Intervention Review

Yoga for epilepsy

  1. Sridharan Ramaratnam1,*,
  2. Kalpana Sridharan2

Editorial Group: Cochrane Epilepsy Group

Published Online: 21 JAN 2002

Assessed as up-to-date: 16 MAY 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD001524

How to Cite

Ramaratnam S, Sridharan K. Yoga for epilepsy. Cochrane Database of Systematic Reviews 2002, Issue 1. Art. No.: CD001524. DOI: 10.1002/14651858.CD001524.

Author Information

  1. 1

    Apollo Hospitals, Department of Neurology, Chennai, Tamil Nadu, India

  2. 2

    Child and Adolescent Care Centre, Department of Pediatrics, T. Nagar, Chennai, India

*Sridharan Ramaratnam, Department of Neurology, Apollo Hospitals, 21 Greams Lane, Off Greams Road, Chennai, Tamil Nadu, 600006, India. rsridharan52@gmail.com. rsridharan@vsnl.com.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 21 JAN 2002

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

This is an updated version of the original Cochrane review published in Issue 1, 2002.

Yoga may induce relaxation, stress reduction, influence the electroencephalogram and the autonomic nervous system, thereby controlling seizures. Yoga would be an attractive therapeutic option for epilepsy if proved effective.

Objectives

To assess the efficacy of yoga in the treatment of people with epilepsy.

Search methods

We searched the Cochrane Epilepsy Group Specialized Register (16 May 2011), the Cochrane Central Register of Controlled Trials ( CENTRAL Issue 2 of 4,The Cochrane Library 2011), MEDLINE (1948 to May week 1, 2011), and also registries of the Research Council for Complementary Medicine. In addition, we searched the references of all the identified studies.

Selection criteria

Randomized control trials and controlled clinical trials of treatment of epilepsy with yoga.

Data collection and analysis

Two review authors independently selected trials for inclusion and extracted data. Outcomes investigated included: percentage of people rendered seizure free; seizure frequency and duration. Analyses were on an intention-to-treat basis.

Main results

We found two unblinded studies enrolling a total of 50 subjects (18 treated with yoga, 32 to control interventions). Antiepileptic drugs were continued in all. Randomization was by roll of a dice in one study (Quasi).

The results of the study comparing yoga versus sham yoga or no yoga are given below:
(i) seizure free for six months - the odds ratio (OR) with 95% confidence intervals (CIs) for yoga versus sham yoga was 14.54 (95% CI 0.67 to 316.69) and for yoga versus no treatment group 17.31 (95% CI 0.80 to 373.45);
(ii) reduction in seizure frequency - the weighted mean difference between yoga versus sham yoga group was -2.10 (95% CI -3.15 to -1.05) and for yoga versus no treatment group -1.10 (95% CI -1.80 to -0.40);
(iii) more than 50% reduction in seizure frequency - the OR for yoga versus sham yoga group was 81.00 (95% CI 4.36 to 1504.46) and for the yoga versus no treatment group was 158.33 (95% CI 5.78 to 4335.63);
(iv) more than 50% reduction in seizure duration - the OR for yoga versus sham yoga group was 45.00 (95% CI 2.01 to 1006.75) and for yoga versus no treatment group 53.57 (95% CI 2.42 to 1187.26).

In the other study there was no significant difference between the yoga and Acceptance and Commitment Therapy (ACT) groups in seizure free rates, 50% or greater reduction in seizure frequency or seizure duration at 1 year follow-up. The yoga group showed significant improvement in the Satisfaction With Life Scale (SWLS), while the ACT group had significant improvement in the WHOQOL-BREF scale (over time).

Authors' conclusions

No reliable conclusions can be drawn regarding the efficacy of yoga as a treatment for epilepsy. Further studies are needed.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Yoga for epilepsy

No reliable evidence to support the use of yoga as a treatment for control of epilepsy.

Epilepsy is a disorder where recurrent seizures are caused by abnormal electrical discharges in the brain. Most seizures can be controlled by antiepileptic drugs but sometimes seizures develop which are resistant to those drugs. People may also wish to try non drug treatments such as yoga. This review assesses the utility of yoga as a treatment for control of epilepsy. No reliable evidence was found to support the use of yoga and further trials are needed.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Yoga dans l'épilepsie

Contexte

Ceci est une version mise à jour de la revue Cochrane originale publiée dans le numéro 1 en 2002.

Le yoga relaxe, réduit le stress, influe sur l'électroencéphalogramme et le système nerveux autonome, ce qui permet ainsi de contrôler les crises. Le yoga peut être une option thérapeutique intéressante pour le traitement de l'épilepsie, à condition que son efficacité soit démontrée.

Objectifs

Évaluer l'efficacité du yoga pour le traitement des personnes épileptiques.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur l'épilepsie (16 mai 2011), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, numéro 2 sur 4, The Cochrane Library 2011) et MEDLINE (1948 à la semaine 1 de mai 2011), ainsi que dans les registres du Research Council for Complementary Medicine. Nous avons également effectué des recherches dans les listes bibliographiques de l'ensemble des études identifiées.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés et des essais cliniques contrôlés portant sur le traitement de l'épilepsie par la pratique du yoga.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont sélectionné les essais à inclure et extrait des données de façon indépendante. Les critères de jugement étudiés étaient les suivants : pourcentage de personnes ne souffrant plus de crises d'épilepsie ; fréquence et durée des crises. Les analyses ont été réalisées en intention de traiter.

Résultats Principaux

Nous avons trouvé deux études ouvertes portant sur un total de 50 sujets (18 pratiquant le yoga et 32 soumis à des interventions de contrôle). La prise de médicaments anti-épileptiques n'a pas été interrompue dans les deux études. La randomisation était aléatoire dans une étude (Quasi).

Les résultats de l'étude comparant le yoga au yoga simulé ou l'absence de yoga sont les suivants :
(i) disparition des crises pendant six mois - le rapport des cotes (RC) avec des intervalles de confiance (IC) de 95 % pour le yoga par rapport au yoga simulé était de 14,54 (IC à 95 % 0,67 à 316,69) et pour le groupe pratiquant le yoga et ne suivant pas de traitement de 17,31 (IC à 95 % 0,80 à 373,45) ;
(ii) baisse de la fréquence des crises - la différence de la moyenne pondérée entre le groupe pratiquant le yoga et le yoga simulé était de - 2,10 (IC à 95 % - 3,15 à - 1,05) et pour le groupe pratiquant le yoga et ne suivant pas traitement de - 1,10 (IC à 95 % - 1,80 à - 0,40) ;
(iii) baisse de plus de 50 % de la fréquences des crises - le RC pour le groupe pratiquant le yoga et le yoga simulé était de 81,00 (IC à 95 % 4,36 à 1 504,46) et pour le groupe pratiquant le yoga et ne suivant pas de traitement de 158,33 (IC à 95 % 5,78 à 4 335,63) ;
(iv) baisse de plus de 50 % de la durée des crises - le RC pour le groupe pratiquant le yoga et le yoga simulé était de 45,00 (IC à 95 % 2,01 à 1 006,75) et pour le groupe pratiquant le yoga et ne suivant pas de traitement de 53,57 (IC à 95 % 2,42 à 1 187,26).

Dans l'autre d'étude, aucune différence significative n'a été signalée entre les groupes pratiquant le yoga et suivant un traitement ACT (Acceptance and Commitment Therapy) au niveau du taux de disparition des crises, de la baisse de 50 %, voire plus, de la fréquence ou de la durée des crises lors de la visite de suivi au bout d'un an. Le groupe pratiquant le yoga a révélé une amélioration significative de l'échelle SWLS (Satisfaction With Life Scale), contrairement au groupe suivant un traitement ACT qui révélait une amélioration de l'échelle WHOQOL-BREF (à long terme).

Conclusions des auteurs

Aucune conclusion fiable ne peut être établie concernant l'efficacité liée à la pratique du yoga comme traitement de l'épilepsie. Des études supplémentaires sont nécessaires.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Yoga dans l'épilepsie

Yoga dans l'épilepsie

Aucune preuve probante ne permet de corroborer la pratique du yoga comme traitement pour contrôler l'épilepsie.

L'épilepsie est un trouble qui se caractérise par des convulsions récurrentes dues à des décharges électriques anormales dans le cerveau. La majorité des crises d'épilepsie peuvent être contrôlées par la prise de médicaments anti-épileptiques, mais parfois ces crises évoluent pour devenir résistantes à ces médicaments. Les personnes épileptiques peuvent aussi avoir recours à des traitements non médicamenteux, comme le yoga. Cette revue évalue l'utilité du yoga comme traitement pour contrôler l'épilepsie. Aucune preuve probante n'a permis de corroborer la pratique du yoga et d'autres essais sont requis.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 10th April, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français