Get access

Progestogen-releasing intrauterine systems versus other forms of reversible contraceptives for contraception

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Hormonally impregnated intrauterine systems (IUSs) add a progestogen to a non-medicated contraceptive device to improve contraceptive action.

Objectives

To assess the contraceptive efficacy, tolerability and acceptability of IUSs versus other reversible contraceptive methods.

Search methods

Searched databases, reference lists and relevant individuals/organisations covering the period from 1972 to July 2009.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) comparing IUSs with other reversible contraceptives and reporting on pre-determined outcomes, including pregnancy and continuation rates, in women of reproductive years.

Data collection and analysis

Two blinded reviewers independently assessed quality and extracted data on events per women months and single decrement life table rates for pregnancy, continuation, adverse events and reasons for discontinuation. Events per total potential number of women at follow-up were collected for hormonal side effects and menstrual change.

Data were pooled at the same points of follow-up to calculate rate ratios and single decrement life table rate differences. Similar interventions were combined and non-hormonal intrauterine devices (IUDs) were divided into three categories: copper IUDs >250mm2, copper IUDs ≤250mm2, and non-medicated IUDs.

Main results

Twenty-five RCTs met the inclusion criteria and nine were included in meta-analyses: four comparing LNG-20 IUSs (Mirena®) with non-hormonal IUDs, one with Norplant-2, one with combined oral contraceptives (COCs) and three comparing P4-IUS (Progestasert®) with non-hormonal IUDs.

No significant difference was observed between LNG-20 and IUD >250mm2 or COC user pregnancy rates.  LNG-20 IUS users were significantly less likely to become pregnant than IUD ≤250mm2 users. LNG-20 IUS users were more likely to experience a lack of menstrual bleeding and device expulsion than IUDs >250mm2 users. LNG-20 users were significantly more likely than all IUD users to discontinue because of the lack of menstrual bleeding. They were significantly more likely to experience lack of and infrequent mentrual bleeding, but significantly less likely to experience prolonged bleeding and spotting than Norplant-2 users.

P4-IUS users were significantly less likely to become pregnant and more likely to discontinue than non-medicated IUD users, but no significant difference was observed for P4-IUS versus IUD ≤250mm2 for these two outcomes. P4-IUS users were less likely to expel the device and more likely to discontinue because of menstrual bleeding and pain than IUDs ≤250mm2 users.

Authors' conclusions

Evidence suggests there is no difference in pregnancy rates among LNG-20 IUS, IUD >250mm2 and Norplant-2 users. The LNG-20 IUS more effectively prevented intrauterine and extrauterine pregnancies than IUDs ≤250mm2. P4-IUS was significantly more effective than non-medicated IUDs, but no difference was observed when compared to IUDs ≤250mm2. Continuation rates for LNG-20 IUS, non-hormonal IUDs and Norplant-2 were similar. Lack of menstrual bleeding was the main reason for discontinuation of LNG-20 IUS.

Recent evidence, from studies meeting the review inclusion criteria for the update conducted in July 2009, suggests that the LNG-20 IUS does not impact upon breastfeeding performance or the growth and development of breastfed infants in lactating women nor did the device have an adverse effect on glucose metabolism among insulin-dependent diabetic women.

Résumé scientifique

Comparaison des systèmes intra-utérins libérant un progestatif et d’autres moyens de contraception réversibles pour la contraception

Contexte

Les systèmes intra-utérins (SIU) imprégnés d'hormones associent un progestatif à un dispositif contraceptif sans substance active pour améliorer l'action contraceptive.

Objectifs

Évaluer l'efficacité contraceptive, la tolérance et l'acceptabilité des SIU par rapport à d'autres moyens de contraception réversibles.

Stratégie de recherche documentaire

Recherches dans les bases de données, dans les listes de références et auprès des personnes et organisations pertinentes, sur la période de 1972 à juillet 2009.

Critères de sélection

Essais contrôlés randomisés (ECR) comparant les SIU à d'autres modes de contraception réversibles et rendant compte de critères d’évaluation prédéterminés, notamment les taux de grossesse et la persévérance, chez les femmes au cours de leurs années de fécondité.

Recueil et analyse des données

Deux réviseurs indépendants en aveugle ont vérifié la qualité et extrait les données sur les événements par mois-femme et des tables actuarielles à sortie simple pour les taux de grossesse, la persévérance, les événements indésirables et les motifs d’abandon. Les événements rapportés au nombre potentiel total de femmes pendant le suivi ont été recueillis pour les effets secondaires hormonaux et les changements menstruels.

Les données ont été regroupées aux mêmes points du suivi dans le but de calculer les rapports de taux et les différences dans les tables actuarielles à sortie simple. Les interventions similaires ont été regroupées et les dispositifs intra-utérins (DIU) non hormonaux ont été divisés en trois catégories : DIU cuivre >250 mm2, DIU cuivre ≤250 mm2, et DIU sans substance active.

Résultats principaux

Vingt-cinq ECR satisfaisaient les critères d’inclusion et neuf ont été inclus dans la méta-analyse : quatre comparant le SIU LNG-20 (Mirena®) avec des DIU sans substance active, un avec le Norplant-2, un autre avec les contraceptifs oraux combinés (COC), et trois autres comparant le P4-IUS (Progestasert®) avec des DIU non hormonaux.

Aucune différence significative n'a été observée en matière de taux de grossesse entre les utilisatrices de LNG-20 et de DIU >250 mm2 ou de COC.  Les utilisatrices de SIU LNG-20 avaient beaucoup moins de probabilités de devenir enceintes que les utilisatrices de DIU ≤250 mm2. Les utilisatrices de SIU LNG-20 étaient plus susceptibles de présenter une absence de règles et d'expulser le dispositif que les utilisatrices de SIU >250 mm2. Les utilisatrices de SIU LNG-20 étaient significativement plus enclines à interrompre cette méthode de contraception que toutes les utilisatrices de DIU en raison de l'absence de règles. Elles étaient significativement plus nombreuses à ne pas avoir leurs règles, ou à avoir des règles très espacées. En revanche, elles étaient beaucoup moins sujettes à des saignements prolongés et au spotting que les utilisatrices du Norplant-2.

Les utilisatrices de P4-IUS avaient significativement moins de probabilités de devenir enceintes mais étaient plus susceptibles d'interrompre cette méthode de contraception que les utilisatrices de DIU sans substance active, bien que peu de différences aient été observées entre le P4-IUS et les DIU ≤250 mm2 pour ces deux critères d’évaluation. Les utilisatrices de P4-IUS avaient moins de risque d'expulser le dispositif et étaient plus susceptibles d'interrompre cette méthode de contraception à cause de douleurs et de saignements menstruels que les utilisatrices de DIU ≤250 mm2.

Conclusions des auteurs

Les preuves suggèrent qu'il n'y a pas de différences en matière de taux de grossesse parmi les utilisatrices de SIU LNG-20, de DIU >250 mm2 et de Norplant-2. La prévention des grossesses intra-utérines et extra-utérines était plus efficace avec le SIU LNG-20 qu'avec les DIU ≤250 mm2. Le P4-IUS était significativement plus efficace que les DIU sans substance active, mais aucune différence n'a relevée par rapport aux DIU ≤250 mm2. Les taux de persévérance pour le SIU LNG-20, les DIU non hormonaux et le Norplant-2 étaient similaires. L'absence de règles était le principal motif d'abandon du SIU LNG-20.

Des preuves récentes, tirées d’études répondant aux critères d'inclusion de cette revue pour la mise à jour menée en juillet 2009, suggèrent que le SIU LNG-20 n'a pas d'impact sur la lactation ni sur la croissance et le développement des nourrissons allaités s’il est utilisé pendant l’allaitement, et qu’il ne cause pas non plus d'effets indésirables sur le métabolisme du glucose chez les femmes diabétiques insulinodépendantes.

Plain language summary

No difference found in pregnancy rates for women using either the LNG-20 intrauterine system (IUS) or intra-uterine device (IUD) for contraception

Reversible methods of contraception include the use of a system or device placed inside the uterus. The IUD is a copper device inserted into the uterus to prevent pregnancy. The intrauterine system (IUS) contains hormones that will be gradually released and provide effective contraception until removed.

The review of trials compared IUDs to IUSs and found there was no difference in the rate of unplanned pregnancies. The review found that a lack of menstrual bleeding is more likely with IUS use and that IUD use is more likely to cause heavy menstrual bleeding and pain.

Résumé simplifié

Aucune différence n'a été relevée en ce qui concerne les taux de grossesse entre les femmes utilisant le système intra-utérin (SIU) LNG-20 ou un dispositif intra-utérin (DIU) pour leur contraception.

Les méthodes de contraception réversibles incluent l'utilisation d'un système ou dispositif inséré dans l'utérus. Le DIU est un dispositif en cuivre inséré dans l'utérus afin d'éviter une grossesse. Le système intra-utérin (SIU) contient des hormones qui sont progressivement libérées et assure une contraception efficace jusqu'à son retrait.

La revue des essais comparait les DIU aux SIU ; elle n’a fait apparaître aucune différence concernant le taux de grossesses non désirées. Selon la revue, l'absence de règles est plus fréquente avec un SIU et l'utilisation d'un DIU provoque plus de douleurs et de règles hémorragiques.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st March, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Get access to the full text of this article

Ancillary