Corticosteroid therapy for nephrotic syndrome in children

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Elisabeth M Hodson,

    Corresponding author
    1. b) School of Public Health, The University of Sydney, a) Centre for Kidney Research, The Children's Hospital at Westmead, Westmead, NSW, Australia
    • Elisabeth M Hodson, a) Centre for Kidney Research, The Children's Hospital at Westmead, b) School of Public Health, The University of Sydney, Locked Bag 4001, Westmead, NSW, 2145, Australia. Elisah@chw.edu.au.

    Search for more papers by this author
  • Narelle S Willis,

    1. The Children's Hospital at Westmead, Cochrane Renal Group, Centre for Kidney Research, Westmead, NSW, Australia
    Search for more papers by this author
  • Jonathan C Craig

    1. (b) School of Public Health, The University of Sydney, (a) Cochrane Renal Group, Centre for Kidney Research, The Children's Hospital at Westmead, Westmead, NSW, Australia
    Search for more papers by this author

Abstract

Background

In nephrotic syndrome (NS) protein leaks from the blood to the urine through the glomeruli resulting in hypoproteinaemia and generalised oedema. While the majority of children with NS respond to corticosteroids, 70% experience a relapsing course. Corticosteroids have reduced the mortality rate to around 3%. However corticosteroids have well recognised potentially serious adverse effects such as obesity, poor growth, hypertension, diabetes mellitus and osteoporosis.

Objectives

To determine the benefits and harms of corticosteroid regimens in preventing relapse in children with steroid sensitive NS (SSNS).

Search methods

We searched CENTRAL, Cochrane Renal Group Specialised Register, MEDLINE and EMBASE without language restriction, reference lists of articles and contact with known investigators.

Selection criteria

Randomised controlled trials performed in children (three months to 18 years) in their initial or subsequent episode of SSNS, comparing different durations, total doses or other dose strategies using any corticosteroid agent, with outcome data at six months or more.

Data collection and analysis

Two authors independently assessed trial quality and extracted data. Results were expressed as risk ratio (RR) with 95% confidence intervals (CI) or mean difference (MD). Meta-regression was used to explore potential between-study differences due to baseline risk of relapse, study quality and interventions.

Main results

Twenty four trials were identified. Six trials comparing two months of prednisone or prednisolone with three months or more in the first episode showed longer duration significantly reduced the risk of relapse at 12 to 24 months (RR 0.70, 95% CI 0.58 to 0.84). There was an inverse linear relationship between treatment duration and risk of relapse (RR = 1.26 - 0.112 duration; P = 0.03). Four trials showed that six months of prednisone was more effective than three months in reducing the risk for relapse (RR 0.57; 95% CI 0.45 to 0.71). Deflazacort was significantly more effective in maintaining remission than prednisone in children who frequently relapsed in a single study (RR 0.44, 95% CI 0.25 to 0.78). There were no increases in adverse events.

Authors' conclusions

Children in their first episode of SSNS should be treated for at least three months with an increase in benefit for up to seven months of treatment. For a baseline risk for relapse following the first episode of 60% with two months of therapy, daily prednisone or prednisolone given for four weeks followed by alternate-day therapy for six months would reduce the number of children relapsing by 33%.

摘要

背景

兒童腎病症候群之類固醇療法

腎病症候群 (NS) 會使血液中之蛋白質經由腎絲球流失至尿液中,進而導致低蛋白質血症及全身性水腫。大部分的兒童對類固醇療法有反應,還是有70% 的兒童會有復發的情況。雖然類固醇療法同時使整體死亡率降至3% 左右,但是它同時也有許多明顯的併發症,如肥胖,生長遲緩,高血壓,糖尿病及骨質疏鬆。

目標

在對類固醇有反應之腎病症候群 (SSNS) 的病童身上,以預防復發的前提之下,來確定類固醇療法的好處與壞處。

搜尋策略

我們以CENTRAL,Cochrane Renal Group Specialised Register,MEDLINE及EMBASE等醫學資料庫搜尋各項相關參考資料並且與相同領域中之學者互相討論。

選擇標準

主要包含各項在SSNS病童 (3個月至18歲) 身上所進行之隨機對照實驗,比較其治療期間,治療劑量及策略之不同,同時也比較六個月內預後的差異。

資料收集與分析

分別讓兩位作者各自分析所收集到試驗之品質與數據,結果以相對風險 (RR) 加上95% 信賴區間 (CI) 或加權平均差異 (MD) 來表現,並以次級回歸 (metaregression) 來分析因各試驗間復發的風險,試驗的品質及治療的不同所產生的差異。

主要結論

我們總共蒐集了24個臨床試驗。其中有六個比較在第一次發作時,兩個月的prednisolone治療及三個月以上的療程之不同,發現較長的療程可明顯的使復發延長至12至24個月 (RR: 0.70, 95% CI: 0.58 to 0.84) 。其中,療程長短與復發風險呈現一負線性相關 (RR = 1.26 – 0.112 duration,P = 0.03) 。另外有四個試驗發現六個月的療程比三個月的療程更能有效降低復發的風險 (RR: 0.57,95% CI: 0.45 to 0.71) 。而在一個試驗中發現,對經常會復發的病童而言,Deflazacort比prednisone更能有效維持緩解期 (RR: 0.44,95% CI: 0.25 to 0.78) 。同時並不會有更多的副作用。

作者結論

兒童在發生第一次之SSNS時應該接受至少3個月甚至七個月的類固醇療法。相較於只接受兩個月的治療會有60% 以上之復發率,療程達到六個月 (不管是每天投藥或前四周每天投藥,接著隔天投藥) 都能有效降低復發率到33% 。

翻譯人

本摘要由馬偕醫院郭馨仁翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

類固醇藥物,在腎病症候群的病童身上,可以減少發作次數。腎病症候群,是指腎臟從血液流失蛋白質到尿液的狀況,會在大多數的病童身上一直重覆發生。如果不治療,大多數的病童會死於感染。類固醇藥物 (如prednisone, prednisolone) 被用於治療腎病症候群,並減少感染風險。這篇文章蒐集了24個臨床試驗 (包含1726位兒童) ,在第一次發生腎病症候群後,持續使用類類固醇藥物數個月,可以減少腎病症候群復發,但不會增加多數併發症。

Résumé scientifique

Traitement aux corticoïdes pour le syndrome néphrotique chez les enfants

Contexte

Au cours du syndrome néphrotique (SN), les protéines s'échappent du sang vers les urines à travers le glomérule, entraînant ainsi une hypoprotéinémie et un oedème généralisé. Bien que la majorité des enfants souffrant de SN sont sensibles aux corticoïdes, 70 % d'entre eux connaissent une période de rechutes. L'utilisation de corticoïdes a réduit le taux de mortalité de près de 3 %. Cependant, les corticoïdes provoquent des effets indésirables potentiellement graves et bien connus tels que l'obésité, le déficit de croissance, l'hypertension, le diabète de type 2 et l'ostéoporose.

Objectifs

Déterminer les bénéfices et les préjudices des schémas thérapeutiques à base de corticoïdes visant à prévenir la rechute chez les enfants souffrant du SN cortico-sensible (SNCS).

Stratégie de recherche documentaire

Le registre spécialisé du groupe Cochrane sur le rein, MEDLINE et EMBASE ainsi que des références bibliographiques d'articles ont été consultés sans restriction de langue, et des chercheurs connus ont été contactés.

Critères de sélection

Essais contrôlés randomisés réalisés auprès d'enfants (de trois mois à 18 ans) au cours de l'épisode initial ou ultérieur de SNCS, comparant différentes durées, doses totales ou autres stratégies de dose au moyen de tout corticoïde, avec des données de résultats à six mois ou plus.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont évalué indépendamment la qualité des essais et ont extrait les données. Les résultats ont été exprimés sous forme de risque relatif (RR), avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %, ou de différence moyenne (DM). La méta-régression a été utilisée pour examiner les différences potentielles entre les études en raison du risque de base de rechute, la qualité des études et les interventions.

Résultats principaux

Vingt-quatre essais ont été identifiés. Six essais comparant deux mois de prednisone ou de prednisolone avec trois mois ou plus au cours du premier épisode ont révélé qu'une plus longue durée réduisait significativement le risque de rechute à 12-24 mois (RR 0,70, IC à 95 % entre 0,58 et 0,84). Il a été observé une relation linéaire inverse entre la durée du traitement et le risque de rechute (RR = 1,26 - 0,112 de durée ; P = 0,03). Quatre essais ont démontré que six mois de prednisone étaient plus efficaces que trois mois pour réduire le risque de rechute (RR 0,57 ; IC à 95% entre 0,45 et 0,71). Dans une seule étude le déflazacort était significativement plus efficace pour maintenir la rémission que la prednisone chez les enfants rechutant fréquemment (RR 0,44, IC à 95 % IC entre 0,25 et 0,78). Aucune augmentation d'événements indésirables n'a été rapportée.

Conclusions des auteurs

Les enfants, au cours de leur premier épisode de SNCS, devraient être traités pendant au moins trois mois avec une augmentation des bénéfices pour une durée de traitement allant jusqu'à sept mois. Pour un risque de base de rechute de 60 % suivant le premier épisode avec deux mois de traitement, la prednisone ou prednisolone tous les jours pendant quatre semaines suivie par un traitement tous les deux jours pendant six mois réduirait de 33 % le nombre d'enfants connaissant des rechutes.

Plain language summary

Corticosteroid drugs for several months after a child has nephrotic syndrome can reduce repeat episodes

Nephrotic syndrome is a condition where the kidneys leak protein from the blood into the urine. Most children who experience this syndrome have repeat episodes. When it is untreated, children can often die from infections. Corticosteroid drugs (prednisone, prednisolone) are used to treat nephrotic syndrome and so reduce the risk of these infections, but the drugs can also have serious side effects. This review identified 24 trials evaluating 1726 children. Continuing to take corticosteroid medications for several months after the first episode of nephrotic syndrome has an increasing ability to reduce the risk of relapses, without an increase in serious side effects.

Résumé simplifié

Les corticoïdes administrés à un enfant pendant plusieurs mois après l'apparition d'un syndrome néphrotique peuvent réduire les épisodes répétés

Le syndrome néphrotique est une affection au cours de laquelle les reins laissent échapper les protéines du sang dans les urines. La plupart des enfants souffrant de ce syndrome connaissent des épisodes répétés. Sans traitement, les enfants peuvent souvent mourir d'infections. Les corticoïdes (prednisone, prednisolone) sont indiqués pour traiter le syndrome néphrotique et ainsi réduire le risque de ces infections, mais ces médicaments peuvent aussi provoquer de grave effets secondaires. Cette revue a identifié 24 essais évaluant 1726 enfants. La prise continue de corticoïdes pendant plusieurs mois après le premier épisode de syndrome néphrotique a pour effet d'accroître la capacité de réduire le risque de rechutes et ce, sans augmentation des effets secondaires graves.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2012
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Ancillary