Get access

Interventions for vaginismus

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Vaginismus is an involuntary contraction of the vaginal muscles which makes sexual intercourse difficult or impossible. It is one of the more common female psychosexual problems. Various therapeutic strategies for vaginismus, such as sex therapy and desensitisation, have been proposed, and uncontrolled case series appear promising.

Objectives

To assess the effects of different interventions for vaginismus.

Search methods

We searched the Cochrane Depression, Anxiety and Neurosis Group's Specialised Register (CCDANCTR-Studies and CCDANCTR-References) to August 2012. This register contains relevant randomised controlled trials from: The Cochrane Library (all years), EMBASE (1974 to date), MEDLINE (1950 to date) and PsycINFO (1967 to date). We searched reference lists and conference abstracts. We contacted experts in the field regarding unpublished material.

Selection criteria

Controlled trials comparing treatments for vaginismus with another treatment, a placebo treatment, treatment as usual or waiting list control.

Data collection and analysis

The review authors extracted data which we verified with the trial investigator where possible.

Main results

Five studies were included, of which four with a total of 282 participants provided data. No meta-analysis was possible due to heterogeneity of comparisons within included studies as well as inadequate reporting of data. All studies were considered to be at either moderate or high risk of bias. The results of this systematic review indicate that there is no clinical or statistical difference between systematic desensitisation and any of the control interventions (either waiting list control, systematic desensitisation combined with group therapy or in vitro (with women under instruction by the therapist) desensitisation) for the treatment of vaginismus. The drop-out rates were higher in the waiting list groups.

Authors' conclusions

A clinically relevant effect of systematic desensitisation when compared with any of the control interventions cannot be ruled out. None of the included trials compared other behaviour therapies (e.g. cognitive behaviour therapy, sex therapy) to pharmacological interventions. The findings are limited by the evidence available and as such conclusions about the efficacy of interventions for the treatment of vaginismus should be drawn cautiously.

Résumé scientifique

Interventions pour le vaginisme

Contexte

Le vaginisme est une contraction involontaire des muscles du vagin qui rend les rapports sexuels difficiles, voire impossibles. C'est l'un des problèmes psychosexuels féminins les plus courants. Diverses stratégies thérapeutiques pour le vaginisme, telles que la thérapie sexuelle et la désensibilisation, ont été proposées, et des séries de cas non contrôlés offrent des perspectives intéressantes.

Objectifs

Évaluer les effets de différentes interventions pour le vaginisme.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans la dépression Cochrane, l'anxiété et le registre spécialisé du groupe Cochrane sur la dépression, l'anxiété et la névrose (études CCDANCTR et références CCDANCTR) jusqu'en août 2012. Ce registre contient des essais contrôlés randomisés pertinents issus de : The Cochrane Library (toutes les années), EMBASE (1974 à aujourd'hui), MEDLINE (1950 à aujourd'hui) et PsycINFO (1967 à aujourd'hui). Nous avons effectué des recherches dans les bibliographies et les actes de conférences. Nous avons contacté des experts du domaine pour obtenir des documents non publiés.

Critères de sélection

Essais contrôlés comparant des traitements du vaginisme avec un autre traitement, un traitement par placebo, un traitement usuel ou une liste d'attente à titre de témoin.

Recueil et analyse des données

Les auteurs de la revue ont extrait les données que nous avons vérifiées avec l'investigateur de l'essai, lorsque cela était possible.

Résultats principaux

Cinq études ont été incluses, dont quatre avec un total de 282 participants ont fourni des données. Aucune méta-analyse n'a été possible en raison de l'hétérogénéité des comparaisons dans les études incluses et de comptes-rendus des données inadéquats. Toutes les études ont été considérées comme présentant un risque de biais modéré ou élevé. Les résultats de cette revue systématique indiquent qu'il n'y a pas de différence clinique ou statistique entre la désensibilisation systématique et n'importe laquelle des interventions témoins (liste d'attente, désensibilisation systématique associée à une thérapie de groupe ou désensibilisation in vitro (avec les femmes suivant les instructions d'un thérapeute) pour le traitement du vaginisme. Les taux d'abandon ont été plus élevés dans les groupes liste d'attente.

Conclusions des auteurs

La présence d'un effet cliniquement pertinent de la désensibilisation systématique comparativement à n'importe laquelle des interventions témoins ne peut pas être exclue. Aucun des essais inclus ne comparait d'autres thérapies comportementales (par exemple, thérapie cognitivo-comportementale, thérapie sexuelle) à des interventions pharmacologiques. Les résultats sont limités par les éléments de preuve disponibles et par conséquent, les conclusions quant à l'efficacité des interventions pour le traitement du vaginisme, doivent être établies avec prudence.

Plain language summary

Interventions for vaginismus

Vaginismus is when the muscles in the vagina tighten and prevent a woman having (vaginal) intercourse. It can cause distress, relationship problems and also infertility. Many treatments have been tried including sex therapy, education, hypnosis and drug treatments. Sex therapy may involve relaxation techniques and gradually inserting a dilator or finger into the vagina (this may be called systematic desensitisation).

This review found five poor to moderate quality studies, of which four with a total of 282 women provided data. There was not enough evidence to say if systematic desensitisation worked better than another treatment. Further studies including larger numbers of women are needed to show if systematic desensitisation if effective for the treatment of women with vaginismus.

Résumé simplifié

Interventions pour le vaginisme

Le vaginisme se caractérise par une contraction involontaire des muscles du vagin qui empêche une femme d'avoir un rapport sexuel (vaginal). Il peut être source de détresse, de problèmes relationnels mais aussi d'infertilité. De nombreux traitements ont été essayés, notamment la thérapie sexuelle, l'éducation, l'hypnose et les traitements médicamenteux. La thérapie sexuelle peut impliquer des techniques de relaxation et l'insertion progressive d'un dilatateur ou d'un doigt dans le vagin (également dénommée désensibilisation systématique).

Cette revue a trouvé cinq études de qualité médiocre à modérée, dont quatre, avec un total de 282 femmes, ont fourni des données. Les preuves n'étaient pas suffisantes pour déterminer si la désensibilisation systématique a donné de meilleurs résultats qu'un autre traitement. D'autres études portant sur un plus grand nombre de femmes sont nécessaires afin d'établir si la désensibilisation systématique est efficace pour le traitement des femmes souffrant de vaginisme.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 10th January, 2013
Traduction financée par: Minist�re Fran�ais des Affaires sociales et de la Sant�

Laički sažetak

Postupci za liječenje vaginizma

Vaginizam je naziv za grč mišića vagine koji se javlja prilikom pokušaja bilo kakve vaginalne penetracije (pokušaj spolnog odnosa, umetanje ginekoloških instrumenata, stavljanje tampona ili menstrualnih čašica, itd.), zbog čega spolni odnos može biti bolan ili nemoguć. Vaginizam uzrokuje stres, probleme u vezi i neplodnost. Iskušane su različite vrste terapija za vaginizam, uključujući seksualnu terapiju, edukaciju, hipnozu i lijekove. Seksualna terapija može uključivati metode opuštanja i postupno umetanje dilatatora ili prsta u vaginu (što se ponekad zove sustavna desenzitizacija).

Ovaj Cochrane sustavni pregled našao je 5 studija koje su bile loše ili umjerene metodološke kvalitete, u kojima je bilo uključeno 282 žena. Nije pronađeno dovoljno dokaza da je sustavna desenzitizacija bolja od neke druge vrste liječenja. Buduće studije bi trebale uključiti dovoljan broj žena i istražiti je li sustavna desenzitizacija učinkovita terapija za žene koje pate od vaginizma.

Bilješke prijevoda

Cochrane Hrvatska
Prevela: Vesna Kušec
Ovaj sažetak preveden je u okviru volonterskog projekta prevođenja Cochrane sažetaka. Uključite se u projekt i pomozite nam u prevođenju brojnih preostalih Cochrane sažetaka koji su još uvijek dostupni samo na engleskom jeziku. Kontakt: cochrane_croatia@mefst.hr

Get access to the full text of this article

Ancillary