Intervention Review

Short-acting beta2-agonists for stable chronic obstructive pulmonary disease

  1. Piersante Sestini1,*,
  2. E Renzoni2,
  3. Stewart Robinson3,
  4. Phillippa Poole4,
  5. Felix SF Ram5

Editorial Group: Cochrane Airways Group

Published Online: 22 JUL 2002

Assessed as up-to-date: 13 MAY 2002

DOI: 10.1002/14651858.CD001495


How to Cite

Sestini P, Renzoni E, Robinson S, Poole P, Ram FSF. Short-acting beta2-agonists for stable chronic obstructive pulmonary disease. Cochrane Database of Systematic Reviews 2002, Issue 3. Art. No.: CD001495. DOI: 10.1002/14651858.CD001495.

Author Information

  1. 1

    University of Siena, Institute of Respiratory Diseases, Siena, Italy

  2. 2

    Royal Brompton Hospital, London, UK

  3. 3

    School of Medicine, Department of Physiology, Auckland, New Zealand

  4. 4

    University of Auckland, Auckland, New Zealand

  5. 5

    Massey University - Auckland, School of Health Sciences, Auckland, New Zealand

*Piersante Sestini, Institute of Respiratory Diseases, University of Siena, Viale Bracci 3, 53100, Siena, Italy. sestini@unisi.it.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 22 JUL 2002

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Chronic Obstructive Pulmonary Disease (COPD) is a chronic condition characterised by progressive airflow limitation that is at most partially reversible. Despite the lack of reversibility patients often report symptomatic improvement with short-acting beta-2 bronchodilator medication. Short-acting beta-2 bronchodilators are used in the management of both stable and acute exacerbations of COPD.

Objectives

To determine the clinical effectiveness and assess the adverse effects of regular treatment with short-acting beta-2 agonists bronchodilators in patients with stable COPD.

Search methods

A search was carried out using the Cochrane Airways Group database. In addition, the reference lists of review articles and the randomised controlled trials (RCTs) retrieved in full text were searched for other potentially relevant citations.

Selection criteria

RCTs of at least one week in duration comparing treatment with inhaled short-acting beta-2 agonists with placebo in patients with stable COPD.

Data collection and analysis

Data extraction and study quality assessment was performed independently by two reviewers. Where further or missing data was required, authors of studies were contacted. The data were analysed using the Cochrane Review Manager software.

Main results

Thirteen studies were included in this review. All studies used a crossover design and were of high quality. Spirometry performed at the end of the study period and after the administration of treatment (post-bronchodilator) showed a slight but significant increase in FEV1 and FVC when compared to placebo (WMD 0.14 L; 95%CI 0.04, 0.25 & WMD 0.30 L; 95%CI 0.02, 0.58, respectively). In addition, both morning and evening PEFR were significantly better during active treatment than during placebo (WMD 29.17 L/min; 95%CI 0.25, 58.09 & WMD 36.75 L/min; 95%CI 2.56, 70.94, respectively).

A significant improvement in daily breathlessness score was observed during treatment with beta-2 agonist when compared to placebo (SMD 1.33; 95%CI 1.0, 1.65).

The risk of dropping out of the study (treatment failure) when on treatment with placebo was almost twice that of patients on treatment with beta-2 agonists (RR 0.49; 95%CI 0.33, 0.73). Patients preferred beta-2 agonists almost 10 times more frequently to placebo (OR 9.04; 95%CI 4.64, 17.61).

One study that used a validated questionnaire for 'quality of life' assessment, found highly significant improvements in the scores for dyspnoea (p=0.003) and fatigue (p=0.0003) during treatment with salbutamol.

No studies reported serious side effects during treatment with inhaled beta-agonists. However, none of the studies were of sufficient length or size in order to allow any meaningful information on long-term occurrence of side effects.

Authors' conclusions

Use of short-acting beta-2 agonists on a regular basis for at least seven days in stable COPD is associated with improvements in post bronchodilator lung function and a decrease in breathlessness. Patients are far more likely to prefer treatment with beta-2 agonists than placebo, and less likely to drop out from such treatment. None of the studies included in this review reported sufficient data or were of sufficient length or size in order to provide reliable information on adverse effects. Therefore large scale, parallel, longer term studies would be needed to investigate the effect of treatment with regular inhaled beta-2 agonists on mortality, disease progression and side effects. Newer, long acting bronchodilators (including long-acting beta-2 agonists) are currently available and they may be more practical and/or effective in these patients. However, this review indicates that treatment with these older, inexpensive drugs is beneficial in patients with COPD.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Short-acting beta2-agonists for stable chronic obstructive pulmonary disease

This review has shown that regular use for at least seven days of inhaled beta-2 medicines that relieve airways obstruction and can also improve the symptoms associated with chronic obstructive pulmonary disease (COPD) in most patients but not all. Patients are far more likely to prefer treatment with these type of medicines than with placebo, and less likely to fail or drop-out from treatment when treated with such medicines. Regular treatment with such inhaled medicines should be reserved for those patients who report symptomatic and clinical benefit from their use. Newer, long acting bronchodilators are currently available, and they may be more practical and/or effective in these patients. However, this review indicates that these older inexpensive drugs are effective in the treatment of COPD.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Bêta2-agonistes à courte durée d'action pour le traitement de la bronchopneumopathie chronique obstructive stable

Contexte

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une affection chronique caractérisée par une limitation progressive du flux respiratoire qui est, au mieux, partiellement réversible. Malgré cette réversibilité limitée, les patients rapportent souvent une amélioration symptomatique sous bronchodilatateurs bêta2 à courte durée d'action. Les bronchodilatateurs bêta2 à courte durée d'action sont utilisés dans la prise en charge des exacerbations stables et aiguës de la BPCO.

Objectifs

Déterminer l'efficacité clinique et évaluer les effets indésirables d'un traitement régulier aux bronchodilatateurs bêta2-agonistes à courte durée d'action chez les patients atteints de BPCO stable.

Stratégie de recherche documentaire

Une recherche a été effectuée dans la base de données du groupe Cochrane sur les voies respiratoires. Les références bibliographiques des articles de revue et le texte intégral des essais contrôlés randomisés (ECR) ont également été consultés afin d'identifier d'autres références potentiellement pertinentes.

Critères de sélection

Les ECR d'une durée d'au moins une semaine comparant un traitement aux bêta2-agonistes à courte durée d'action inhalés à un placebo chez des patients présentant une BPCO stable.

Recueil et analyse des données

L'extraction des données et l'évaluation de la qualité des études ont été effectuées par deux évaluateurs de manière indépendante. Les auteurs des études ont été contactés lorsqu'il manquait des données ou que des informations supplémentaires étaient nécessaires. Les données ont été analysées à l'aide du logiciel Cochrane Review Manager.

Résultats Principaux

Treize études ont été incluses dans cette revue. Toutes les études utilisaient un plan d'étude en cross over et étaient de haute qualité. La spirométrie réalisée à la fin de la période d'étude et après l'administration du traitement (post-bronchodilatateur) montrait une légère augmentation significative du VEMS et de la CVF par rapport au placebo (DMP de 0,14 l ; IC à 95 %, entre 0,04 et 0,25, DMP de 0,30 l ; IC à 95 %, entre 0,02 et 0,58, respectivement). De plus, le DEP du matin et du soir présentaient une amélioration significativement supérieure pendant le traitement actif par rapport au traitement placebo (DMP de 29,17 l/mn ; IC à 95 %, entre 0,25 et 58,09, DMP de 36,75 l/mn ; IC à 95 %, entre 2,56 et 70,94, respectivement).

Une amélioration significative du score de dyspnée de jour était observée pendant le traitement au bêta2-agoniste par rapport au placebo (DMS de 1,33 ; IC à 95 %, entre 1,0 et 1,65).

Le risque d'abandon de l'étude (échec du traitement) chez les patients sous placebo était presque deux fois supérieur à celui des patients sous bêta2-agonistes (RR de 0,49 ; IC à 95% entre 0,33 et 0,73). Les patients préféraient les bêta2-agonistes presque dix fois plus souvent que le placebo (rapport des cotes de 9,04 ; IC à 95% entre 4,64 et 17,61).

Une étude qui utilisait un questionnaire validé pour l'évaluation de la « qualité de vie » rapportait des améliorations extrêmement significatives des scores de dyspnée (p = 0,003) et de fatigue (p = 0,0003) pendant le traitement au salbutamol.

Aucune étude ne rapportait d'effets secondaires graves pendant le traitement aux bêta-agonistes inhalés. Aucune des études ne présentait cependant une durée ou une échelle suffisante pour apporter des informations pertinentes concernant les effets secondaires à long terme.

Conclusions des auteurs

La prise régulière de bêta2-agonistes à courte durée d'action pendant au moins sept jours est associée à une amélioration de la fonction pulmonaire post-bronchodilatateur et à une diminution de la dyspnée chez les patients présentant une BPCO stable. Les patients sont beaucoup plus susceptibles de préférer le traitement aux bêta2-agonistes au placebo et moins susceptibles d'abandonner le traitement. Aucune des études incluses dans cette revue n'apportait suffisamment de données ou ne présentait une durée ou une échelle suffisante pour apporter des informations fiables concernant les effets indésirables. Des études en parallèle à grande échelle et à plus long terme sont nécessaires afin d'étudier l'effet du traitement régulier aux bêta2-agonistes inhalés sur la mortalité, la progression de la maladie et les effets secondaires. De nouveaux bronchodilatateurs à action prolongée (y compris des bêta2-agonistes à action prolongée) sont aujourd'hui disponibles et pourraient être plus pratiques et/ou efficaces chez ces patients. Cette revue indique cependant que les médicaments plus anciens et moins chers sont efficaces chez les patients atteints de BPCO.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Bêta2-agonistes à courte durée d'action pour le traitement de la bronchopneumopathie chronique obstructive stable

Bêta2-agonistes à courte durée d'action pour le traitement de la bronchopneumopathie chronique obstructive stable

Cette revue montre que l'utilisation régulière pendant au moins sept jours de médicaments bêta2 inhalés soulage l'obstruction des voies respiratoires et peut également améliorer les symptômes associés à la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) chez la plupart des patients, mais pas tous. Les patients sont beaucoup plus susceptibles de préférer ce type de traitement à un placebo et le risque d'échec ou d'abandon du traitement est plus réduit. L'administration régulière de ce type de médicaments inhalés devrait être réservée aux patients rapportant un bénéfice symptomatique et clinique. Des bronchodilatateurs à action prolongée plus récents sont désormais disponibles et pourraient s'avérer plus pratiques et/ou efficaces chez ces patients. Cette revue indique cependant que les médicaments plus anciens et moins chers sont efficaces dans le traitement de la BPCO.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

短效B2受體興奮劑治療慢性阻塞性肺病

慢性阻塞性肺疾病(COPD)是一種慢性疾病,它可造成的呼吸受限大致上是可逆的.儘管缺乏可逆性,經常有報告指出病人在使用短效B2支氣管擴張劑有改善病情. 短效B2支氣管擴張劑可用來治療穩定性和急性重症的慢性阻塞性肺疾病(COPD).

目標

確定使用短效B2支氣管擴張劑對患有穩定性COPD的病患臨床上的效果以及評估一般治療所帶來的負面影響.

搜尋策略

搜尋Cochrane中的呼吸道數據庫.除此之外,列出參考文章和隨機審查對照試驗(RCT)的全文檢索,並搜尋其他潛在的相關引文.

選擇標準

比較短效B2支氣管擴張劑與安慰劑用於穩定期COPD患者,且時間至少長達一周的隨機對照試驗

資料收集與分析

由2個獨立的審查員,分別進行數據的擷取及研究品質的評估.連絡研究的作者以獲取遺漏值.使用軟體Cochrane Review Manager 4.1分析數據.

主要結論

本審查包含了13項研究.所有研究都使用交叉設計並且都有高度的品質. 在研究的末期進行肺功能測試, 發現常規的治療方法(後支氣管擴張劑)與對照組安慰劑比較後,肺活量的增進並沒有太大的顯著差異(WMD = 0.14升;95%信賴區間在0.04 – 0.25 & WMD = 0.30 升; 95%信賴區間在0.02 – 0.58).此外,在早晨及晚上的尖峰呼氣流速(PEFR), 研究組與對照組有顯著的差異(WMD = 29.17升/分鐘,95%信賴區間在0.25 – 58.09 & WMD = 36.75升/分鐘;95%信賴區間在2.56 – 70.94)在日常呼吸評分使用B2支氣管擴張劑比安慰劑來得有效.(SMD = 1.33;95%信賴區間在1.0 – 1.65) 試驗中對照組的退出率(試驗失敗)幾乎是試驗組2倍(RR = 0.49; 95%CI = 0.33,0.73).有將近10倍的病患偏好使用B2支氣管擴張劑作為治療方法. (OR = 9.04; 95%CI = 4.64,17.61). 有一項研究使用問卷作為生活品質的評估中,發現使用沙丁胺醇(salbutamol)做為治療,呼吸困難性(P = 0.003)和疲勞性(P = 0.0003)的分數上有顯著的進步. 沒有研究報告指出使用B2支氣管擴張劑有任何副作用.然而,這些研究並沒有足夠的研究時間及樣本數,來證實長期治療所帶來可能的副作用.

作者結論

使用短效B2支氣管擴張劑對慢性阻塞性肺疾病(COPD)為期至少7天的治療將改善支氣管擴張功能並減少呼吸困難. 絕大部分的病患偏好使用B2支氣管擴張劑作為治療,而且比較不輕易退出研究. 這些研究並沒有提供足夠的研究時間及樣本數來證實長期治療所帶來可能的副作用.因此,必須採用大規模的樣本數,並列設計,長期的研究來檢測B2支氣管擴張劑在死亡率,疾病發展及副作用上的影響. 更新的長效支氣管擴張劑(包含長效支氣管擴張劑),目前都可在市面上獲得,並且均對病患有更好的療效.然而,本文獻回顧指出,這些較早期,較便宜的藥物,對慢性阻塞性肺病(COPD)仍是具有療效的.

翻譯人

本摘要由臺北醫學大學萬芳醫院楊璧如翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

常規下使用為期至少7天的B2支氣管擴張劑治療慢性阻塞性肺病(COPD),可改善其症狀. 此文獻回顧指出常規下使用B2作為至少7天的治療,雖然可減少呼吸道阻塞,並改善慢性阻塞性肺病(COPD)的症狀,但此療效不見得在所有病患中均可見效.病患們偏好使用B2支氣管擴張劑作為治療,而且比較不輕易退出研究.應保留此類吸入型藥物給報告有症狀及臨床改善的患者作為常規使用。更新的長效支氣管擴張劑(包含長效支氣管擴張劑)目前都可在市面上獲得並且均對病患有更好的療效.然而,本文獻回顧指出,這些較早期,較便宜的藥物,對慢性阻塞性肺病(COPD)仍是具有療效的.