Intervention Review

Graft type for femoro-popliteal bypass surgery

  1. Christopher P Twine*,
  2. Alexander D McLain

Editorial Group: Cochrane Peripheral Vascular Diseases Group

Published Online: 12 MAY 2010

Assessed as up-to-date: 24 JAN 2010

DOI: 10.1002/14651858.CD001487.pub2


How to Cite

Twine CP, McLain AD. Graft type for femoro-popliteal bypass surgery. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010, Issue 5. Art. No.: CD001487. DOI: 10.1002/14651858.CD001487.pub2.

Author Information

  1. Royal Gwent Hospital, General and Vascular Surgery, Newport, UK

*Christopher P Twine, General and Vascular Surgery, Royal Gwent Hospital, Cardiff Road, Newport, NP20 2UB, UK. Chris_twine@hotmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (conclusions changed)
  2. Published Online: 12 MAY 2010

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Femoro-popliteal bypass is implemented to save limbs that might otherwise require amputation, in patients with ischaemic rest pain or tissue loss; and to improve walking distance in patients with severe life-limiting claudication. Contemporary practice involves using autologous vein, polyterafluoroethylene (PTFE) or Dacron as a bypass conduit.

This is an update of a Cochrane review first published in 1999 and previously updated in 2002.

Objectives

The objective of this review was to determine the most effective type of graft for femoro-popliteal bypass surgery.

Search methods

The Cochrane Peripheral Vascular Diseases Group searched their Specialised Register (last searched January 2010) and the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2010, Issue 1 for last search). The authors searched reference lists of relevant articles, and handsearched conference proceedings from the British and European Vascular Surgical Societies.

Selection criteria

Randomised trials comparing femoro-popliteal grafts.

Data collection and analysis

Two authors (CT and ADM) screened studies, extracted data and assessed trials.

Main results

Thirteen randomised control trials were included with a total of 2313 patients (1955 above knee, 358 below knee bypass surgery). Seven graft types were compared (reversed and in situ autologous vein, PTFE with and without vein cuff, human umbilical vein (HUV), Dacron and heparin bonded Dacron (HBD).

Above the knee, there was a benefit in primary patency for autologous vein over PTFE (P = 0.0001) and HUV (P = 0.0003) by 60 months. Dacron showed primary patency benefit over PTFE by 24 months (P = 0.02), continuing to 60 months (P = 0.02). HUV also showed benefit over PTFE by 24 months (P = 0.0003) in one trial. Below the knee, in the one trial there was a significant benefit in primary patency for PTFE with a vein cuff when compared to PTFE alone at all time intervals to 24 months (P = 0.03).

Limited data were available for limb survival. Antiplatelet and anticoagulant protocols varied extensively between trials, and in some cases within trials.

Authors' conclusions

There was a clear primary patency benefit for autologous vein when compared to synthetic materials for above knee bypasses. In the long term (five years) Dacron confers a small primary patency benefit over PTFE for above knee bypass. PTFE with a vein cuff improved primary patency when compared to PTFE alone for below knee bypasses. Further randomised data is needed to ascertain whether this information translates into improvement in limb survival.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Choice of bypass graft material for lower limb arterial bypasses

A person with severely diseased arteries in the leg(s), can experience pain on walking only short distances (critical claudication), pain at rest, or death of tissues in the leg. When the main thigh artery has a long blockage, the best option is to insert a bypass to carry the blood from an artery with good blood flow to the affected artery below the block. Bypass is intended to save limbs that might otherwise require amputation. The different types of material available to create the bypass include the person's own vein (autologous vein), human umbilical vein (HUV) and synthetic materials polytetrafluoroethylene (PTFE) or Dacron, alone or with the blood thinning agent heparin bonded to the inside of the graft. It has been clear for some time that bypass grafts extending to below the knee do not remain patent with good blood flow as well as do above the  knee grafts. The aim of this review was to determine the most effective type of material. We identified 13 randomised controlled trials that included 2313 patients, 1955 patients undergoing above the knee and 358 below the knee grafts.

From our analysis, autologous vein had a better primary patency rate than PTFE, HUV or Dacron for above the knee grafts. Adding a 'cuff' of vein improved the patency of PTFE for grafts extending to below the knee, in one trial (358 procedures). Few results were available for how long the limb survived following the bypass procedure. Protocols for patients to receive antiplatelet or anticoagulant medications varied extensively between trials, and in some cases within trials.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Type de greffon pour l'opération de pontage fémoro-poplité

Contexte

Le pontage fémoro-poplité est mis en œuvre pour sauver des jambes qui sinon pourraient nécessiter une amputation chez des patients présentant une douleur ischémique au repos ou une perte de tissus, et pour améliorer la distance de marche chez les patients présentant une grave claudication limitant l'espérance de vie. La pratique actuelle consiste à utiliser une veine autologue, du polytétrafluoréthylène (PTFE) ou du Dacron comme conduit de pontage.

Ceci est une mise à jour d’une revue Cochrane publiée pour la première fois en 1999 et précédemment mise à jour en 2002.

Objectifs

L'objectif de cette revue était de déterminer le type de greffon le plus efficace pour l'opération de pontage fémoro-poplité.

Stratégie de recherche documentaire

Le groupe Cochrane sur les maladies vasculaires périphériques a effectué une recherche dans son propre registre spécialisé (dernière recherche en janvier 2010) et dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2010, numéro 1 pour la dernière recherche). Les auteurs ont passé au crible les références bibliographiques des articles pertinents et ont effectué une recherche manuelle dans les actes de conférence des sociétés britanniques et européennes de chirurgie vasculaire.

Critères de sélection

Les essais randomisés comparant les greffons fémoro-poplités.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs (CT et ADM) ont examiné des études, extrait les données et évalué des essais.

Résultats Principaux

Treize essais contrôlés randomisés ont été inclus, soit un total de 2 313 patients (1 955 opérations de pontage au-dessus du genou et 358 au-dessous du genou). Sept types de greffon ont été comparés (veine autologue inversée et in situ, PTFE avec et sans manchon veineux, veine ombilicale humaine (VOH), Dacron et Dacron imprégné d'héparine (DIH).

Au-dessus du genou, on a constaté un bénéfice concernant la perméabilité primaire pour la veine autologue par rapport au PTFE (P = 0,0001) et à la VOH (P = 0,0003) à 60 mois. Le Dacron a montré un bénéfice de perméabilité primaire par rapport au PTFE à 24 mois (P = 0,02), se poursuivant à 60 mois (P = 0,02). La VOH a également montré un bénéfice par rapport au PTFE à 24 mois (P = 0,0003) dans un essai. Au-dessous du genou, dans l'essai, on a constaté un bénéfice significatif concernant la perméabilité primaire pour le PTFE avec un manchon veineux comparé au PTFE seul à tous les intervalles de temps jusqu'à 24 mois (P = 0,03).

Les données étaient limitées concernant la survie des jambes. Les protocoles d'antiplaquettaires et d'anticoagulants variaient largement entre les essais et, dans certains cas, au sein des essais.

Conclusions des auteurs

Il y a eu un bénéfice net en termes de perméabilité primaire pour la veine autologue comparé aux matériaux synthétiques pour les pontages au-dessus du genou. A long terme (cinq ans), le Dacron confère un léger bénéfice de perméabilité primaire par rapport au PTFE pour le pontage au-dessus du genou. Le PTFE avec un manchon veineux a amélioré la perméabilité primaire comparé au PTFE seul pour les pontages au-dessous du genou. D'autres données randomisées sont nécessaires pour établir si ces informations se traduisent par une amélioration de la survie des jambes.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Type de greffon pour l'opération de pontage fémoro-poplité

Choix du matériau du greffon de pontage pour les pontages artériels des membres inférieurs

Une personne ayant des artères gravement endommagées dans la (les) jambe(s) peut ressentir une douleur en ne parcourant qu'une faible distance à pied (claudication critique), une douleur au repos ou ces lésions peuvent entraîner la mort de tissus dans la jambe. Lorsque la principale artère de la cuisse présente une longue obstruction, la meilleure solution consiste à insérer un pontage pour transporter le sang d'une artère ayant un bon débit jusqu'à l'artère affectée en-deçà de l'obstruction. Le pontage est censé sauver des membres qui sinon pourraient nécessiter une amputation. Les différentes types de matériau disponibles pour créer le pontage comprennent la propre veine de la personne (veine autologue), la veine ombilicale humaine (VOH) et des matériaux synthétiques, le polytétrafluoréthylène -PTFE) ou le Dacron, seuls ou avec l'héparine, un agent anticoagulant, imprégnée à l'intérieur du greffon. On sait depuis un certain temps que les greffons de pontage allant jusqu'au-dessous du genou ne conservent pas leur perméabilité avec un bon débit sanguin aussi bien que les greffons au-dessus du genou. L'objectif de cette revue était de déterminer le type de matériau le plus efficace. Nous avons identifié 13 essais contrôlés randomisés portant sur 2 313 patients, 1 955 patients subissant une greffe au-dessus du genou et 358 subissant une greffe au-dessous du genou.

D'après notre analyse, la veine autologue a eu un meilleur taux de perméabilité primaire que le PTFE, la VOH ou le Dacron pour les greffons au-dessus du genou. L'addition d'un « manchon » de veine a amélioré la perméabilité du PTFE pour les greffes allant jusqu'au-dessous du genou dans un essai (358 procédures). Peu de résultats ont été disponibles concernant la durée de survie du membre après la procédure de pontage. Les protocoles d'administration aux patients de médicaments antiplaquettaires ou anticoagulants variaient largement entre les essais et, dans certains cas, au sein des essais.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 6th December, 2012
Traduction financée par: Minist�re des Affaires sociales et de la Sant�