This is not the most recent version of the article. View current version (30 AUG 2013)

Intervention Review

Endometrial resection / ablation techniques for heavy menstrual bleeding

  1. Anne Lethaby1,*,
  2. Martha Hickey2,
  3. Ray Garry3,
  4. Josien Penninx4

Editorial Group: Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group

Published Online: 7 OCT 2009

Assessed as up-to-date: 9 AUG 2009

DOI: 10.1002/14651858.CD001501.pub3


How to Cite

Lethaby A, Hickey M, Garry R, Penninx J. Endometrial resection / ablation techniques for heavy menstrual bleeding. Cochrane Database of Systematic Reviews 2009, Issue 4. Art. No.: CD001501. DOI: 10.1002/14651858.CD001501.pub3.

Author Information

  1. 1

    School of Population Health,University of Auckland, Section of Epidemiology & Biostatistics, Auckland, New Zealand

  2. 2

    The Royal Women's Hospital, The University of Melbourne, Melbourne, Victoria, Australia

  3. 3

    University of Tesside and South Cleveland Hospital, Middlesbrough, Gynaecological Surgery, Guisborough, Yorkshire, UK

  4. 4

    Maxima Medical Centre, Veldhoven, Netherlands

*Anne Lethaby, Section of Epidemiology & Biostatistics, School of Population Health,University of Auckland, Private Bag 92019, Auckland, 1142, New Zealand. a.lethaby@auckland.ac.nz.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 7 OCT 2009

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (30 AUG 2013)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Heavy menstrual bleeding (HMB) is a significant health problem in premenopausal women; it can reduce their quality of life and cause anaemia. First-line therapy has traditionally been medical therapy but this is frequently ineffective. On the other hand, hysterectomy is obviously 100% effective in stopping bleeding but is more costly and can cause severe complications. Endometrial ablation is less invasive and preserves the uterus, although long-term studies have found that the costs of ablative surgery approach the cost of hysterectomy due to the requirement for repeat procedures. A large number of techniques have been developed to 'ablate' (remove) the lining of the endometrium. The gold standard techniques (laser, transcervical resection of the endometrium and rollerball) require visualisation of the uterus with a hysteroscope and, although safe, require skilled surgeons. A number of newer techniques have recently been developed, most of which are less time consuming. However, hysteroscopy may still be required as part of the ablative techniques and some of them must be considered to be still under development, requiring refinement and investigation.

Objectives

To compare the efficacy, safety and acceptability of methods used to destroy the endometrium to reduce HMB in premenopausal women.

Search methods

We searched MEDLINE, EMBASE, CINAHL, PsycInfo, the Cochrane Central Register of Controlled Trials and the Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group Specialised Register of controlled trials (from inception to August 2009). We also searched trial registers and other sources of unpublished or grey literature, reference lists of retrieved studies, experts in the field and made contact with pharmaceutical companies that manufactured ablation devices.

Selection criteria

Randomised controlled trials comparing different endometrial ablation techniques in women with a complaint of heavy menstrual bleeding without uterine pathology. The outcomes included reduction of heavy menstrual bleeding, improvement in quality of life, operative outcomes, satisfaction with the outcome, complications and need for further surgery or hysterectomy.

Data collection and analysis

The two review authors independently selected trials for inclusion, assessed trials for quality and extracted data. Attempts were made to contact authors for clarification of data in some trials. Adverse events were only assessed if they were separately measured in the included trials.

Main results

In the comparison of the newer 'blind' techniques (second generation) with the gold standard hysteroscopic ablative techniques (first generation), there was no evidence of overall differences in the improvement in HMB or patient satisfaction.

Surgery was an average of 15 minutes shorter (weighted mean difference (WMD) 14.9, 95% CI 10.1 to 19.7), local anaesthesia was more likely to be employed (odds ratio (OR) 6.4, 95% CI 3.0 to 13.7) and equipment failure was more likely (OR 4.6, 95% CI 1.5 to 14.0) with second-generation ablation. Women undergoing newer ablative procedures were less likely to have fluid overload, uterine perforation, cervical lacerations and hematometra than women undergoing the more traditional type of ablation and resection techniques (OR 0.17, 95% CI 0.04 to 0.77; OR 0.32, 95% CI 0.1 to 1.0; OR 0.22, 95% CI 0.08 to 0.6 and OR 0.31, 95% CI 0.11 to 0.85, respectively). However, women were more likely to have nausea and vomiting and uterine cramping (OR 2.4, 95% CI 1.6 to 3.9 and OR 1.8, 95% CI 1.1 to 2.8, respectively).

Authors' conclusions

Endometrial ablation techniques offer a less invasive surgical alternative to hysterectomy. The rapid development of a number of new methods of endometrial destruction has made systematic comparisons between methods and with the 'gold standard' first generation techniques difficult. Most of the newer techniques are technically easier than hysteroscopy-based methods to perform but technical difficulties with new equipment need to be ironed out. Overall, the existing evidence suggests that success rates and complication profiles of newer techniques of ablation compare favourably with hysteroscopic techniques.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Endometrial destruction techniques for heavy menstrual bleeding using the newer global ablation techniques and more established hysteroscopic techniques

Drugs or hysterectomy (removing the uterus) used to be the main option for women having problems with heavy menstrual bleeding (menorrhagia). In the last few decades, surgical techniques have been developed that remove only the lining of the uterus (endometrium). These techniques involve either cutting out the endometrium (resection) or destroying it with thermal energy from a laser, electric instruments or other devices. This review has not found that any of these procedures is better than any other in reducing heavy menstrual bleeding and satisfaction was high with all procedures. The more modern devices (second generation ablation) took less time to perform than the older first generation devices and were more likely to be performed under local anaesthesia when the woman is awake. Side effects were generally similar and mostly mild.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Techniques de résection / ablation de l'endomètre pour saignements menstruels abondants

Contexte

Les saignements menstruels abondants (HMB) sont un important problème de santé chez les femmes préménopausées, qui peut réduire leur qualité de vie et causer de l'anémie. Le traitement de première intention a toujours été un traitement médical, mais celui-ci est souvent inefficace. D'autre part, l'hystérectomie est évidemment efficace à 100% pour arrêter les saignements, mais elle est plus coûteuse et peut entraîner des complications graves. L'ablation de l'endomètre est moins invasive et préserve l'utérus, mais des études à long terme ont toutefois montré que les coûts de la chirurgie ablative approchent le coût de l'hystérectomie en raison du besoin de procédures répétées. Un grand nombre de techniques ont été développées pour 'ablater' (enlever) la muqueuse de l'endomètre. Les techniques de référence (laser, résection transcervicale de l'endomètre et bille roulante) exigent la visualisation de l'utérus avec un hystéroscope et, bien que sûres, nécessitent des chirurgiens qualifiés. Un certain nombre de nouvelles techniques ont été récemment développées, qui pour la plupart prennent moins de temps. L'hystéroscopie peut toutefois continuer à être requise dans le cadre des techniques d'ablation et certaines d'entre elles doivent être considérées comme étant encore en cours de développement, nécessitant perfectionnement et études.

Objectifs

Comparer l'efficacité, l'innocuité et l'acceptabilité des méthodes utilisées pour détruire l'endomètre dans le but de réduire les HMB chez les femmes préménopausées.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans MEDLINE, EMBASE, CINAHL, PsycInfo, le registre central Cochrane des essais contrôlés et le registre spécialisé d'essais contrôlés du groupe Cochrane sur les troubles menstruels et l'hypofertilité (de leurs origines respectives jusqu'à août 2009). Nous avons également passé au crible des registres d'essais, d'autres sources de littérature non publiée ou grise et les références bibliographiques des études trouvées, interrogé des experts dans le domaine et pris contact avec des sociétés pharmaceutiques fabriquant des appareils d'ablation.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés ayant comparé différentes techniques d'ablation de l'endomètre chez les femmes se plaignant de saignements menstruels abondants, sans présence de pathologie utérine. Les critères de résultat comprenaient la réduction des saignements menstruels abondants, l'amélioration de la qualité de vie, les suites de l'opération, la satisfaction des résultats, les complications et la nécessité d'effectuer une nouvelle intervention chirurgicale ou une hystérectomie.

Recueil et analyse des données

Les deux auteurs de la revue ont sélectionné les essais à inclure, évalué leur qualité et extrait les données de façon indépendante. Nous avons tenté de contacter des auteurs afin de clarifier les données de certains essais. Les événements indésirables n'ont été évalués que s'ils avaient été mesurés séparément dans les essais inclus.

Résultats Principaux

Dans la comparaison des nouvelles des techniques 'aveugles' (deuxième génération) avec les techniques ablatives hystéroscopiques de référence (première génération), il n'y avait pas de preuve d'amélioration globale des HMB ou de la satisfaction des patientes.

La chirurgie avait pris en moyenne 15 minutes de moins (différence moyenne pondérée (DMP) 14,9 ; IC à 95% 10,1 à 19,7), l'anesthésie locale avait été plus souvent employée (rapport de cotes (RC) 6,4 ; IC à 95% 3,0 à 13,7) et les pannes d'équipement avaient été plus fréquentes (RC 4,6 ; IC à 95% 1,5 à 14,0) avec l'ablation de deuxième génération. Les femmes bénéficiant des nouvelles procédures d'ablation avaient été moins susceptibles d'avoir une surcharge liquidienne, une perforation utérine, des déchirures cervicales et des hématomètres par rapport aux femmes soumises aux techniques d'ablation et de résection plus traditionnelles (RC 0,17 , IC à 95% 0,04 à 0,77 ; RC 0,32 , IC à 95% 0,1 à 1,0 ; RC 0,22 , IC à 95% 0,08 à 0,6 et RC 0,31 , IC à 95% 0,11 à 0,85 - respectivement). Toutefois, les femmes étaient plus susceptibles d'avoir des nausées, des vomissements et des crampes utérines (RC 2,4 , IC 95% 1,6 à 3,9 et RC 1,8 , IC à 95% 1,1 à 2,8 - respectivement).

Conclusions des auteurs

Les techniques d'ablation de l'endomètre offrent une alternative chirurgicale moins invasive à l'hystérectomie. Le développement rapide d'un certain nombre de nouvelles méthodes de destruction de l'endomètre a rendu difficiles les comparaisons systématiques entre les méthodes et avec les techniques de référence de première génération. La plupart des techniques les plus récentes sont techniquement plus faciles à réaliser que les méthodes basées sur l'hystéroscopie, mais les difficultés techniques dues au nouvel équipement doivent être aplanies. Globalement, les données disponibles indiquent que les taux de réussite et les profils de complication des techniques d'ablation les plus récentes sont plus favorables qu'avec les techniques hystéroscopiques.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Techniques de résection / ablation de l'endomètre pour saignements menstruels abondants

Destruction de l'endomètre pour saignements menstruels abondants à l'aide des nouvelles techniques d'ablation globale et de techniques hystéroscopiques plus établies

Les médicaments ou l'hystérectomie (ablation de l'utérus) étaient précédemment les options principales pour les femmes ayant des problèmes de saignements menstruels abondants (ménorragie). Dans les dernières décennies, des techniques chirurgicales ont été développées pour enlever seulement la muqueuse de l'utérus (endomètre). Ces techniques consistent soit à découper l'endomètre (résection) soit à le détruire au moyen d'une énergie thermique provenant d'un laser, d'instruments électriques ou d'autres appareils. Cette revue n'a pas constaté qu'une quelconque de ces procédures soit meilleure qu'une autre pour réduire les saignements menstruels abondants et la satisfaction était très bonne avec toutes les procédures. Avec les appareils les plus modernes (ablation de deuxième génération), les procédures avaient pris moins de temps qu'avec les plus anciens appareils de première génération et étaient plus susceptibles d'être réalisées sous anesthésie locale, la femme étant éveillée. Les effets secondaires étaient généralement semblables et pour la plupart légers.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 19th February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux;

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

對於月經時大量出血所用的子宮內膜切除/燒灼術

對於停經前的婦女們而言,月經時大量出血(HMB)是一種顯著的健康問題;它可能會降低這些婦女們的生活品質,並且引發貧血。傳統上,第一線的治療方法都是藥物,但是這樣的方法通常都沒有什麼功效。另一方面,子宮切除術對於中止出血來說,很顯然地具有100% 的效果,但是它的花費比較高,而且有可能會引起嚴重的併發症。子宮內膜燒灼術屬於比較不具有侵入性的方式,並且可以保存子宮,但是長期的研究發現,燒灼手術的那些費用總合會接近於子宮切除術的費用,因為它需要重複進行那些流程。有很多的技術已經被人們開發出來,可以用來「燒灼」(清除)子宮內膜的裡層。黃金標準技術(雷射、經子宮頸的內膜切除術,以及電燒球)都必需使用用子宮鏡來看到子宮,而且即便這些技術都很安全,還是需要有技術純熟的外科醫生。最近又有很多更新的技術被開發出來,其中大多數的技術都可以在更短的時間內完成操作。然而,這些燒灼的技術仍然需要使用到子宮鏡,有些仍在發展中,需要進一步探討及精進。

目標

比較破壞子宮內膜以減少停經前婦女大量經血的各種方法的效果,安全性及可接受度。

搜尋策略

我們搜尋MEDLINE、EMBASE、CINAHL、PsycInfo、Cochrane Central Register of Controlled Trials以及Cochrane Menstrual Disorders 以及Subfertility Group Specialised Register of controlled trials (開始自2009年8月) 。我們也搜尋了試驗登錄中心以及其他未發表或灰色文獻來源、所搜尋到文章的參考文獻清單、本領域的專家,並且與製造燒灼器具的藥廠聯繫。

選擇標準

針對月經時大量出血、而又沒有明顯子宮痛灶婦女的隨機對照試驗比較了不同的子宮內膜燒灼技術。結果包括了減少月經時大量的出血量、改善生活的品質、手術的結果對於結果的滿意程度、併發症,以及是否需要進一步的手術或是子宮切除術。

資料收集與分析

兩位文獻回顧的作者獨自選擇納入的試驗、評估試驗的品質,並且擷取出資料。嘗試與作者們聯繫以釐清一些試驗的資料。納入的試驗有獨立報告不良事件的,才會列入不良事件的評估。

主要結論

在比較新的「盲法」技術(第2代)當中,跟黃金標準型的子宮鏡燒灼術(第1代)比較起來,在改善月經時的大量出血或是病患的滿意度方面,整體上沒有差異。在第二代燒灼術中,手術的平均時間可以縮短15分鐘(加權平均差(WMD) 14.9,95% CI 10.1 到19.7),較易以局部麻醉進行,但設備故障的情況卻顯得比較多(OR 4.6,95% CI 1.5到14.0)。跟接受了傳統類型之燒灼與切除技術的婦女們比較起來,接受了較新式燒灼技術過程的婦女們,就比較少發生體液過多、子宮穿孔、子宮頸裂傷,以及子宮腔積血等情形(分別為OR 0.17,95% CI 0.04到0.77;OR 0.32,95% CI 0.1 到1.0;OR 0.22,95% CI 0.08到0.6以及OR 0.31,95% CI 0.11到0.85)。然而,這些婦女們卻比較容易發生噁心與嘔吐,以及子宮抽筋等情形(分別為OR 2.4,95% CI 1.6 到 3.9以及OR 1.8,95% CI 1.1到2.8)。

作者結論

跟子宮切除術比較起來,子宮內膜燒灼的技術提供了一種較不具有侵入性的手術選擇。由於破壞子宮內膜方法的快速發展,使得我們想要在這些方法與「黃金標準」的第一代技術之間進行系統性的比較時,就變得非常困難。跟以子宮鏡為基礎的方法比較起來,對於大多數的較新式技術而言,在操作方面所需要的技術都變得比較簡單了,但是新設備在技術方面所帶來的難題,則還有許多歧見必須要消除。整體而言,現有的證據都顯示,跟子宮鏡式的各項技術比較起來,較新式的燒灼技術在成功比率與併發症的情況方面,都占有比較大的優勢。

翻譯人

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

使用各種較新式的整體燒灼技術以及更成熟的子宮鏡式技術,都是針對月經時大量出血所用的子宮內膜去除技術。對於面臨著月經時大量出血(經血過多)之困擾的婦女們而言,藥物或是子宮切除術(去除掉子宮)常是主要的選擇治療方式。在過去的數10年當中,只移除子宮裡層(子宮內膜)的手術技術以被開發出來。這些技術包括了切除子宮內膜(切除術),或是使用某種雷射、電子儀器,或是其他裝置的熱能來破壞它。就減少月經時大量的出血量而言,本篇回顧並沒有發現有任一手術方法優於其他,但所有的手術方法滿意度都很高。跟之前的第一代設備比較起來,較為近期的設備(第2代燒灼)所需要的操作時間比較少,而且比較可能在婦女清醒的情況下,在局部麻醉下進行。所有的副作用通常都很類似,而且大部分都是輕微的。