Prophylaxis for venous thromboembolic disease in pregnancy and the early postnatal period

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Venous thromboembolic disease (TED), although rare, is a major cause of maternal mortality and morbidity, hence methods of prophylaxis are often used for women at risk. This may include women delivered by caesarean section, those with a personal or family history of TED and women with inherited or acquired thrombophilias (conditions that predispose people to thrombosis). Many methods of prophylaxis carry a risk of side effects, and as the risk of TED is low, it is possible that the benefits of thromboprophylaxis may be outweighed by harm. Current guidelines for clinical practice are based on expert opinion only, rather than high quality evidence from randomised trials.

Objectives

To determine the effects of thromboprophylaxis in women who are pregnant or have recently delivered and are at increased risk of TED on the incidence of venous TED and side effects of treatment.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group’s Trials Register (May 2009). 

Selection criteria

Randomised trials comparing one method of thromboprophylaxis with placebo or no treatment, and randomised trials comparing two (or more) methods of thromboprophylaxis.

Data collection and analysis

Two review authors extracted data independently and resolved any discrepancies by discussion.

Main results

Sixteen trials met the inclusion criteria but only 13 trials, involving 1774 women, examining a range of methods of thromboprophylaxis, contributed data for the outcomes of interest. Four of them compared methods of antenatal prophylaxis: low molecular weight heparin (LMWH) versus unfractionated heparin (UFH) (two studies), and heparin versus no treatment (two studies). Eight studies assessed postnatal prophylaxis after caesarean section; one compared hydroxyethyl starch with unfractionated heparin; four compared heparin with placebo; and the other three compared UFH with LMWH. One study examined prophylaxis in the postnatal period.

The small number of statistically significant findings in this review are largely derived from trials which are not of high methodological quality. It was not possible to assess the effects of any of these interventions on most outcomes, and especially on rare outcomes such as death, TED and osteoporosis, because of small sample sizes and the small number of trials making the same comparisons.There was some evidence of side effects associated with thromboprophylaxis.

Authors' conclusions

There is insufficient evidence on which to base recommendations for thromboprophylaxis during pregnancy and the early postnatal period. Large scale randomised trials of currently-used interventions should be conducted.

Résumé

La prophylaxie de la maladie thromboembolique veineuse pendant la grossesse et au début de la période postnatale

Contexte

La maladie thromboembolique veineuse (MTEV), bien que rare, est une cause majeure de mortalité et de morbidité maternelles ; des méthodes de prophylaxie sont donc souvent employées pour les femmes à risque. Il peut s'agir de femmes ayant accouché par césarienne, de celles ayant des antécédents personnels ou familiaux de MTEV et de femmes atteintes de thrombophilie (une condition prédisposant à la thrombose) héréditaire ou acquise. De nombreuses méthodes de prophylaxie comportent un risque d'effets secondaires, et lorsque le risque de MTEV est faible il est possible que les risques de la thromboprophylaxie l'emportent sur les bénéfices. Les directives actuelles pour la pratique clinique ne sont basées que sur des avis d'experts et non pas sur des preuves de bonne qualité issues d'essais randomisés.

Objectifs

Déterminer les effets de la thromboprophylaxie sur l'incidence de la MTEV et les effets secondaires du traitement, chez les femmes enceintes ou ayant récemment accouché qui ont un risque accru de MTEV.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (mai 2009).

Critères de sélection

Des essais randomisés comparant une méthode de thromboprophylaxie à un placebo ou à l'absence de traitement, et des essais randomisés comparant deux méthodes (ou plus) de thromboprophylaxie.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de revue ont extrait les données de manière indépendante et ont résolu les divergences par la discussion.

Résultats Principaux

Seize essais remplissaient les critères d'inclusion, mais seulement 13 essais, soit 1 774 femmes, ayant examiné une gamme de méthodes de thromboprophylaxie, ont fourni des données pour les critères de jugement intéressants. Quatre d'entre eux avaient comparé des méthodes de prophylaxie anténatale : héparine de bas poids moléculaire (HBPM) versus héparine non fractionnée (HNF) (deux études), et héparine versus absence de traitement (deux études). Huit études avaient évalué la prophylaxie post-natale après césarienne ; une avait comparé l'hydroxyéthylamidon à l'héparine non fractionnée, quatre avaient comparé l'héparine à un placebo, et les trois autres la HNF à la HBPM. Une étude avait examiné la prophylaxie dans la période postnatale.

Le petit nombre de résultats statistiquement significatifs dans cette revue tient en grande partie au fait que les essais n'étaient pas de qualité méthodologique élevée. Il n'a été possible d'évaluer les effets d'aucune de ces interventions sur la plupart des critères de jugement, et en particulier sur les évènements rares tels que la mort, la MTEV et l'ostéoporose, en raison des petits effectifs et du petit nombre d'essais effectuant les mêmes comparaisons. Il y avait des indications d'effets secondaires associés à la thromboprophylaxie.

Conclusions des auteurs

Les données sont insuffisantes pour permettre de formuler des recommandations pour la thromboprophylaxie pendant la grossesse et le début de la période postnatale. Il faudrait mener de grands essais randomisés sur les interventions actuellement utilisées.

Plain language summary

Preventing deep vein clots or thrombosis (DVT) in pregnancy and after the birth

Some women are at risk of forming blood clots in a deep vein during pregnancy, after a caesarean birth, or during the first few weeks after childbirth. If part of the clot breaks off and lodges in a blood vessel in the lungs, it can be life-threatening. Preventive treatments include blood-thinning drugs to prevent clots, support stockings, and exercise soon after the birth to keep circulation moving. However, some drugs might cause problems such as increased blood loss after the birth. Drugs used include heparin, low molecular weight heparin and aspirin. We included 16 randomised controlled studies in the review but only 13 trials with 1774 women contributed data for the outcomes of interest. We did not find enough evidence from the trials to be sure about the effects of these different preventive treatments.This means there is not enough evidence to show which are the best ways to prevent deep vein thrombosis (DVT) during or following pregnancy, or after a caesarean birth.

Résumé simplifié

La prophylaxie de la maladie thromboembolique veineuse pendant la grossesse et au début de la période postnatale

Prévention de la formation de caillots ou thrombose veineuse profonde (TVP) pendant la grossesse et après l'accouchement

Certaines femmes risquent la formation de caillots de sang dans une veine profonde pendant la grossesse, après une césarienne ou au cours des premières semaines suivant l'accouchement. Si une partie du caillot se détache et se loge dans un vaisseau sanguin des poumons, cela peut être fatal. Les traitements préventifs comprennent les médicaments anticoagulants pour prévenir les caillots, et les bas de contention et l'exercice physique tout de suite après l'accouchement pour stimuler la circulation du sang. Cependant, certains médicaments peuvent causer des problèmes tels que des pertes de sang accrues après l'accouchement. Les médicaments utilisés comprennent l'héparine, l'héparine de bas poids moléculaire et l'aspirine. Nous avons inclus 16 études contrôlées randomisées dans la revue, mais seulement 13 essais totalisant 1 774 femmes ont fourni des données pour les critères de jugement intéressants. Nous n'avons pas trouvé suffisamment de preuves dans les essais pour être sûrs des effets de ces différents traitements préventifs. Cela signifie qu'il n'y a pas suffisamment de données pour établir quelles sont les meilleures façons de prévenir la thrombose veineuse profonde (TVP) pendant ou après la grossesse, ou après un accouchement par césarienne.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 25th October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Ancillary