Get access

Riluzole for amyotrophic lateral sclerosis (ALS)/motor neuron disease (MND)

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Riluzole is approved for the treatment of amyotrophic lateral sclerosis in most countries. Questions persist about its clinical utility because of high cost and modest efficacy.

Objectives

To examine the efficacy of riluzole in prolonging survival and in delaying the use of surrogates (tracheostomy and mechanical ventilation) to sustain survival, and to assess the effect of riluzole upon functional health.

Search methods

We searched the Cochrane Neuromuscular Disease Group Specialized Register (20 April 2011), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (2011, Issue 2), MEDLINE (1966 to April 2011), EMBASE (1980 to May 2011) and made enquiries of authors of trials, Aventis (manufacturer of riluzole) and other experts in the field.

Selection criteria

Types of studies: randomized controlled trials
Types of participants: adults with a diagnosis of amyotrophic lateral sclerosis
Types of interventions: treatment with riluzole or placebo
Types of outcome measures:
Primary: pooled hazard ratio of tracheostomy-free survival over all time points with riluzole 100 mg.
Secondary: per cent mortality with riluzole 50 mg, 100 mg and 200 mg; neurologic function, muscle strength and adverse events.

Data collection and analysis

One author performed data extraction and two other authors checked them. One author checked the data and entered them into the computer. The other authors verified the data entry. We obtained missing data from the trial authors whenever possible.

Main results

The four trials examining tracheostomy-free survival included a total of 974 riluzole-treated patients and 503 placebo-treated patients. No new randomized controlled trials were found when we updated the searches for this update in 2011. The methodological quality was acceptable and three trials were easily comparable, although one trial (169 participants) included older patients in more advanced stages of amyotrophic lateral sclerosis and one (195 participants) had multiple primary endpoints. Riluzole 100 mg per day provided a benefit for the homogeneous group of patients in the first two trials (hazard ratio (HR) 0.80, 95% confidence internal (CI) 0.64 to 0.99, P= 0.042) and there was no evidence of heterogeneity (P = 0.33). When the third trial (which included older and more seriously affected patients) was added, there was evidence of heterogeneity (P < 0.0001) and the overall treatment effect was reduced but still significant (HR 0.84, 95% CI 0.698 to 0.997, P= 0.046). This represented a 9% gain in the probability of surviving one year (49% in the placebo and 58% in the riluzole group), and increased median survival from 11.8 to 14.8 months. There was a small beneficial effect on both bulbar and limb function, but not on muscle strength. A three-fold increase in serum alanine transferase was more frequent in riluzole-treated patients than controls (mean difference 2.62, 95% CI 1.59 to 4.31).

Authors' conclusions

Riluzole 100 mg daily is reasonably safe and probably prolongs median survival by about two to three months in patients with amyotrophic lateral sclerosis.

Résumé scientifique

Riluzole pour le traitement de la sclérose latérale amyotrophique (SLA)/maladie du motoneurone (MMN)

Contexte

Le riluzole est approuvé pour le traitement de la sclérose latérale amyotrophique dans la plupart des pays. Des questions subsistent sur son utilité clinique en raison de son coût élevé et de son efficacité modeste.

Objectifs

Examiner l'efficacité du riluzole au niveau de la prolongation de la survie et du délai d'utilisation de substituts (trachéostomie et ventilation mécanique) pour maintenir la survie et évaluer les effets du riluzole sur la santé fonctionnelle.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les affections neuro-musculaires (20 avril 2011), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (2011, numéro 2), MEDLINE (de 1966 à avril 2011), EMBASE (de 1980 à mai 2011). Nous avons également interrogé les auteurs des essais, la société Aventis (fabricant du riluzole) et d'autres experts dans le domaine.

Critères de sélection

Types d'études : essais contrôlés randomisés
Types de participants : adultes atteints d'une sclérose latérale amyotrophique
Types d'interventions : traitement par riluzole ou placebo
Types de critères de jugement :
Principaux : hazard ratio combiné de la survie sans trachéostomie sur l'ensemble des points temporels avec 100 mg de riluzole.
Secondaires : pourcentage de mortalité avec 50 mg, 100 mg et 200 mg de riluzole ; fonction neurologique, force musculaire et événements indésirables.

Recueil et analyse des données

Un auteur a extrait des données et deux autres auteurs les ont vérifiées. Un auteur a vérifié et effectué la saisie informatique des données. Les autres auteurs ont vérifié la saisie des données. Nous avons obtenu les données manquantes auprès des auteurs des essais, quand cela était possible.

Résultats principaux

Les quatre essais examinant la survie sans trachéostomie incluaient un total de 974 patients ayant suivi un traitement par riluzole et 503 patients ayant suivi un traitement par placebo. Aucun nouvel essai contrôlé randomisé n'a été trouvé lorsque nous avons effectué la mise jour des recherches pour cette mise à jour en 2011. La qualité méthodologique était acceptable et trois essais étaient facilement comparables, bien qu'un essai (169 participants) ait inclus des patients plus âgés atteints d'une sclérose latérale amyotrophique à des stades plus avancés et qu'un essai (195 participants) ait été composé de plusieurs critères de jugement principaux. Une dose quotidienne de 100 mg de riluzole fournissait des effets bénéfiques pour le groupe de patients homogènes dans les deux premiers essais (hazard ratio (HR) 0,80, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,64 à 0,99, P = 0,042) et il n'y avait aucune preuve d'hétérogénéité (P = 0,33). À l'ajout du troisième essai (qui incluait des patients plus âgés et plus gravement malades), il y avait des preuves d'hétérogénéité (P < 0,0001) et les effets globaux du traitement avaient diminué, mais étaient encore significatifs (HR 0,84, IC à 95 % 0,698 à 0,997, P = 0,046). Ceci représentait une augmentation de 9 % de la probabilité de survie d'un an (49 % dans le groupe placebo et 58 % dans le groupe riluzole) et une augmentation de la survie moyenne de 11,8 à 14,8 mois. Il y avait des effets bénéfiques minimes au niveau des fonctions bulbaires et des membres, mais pas de la force musculaire. Une triple augmentation de l'alanine transférase sérique était plus fréquente chez les patients ayant suivi un traitement par riluzole (différence moyenne 2,62, IC à 95 % 1,59 à 4,31) par rapport au groupe témoin.

Conclusions des auteurs

Une dose quotidienne de 100 mg de riluzole est raisonnablement inoffensive et prolonge probablement la survie moyenne d'environ deux à trois mois chez les patients atteints d'une sclérose latérale amyotrophique.

Plain language summary

Riluzole for amyotrophic lateral sclerosis (ALS)/motor neuron disease (MND)

Amyotrophic lateral sclerosis (ALS)/motor neuron disease (MND) is a fatal neurological disease which produces paralysis of the limb, swallowing and breathing muscles. There is no available treatment to stop or reverse its progressive course. In this review, we examine the evidence from four randomized clinical trials involving 1477 people with ALS. The methodological quality of the trials was acceptable and three of the trials were easily comparable (although one of them included older patients with more advanced ALS). The searches for this review were last updated in 2011, when we found no new randomized controlled trials. The results indicate that riluzole 100 mg probably prolongs median survival in people with ALS by two to three months and the safety of the drug is not a major concern. The evidence from randomized controlled trials indicates that participants taking riluzole probably survive longer than participants taking placebo. The beneficial effects are very modest and the drug is expensive. There was a small beneficial effect on both bulbar and limb function, but not on muscle strength. Adverse effects from riluzole are relatively minor and for the most part reversible after stopping the drug.

Résumé simplifié

Riluzole pour le traitement de la sclérose latérale amyotrophique (SLA)/maladie du motoneurone (MMN)

La sclérose latérale amyotrophique (SLA)/maladie du motoneurone (MMN) est une maladie neurologique mortelle qui entraîne la paralysie d'un membre et des muscles de la déglutition et respiratoires. Il n'existe aucun traitement disponible pour arrêter ou retarder sa progression. Dans cette revue, nous examinons les preuves issues de quatre essais cliniques randomisés impliquant 1 477 personnes atteintes d'une SLA. La qualité méthodologique des essais était acceptable et trois de ces essais étaient facilement comparables (bien que l'un d'entre eux était composé de patients plus âgés atteints d'une SLA plus avancée). Les recherches de cette revue ont été mises à jour pour la dernière fois en 2011, lorsque nous n'avions trouvé aucun nouvel essai contrôlé randomisé. Les résultats indiquent que 100 mg de riluzole prolongent probablement la survie moyenne des personnes atteintes d'une SLA de deux à trois mois et la tolérance du médicament n'est pas source d'inquiétudes. Les preuves issues d'essais contrôlés randomisés indiquent que la survie des participants prenant du riluzole est probablement prolongée par rapport à ceux prenant un placebo. Les effets bénéfiques sont très modestes et ce médicament est coûteux. Il y avait des effets bénéfiques minimes au niveau des fonctions bulbaires et des membres, mais pas de la force musculaire. Les effets indésirables dus au riluzole sont relativement mineurs et réversibles pour la plupart une fois le traitement arrêté.

Notes de traduction

Les auteurs estiment que d'autres recherches ne changeront probablement pas les conclusions de cette revue. Par conséquent, la prochaine mise à jour planifiée sera effectuée dans quatre ans à compter de la date actuelle des recherches, au lieu des deux ans habituels. Si ne nouvelles preuves réfutant ces conclusions sont identifiées, une mise à jour anticipée sera alors planifiée.

Traduit par: French Cochrane Centre 18th May, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Laienverständliche Zusammenfassung

Riluzol (Arzneistoff) für amyotrophe Lateralsklerose (ALS) / Motoneuronerkrankung (MND)

Amyotrophe Lateralsklerose (ALS) / Motoneuronerkrankung (MND) ist eine tödlich verlaufende neurologische (nervliche) Erkrankung, die Lähmungen der Extremitäten, beim Schlucken und der Atemmuskeln hervorruft. Es gibt keine Behandlung, um den Krankheitsverlauf zu stoppen oder den Entwicklungsverlauf umzukehren. In dieser Übersichtarbeit untersuchen wir die Evidenz aus vier randomisierten klinischen Studien mit 1477 Patienten mit ALS. Die methodische Qualität der Studien war akzeptabel und drei der Studien waren gut vergleichbar (auch wenn eine von ihnen ältere Patienten mit fortgeschrittener ALS eingeschlossen hatte). Die Suchanfragen für diese Übersichtsarbeit wurden zuletzt in 2011 aktualisiert; es wurden keine neuen randomisierten kontrollierten Studien gefunden. Die Ergebnisse zeigen, dass 100 mg Riluzol wahrscheinlich die mittlere (mediane) Überlebenszeit bei Patienten mit ALS um zwei bis drei Monate verlängert und die Sicherheit des Medikaments keinen Anlass zu grosser Sorge gibt. Die Evidenz aus randomisierten kontrollierten Studien zeigt, dass die Teilnehmer unter Riluzol wahrscheinlich länger überleben als Teilnehmer, die Placebo erhielten. Die positiven Effekte sind sehr gering und das Medikament ist teuer. Es zeigte sich ein kleiner positiver Effekt sowohl auf die bulbäre (von Bulbär, einem knollenförmigen Organ(teil)) wie auch die Extremitäten-Funktion, nicht jedoch auf die Muskelkraft. Unerwünschte Wirkungen von Riluzol sind relativ gering und in den meisten Fällen umkehrbar nach Absetzen des Medikaments.

Anmerkungen zur Übersetzung

J. Meerpohl, Koordination durch Cochrane Schweiz

Ancillary