Reduced salt intake compared to normal dietary salt, or high intake, in pregnancy

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Lelia Duley,

    Corresponding author
    1. University of Leeds, Centre for Epidemiology and Biostatistics, Bradford, West Yorkshire, UK
    • Lelia Duley, Centre for Epidemiology and Biostatistics, University of Leeds, Bradford Royal Infirmary, Bradford Institute of Health Research, Temple Bank House, Duckworth Lane, Bradford, West Yorkshire, BD9 6RJ, UK. l.duley@leeds.ac.uk.

    Search for more papers by this author
  • David J Henderson-Smart

    1. Queen Elizabeth II Research Institute, NSW Centre for Perinatal Health Services Research, Sydney, NSW, Australia
    Search for more papers by this author

Abstract

Background

In the past women have been advised that lowering their salt intake might reduce their risk of pre-eclampsia. Although this practice has largely ceased, it remains important to assess the evidence about possible effects of advice to alter dietary salt intake during pregnancy.

Objectives

The objective of this review was to assess the effects of dietary advice to alter salt intake compared to continuing a normal diet, on the risk of pre-eclampsia and its consequences.

Search methods

We searched the register of trials maintained and updated by the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group, and the Cochrane Controlled Trials Register Disc Issue 4, 1998.

Selection criteria

Studies were included if they were randomised trials of advice to either reduce or to increase dietary salt during pregnancy.

Data collection and analysis

All data were extracted independently by both reviewers.

Main results

Two trials were included, with 603 women. They compared advice about a low salt diet with no dietary advice. The confidence intervals for all of the outcomes reported were wide, and cross the no effect line. This includes pre-eclampsia (relative risk 1.11, 95% confidence interval 0.46 to 2.66). Even when taken together, these trials are insufficient to provide reliable information about the effects of advice on salt restriction during normal pregnancy.

None of the trials included women with pre-eclampsia, so this review provides no reliable information about changes in salt intake for treatment of pre-eclampsia.

Authors' conclusions

Salt consumption during pregnancy should remain a matter of personal preference.

Résumé scientifique

L'apport réduit en sel comparé à la consommation normale de sel, ou à l'apport élevé, pendant la grossesse

Contexte

Dans le passé, on indiquait aux femmes qu'en abaissant leur consommation de sel elles pouvaient réduire leur risque de pré-éclampsie. Bien que cette pratique ait été largement abandonnée, il reste important d'évaluer les éléments de preuve sur les effets éventuels des conseils visant à modifier la consommation de sel pendant la grossesse.

Objectifs

L'objectif de cette revue était d'évaluer les effets des conseils diététiques visant à modifier la consommation de sel, en comparaison avec la poursuite d'une alimentation normale, sur le risque de pré-éclampsie et ses conséquences.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons cherché dans le registre d'essais cliniques maintenu et mis à jour par le groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance, ainsi que dans le registre Cochrane des essais contrôlés, disque numéro 4, 1998.

Critères de sélection

Les études étaient incluses si elles étaient des essais randomisés portant sur des conseils de réduire ou d'augmenter la consommation de sel pendant la grossesse.

Recueil et analyse des données

Les deux évaluateurs ont extrait toutes les données de façon indépendante.

Résultats principaux

Deux essais ont été inclus, totalisant 603 femmes. Ils avaient comparé des conseils pour une alimentation faible en sel à l'absence de conseils diététiques. Les intervalles de confiance pour tous les critères de résultat rapportés étaient larges et dépassaient la ligne d'absence d'effet. Cela comprend la pré-éclampsie (risque relatif 1,11 ; intervalle de confiance à 95 % 0,46 à 2,66). Même pris ensemble, ces essais ne suffisent pas pour fournir des informations fiables sur les effets des conseils de restriction en sel pendant une grossesse normale.

Aucun des essais n'avait inclus de femmes atteintes de pré-éclampsie, cette revue ne fournit donc pas d'information fiable sur la modification de la consommation de sel pour le traitement de la pré-éclampsie.

Conclusions des auteurs

La consommation de sel pendant la grossesse doit rester une question de préférence personnelle.

Plain language summary

Reduced salt intake compared to normal dietary salt, or high intake, in pregnancy

To be prepared.

Résumé simplifié

L'apport réduit en sel comparé à la consommation normale de sel, ou à l'apport élevé, pendant la grossesse

À préparer.

Notes de traduction

Cette revue est en cours de mise à jour par la publication de deux revues : une revue portera sur l'apport en sel dans la prévention de la pré-éclampsie (voir « L'apport réduit en sel comparé à la consommation normale de sel, ou apport élevé, pendant la grossesse ») et l'autre sur l'apport en sel pour le traitement de la pré-éclampsie. Cette dernière est actuellement en préparation. Une fois qu'elle sera publiée, cette revue-ci sera retirée.

Traduit par: French Cochrane Centre 25th October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Ancillary