % -0,18 à 1,78, valeur P = 0,11, qualité modérée des données) compétences en plus en moyenne par rapport au groupe témoin. L'autre étude indiquait que la différence concernant le changement pré- à post- traitement pour l'IDP de l'échelle de Bailey entre le groupe traité avec du fer et le groupe sous placebo après quatre mois était de 18,40 (IC à 95 % 10,16 à 26,64, valeur P < 0,0001 ; données de qualité modérée) et pour l'IDM de l'échelle de Bayley, elle était de 18,80 ( IC à 95 % 10,17 à 27,43, valeur P < 0,0001 ; données de qualité modérée).

Conclusions des auteurs

Il n'existe aucune donnée convaincante permettant d'affirmer que la thérapie ferrique chez les jeunes enfants avec une anémie ferriprive a un effet sur le développement psychomoteur ou sur la fonction cognitive sous 30 jours après le début du traitement. L'effet du traitement à plus long terme reste incertain. Il est urgent de réaliser d'autres essais contrôlés randomisés à grande échelle avec un suivi à long terme.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Thérapie ferrique pour améliorer le développement psychomoteur et la fonction cognitive des enfants de moins de trois ans présentant une anémie ferriprive

Thérapie ferrique pour améliorer le développement physique et intellectuel des enfants de moins de trois ans qui sont anémiés en raison d'un manque de fer

On pense qu'un manque de fer chez les jeunes enfants affecte de manière négative leur développement physique et intellectuel et par conséquent, ceux qui sont anémiés devraient être traités. Pour évaluer les effets d'une thérapie ferrique sur le développement psychomoteur et la fonction cognitive des très jeunes enfants anémiés en fer, nous avons effectué des recherches dans huit bases de données électroniques en avril 2013 pour trouver les études pertinentes. Nous avons recherché les études dans lesquelles des enfants de moins de trois ans avec une anémie ferriprive étaient assignés de manière aléatoire pour recevoir du fer ou du fer plus de la vitamine C par rapport à un placebo ('pilule factice') ou de la vitamine C seule, et dans lesquelles leur statut de développement ou leur fonction cognitive était évalué indépendamment par une personne qui ne savait pas s'ils avaient reçu du fer. Pour être certain de n'avoir oublié aucune étude, nous avons également effectué des recherches dans les bibliographies, réalisé des recherches de citations et contacté les experts principaux dans ce domaine.

Deux auteurs ont indépendamment parcouru tous les titres et les résumés provenant des recherches pour voir si les études étaient pertinentes. Lorsque cela était nécessaire, nous avons recherché la version intégrale du document pour vérifier qu'il correspondait aux critères d'inclusion de notre revue. Les mêmes auteurs ont indépendamment extrait les données des études pour analyse et évalué le risque de biais de chacune des études. Nous avons analysé les données séparément si les évaluations étaient réalisées sous un mois après le début de la thérapie ferrique ou après un mois.

Nous avons identifié huit études à inclure dans la revue. Six études (totalisant 225 enfants) évaluaient les effets de la thérapie ferrique après 30 jours de traitement et nous avons pu combiner les résultats pour cinq d'entre elles. La thérapie ferrique ne semblait pas améliorer les scores de l'indice de développement psychomoteur (IDP) de l'échelle de Bayley ou de l'indice de développement mental (IDM) de l'échelle de Bayley. Deux études (160 enfants) considéraient les effets de la thérapie ferrique plus de 30 jours après le début du traitement. Une étude n'a démontré aucun bénéfice de la thérapie ferrique sur l'acquisition des compétences telles que mesurées dans le test de dépistage de Denver. L'autre étude a toutefois démontré que les scores IDP et IDM sur les échelles de Bayley étaient bien plus élevés pour le groupe qui avait reçu une thérapie ferrique.

Cette revue conclut qu'il n'y a pas de données convaincantes permettant d'affirmer que le fer administré par voie orale ou par injection améliorera le développement physique ou intellectuel des jeunes enfants qui présentent une anémie ferriprive sous un mois après le début du traitement. On ne sait pas si un traitement à plus long terme est bénéfique pour le développement physique et intellectuel de ces enfants. Des essais contrôlés randomisés plus vastes avec un suivi à long terme devront être réalisés.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 16th July, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

以鐵劑治療 (Iron therapy) 改進3歲以下缺鐵性貧血 (iron deficiency anaemia) 兒童的精神運動 (psychomotor) 發展和認知功能

鐵缺乏和缺鐵性貧血常見於年幼兒童。鐵缺乏可能對兒童的精神運動發展和認知功能產生重要影響。

目標

研究鐵劑治療對3歲以下鐵缺乏兒童精神運動發展和認知功能的療效

搜尋策略

搜尋以下資料庫:COCHRANE LIBRARY (2000 ISSUE 4) MEDLINE (1966August 2000) EMBASE (1980August 2000) Latin American Database (LILACS) PsycLIT Journal articles (1974August 2000) PsycLIT Chapters and Books (1987August 2000) 挑出的試驗文獻和重要文章都被仔細研讀。在Science Citation Index內檢索之前挑選出的試驗所引用的文獻。有聯繫主要作者。

選擇標準

符合以下條件的試驗會被納入:三歲以下有缺鐵性貧血的兒童,被隨機分配至鐵治療或鐵和維生素治療,對照安慰劑組或只有維生素C治療。發展狀態或認知功能的評估由不知兒童接受何種治療的觀察者以標準化的檢驗評估。

資料收集與分析

閱讀由電子資料庫找出的研究摘要和題目,以決定這些研究是否符合納入標準。由電子資料庫或其他方式得到之可能符合納入標準的文獻全文,由兩位獨立審閱者評估。若對是否適合納入有不同意見,則經由討論取得共識。依受試者是否在開始鐵劑治療一個月內或之後有鐵評估將資料分開分析。

主要結論

5個總共包含180位有缺鐵性貧血兒童的試驗,檢視鐵劑治療對治療5至11天後的精神運動發展之療效。四個試驗的資料可以合併。合併後的資料顯示鐵劑治療組和安慰劑組治療前後的貝萊量表精神運動發展指標 (Bayley Scale PDI) 差異為 −3.2 (95% 信賴區間 (CI) −7.24, 0.85) ,而貝萊量表心智發展指標 (Bayley Scale MDI) 差異為0.55 (95% CI −2.84, 1.75) 。2個共隨機分配160位缺鐵性貧血兒童的試驗,檢視鐵劑治療進行30天以後對精神運動發展指標的影響。Aukett及其他人得到鐵劑治療兩個月後用丹佛檢驗 (Denver test) 得到的平均技能得分。介入組比安慰劑組的技能得分平均高出 0.8 (95% CI −0.18, 1.78) 。Idjrandinata及其他人得到鐵劑治療和安慰劑兩組,在治療4個月後,治療前後貝萊量表精神運動發展指標差別為18.40 (95% CI 10.16, 26.64) 且貝萊量表心智發展指標差別為18.80 (95% CI 10.19, 27.41) 。

作者結論

沒有決定性證據證明鐵劑治療5 – 11天就可對缺鐵性貧血年輕兒童的精神運動發展有療效。長期療效仍不清楚但資料將與臨床顯著益處相容。急需進一步有長期追蹤的隨機對照試驗。

翻譯人

共識仍待確認。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

本次結論為並沒有明顯證據證明治療缺鐵性貧血年幼病童能增進他們的發展。年幼兒童缺鐵可能會影響體智能發展,因此缺鐵性貧血兒童應該接受治療。長久以來一直建議缺鐵性貧血兒童應該接受治療,因年幼兒童缺鐵可能會影響體智能發展。但這裡的證據並不認為口服鐵或注射鐵,於接受治療的6 – 11天內會改進兒童發展。兩個進行治療兩個月以上的試驗中,一個於發展有顯著益處但另一個則沒有。撰稿者不確定鐵劑治療是否有益於鐵缺乏的貧血兒童之發展。